Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : Je T’Appelle Au Secours

Poème - Sans Thème -
Publié le 16/10/2011 21:49

L'écrit contient 56 mots qui sont répartis dans 3 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Painoir

Je T’Appelle Au Secours

Toi, mon amoureux,
Dont le cœur bâterait pour moi,
Éveilles ma douleur
Pourquoi ?

Toi, qui n’as jamais chanté pour moi,
Qui n’a jamais trouvé les mots,
Quand je me pétrifiais d’effroi
Face à mes sanglots.

Je n’ai rien pour te retenir,
Rien pour te supplier,
De t’arrêter pour enlacer
Ce repentir.
  • Pieds Hyphénique: Je T’Appelle Au Secours

    toi=mon=a=mou=reux 5
    dont=le=cœur=bâ=te=rait=pour=moi 8
    évei=lles=ma=dou=leur 5
    pour=quoi 2

    toi=qui=nas=ja=mais=chan=té=pour=moi 9
    qui=na=ja=mais=trou=vé=les=mots 8
    quand=je=me=pé=tri=fiais=def=froi 8
    fa=ce=à=mes=san=glots 6

    je=nai=rien=pour=te=re=te=nir 8
    rien=pour=te=sup=pli=er 6
    de=tar=rê=ter=pour=en=la=cer 8
    ce=re=pen=tir 4
  • Phonétique : Je T’Appelle Au Secours

    twa, mɔ̃n- amuʁø,
    dɔ̃ lə kœʁ batəʁε puʁ mwa,
    evεjə ma dulœʁ
    puʁkwa ?

    twa, ki na ʒamε ʃɑ̃te puʁ mwa,
    ki na ʒamε tʁuve lε mo,
    kɑ̃ ʒə mə petʁifjε defʁwa
    fasə a mε sɑ̃ɡlo.

    ʒə nε ʁjɛ̃ puʁ tə ʁətəniʁ,
    ʁjɛ̃ puʁ tə syplje,
    də taʁεte puʁ ɑ̃lase
    sə ʁəpɑ̃tiʁ.
  • Pieds Phonétique : Je T’Appelle Au Secours

    twa=mɔ̃=na=mu=ʁø 5
    dɔ̃=lə=kœʁ=ba=tə=ʁε=puʁ=mwa 8
    e=vε=jə=ma=du=lœ=ʁə 7
    puʁ=kwa 2

    twa=ki=na=ʒa=mε=ʃɑ̃=te=puʁ=mwa 9
    ki=na=ʒa=mε=tʁu=ve=lε=mo 8
    kɑ̃=ʒə=mə=pe=tʁi=fjε=de=fʁwa 8
    fa=sə=a=mε=sɑ̃=ɡlo 6

    ʒə=nε=ʁjɛ̃=puʁ=tə=ʁə=tə=niʁ 8
    ʁj=ɛ̃=puʁ=tə=sy=plj=e 7
    də=ta=ʁε=te=puʁ=ɑ̃=la=se 8
    sə=ʁə=pɑ̃=tiʁ 4

Récompense

1
0
0

Texte des commentateurs

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
24/11/2011 22:14Lesage211

Simplement beau ....

Auteur de Poésie
25/11/2011 12:35Shamrock

J’ai lu plusieurs de tes textes. Ils sont extrèmement touchants, même s’ils sont imparfaits parfois. Ce que l’on sent, c’est à quel point cet effort de partage, d’expression est important pour toi, presque vital. J’espère que ce chemin de paroles que tu suis t’amènera à voir progressivement les choses de manière moins noires, moins déterministes. Je te le souhaite de tout mon vocabulaire ! L’appel au secours que tu formules a été bien entendu, et la réponse est (entre autres) : continues d’écrire, ce que tu fais c’est bien, et c’est exactement au coeur du vivant !