Poeme-France : Lecture Écrit Bonté

Poeme : Petite Épître Au Gagnant De L’Euromillions

Poème Bonté
Publié le 26/06/2020 17:08

L'écrit contient 522 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Scriptolab

A Propos du Poeme

Il y a quelques années, j’ai entendu au journal télévisé qu’un gagnant de l’EuroMillions, habitant la Haute-Garonne et resté anonyme, allait donner 50 millions d’euros — sur les 72 empochés — à ses associations préférées. D’où cette idée, devant tant de générosité, de ressusciter le genre de l’épître (dans son acception de « causerie » épistolaire à la familiarité enjouée — à distinguer des épîtres religieuses) , genre magnifié par Clément Marot (1496 - 1544 — N’hésitez à relire sa « Petite épître au roi », un bijou de virtuosité. ) . Il s’en est servi à l’adresse de François 1er pour quémander de l’argent ou encore pour se faire libérer de prison.

Petite Épître Au Gagnant De L’Euromillions

Ainsi que le faisait le grand Clément Marot,
Adressant épîtres, ballades et rondeaux
Aux plus grands des seigneurs, sans oublier le roi,
J’emploie aujourd’hui ma plume — qui n’est pas d’oie,
À réveiller ce genre autrefois fanfaron
Pour te dédier, ô gagnant de l’EuroMillions,
Ces rimes d’un autre âge et ces vers vermoulus.
Hier, dans les journaux, à la télé, dans la rue,
L’info a célébré ta générosité,
Car c’est sans hésiter que tu as annoncé
Que de tous tes millions, les deux-tiers donneras
À des associations. Tu n’es pas un rapiat !
Mais qui peut donc ainsi, si distant des nuées,
Incarner, anonyme, cette infinie bonté
Que seul un noble cœur dans un accès fournit ?
Sans doute un directeur ou un chef de produit,
Un pilote de course ou bien une vedette.
En lisant cet éloge, à coup sûr, tu t’inquiètes :
« Voilà un beau coquin, qui pour le gain me flatte,
Lorgnant sur mon butin, rampant telle la blatte,
Il me sert, en envieux, son verbiage obséquieux ! »
Eh bien non ! gagnant adoré, c’est fumeux
De me prêter d’aussi serviles intentions !
Car, naturellement, je ne vais, pour ton don
Te nommer le plus grand, le plus beau, le plus fin,
Dire qu’à tes côtés Brad Pitt est un boudin !
(Même si, en mon sein, je le pense vraiment) ,
Ou tu me traiterais, à raison, de manant.
Mais il faut rappeler que pour tous ses efforts,
Marot reçut du roi cent beaux écus en or.
Pour poète gêné, c’est un peu l’Amérique
De disposer aussi soudain d’autant de fric…
Et c’est sans crainte que j’écris : François 1er
Gâta Marot, mais est-ce de la charité
Dont, sublime gagnant, tu fis tantôt la preuve ?
Assurément pas : les pulsions qui te meuvent
Flottent bien par-delà les aumônes du roi.
Aussi, me disait un ami, poète également :
« Ton talent ? Il ne dépasse pas un pour cent
De celui de Marot, ce prince de la rime.
Alors si tu prétends quémander une prime,
Un pour cent de son gain ferait bonne logique.
Ce serait bien payé pour si maigre comique ! »
Puis, un matin, mon compte en ligne j’ouvrirai…
En place du débit tout de rouge néon,
S’aligneront plein de zéros en rang d’oignons.
Je ne comprendrai pas, n’en croirai pas mes yeux.
Mais quand le banquier m’aura servi du « Monsieur »,
J’étreindrai mes enfants, ranimerai le flux
Dans leurs yeux résignés qui ne demandent plus.
J’évoquerai le pain que bientôt ils auront,
La visite au docteur, pour soigner leurs bubons.
Pouvoir rire avec Sandrine guérie, enfin,
Et encore mieux : voir marcher Alex sans drains !
Je suis rêveur, je sais… C’est un bien très précieux
Mais qui n’apporte pas, pour autant, la pitance,
Car on ne nourrit pas sa famille de stances.
Mais si, par miracle, ces mots sous tes yeux viennent,
Quoiqu’on dise, que tu fasses et qu’il advienne,
Ta bonté fait que pour moi, noble donateur,
Tu n’es pas qu’un gagnant, mais tu es un vainqueur.
  • Pieds Hyphénique: Petite Épître Au Gagnant De L’Euromillions

    ain=si=que=le=fai=sait=le=grand=clé=ment=ma=rot 12
    a=dres=sant=é=pî=tres=bal=la=des=et=ron=deaux 12
    aux=plus=grands=des=sei=gneurs=sans=ou=bli=er=le=roi 12
    jem=ploie=au=jourd=hui=ma=plume=—=qui=nest=pas=doie 12
    à=ré=vei=ller=ce=genre=au=tre=fois=fan=fa=ron 12
    pour=te=dé=dier=ô=ga=gnant=de=leu=ro=mil=lions 12
    ces=rimes=dun=au=tre=â=geet=ces=vers=ver=mou=lus 12
    hier=dans=les=jour=naux=à=la=té=lé=dans=la=rue 12
    lin=fo=a=cé=lé=bré=ta=gé=né=ro=si=té 12
    car=cest=sans=hé=si=ter=que=tu=as=an=non=cé 12
    que=de=tous=tes=mil=lions=les=deux=tiers=don=ne=ras 12
    à=des=as=so=cia=tions=tu=nes=pas=un=ra=piat 12
    mais=qui=peut=donc=ain=si=si=dis=tant=des=nuées 11
    in=car=ner=a=no=ny=me=cettein=fi=nie=bon=té 12
    que=seul=un=no=ble=cœur=dans=un=ac=cès=four=nit 12
    sans=doute=un=di=rec=teur=ou=un=chef=de=pro=duit 12
    un=pi=lote=de=cour=se=ou=bien=u=ne=ve=dette 12
    en=li=sant=cet=é=loge=à=coup=sûr=tu=tin=quiètes 12
    voi=là=un=beau=co=quin=qui=pour=le=gain=me=flat=te 14
    lor=gnant=sur=mon=bu=tin=ram=pant=tel=le=la=blat=te 13
    il=me=sert=en=en=vieux=son=ver=biage=ob=sé=quieux 12
    eh=bien=non=ga=gnant=a=do=ré=cest=fu=meux 11
    de=me=prê=ter=daus=si=ser=vi=les=in=ten=tions 12
    car=na=tu=rel=le=ment=je=ne=vais=pour=ton=don 12
    te=nom=mer=le=plus=grand=le=plus=beau=le=plus=fin 12
    di=re=quà=tes=cô=tés=brad=pitt=est=un=bou=din 12
    même=si=en=mon=sein=je=le=pen=se=vrai=ment 12
    ou=tu=me=trai=te=rais=à=rai=son=de=ma=nant 12
    mais=il=faut=rap=pe=ler=que=pour=tous=ses=ef=forts 12
    ma=rot=re=çut=du=roi=cent=beaux=é=cus=en=or 12
    pour=po=è=te=gê=né=cest=un=peu=la=mé=rique 12
    de=dis=po=ser=aus=si=sou=dain=dau=tant=de=fric 12
    et=cest=sans=crain=te=que=jé=cris=fran=çois=un=er 12
    gâ=ta=ma=rot=mais=est=ce=de=la=cha=ri=té 12
    dont=su=bli=me=ga=gnant=tu=fis=tan=tôt=la=preuve 12
    as=su=ré=ment=pas=les=pul=si=ons=qui=te=meuvent 12
    flot=tent=bien=par=de=là=les=au=mô=nes=du=roi 12
    aus=si=me=di=sait=un=a=mi=po=èteé=gale=ment 12
    ton=talent=il=ne=dé=pas=se=pas=un=pour=cent 12
    de=ce=lui=de=ma=rot=ce=prin=ce=de=la=rime 12
    a=lors=si=tu=pré=tends=qué=man=der=u=ne=prime 12
    un=pour=cent=de=son=gain=fe=rait=bon=ne=lo=gique 12
    ce=se=rait=bien=payé=pour=si=mai=gre=co=mi=que 12
    puis=un=ma=tin=mon=comp=te=en=ligne=jou=vri=rai 12
    en=pla=ce=du=dé=bit=tout=de=rou=ge=néon 11
    sa=li=gne=ront=plein=de=zé=ros=en=rang=doi=gnons 12
    je=ne=compren=drai=pas=nen=croi=rai=pas=mes=y=eux 12
    mais=quand=le=ban=quier=mau=ra=ser=vi=du=mon=sieur 12
    jé=trein=drai=mes=en=fants=ra=ni=me=rai=le=flux 12
    dans=leurs=y=eux=ré=si=gnés=qui=ne=de=mandent=plus 12
    jé=vo=que=rai=le=pain=que=bien=tôt=ils=au=ront 12
    la=vi=site=au=doc=teur=pour=soi=gner=leurs=bu=bons 12
    pou=voir=rire=a=vec=san=dri=ne=gué=rie=en=fin 12
    et=en=co=re=mieux=voir=mar=cher=a=lex=sans=drains 12
    je=suis=rê=veur=je=sais=cest=un=bien=très=pré=cieux 12
    mais=qui=nap=por=te=pas=pour=au=tant=la=pi=tance 12
    car=on=ne=nour=rit=pas=sa=fa=mil=le=de=stances 12
    mais=si=par=mi=racle=ces=mots=sous=tes=y=eux=viennent 12
    quoi=quon=di=se=que=tu=fas=ses=et=quil=ad=vienne 12
    ta=bon=té=fait=que=pour=moi=no=ble=do=na=teur 12
    tu=nes=pas=quun=ga=gnant=mais=tu=es=un=vain=queur 12
  • Phonétique : Petite Épître Au Gagnant De L’Euromillions

    ɛ̃si kə lə fəzε lə ɡʁɑ̃ klemɑ̃ maʁo,
    adʁesɑ̃ epitʁə, baladəz- e ʁɔ̃do
    o plys ɡʁɑ̃ dε sεɲœʁ, sɑ̃z- ublje lə ʁwa,
    ʒɑ̃plwa oʒuʁdɥi ma plymə ki nε pa dwa,
    a ʁevεje sə ʒɑ̃ʁə otʁəfwa fɑ̃faʁɔ̃
    puʁ tə dedje, o ɡaɲɑ̃ də ləʁɔmijjɔ̃,
    sε ʁimə dœ̃n- otʁə aʒə e sε vεʁ vεʁmulys.
    jεʁ, dɑ̃ lε ʒuʁno, a la tele, dɑ̃ la ʁy,
    lɛ̃fo a selebʁe ta ʒeneʁozite,
    kaʁ sε sɑ̃z- ezite kə ty a anɔ̃se
    kə də tus tε miljɔ̃, lε dø tjεʁ dɔnəʁa
    a dεz- asɔsjasjɔ̃. ty nε pa œ̃ ʁapja !
    mε ki pø dɔ̃k ɛ̃si, si distɑ̃ dε nye,
    ɛ̃kaʁne, anɔnimə, sεtə ɛ̃fini bɔ̃te
    kə səl œ̃ nɔblə kœʁ dɑ̃z- œ̃n- aksε fuʁni ?
    sɑ̃ dutə œ̃ diʁεktœʁ u œ̃ ʃεf də pʁɔdɥi,
    œ̃ pilɔtə də kuʁsə u bjɛ̃ ynə vədεtə.
    ɑ̃ lizɑ̃ sεt elɔʒə, a ku syʁ, ty tɛ̃kjεtə :
    « vwala œ̃ bo kɔkɛ̃, ki puʁ lə ɡɛ̃ mə flatə,
    lɔʁɲɑ̃ syʁ mɔ̃ bytɛ̃, ʁɑ̃pɑ̃ tεllə la blatə,
    il mə sεʁ, ɑ̃n- ɑ̃vjø, sɔ̃ vεʁbjaʒə ɔpsekjø ! »
    ε bjɛ̃ nɔ̃ ! ɡaɲɑ̃ adɔʁe, sε fymø
    də mə pʁεte dosi sεʁviləz- ɛ̃tɑ̃sjɔ̃ !
    kaʁ, natyʁεllmɑ̃, ʒə nə vε, puʁ tɔ̃ dɔ̃
    tə nɔme lə plys ɡʁɑ̃, lə plys bo, lə plys fɛ̃,
    diʁə ka tε kote bʁad pit εt- œ̃ budɛ̃ !
    (mεmə si, ɑ̃ mɔ̃ sɛ̃, ʒə lə pɑ̃sə vʁεmεnt) ,
    u ty mə tʁεtəʁε, a ʁεzɔ̃, də manɑ̃.
    mεz- il fo ʁapəle kə puʁ tus sεz- efɔʁ,
    maʁo ʁəsy dy ʁwa sɑ̃ boz- ekyz- ɑ̃n- ɔʁ.
    puʁ pɔεtə ʒεne, sεt- œ̃ pø lameʁikə
    də dispoze osi sudɛ̃ dotɑ̃ də fʁik…
    e sε sɑ̃ kʁɛ̃tə kə ʒekʁi : fʁɑ̃swaz- œ̃n- e
    ɡata maʁo, mεz- ε sə də la ʃaʁite
    dɔ̃, syblimə ɡaɲɑ̃, ty fi tɑ̃to la pʁəvə ?
    asyʁemɑ̃ pa : lε pylsjɔ̃ ki tə məve
    flɔte bjɛ̃ paʁ dəla lεz- omonə dy ʁwa.
    osi, mə dizε œ̃n- ami, pɔεtə eɡaləmɑ̃ :
    « tɔ̃ talɑ̃ ? il nə depasə pa œ̃ puʁ sɑ̃
    də səlɥi də maʁo, sə pʁɛ̃sə də la ʁimə.
    alɔʁ si ty pʁetɑ̃ kemɑ̃de ynə pʁimə,
    œ̃ puʁ sɑ̃ də sɔ̃ ɡɛ̃ fəʁε bɔnə lɔʒikə.
    sə səʁε bjɛ̃ pεje puʁ si mεɡʁə kɔmikə ! »
    pɥi, œ̃ matɛ̃, mɔ̃ kɔ̃tə ɑ̃ liɲə ʒuvʁiʁε…
    ɑ̃ plasə dy debi tu də ʁuʒə neɔ̃,
    saliɲəʁɔ̃ plɛ̃ də zeʁoz- ɑ̃ ʁɑ̃ dɔɲɔ̃.
    ʒə nə kɔ̃pʁɑ̃dʁε pa, nɑ̃ kʁwaʁε pa mεz- iø.
    mε kɑ̃ lə bɑ̃kje moʁa sεʁvi dy « məsjø »,
    ʒetʁɛ̃dʁε mεz- ɑ̃fɑ̃, ʁaniməʁε lə flyks
    dɑ̃ lœʁz- iø ʁeziɲe ki nə dəmɑ̃de plys.
    ʒevɔkəʁε lə pɛ̃ kə bjɛ̃to ilz- oʁɔ̃,
    la vizitə o dɔktœʁ, puʁ swaɲe lœʁ bybɔ̃.
    puvwaʁ ʁiʁə avεk sɑ̃dʁinə ɡeʁi, ɑ̃fɛ̃,
    e ɑ̃kɔʁə mjø : vwaʁ maʁʃe alεks sɑ̃ dʁɛ̃ !
    ʒə sɥi ʁεvœʁ, ʒə sε… sεt- œ̃ bjɛ̃ tʁε pʁesjø
    mε ki napɔʁtə pa, puʁ otɑ̃, la pitɑ̃sə,
    kaʁ ɔ̃ nə nuʁʁi pa sa famijə də stɑ̃sə.
    mε si, paʁ miʁaklə, sε mo su tεz- iø vjεne,
    kwakɔ̃ dizə, kə ty fasəz- e kil advjεnə,
    ta bɔ̃te fε kə puʁ mwa, nɔblə dɔnatœʁ,
    ty nε pa kœ̃ ɡaɲɑ̃, mε ty ε œ̃ vɛ̃kœʁ.
  • Pieds Phonétique : Petite Épître Au Gagnant De L’Euromillions

    ɛ̃=si=kə=lə=fə=zε=lə=ɡʁɑ̃=kle=mɑ̃=ma=ʁo 12
    a=dʁe=sɑ̃=e=pi=tʁə=ba=la=də=ze=ʁɔ̃=do 12
    o=plys=ɡʁɑ̃=dε=sε=ɲœʁ=sɑ̃=zu=blj=e=lə=ʁwa 12
    ʒɑ̃=plwa=o=ʒuʁ=dɥi=ma=ply=mə=ki=nε=pa=dwa 12
    a=ʁe=vε=je=sə=ʒɑ̃ʁə=o=tʁə=fwa=fɑ̃=fa=ʁɔ̃ 12
    puʁ=tə=de=dje=o=ɡa=ɲɑ̃=də=lə=ʁɔ=mi=jjɔ̃ 12
    sε=ʁimə=dœ̃=no=tʁəa=ʒə=e=sε=vεʁ=vεʁ=mu=lys 12
    jεʁ=dɑ̃=lε=ʒuʁ=no=a=la=te=le=dɑ̃=la=ʁy 12
    lɛ̃=fo=a=se=le=bʁe=ta=ʒe=ne=ʁo=zi=te 12
    kaʁ=sε=sɑ̃=ze=zi=te=kə=ty=a=a=nɔ̃=se 12
    kə=də=tus=tε=mi=ljɔ̃=lε=dø=tjεʁ=dɔ=nə=ʁa 12
    a=dε=za=sɔ=sja=sjɔ̃=ty=nε=pa=œ̃=ʁa=pja 12
    mε=ki=pø=dɔ̃k=ɛ̃=si=si=dis=tɑ̃=dε=ny=e 12
    ɛ̃=kaʁ=ne=a=nɔ=nimə=sε=təɛ̃=fi=ni=bɔ̃=te 12
    kə=səl=œ̃=nɔ=blə=kœʁ=dɑ̃=zœ̃=nak=sε=fuʁ=ni 12
    sɑ̃=dutə=œ̃=di=ʁεk=tœʁ=u=œ̃=ʃεf=də=pʁɔd=ɥi 12
    œ̃=pi=lɔ=tə=də=kuʁsə=u=bjɛ̃=y=nə=və=dεtə 12
    ɑ̃=li=zɑ̃=sεt=e=lɔʒə=a=ku=syʁ=ty=tɛ̃=kjεtə 12
    vwa=la=œ̃=bo=kɔ=kɛ̃=ki=puʁlə=ɡɛ̃=mə=flatə 12
    lɔ=ʁɲɑ̃=syʁ=mɔ̃=by=tɛ̃=ʁɑ̃=pɑ̃=tεl=lə=la=blatə 12
    il=mə=sεʁ=ɑ̃=nɑ̃=vjø=sɔ̃=vεʁ=bjaʒə=ɔp=se=kjø 12
    ε=bj=ɛ̃=nɔ̃=ɡa=ɲɑ̃=a=dɔ=ʁe=sε=fy=mø 12
    də=mə=pʁε=te=do=si=sεʁ=vi=lə=zɛ̃=tɑ̃=sjɔ̃ 12
    kaʁ=na=ty=ʁεl=lmɑ̃=ʒə=nə=vε=puʁ=tɔ̃=dɔ̃ 11
    tə=nɔ=me=lə=plys=ɡʁɑ̃=lə=plys=bo=lə=plys=fɛ̃ 12
    di=ʁə=ka=tε=ko=te=bʁad=pit=ε=tœ̃=bu=dɛ̃ 12
    mεmə=si=ɑ̃=mɔ̃=sɛ̃=ʒə=lə=pɑ̃=sə=vʁε=mεnt 12
    u=ty=mə=tʁε=tə=ʁε=a=ʁε=zɔ̃=də=ma=nɑ̃ 12
    mε=zil=fo=ʁa=pə=le=kə=puʁ=tus=sε=ze=fɔʁ 12
    ma=ʁo=ʁə=sy=dy=ʁwa=sɑ̃=bo=ze=ky=zɑ̃=nɔʁ 12
    puʁ=pɔ=ε=tə=ʒε=ne=sε=tœ̃=pø=la=me=ʁikə 12
    də=dis=po=ze=o=si=su=dɛ̃=do=tɑ̃=də=fʁik 12
    e=sε=sɑ̃=kʁɛ̃=tə=kə=ʒe=kʁi=fʁɑ̃=swa=zœ̃=ne 12
    ɡa=ta=ma=ʁo=mε=zε=sə=də=la=ʃa=ʁi=te 12
    dɔ̃=sy=blimə=ɡa=ɲɑ̃=ty=fi=tɑ̃=to=la=pʁə=və 12
    a=sy=ʁe=mɑ̃=pa=lε=pyl=sjɔ̃=ki=tə=mə=ve 12
    flɔ=te=bjɛ̃=paʁ=də=la=lε=zo=mo=nə=dy=ʁwa 12
    o=si=mə=di=zε=œ̃=na=mi=pɔ=εtəe=ɡalə=mɑ̃ 12
    tɔ̃=ta=lɑ̃=il=nə=de=pasə=pa=œ̃=puʁ=sɑ̃ 12
    də=səl=ɥi=də=ma=ʁo=sə=pʁɛ̃=sə=də=la=ʁimə 12
    a=lɔʁ=si=ty=pʁe=tɑ̃=ke=mɑ̃=de=y=nə=pʁimə 12
    œ̃=puʁ=sɑ̃=də=sɔ̃=ɡɛ̃=fə=ʁε=bɔ=nə=lɔ=ʒikə 12
    sə=sə=ʁε=bjɛ̃=pε=je=puʁ=si=mεɡʁə=kɔ=mi=kə 12
    pɥi=œ̃=ma=tɛ̃=mɔ̃=kɔ̃tə=ɑ̃=li=ɲə=ʒu=vʁi=ʁε 12
    ɑ̃=pla=sə=dy=de=bi=tu=də=ʁu=ʒə=ne=ɔ̃ 12
    sa=li=ɲə=ʁɔ̃=plɛ̃=də=ze=ʁo=zɑ̃=ʁɑ̃=dɔ=ɲɔ̃ 12
    ʒə=nə=kɔ̃=pʁɑ̃=dʁε=pa=nɑ̃=kʁwa=ʁε=pa=mε=ziø 12
    mε=kɑ̃=lə=bɑ̃=kje=mo=ʁa=sεʁ=vi=dy=mə=sjø 12
    ʒe=tʁɛ̃=dʁε=mε=zɑ̃=fɑ̃=ʁa=ni=mə=ʁε=lə=flyks 12
    dɑ̃=lœʁ=zi=ø=ʁe=zi=ɲe=kinə=də=mɑ̃=de=plys 12
    ʒe=vɔ=kə=ʁε=lə=pɛ̃=kə=bjɛ̃=to=il=zo=ʁɔ̃ 12
    la=vi=zitə=o=dɔk=tœʁ=puʁ=swa=ɲe=lœʁ=by=bɔ̃ 12
    pu=vwaʁ=ʁiʁə=a=vεk=sɑ̃=dʁi=nə=ɡe=ʁi=ɑ̃=fɛ̃ 12
    e=ɑ̃=kɔ=ʁə=mjø=vwaʁ=maʁ=ʃe=a=lεks=sɑ̃=dʁɛ̃ 12
    ʒə=sɥi=ʁε=vœʁ=ʒə=sε=sε=tœ̃=bjɛ̃=tʁε=pʁe=sjø 12
    mε=ki=na=pɔʁ=tə=pa=puʁ=o=tɑ̃=la=pi=tɑ̃sə 12
    kaʁ=ɔ̃=nə=nuʁ=ʁi=pa=sa=fa=mi=jə=də=stɑ̃sə 12
    mε=si=paʁ=mi=ʁaklə=sε=mo=su=tε=ziø=vjε=ne 12
    kwa=kɔ̃=di=zə=kə=ty=fa=sə=ze=kil=ad=vjεnə 12
    ta=bɔ̃=te=fε=kə=puʁ=mwa=nɔ=blə=dɔ=na=tœʁ 12
    ty=nε=pa=kœ̃=ɡa=ɲɑ̃=mε=ty=ε=œ̃=vɛ̃=kœʁ 12

Récompense

0
2
0

Texte des commentateurs

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
26/06/2020 22:11Anya

Bien écrit. Merci du partage.

Auteur de Poésie
27/06/2020 01:50Nbc

il n’a pas de féminin On utilise victorieuse du tournoi
Ainsi une championne victorieuse d’attitude de bon foi
Celui qui a vaincu gagnant bataille et combat non froid
Victorieux tant de fois ainsi triomphant imposant lois
Vainqueur généreux double pois gagnant gagnant aux rois
L’inhumain farouche aussi cruel embouche sans le pourquoi
Entrer vainqueur dans une ville gagnant confiance de soi
Se dit également de celui qui a remporté quelque avantage
Sur son concurrent ainsi être vainqueur de course abattage
Sortant vainqueur de discussion débat et lauréat rabattage
Aussi en parlant des obstacles qu’on surmonte toute usage
Des passions que l’on dompte Vainqueur de tous le voisinage
les obstacles qu’on lui avait opposés le long des rivages
Le sage est vainqueur de ses passions sans couvrir visage
La femme demeura vainqueur au parcoure au fond de son cage
Il se dit enfin de quelqu’un qui triomphe d’une force rage
Aussi d’une difficulté naturelle vainqueur Everest carnage
L’alpiniste qui le premier a atteint le sommet fait ravage
Comme adjectif il se dit aussi figurément choses de courage
Charme vainqueur en chaque rencontre donne fascinante image
Ironiquement un air vainqueur=un air de suffisance valeurs
Et de satisfaction de triomphe prenant des airs vainqueurs
En poésie en termes galanterie se dit de ce qui captive cœur
Vos yeux vainqueurs vos charmes vainqueurs et objet vainqueur
;
.
NBC
.
.
.