Poeme : Le Philosophe

Le Philosophe

A l’instar du plus grand prestidigitateur,
Le Philosophe aussi produit des illusions,
Tout au long de ses plus subtiles discussions
Quand il a du talent, c’est un agitateur.

Car il sait soulever les passions et les troubles,
Tout remettre en question et nous faire douter,
De ce que l’on tenait pour vrai, nous dérouter :
Il sait de l’unité, nous donner un sens double.

Philosophe, vois-tu, ce qui est différent,
D’avec le magicien, c’est que lui sait comment
Il produit l’illusion, il n’en est pas victime.

Toi, par tes beaux discours et par tes connaissances,
Quand tu prends ton élan avec beaucoup d’aisance,
Tu ne vois pas l’instant, où… tu franchis l’abîme !



St Just (Joël Gauthier)

Eysses : Juillet 1978

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Le Philosophe

    a=lins=tar=du=plus=grand=pres=ti=di=gi=ta=teur 12
    le=phi=lo=so=phe=aus=si=pro=duit=des=illu=sions 12
    tout=au=long=de=ses=plus=sub=ti=les=dis=cus=sions 12
    quand=il=a=du=ta=lent=cest=un=a=gi=ta=teur 12

    car=il=sait=sou=le=ver=les=pas=sions=et=les=troubles 12
    tout=re=mettre=en=ques=tion=et=nous=fai=re=dou=ter 12
    de=ce=que=lon=te=nait=pour=vrai=nous=dé=rou=ter 12
    il=sait=de=lu=ni=té=nous=don=ner=un=sens=double 12

    phi=lo=so=phe=vois=tu=ce=qui=est=dif=fé=rent 12
    da=vec=le=ma=gi=cien=cest=que=lui=sait=comment 11
    il=pro=duit=lil=lu=sion=il=nen=est=pas=vic=time 12

    toi=par=tes=beaux=dis=cours=et=par=tes=con=nais=sances 12
    quand=tu=prends=ton=é=lan=a=vec=beau=coup=dai=sance 12
    tu=ne=vois=pas=lins=tant=où=tu=fran=chis=la=bîme 12

    1

    s=t=just=joël=gau=thi=er 7

    eys=ses=juillet=mil=le=neuf=cent=soixan=te=dix=hu=it 12
  • Phonétique : Le Philosophe

    a lɛ̃staʁ dy plys ɡʁɑ̃ pʁεstidiʒitatœʁ,
    lə filozɔfə osi pʁɔdɥi dεz- ilyzjɔ̃,
    tut- o lɔ̃ də sε plys sybtilə diskysjɔ̃
    kɑ̃t- il a dy talɑ̃, sεt- œ̃n- aʒitatœʁ.

    kaʁ il sε suləve lε pasjɔ̃z- e lε tʁublə,
    tu ʁəmεtʁə ɑ̃ kεstjɔ̃ e nu fεʁə dute,
    də sə kə lɔ̃ tənε puʁ vʁε, nu deʁute :
    il sε də lynite, nu dɔne œ̃ sɑ̃s dublə.

    filozɔfə, vwa ty, sə ki ε difeʁɑ̃,
    davεk lə maʒisjɛ̃, sε kə lɥi sε kɔmɑ̃
    il pʁɔdɥi lilyzjɔ̃, il nɑ̃n- ε pa viktimə.

    twa, paʁ tε bo diskuʁz- e paʁ tε kɔnεsɑ̃sə,
    kɑ̃ ty pʁɑ̃ tɔ̃n- elɑ̃ avεk boku dεzɑ̃sə,
    ty nə vwa pa lɛ̃stɑ̃, u… ty fʁɑ̃ʃi labimə !



    εs te ʒyst (ʒɔεl ɡotjəʁ)

    esə : ʒɥjε milə nəf sɑ̃ swasɑ̃tə diz- ɥit
  • Syllabes Phonétique : Le Philosophe

    a=lɛ̃s=taʁ=dy=plys=ɡʁɑ̃=pʁεs=ti=di=ʒi=ta=tœʁ 12
    lə=fi=lo=zɔfə=o=si=pʁɔd=ɥi=dε=zi=ly=zjɔ̃ 12
    tu=to=lɔ̃=də=sε=plys=syb=ti=lə=dis=ky=sjɔ̃ 12
    kɑ̃=til=a=dy=ta=lɑ̃=sε=tœ̃=na=ʒi=ta=tœʁ 12

    kaʁ=il=sε=su=lə=ve=lε=pa=sjɔ̃=ze=lε=tʁublə 12
    tuʁə=mε=tʁə=ɑ̃=kεs=tjɔ̃=e=nu=fε=ʁə=du=te 12
    də=sə=kə=lɔ̃=tə=nε=puʁ=vʁε=nu=de=ʁu=te 12
    il=sε=də=ly=ni=te=nu=dɔ=ne=œ̃=sɑ̃s=dublə 12

    fi=lo=zɔ=fə=vwa=ty=sə=ki=ε=di=fe=ʁɑ̃ 12
    da=vεk=lə=ma=ʒi=sjɛ̃=sε=kə=lɥi=sε=kɔ=mɑ̃ 12
    il=pʁɔd=ɥi=li=ly=zjɔ̃=il=nɑ̃=nε=pa=vik=timə 12

    twa=paʁ=tε=bo=dis=kuʁ=ze=paʁ=tε=kɔ=nε=sɑ̃sə 12
    kɑ̃=ty=pʁɑ̃=tɔ̃=ne=lɑ̃=a=vεk=bo=ku=dε=zɑ̃sə 12
    ty=nə=vwa=pa=lɛ̃s=tɑ̃=u=ty=fʁɑ̃=ʃi=la=bimə 12

    1

    ε=sə=te=ʒyst=ʒɔ=εl=ɡo=tjəʁ 8

    e=sə=ʒɥjε=milə=nəf=sɑ̃=swa=sɑ̃=tə=diz=ɥ=it 12

Récompense

0
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
30/03/2011 17:01Marcel42

Voilà un poème qui semble dire : "surtout ne pensez pas" mais l’écrire, c’est déjà philosopher. Philosopher pour ne pas philosopher : qu’en pensent les philosophes. et l’illusioniste avoue-t-il facilement qu’il triche ... montre-t-il son truc, profite-t-il de la situation , ...

Auteur de Poésie
30/03/2011 18:23St Just

Ce n’est pas exactement çà : c’est " ne vous laissez pas abuser par la suffisance et la renommée de certains philosophes " qui peuvent argumenter dans un sens comme dans l’autre avec autant d’aplomb et d’assurance et dire tout et son contraire. L’illusionniste ne triche pas : il annonce la couleur, il y a un truc, tout le monde le sait. Le philosophe lui, ne laisse pas croire un seul instant au lecteur qu’il puisse se tromper en élaborant sa belle théorie.
La sagesse des hommes est une folie pour Dieu !.... Cordialement St Just

Auteur de Poésie
01/04/2011 14:55St Just

Pour LuneDeTristesse : Il ne s’agit pas d’un extrait. les points de suspension marquent une pause pour le récitant... avant qu’il ne termine par la chute. J’ai écrit ce sonnet en Juillet 1978 Et un sonnet se compose de quatorze vers et... de rien d’autre. Cordialement St Just