Poeme-France : Les Poètes

Poésie : Infidélités

Écrit par Éphraïm Mikhaël

Tu parlais de choses anciennes,
De riches jardins somnolents
Que de nobles musiciennes
Troublent, le soir, d'échos dolents ;

Et de chapelles où s'attardent
Les princesses en oraison ;
Et de lits féodaux que gardent
Toutes les bêtes du blason.

Hélas ! tes paroles amies
Pour mon coeur avide et lassé
Ont réveillé ces endormies :
Les amoureuses du passé.

Et chacune à présent se lève
Devant moi dans le calme soir,
Émergeant à demi du rêve
Comme un corps blanc d'un fleuve noir.

Oh ! les invincibles rivales
Que vous-mêmes vous appelez ;
par ces visions triomphales
Nos pâles amours sont troublés.

Entre vos seins de soeur clémente
Vous caches vainement mon front :
C'est vers quelque lointaine amante
Que mes désirs cruels iront.

Je sais bien, vos yeux d'améthyste
S'emplissent de reproches doux...
Et je suis mortellement triste
De n'avoir plus d'amour pour vous.

Mis en favori par

Aucun membre a mis cet écrivan en favori.