Poeme-France : Les Poètes

Poésie : Comme ces assassins faignent d'avoir grand soin...

Écrit par Jean De La Ceppède

Comme ces assassins faignent d'avoir grand soin
De traitter cette cause en termes de justice,
Voicy de toutes parts maint et maint faux tesmoin
Qui tasche d'attacher l'innocent au supplice.

Mais, quoy que ces menteurs colorent leur malice
Tant qu'il leur est possible, ils s'égarent si loin
Qu'ils ne disent en fin rien qui se compatisse,
Qui vray semblable serve à l'injuste besoin.

Un tesmoin contredit ce que l'autre depose,
Au mensonge imposteur la verité s'oppose,
Plus on la veut noircir, plus sa blancheur reluit.

Ainsi preuva Suzanne en son angoisse extreme
Que des deux faux tesmoins l'un par l'autre est détruit
Et que l'iniquité se dement elle mesme.

Mis en favori par

Aucun membre a mis cet écrivan en favori.