Prose : A Mon Papa

A Mon Papa

A MON PAPA
Qui est parti un matin d’hiver, comme pour commencer la nouvelle année auprès de Maman, as tu retrouvé tes amis et toute ta parenté ? Où vont- ils ceux que l’on pleure ? Toutes ces larmes versées vont elles alimenter le grand fleuve de l’amour, auprès duquel on se retrouvera tous un jour ? Je veux y croire, car il est trop dur d’aimer et de voir disparaître les êtres que l’on aime sans espérer les revoir tous pour rire, discuter, chanter sans avoir peur d’être séparés. Cette vie ici-bas est si courte, on a à peine le temps de naître qu’il faut déjà penser à s’en aller, vers cet ailleurs que l’on espère ou désespère de trouver ! J’aimerais trouver la clé pour remonter le temps et nous regarder vivre et vieillir éternellement, car celui qui s’en va emporte une part de nous même.
Vas, Papa, cries bien fort dans l’au-delà que l’on puisse t’entendre jusqu’ici. Je voudrais tellement que tous ceux qui nous ont aimé nous donnent un signe véritable de leur présence, pour nous aider à continuer à vivre. Il est si difficile d’avancer lorsqu’on a trop de peine. La vie nous pèse, le cœur devient lourd car un chagrin ne chasse pas l’autre ; au contraire ils s’additionnent et il faut être très âgé pour ne plus avoir de larmes, les yeux secs sont déjà de l’autre côté, seul le cœur saigne et l’on est sur le départ. Les humains pensent et ressentent longtemps la mort avant et après qu’elle soit survenue.
Merci Papa pour toutes ces années passées avec toi, pour tes colères mémorables, tes blagues pas toujours drôles, les fous rires, ton courage dans ta vie si remplie d’événements graves, ta force de caractère, ta folie parfois, ton humour et ton amour pour Maman et pour nous.
Papa ta fille aînée, te demande de ne pas fermer la porte à clé, car tu ne sais pas et moi non plus ni l’heure ni le jour ou nous pourrons tous nous retrouver.

Marie Jo F. 14/02/07

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: A Mon Papa


  • Phonétique : A Mon Papa

    a mɔ̃ papa
    ki ε paʁti œ̃ matɛ̃ divεʁ, kɔmə puʁ kɔmɑ̃se la nuvεllə ane opʁε də mamɑ̃, a ty ʁətʁuve tεz- amiz- e tutə ta paʁɑ̃te ? u vɔ̃ il sø kə lɔ̃ plœʁə ? tutə sε laʁmə- vεʁse vɔ̃ εlləz- alimɑ̃te lə ɡʁɑ̃ fləvə də lamuʁ, opʁε dykεl ɔ̃ sə ʁətʁuvəʁa tusz- œ̃ ʒuʁ ? ʒə vøz- i kʁwaʁə, kaʁ il ε tʁo dyʁ dεme e də vwaʁ dispaʁεtʁə lεz- εtʁə- kə lɔ̃n- εmə sɑ̃z- εspeʁe lε ʁəvwaʁ tus puʁ ʁiʁə, diskyte, ʃɑ̃te sɑ̃z- avwaʁ pœʁ dεtʁə sepaʁe. sεtə vi isi ba ε si kuʁtə, ɔ̃n- a a pεnə lə tɑ̃ də nεtʁə kil fo deʒa pɑ̃se a sɑ̃n- ale, vεʁ sεt ajœʁ kə lɔ̃n- εspεʁə u dezεspεʁə də tʁuve ! ʒεməʁε tʁuve la kle puʁ ʁəmɔ̃te lə tɑ̃z- e nu ʁəɡaʁde vivʁə e vjεjiʁ etεʁnεllmɑ̃, kaʁ səlɥi ki sɑ̃ va ɑ̃pɔʁtə ynə paʁ də nu mεmə.
    va, papa, kʁi bjɛ̃ fɔʁ dɑ̃ lo dəla kə lɔ̃ pɥisə tɑ̃tɑ̃dʁə ʒyskisi. ʒə vudʁε tεllmɑ̃ kə tus sø ki nuz- ɔ̃ εme nu dɔne œ̃ siɲə veʁitablə də lœʁ pʁezɑ̃sə, puʁ nuz- εde a kɔ̃tinɥe a vivʁə. il ε si difisilə davɑ̃se lɔʁskɔ̃n- a tʁo də pεnə. la vi nu pεzə, lə kœʁ dəvjɛ̃ luʁ kaʁ œ̃ ʃaɡʁɛ̃ nə ʃasə pa lotʁə, o kɔ̃tʁεʁə il sadisjɔne e il fo εtʁə tʁεz- aʒe puʁ nə plysz- avwaʁ də laʁmə, lεz- iø sεk sɔ̃ deʒa də lotʁə kote, səl lə kœʁ sεɲə e lɔ̃n- ε syʁ lə depaʁ. lεz- ymɛ̃ pɑ̃se e ʁəsɑ̃te lɔ̃tɑ̃ la mɔʁ avɑ̃ e apʁε kεllə swa syʁvənɥ.
    mεʁsi papa puʁ tutə sεz- ane pasez- avεk twa, puʁ tε kɔlεʁə memɔʁablə, tε blaɡ pa tuʒuʁ dʁolə, lε fus ʁiʁə, tɔ̃ kuʁaʒə dɑ̃ ta vi si ʁɑ̃pli devenəmɑ̃ ɡʁavə, ta fɔʁsə də kaʁaktεʁə, ta fɔli paʁfwa, tɔ̃n- ymuʁ e tɔ̃n- amuʁ puʁ mamɑ̃ e puʁ nu.
    papa ta fijə εne, tə dəmɑ̃də də nə pa fεʁme la pɔʁtə a kle, kaʁ ty nə sε pa e mwa nɔ̃ plys ni lœʁ ni lə ʒuʁ u nu puʁʁɔ̃ tus nu ʁətʁuve.

    maʁi ʒo εf pwɛ̃ katɔʁzə slaʃ zeʁo dø slaʃ zeʁo sεt
  • Syllabes Phonétique : A Mon Papa


Récompense

0
1
0

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
28/07/2014 13:39Melly-Mellow

Troublant et touchant.. Je n’ai pas plus de mots que ceci après ma lecture.. Merci du partage, amicalement-