Univers de poésie d'un auteur

Texte:Le Minset — Alexis Karpouzos

A Propos du Texte

Il existe une force dans l’univers qui est active en nous et constitue une grande ressource dans notre quête d’une vie animée et d’un monde conscient. cette force existe et est avec nous – en fait, elle est en nous – son utilisation dépend d’un facteur crucial : la nature de votre état d’esprit.

Le Texte

Il existe une force dans l’univers qui est active en nous et constitue une grande ressource dans notre quête d’une vie animée et d’un monde conscient. cette force existe et est avec nous – en fait, elle est en nous – son utilisation dépend d’un facteur crucial : la nature de votre état d’esprit.

Quel est le problème avec notre état d’esprit ?

État d’esprit, il s’agit d’un concept englobant - il ne représente pas une vision rigoureusement scientifique, ni une vision purement fictive. Mais cela représente une vision du monde que les gens peuvent reconnaître comme la leur. Il s’agit d’une vision globale, englobant toute la gamme des valeurs et des sentiments associés aux croyances et convictions de chacun concernant la nature du monde. Dans la littérature scientifique actuelle, il existe une notion plus rigoureuse mais aussi plus limitée : c’est le « paradigme ». Initialement développé par le philosophe des sciences Thomas Kuhn pour décrire les changements fondamentaux en physique provoqués par le passage de la vision newtonienne de la réalité physique à la vision relativiste einsteinienne, le concept de paradigme a acquis au cours des dernières décennies une signification plus large. Cela s’étend du concept de réalité physique à un concept général de ce que nous considérons comme la nature de la réalité. Nous pouvons parler d’un paradigme matérialiste, d’un paradigme vitaliste, d’un paradigme newtonien classique ou d’un nouveau paradigme de science quantique. Que nous y réfléchissions ou non, nous avons tous une certaine variété de paradigmes, même s’ils ne sont pas consciemment reconnus et articulés. Cela est également vrai du concept de « mentalité ». Nous avons tous une certaine variété d’états d’esprit, et cet état d’esprit est actif et influent pour nous, que nous le reconnaissions ou non.

Il y a quelque chose de fondamentalement faux dans la mentalité de la plupart des gens dans le monde moderne. Cette mentalité est désuète et trompeuse. Les personnes qui le détiennent se concentrent sur l’acquisition de biens matériels et sur la promotion de leur propre richesse, pouvoir et influence. Ils adoptent un mode de vie inutile et souvent ostentatoire. Ils pensent que les individus ont peu ou pas d’influence sur la façon dont le monde va et qu’il n’est donc pas vraiment nécessaire qu’ils se sentent responsables de la façon dont le monde va réellement. La vie est une lutte pour la survie, où le plus fort survit. Des idées populaires telles que « profitez au maximum de vos opportunités et ne vous souciez pas de ce qui vient après vous - vous n’en faites qu’une seule fois » et « le monde est une jungle, alors prenez soin de vos propres intérêts, car personne d’autre ne s’en souciera ». « sont des exemples assez typiques. C’est ainsi que l’esprit de l’homme moderne typique est amené à percevoir le monde. Les valeurs et les comportements inspirés par la mentalité moderne ont conduit à des conditions critiques dans nos systèmes sociaux, économiques et écologiques. Ils ont fracturé l’intégrité de la communauté humaine, la divisant entre nous et les autres, traçant la ligne de démarcation entre les intérêts communs ou les intérêts concurrents, voire opposés. Cela crée de la concurrence et des conflits, et donne lieu à de la violence. Cela conduit à un monde non durable. Si la mentalité moderne ne change pas et n’évolue pas, nous mettons en danger non seulement notre propre bien-être, mais aussi la survie de notre espèce, mais nous mettons également en danger la survie de tous les êtres sur la planète Terre.

Comment changer votre état d’esprit – Commencez par vous-même.

Mais comment s’y prendre ? La première étape consiste à vous poser quelques questions fondamentales. Quels sont vos rapports avec les gens, la société et la nature qui vous entourent ? En faites-vous partie ou êtes-vous à l’extérieur et peut-être au-dessus d’eux ? La réponse honnête que vous donnez témoigne de la nature de votre état d’esprit. Adopter un état d’esprit actuel n’est pas une entreprise chimérique : Le passage de la compétition à la réconciliation et au partenariat : un changement des relations, des modèles organisationnels et des stratégies sociétales basées sur la compétition vers des relations et des modèles basés sur les principes de guérison, de réconciliation et de pardon. , et le partenariat homme-femme. Le passage de l’avidité et de la rareté à la suffisance et à la bienveillance : un changement de valeurs, de perspectives et d’approches du mode traditionnel égocentrique et cupide vers un sentiment de suffisance et de préoccupation interpersonnelle de la bienveillance. Le passage de l’autorité extérieure à l’autorité intérieure : un passage de la dépendance aux sources extérieures d’ » autorité « aux sources intérieures de » savoir ". Le passage de la séparation à la totalité : une reconnaissance de la totalité et de l’interdépendance de tous les aspects de la réalité. Le passage des systèmes mécanistes aux systèmes vivants : un déplacement de l’attention des modèles d’organisations basés sur des systèmes mécanistes vers des perspectives et des approches ancrées dans les principes qui informent le monde du vivant. Le passage de la fragmentation organisationnelle à une intégration cohérente : un passage d’organisations désintégratrices et fragmentées avec des parties opposées les unes aux autres à des objectifs et des structures intégrés, de sorte qu’elles servent à la fois ceux qui participent aux organisations et ceux qui les entourent.
Partage du Texte avec vos contacts
Poeme de Alexis Karpouzos

Écrivain Alexis Karpouzos

Alexis Karpouzos a publié sur le site 13 écrits. Alexis Karpouzos est membre du site depuis l'année 2021.

Syllabation De L'Écrit

Phonétique : Le Minset — Alexis Karpouzosil εɡzistə ynə fɔʁsə dɑ̃ lynive ki εt- aktivə ɑ̃ nuz- e kɔ̃stitɥ ynə ɡʁɑ̃də ʁəsuʁsə dɑ̃ nɔtʁə kεtə dynə vi anime e dœ̃ mɔ̃də kɔ̃sjɑ̃. sεtə fɔʁsə εɡzistə e εt- avεk nu ɑ̃ fε, εllə εt- ɑ̃ nu sɔ̃n- ytilizasjɔ̃ depɑ̃ dœ̃ faktœʁ kʁysjal : la natyʁə də vɔtʁə eta dεspʁi.

kεl ε lə pʁɔblεmə avεk nɔtʁə eta dεspʁi ?

eta dεspʁi, il saʒi dœ̃ kɔ̃sεpt ɑ̃ɡlɔbɑ̃ il nə ʁəpʁezɑ̃tə pa ynə vizjɔ̃ ʁiɡuʁøzəmɑ̃ siifikə, ni ynə vizjɔ̃ pyʁəmɑ̃ fiktivə. mε səla ʁəpʁezɑ̃tə ynə vizjɔ̃ dy mɔ̃də kə lε ʒɑ̃ pəve ʁəkɔnεtʁə kɔmə la lœʁ. il saʒi dynə vizjɔ̃ ɡlɔbalə, ɑ̃ɡlɔbɑ̃ tutə la ɡamə dε valœʁz- e dε sɑ̃timɑ̃z- asɔsjez- o kʁwajɑ̃səz- e kɔ̃viksjɔ̃ də ʃakœ̃ kɔ̃sεʁnɑ̃ la natyʁə dy mɔ̃də. dɑ̃ la liteʁatyʁə siifikə aktɥεllə, il εɡzistə ynə nɔsjɔ̃ plys ʁiɡuʁøzə mεz- osi plys limite : sε lə « paʁadiɡmə ». inisjaləmɑ̃ devəlɔpe paʁ lə filozɔfə dε sjɑ̃sə tɔma kyn puʁ dekʁiʁə lε ʃɑ̃ʒəmɑ̃ fɔ̃damɑ̃toz- ɑ̃ fizikə pʁɔvɔke paʁ lə pasaʒə də la vizjɔ̃ nεwtɔnjεnə də la ʁealite fizikə a la vizjɔ̃ ʁəlativistə ɛ̃stεnjεnə, lə kɔ̃sεpt də paʁadiɡmə a akiz- o kuʁ dε dεʁnjεʁə desεniz- ynə siɲifikasjɔ̃ plys laʁʒə. səla setɑ̃ dy kɔ̃sεpt də ʁealite fizikə a œ̃ kɔ̃sεpt ʒeneʁal də sə kə nu kɔ̃sideʁɔ̃ kɔmə la natyʁə də la ʁealite. nu puvɔ̃ paʁle dœ̃ paʁadiɡmə mateʁjalistə, dœ̃ paʁadiɡmə vitalistə, dœ̃ paʁadiɡmə nεwtɔnjɛ̃ klasikə u dœ̃ nuvo paʁadiɡmə də sjɑ̃sə kɑ̃tikə. kə nuz- i ʁefleʃisjɔ̃z- u nɔ̃, nuz- avɔ̃ tusz- ynə sεʁtεnə vaʁjete də paʁadiɡmə, mεmə sil nə sɔ̃ pa kɔ̃sjamɑ̃ ʁəkɔnysz- e aʁtikyle. səla εt- eɡaləmɑ̃ vʁε dy kɔ̃sεpt də « mɑ̃talite ». nuz- avɔ̃ tusz- ynə sεʁtεnə vaʁjete deta dεspʁi, e sεt eta dεspʁi εt- aktif e ɛ̃flɥe puʁ nu, kə nu lə ʁəkɔnεsjɔ̃z- u nɔ̃.

il i a kεlkə ʃozə də fɔ̃damɑ̃taləmɑ̃ fo dɑ̃ la mɑ̃talite də la plypaʁ dε ʒɑ̃ dɑ̃ lə mɔ̃də mɔdεʁnə. sεtə mɑ̃talite ε dezyεtə e tʁɔ̃pøzə. lε pεʁsɔnə ki lə detjεne sə kɔ̃sɑ̃tʁe syʁ lakizisjɔ̃ də bjɛ̃ mateʁjεlz- e syʁ la pʁomosjɔ̃ də lœʁ pʁɔpʁə ʁiʃεsə, puvwaʁ e ɛ̃flɥɑ̃sə. ilz- adɔpte œ̃ mɔdə də vi inytilə e suvɑ̃ ɔstɑ̃tatwaʁə. il pɑ̃se kə lεz- ɛ̃dividysz- ɔ̃ pø u pa dɛ̃flɥɑ̃sə syʁ la fasɔ̃ dɔ̃ lə mɔ̃də va e kil nε dɔ̃k pa vʁεmɑ̃ nesesεʁə kil sə sɑ̃te ʁεspɔ̃sablə də la fasɔ̃ dɔ̃ lə mɔ̃də va ʁeεllmɑ̃. la vi εt- ynə lytə puʁ la syʁvi, u lə plys fɔʁ syʁvi. dεz- ide pɔpylεʁə tεllə kə « pʁɔfitez- o maksimɔm də voz- ɔpɔʁtynitez- e nə vu susje pa də sə ki vjɛ̃ apʁε vu vu nɑ̃ fεtə kynə sələ fwas » ət « lə mɔ̃də εt- ynə ʒœ̃ɡlə, alɔʁ pʁəne swɛ̃ də vo pʁɔpʁəz- ɛ̃teʁε, kaʁ pεʁsɔnə dotʁə nə sɑ̃ susjəʁa ». « sɔ̃ dεz- εɡzɑ̃pləz- ase tipik. sεt- ɛ̃si kə lεspʁi də lɔmə mɔdεʁnə tipikə εt- aməne a pεʁsəvwaʁ lə mɔ̃də. lε valœʁz- e lε kɔ̃pɔʁtəmɑ̃z- ɛ̃spiʁe paʁ la mɑ̃talite mɔdεʁnə ɔ̃ kɔ̃dɥi a dε kɔ̃disjɔ̃ kʁitik dɑ̃ no sistεmə sɔsjo, ekɔnɔmikz- e ekɔlɔʒik. ilz- ɔ̃ fʁaktyʁe lɛ̃teɡʁite də la kɔmynote ymεnə, la divizɑ̃ ɑ̃tʁə nuz- e lεz- otʁə, tʁasɑ̃ la liɲə də demaʁkasjɔ̃ ɑ̃tʁə lεz- ɛ̃teʁε kɔmœ̃z- u lεz- ɛ̃teʁε kɔ̃kyʁɑ̃, vwaʁə ɔpoze. səla kʁe də la kɔ̃kyʁɑ̃sə e dε kɔ̃fli, e dɔnə ljø a də la vjɔlɑ̃sə. səla kɔ̃dɥi a œ̃ mɔ̃də nɔ̃ dyʁablə. si la mɑ̃talite mɔdεʁnə nə ʃɑ̃ʒə pa e nevɔlɥ pa, nu mεtɔ̃z- ɑ̃ dɑ̃ʒe nɔ̃ sələmɑ̃ nɔtʁə pʁɔpʁə bjɛ̃ εtʁə, mεz- osi la syʁvi də nɔtʁə εspεsə, mε nu mεtɔ̃z- eɡaləmɑ̃ ɑ̃ dɑ̃ʒe la syʁvi də tus lεz- εtʁə- syʁ la planεtə teʁə.

kɔmɑ̃ ʃɑ̃ʒe vɔtʁə eta dεspʁi kɔmɑ̃se paʁ vu mεmə.

mε kɔmɑ̃ si pʁɑ̃dʁə ? la pʁəmjεʁə etapə kɔ̃sistə a vu poze kεlk kεstjɔ̃ fɔ̃damɑ̃talə. kεl sɔ̃ vo ʁapɔʁz- avεk lε ʒɑ̃, la sɔsjete e la natyʁə ki vuz- ɑ̃tuʁe ? ɑ̃ fεtə vu paʁti u εtə vuz- a lεksteʁjœʁ e pø tεtʁə o dəsy dø ? la ʁepɔ̃sə ɔnεtə kə vu dɔne temwaɲə də la natyʁə də vɔtʁə eta dεspʁi. adɔpte œ̃n- eta dεspʁi aktɥεl nε pa ynə ɑ̃tʁəpʁizə ʃimeʁikə : lə pasaʒə də la kɔ̃petisjɔ̃ a la ʁekɔ̃siljasjɔ̃ e o paʁtənaʁja : œ̃ ʃɑ̃ʒəmɑ̃ dε ʁəlasjɔ̃, dε mɔdεləz- ɔʁɡanizasjɔnεlz- e dε stʁateʒi sɔsjetalə baze syʁ la kɔ̃petisjɔ̃ vεʁ dε ʁəlasjɔ̃z- e dε mɔdεlə baze syʁ lε pʁɛ̃sipə də ɡeʁizɔ̃, də ʁekɔ̃siljasjɔ̃ e də paʁdɔ̃. , e lə paʁtənaʁja ɔmə famə. lə pasaʒə də lavidite e də la ʁaʁəte a la syfizɑ̃sə e a la bjɛ̃vεjɑ̃sə : œ̃ ʃɑ̃ʒəmɑ̃ də valœʁ, də pεʁspεktivəz- e dapʁoʃə dy mɔdə tʁadisjɔnεl eɡɔsɑ̃tʁikə e kypidə vεʁz- œ̃ sɑ̃timɑ̃ də syfizɑ̃sə e də pʁeɔkypasjɔ̃ ɛ̃tεʁpεʁsɔnεllə də la bjɛ̃vεjɑ̃sə. lə pasaʒə də lotɔʁite εksteʁjəʁə a lotɔʁite ɛ̃teʁjəʁə : œ̃ pasaʒə də la depɑ̃dɑ̃sə o suʁsəz- εksteʁjəʁə d » otɔʁite « o suʁsəz- ɛ̃teʁjəʁə də » savwaʁ". lə pasaʒə də la sepaʁasjɔ̃ a la tɔtalite : ynə ʁəkɔnεsɑ̃sə də la tɔtalite e də lɛ̃tεʁdepɑ̃dɑ̃sə də tus lεz- aspε də la ʁealite. lə pasaʒə dε sistεmə mekanistəz- o sistεmə vivɑ̃ : œ̃ deplasəmɑ̃ də latɑ̃sjɔ̃ dε mɔdεlə dɔʁɡanizasjɔ̃ baze syʁ dε sistεmə mekanistə vεʁ dε pεʁspεktivəz- e dεz- apʁoʃəz- ɑ̃kʁe dɑ̃ lε pʁɛ̃sipə ki ɛ̃fɔʁme lə mɔ̃də dy vivɑ̃. lə pasaʒə də la fʁaɡmɑ̃tasjɔ̃ ɔʁɡanizasjɔnεllə a ynə ɛ̃teɡʁasjɔ̃ kɔeʁɑ̃tə : œ̃ pasaʒə dɔʁɡanizasjɔ̃ dezɛ̃teɡʁatʁisəz- e fʁaɡmɑ̃tez- avεk dε paʁtiz- ɔpoze lεz- ynəz- oz- otʁəz- a dεz- ɔbʒεktifz- e dε stʁyktyʁəz- ɛ̃teɡʁe, də sɔʁtə kεllə sεʁve a la fwa sø ki paʁtisipe oz- ɔʁɡanizasjɔ̃z- e sø ki lεz- ɑ̃tuʁe.

Récompense

Coup de coeur: 0
J’aime: 0
J’aime pas: 0

Poesie sans commentaire

Commentaire poème
21/05/2024Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.

Texte Sagesse
Du 17/09/2023 08:02

L'écrit contient 922 mots qui sont répartis dans 6 strophes. Toutes les strophes sont composés de 1 vers.