Poeme-France : Lecture Écrit Suicide

Poeme : Décision Finale

Poème Suicide
Publié le 27/05/2004 00:00

L'écrit contient 82 mots qui sont répartis dans 5 strophes.

Poete : Analoser

Décision Finale

La nuit est sombre, la nuit est noire,
Je sens qu’il n’y a plus aucun espoir.

J’ai essayé de me résonner
Mais je n’y suis pas arriver

J’ai cru avoir trouvé le bohneur
Ayant eu tort, ce n’était simplement que le fruit de mes peurs.

On m’a prit la main, le début n’était que la fin,
J’ai compri que ma vie était finie.

14 février, tu m’as retrouvé, je m’étais suicidée…
  • Pieds Hyphénique: Décision Finale

    la=nuit=est=sombre=la=nuit=est=noire 8
    je=sens=quil=ny=a=plus=au=cun=es=poir 10

    jai=es=sayé=de=me=ré=son=ner 8
    mais=je=ny=suis=pas=ar=ri=ver 8

    jai=cru=a=voir=trou=vé=le=boh=neur 9
    ayant=eu=tort=ce=né=tait=simple=ment=que=le=fruit=de=mes=peurs 14

    on=ma=prit=la=main=le=dé=but=né=tait=que=la=fin 13
    jai=com=pri=que=ma=vieé=tait=fi=nie 9

    qua=torze=fé=vrier=tu=mas=re=trou=vé=je=mé=tais=sui=ci=dée 15
  • Phonétique : Décision Finale

    la nɥi ε sɔ̃bʁə, la nɥi ε nwaʁə,
    ʒə sɑ̃s kil ni a plysz- okœ̃ εspwaʁ.

    ʒε esεje də mə ʁezɔne
    mε ʒə ni sɥi pa aʁive

    ʒε kʁy avwaʁ tʁuve lə bɔnœʁ
    εjɑ̃ y tɔʁ, sə netε sɛ̃pləmɑ̃ kə lə fʁɥi də mε pœʁ.

    ɔ̃ ma pʁi la mɛ̃, lə deby netε kə la fɛ̃,
    ʒε kɔ̃pʁi kə ma vi etε fini.

    katɔʁzə fevʁje, ty ma ʁətʁuve, ʒə metε sɥiside…
  • Pieds Phonétique : Décision Finale

    la=nɥi=ε=sɔ̃bʁə=la=nɥi=ε=nwaʁə 8
    ʒə=sɑ̃s=kil=ni=a=plys=zo=kœ̃=εs=pwaʁ 10

    ʒε=e=sε=je=də=mə=ʁe=zɔ=ne 9
    mε=ʒə=ni=sɥi=pa=a=ʁi=ve 8

    ʒε=kʁy=a=vwaʁ=tʁu=ve=lə=bɔ=nœʁ 9
    ε=jɑ̃=y=tɔʁ=sə=ne=tε=sɛ̃plə=mɑ̃=kə=lə=fʁɥi=də=mε=pœʁ 15

    ɔ̃=ma=pʁi=la=mɛ̃=lə=de=by=ne=tεkə=la=fɛ̃ 12
    ʒε=kɔ̃=pʁikə=ma=vi=e=tε=fi=ni 9

    ka=tɔʁzə=fe=vʁje=ty=ma=ʁə=tʁu=ve=ʒə=me=tε=sɥi=si=de 15

PostScriptum

. . . dites moi si ce poème est bien. merci d’avance

Récompense

0
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
30/05/2004 00:00Mélancolie

Wow, c’est beau. . .