Poeme-France : Lecture Écrit Illusion

Poeme : Papillon De Feu

Poème Illusion
Publié le 16/04/2012 22:41

L'écrit contient 90 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Aria

Papillon De Feu

Comme une brise légère
Te voilà à présent réveillé
Toi papillon éphémère
Que chaque soir je puis contempler.

Posé tout près de moi
Tes ailes ont l’éblouissant éclat
Du feu qui te consume.
J’avance un doigt, je me brûle.

Sur le mur du fond dénudé
Ton ombre vacillante y est projetée
Tu bats des ailes, vas tu t’envoler ?
Non car tu es attaché.

Le vent souffle, tu disparais.
Ne reste plus qu’un mince filet de fumée.
Douce illusion que tu étais
Mensonge éphémère, tu me plaisais.
  • Pieds Hyphénique: Papillon De Feu

    com=me=u=ne=bri=se=lé=gère 8
    te=voi=là=à=pré=sent=ré=veillé 8
    toi=pa=pil=lon=é=phé=mè=re 8
    que=cha=que=soir=je=puis=con=tem=pler 9

    po=sé=tout=près=de=moi 6
    tes=ailes=ont=lé=blouis=sant=é=clat 8
    du=feu=qui=te=con=su=me 7
    ja=van=ce=un=doigt=je=me=brûle 8

    sur=le=mur=du=fond=dé=nu=dé 8
    ton=ombre=va=cillante=y=est=pro=je=tée 9
    tu=bats=des=ailes=vas=tu=ten=vo=ler 9
    non=car=tu=es=at=ta=ché 7

    le=vent=souf=fle=tu=dis=pa=rais 8
    ne=res=te=plus=quun=mince=fi=let=de=fu=mée 11
    dou=ce=illu=sion=que=tu=é=tais 8
    men=songeé=phé=mère=tu=me=plai=sais 8
  • Phonétique : Papillon De Feu

    kɔmə ynə bʁizə leʒεʁə
    tə vwala a pʁezɑ̃ ʁevεje
    twa papijɔ̃ efemεʁə
    kə ʃakə swaʁ ʒə pɥi kɔ̃tɑ̃ple.

    poze tu pʁε də mwa
    tεz- εləz- ɔ̃ lebluisɑ̃ ekla
    dy fø ki tə kɔ̃symə.
    ʒavɑ̃sə œ̃ dwa, ʒə mə bʁylə.

    syʁ lə myʁ dy fɔ̃ denyde
    tɔ̃n- ɔ̃bʁə vasijɑ̃tə i ε pʁɔʒəte
    ty ba dεz- εlə, va ty tɑ̃vɔle ?
    nɔ̃ kaʁ ty ε ataʃe.

    lə vɑ̃ suflə, ty dispaʁε.
    nə ʁεstə plys kœ̃ mɛ̃sə filε də fyme.
    dusə ilyzjɔ̃ kə ty etε
    mɑ̃sɔ̃ʒə efemεʁə, ty mə plεzε.
  • Pieds Phonétique : Papillon De Feu

    kɔ=mə=y=nə=bʁi=zə=le=ʒεʁə 8
    tə=vwa=la=a=pʁe=zɑ̃=ʁe=vε=je 9
    twa=pa=pi=jɔ̃=e=fe=mε=ʁə 8
    kə=ʃa=kə=swaʁʒə=pɥi=kɔ̃=tɑ̃=ple 8

    po=ze=tu=pʁε=də=mwa 6
    tε=zεlə=zɔ̃=le=blui=sɑ̃=e=kla 8
    dy=fø=ki=tə=kɔ̃=sy=mə 7
    ʒa=vɑ̃=sə=œ̃=dwa=ʒə=mə=bʁylə 8

    syʁ=lə=myʁ=dy=fɔ̃=de=ny=de 8
    tɔ̃=nɔ̃bʁə=va=si=jɑ̃=tə=i=ε=pʁɔ=ʒə=te 11
    ty=ba=dε=zεlə=va=ty=tɑ̃=vɔ=le 9
    nɔ̃=kaʁ=ty=ε=a=ta=ʃe 7

    lə=vɑ̃=su=flə=ty=dis=pa=ʁε 8
    nə=ʁεstə=plys=kœ̃=mɛ̃=sə=fi=lε=də=fy=me 11
    dusə=i=ly=zjɔ̃=kə=ty=e=tε 8
    mɑ̃=sɔ̃ʒəe=fe=mεʁə=ty=mə=plε=zε 8

PostScriptum

Au départ je voulais parler de l’illusion et du mensonge et prendre comme exemple la flamme d’une bougie qui fait penser à un papillon. Au final je n’ai parlé presque que de l’exemple. Mal gré tout, je crois que ça me plaît plus ainsi et même si c’est loin d’être parfait c’est l’un de mes poèmes préférés. Sans doute parce que c’est l’un de mes premiers poèmes « réfléchi », aussi parce que c’est le seul qui n’exprime pas de tristesse.

Récompense

0
2
0

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
17/04/2012 09:58Oliver

bravo pour ce poème bien réussi. Léger comme un papillon qu’un simple frottement de doigt détruit