Poeme-France : Lecture Écrit Peuple

Poeme : A Propos De La France Et Ses Amis Dictateurs

Poème Peuple
Publié le 28/04/2011 10:16

L'écrit contient 130 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poème sur le Peuple

Poete : Axel288

A Propos De La France Et Ses Amis Dictateurs

France vile salope qui te repait de bravoure voyant laube dun jour, te prelasse dans cette merde qui te nourrit et qui t aide, tu tisole dun monde pour en sucer un autre tu choisis sans scrupules celle qui semble la plus grosse. Mais il arrive que parfois elle se retourne contre toi, contre son peuple contre sa joie et tu semble tout a coup eprouver du degout. Elle nest plus ta cochonne qui taporte succes mais une triste meurtriere qui succite ton regret. Et alors tu fais fort, tout a coup tu la hait, la condamne fait appel au rejet. Tu fait de ta reine, ton amie une simple vilaine qui merite sodomie. Ainsi est la france qui se dit democrate, mais avale pleine bouche en attendant le crac.
  • Pieds Hyphénique: A Propos De La France Et Ses Amis Dictateurs

    fran=ce=vi=le=sa=lo=pe=qui=te=re=pait=de=bra=vou=re=voy=ant=lau=be=dun=jour=te=pre=las=se=dans=cet=te=mer=de=qui=te=nour=rit=et=qui=t=aide=tu=ti=so=le=dun=mon=de=pour=en=su=cer=un=au=tre=tu=choi=sis=sans=s=cru=pu=les=cel=le=qui=sem=ble=la=plus=grosse=mais=il=ar=ri=ve=que=par=fois=el=le=se=re=tour=ne=con=tre=toi=con=tre=son=peu=ple=con=tre=sa=joieet=tu=sem=ble=tout=a=coup=e=prou=ver=du=de=gout=el=le=nest=plus=ta=co=chon=ne=qui=ta=por=te=suc=ces=mais=u=ne=tris=te=meur=trie=re=qui=suc=ci=te=ton=re=gret=et=a=lors=tu=fais=fort=tout=a=coup=tu=la=hait=la=con=dam=ne=fait=ap=pel=au=re=jet=tu=fait=de=ta=reine=ton=a=mieu=ne=sim=ple=vi=lai=ne=qui=me=ri=te=so=domie=ain=si=est=la=fran=ce=qui=se=dit=de=mo=crate=mais=a=va=le=plei=ne=bou=cheen=at=ten=dant=le=crac 202
  • Phonétique : A Propos De La France Et Ses Amis Dictateurs

    fʁɑ̃sə vilə salɔpə ki tə ʁəpε də bʁavuʁə vwajɑ̃ lobə dœ̃ ʒuʁ, tə pʁəlasə dɑ̃ sεtə mεʁdə ki tə nuʁʁi e ki te εdə, ty tizɔlə dœ̃ mɔ̃də puʁ ɑ̃ syse œ̃n- otʁə ty ʃwazi sɑ̃ skʁypylə sεllə ki sɑ̃blə la plys ɡʁɔsə. mεz- il aʁivə kə paʁfwaz- εllə sə ʁətuʁnə kɔ̃tʁə twa, kɔ̃tʁə sɔ̃ pəplə kɔ̃tʁə sa ʒwa e ty sɑ̃blə tut- a ku εpʁuve dy dəɡu. εllə nεst plys ta koʃɔnə ki tapɔʁtə syksə mεz- ynə tʁistə məʁtʁjəʁə ki syksitə tɔ̃ ʁəɡʁε. e alɔʁ ty fε fɔʁ, tut- a ku ty la-ε, la kɔ̃damnə fε apεl o ʁəʒε. ty fε də ta ʁεnə, tɔ̃n- ami ynə sɛ̃plə vilεnə ki məʁitə sɔdɔmi. ɛ̃si ε la fʁɑ̃sə ki sə di dəmɔkʁatə, mεz- avalə plεnə buʃə ɑ̃n- atɑ̃dɑ̃ lə kʁak.
  • Pieds Phonétique : A Propos De La France Et Ses Amis Dictateurs

    fʁɑ̃=sə=vi=lə=sa=lɔ=pə=ki=tə=ʁə=pε=də=bʁa=vu=ʁə=vwa=jɑ̃=lo=bə=dœ̃=ʒuʁ=tə=pʁə=la=sə=dɑ̃=sε=tə=mεʁ=də=ki=tə=nuʁ=ʁi=e=ki=te=εdə=ty=ti=zɔ=lə=dœ̃=mɔ̃=də=puʁ=ɑ̃=sy=se=œ̃=no=tʁə=ty=ʃwa=zi=sɑ̃=skʁy=py=lə=sεl=lə=ki=sɑ̃=blə=la=plys=ɡʁɔsə=mε=zil=a=ʁi=və=kə=paʁ=fwa=zεl=lə=sə=ʁə=tuʁ=nə=kɔ̃=tʁə=twa=kɔ̃=tʁə=sɔ̃=pə=plə=kɔ̃=tʁə=sa=ʒwa=e=ty=sɑ̃=blə=tu=ta=ku=ε=pʁu=ve=dy=də=ɡu=εl=lə=nεst=plys=ta=ko=ʃɔ=nə=ki=ta=pɔʁ=tə=syk=sə=mε=zy=nə=tʁis=tə=məʁ=tʁjə=ʁə=ki=syk=si=tə=tɔ̃=ʁə=ɡʁε=e=a=lɔʁ=ty=fε=fɔʁ=tu=ta=ku=ty=la-ε=la=kɔ̃=dam=nə=fε=a=pεl=o=ʁə=ʒε=ty=fε=də=ta=ʁεnə=tɔ̃=na=mi=y=nə=sɛ̃=plə=vi=lε=nə=ki=mə=ʁi=tə=sɔ=dɔ=mi=ɛ̃=si=ε=la=fʁɑ̃=sə=ki=sə=di=də=mɔ=kʁatə=mε=za=va=lə=plε=nə=bu=ʃəɑ̃=na=tɑ̃=dɑ̃=lə=kʁak 203

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
28/04/2011 11:46St Just

C’est mieux ailleurs ?... Tu découvres soudainement la réalité de la vie et du monde !... Et puis quand tu dis France c’est aussi toi que cela englobe, nous sommes tous dans le même bateau !... On chasse un tyran, c’est un autre qui arrive, la liberté, la démocratie n’existent nulle part sur la terre, tout n’est que mensonges, illusions.
Il n’y a rien de nouveau sous le soleil : il en a toujours été ainsi dans l’histoire des hommes, les apparences, l’hypocrisie et les mensonges règlent les relations internationales. Et les interventions de bienfaisances, de libérations de peuples opprimés, cachent en réalité de grandes turpitudes, des crimes, des vols et surtout des questions d’intérêts. Pas un seul pays au monde n’agit ou n’a agit différemment. Tout le reste n’est que du bla bala bla !... Alors la France n’est pas pire que les autres : tous les pays font la même chyose dès qu’ils en ont l’occasion. StJust

Auteur de Poésie
28/04/2011 12:16Axel288

Est ce une raison de ne pas en parler?

Auteur de Poésie
28/04/2011 22:06St Just

Quand on est complice, il ne faut pas cracher dans la soupe. Car tu ne le réalises sans doute pas, mais tu profites comme les autres des turpitudes commises par nos dirigeants politiques, nos chefs d’entreprises, pour piller d’autres pays, ou pour profiter d’avantages consentis par ces tyrans, sur des matières premiéres, des produits alimentaires, du bois, des métaux précieux, etc.. etc... Si la vie est plus agréable en France qu’en Haïti par exemple c’est grâces à ceux qui pillent en notre nom. Tu en bénéficies, comme nous tous : si tu travailles tu as un salaire supérieur de beaucoup à ceux pratiqués dans les pays sous-développés. Si tu as un appartement, tu bénéficies d’un confort que des centaines de millions d’hommes t’envierais partout sur la planéte : eau courante, électricité, douches, sanitaires, téléphone, télé, radio, internet et j’en passe. Tu bénéficies d’une relative sécurité, ce qui est loin d’être le cas dans beaucoup d’autres pays. Tout cela a un prix : ceux qui en notre nom font de bonnes affaires dans le monde nous permettent d’en avoir des retombées avantageuses pour tous.
Si tu veux parler comme tu le fais, d’une part il faut t’adresser à la terre entière et d’autres part ne pas êtrre complice soit actif, soit passif. Il te faut donc ne jouir d’aucuns des avantages qu’offrent ces pays sur lesquels tu sembles vouloir cracher. Une seule solution : part sur une île déserte, ou part te perdre dans la forêt amazonienne et suffit-toi à toi même. Alors là, tu pourras cracher sur la terre entière, mais vois-tu personne ne t’écouteras ou ne t’entendra. Cordialement St Just

Auteur de Poésie
28/04/2011 22:41Eugène

Tout à l’heure dans la Grande Librairie (France 5) j’entendais qu’on peut tout écrire :
Jean-Claude Carrière disait que l’écrivain doit chaque matin tuer son père, baiser sa mère... +- ne pas s’autocensurer.
Il m’est arrivé d’écrire des choses qui me heurtent, voire me scandalisent. Après ces mots jetés, qu’est-ce que j’en fais?
Sur ce texte je vois un cri, avec un risque d’objection de conscience en low cost; je ne sens pas la beauté du texte et pour moi forme et fonds ont à se renforcer, chacun au service de l’autre.

Amitiés

Auteur de Poésie
28/04/2011 22:49Axel288

Il ne faut pas être innocent pour critiquer. Pas une seconde je ne me met a l’écart ou nie les faits. Je m’etonne d’un systeme si corrompu qu’elle ne merite pas le status de democratie. On peut se voiler la face comme tu le préconises ou avoir recours a des extremes mais ce n’est pas mon cas, j’agis avec mes armes, en l’occurence 5min d’ennui que j’avais pris pour ecrire ce poème médiocre ^^. Sur ce bne nuit

Auteur de Poésie
28/04/2011 22:52Axel288

Et Eugene message recu merci de ton avis en effet on est loin de la bonne poesie je le concoit aisement.