Poeme : J’ai Appris…

J’ai Appris…

Les soirs d’été où les étoiles brillent, j’ai appris à rêver
Tu sais, tout n’a jamais été si facile pour moi
Je ne suis pas jalouse, tout ceci nous dépasse de notre volonté
Que faire quand deux personnes qu’on aime ne se voient plus pendant des mois ?

Au lieu de vous piquer la mouche pour des choses sans importance
Vous êtes-vous donnés la peine de voir le mal que vous faisiez autour de vous ?
Maintenant, il ne reste qu’une famille cassée en ton absence
J’ai su à ne plus compter sur quelqu’un grâce à vous

Les soirs d’été où les étoiles brillent, j’ai appris à rêver
J’aurais voulu une famille réunie pour le meilleur et le pire
Rien de plus, en rentrant de son travail, retrouver quelqu’un qui sache vous sourire
Non, moi, je n’ai eu droit qu’aux disputes de ma sœur et ma mère « enragée »

Alors tu vois, je ne suis pas jalouse de toi et de ta famille
Ok, la mienne est détruite et la tienne non
C’est sur que tu peux dire que la mienne se bousille
Mais moi, je sais très bien que la vie est un dur marathon

Les soirs d’été où les étoiles brillent, j’ai appris à rêver
Pendant que toi, tu t’amusais à faire des stupidités
Moi, tu vois, j’ai aussi appris à être heureuse avec peu
Alors que toi, tu te morfonds maintenant avec tes stupides jeux…

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: J’ai Appris…

    les=soirs=dé=té=où=les=é=toi=les=brillent=jai=ap=pris=à=rê=ver 16
    tu=sais=tout=na=ja=mais=é=té=si=fa=ci=le=pour=moi 14
    je=ne=suis=pas=ja=louse=tout=ce=ci=nous=dé=pas=se=de=no=tre=vo=lon=té 19
    que=faire=quand=deux=per=son=nes=quon=ai=me=ne=se=voient=plus=pen=dant=des=mois 18

    au=lieu=de=vous=pi=quer=la=mou=che=pour=des=cho=ses=sans=im=por=tan=ce 18
    vous=êtes=vous=don=nés=la=pei=ne=de=voir=le=mal=que=vous=fai=siez=au=tour=de=vous 20
    main=te=nant=il=ne=res=te=quu=ne=fa=mil=le=cas=sée=en=ton=ab=sence 18
    jai=su=à=ne=plus=comp=ter=sur=quel=quun=grâ=ce=à=vous 14

    les=soirs=dé=té=où=les=é=toi=les=bril=lent=jai=ap=pris=à=rê=ver 17
    jau=rais=vou=lu=u=ne=fa=mil=le=ré=u=nie=pour=le=meilleur=et=le=pire 18
    rien=de=plus=en=ren=trant=de=son=tra=vail=re=trou=ver=quel=quun=qui=sache=vous=sou=rire 20
    non=moi=je=nai=eu=droit=quaux=dis=putes=de=ma=sœur=et=ma=mè=re=en=ra=gée 19

    a=lors=tu=vois=je=ne=suis=pas=ja=lou=se=de=toi=et=de=ta=fa=mille 18
    ok=la=mien=ne=est=dé=trui=te=et=la=tien=ne=non 13
    cest=sur=que=tu=peux=di=re=que=la=mien=ne=se=bou=si=lle 15
    mais=moi=je=sais=très=bien=que=la=vie=est=un=dur=ma=ra=thon 15

    les=soirs=dé=té=où=les=é=toi=les=bril=lent=jai=ap=pris=à=rê=ver 17
    pen=dant=que=toi=tu=ta=mu=sais=à=fai=re=des=stu=pi=di=tés 16
    moi=tu=vois=jai=aus=si=ap=pris=à=ê=tre=heu=reu=se=a=vec=peu 17
    a=lors=que=toi=tu=te=mor=fonds=main=te=nant=a=vec=tes=stu=pi=des=jeux 18
  • Phonétique : J’ai Appris…

    lε swaʁ dete u lεz- etwalə bʁije, ʒε apʁiz- a ʁεve
    ty sε, tu na ʒamεz- ete si fasilə puʁ mwa
    ʒə nə sɥi pa ʒaluzə, tu səsi nu depasə də nɔtʁə vɔlɔ̃te
    kə fεʁə kɑ̃ dø pεʁsɔnə kɔ̃n- εmə nə sə vwae plys pɑ̃dɑ̃ dε mwa ?

    o ljø də vu pike la muʃə puʁ dε ʃozə sɑ̃z- ɛ̃pɔʁtɑ̃sə
    vuz- εtə vu dɔne la pεnə də vwaʁ lə mal kə vu fəzjez- otuʁ də vu ?
    mɛ̃tənɑ̃, il nə ʁεstə kynə famijə kase ɑ̃ tɔ̃n- absɑ̃sə
    ʒε sy a nə plys kɔ̃te syʁ kεlkœ̃ ɡʁasə a vu

    lε swaʁ dete u lεz- etwalə bʁije, ʒε apʁiz- a ʁεve
    ʒoʁε vuly ynə famijə ʁeyni puʁ lə mεjœʁ e lə piʁə
    ʁjɛ̃ də plys, ɑ̃ ʁɑ̃tʁɑ̃ də sɔ̃ tʁavaj, ʁətʁuve kεlkœ̃ ki saʃə vu suʁiʁə
    nɔ̃, mwa, ʒə nε y dʁwa ko dispytə də ma sœʁ e ma mεʁə « ɑ̃ʁaʒeə »

    alɔʁ ty vwa, ʒə nə sɥi pa ʒaluzə də twa e də ta famijə
    oke, la mjεnə ε detʁɥitə e la tjεnə nɔ̃
    sε syʁ kə ty pø diʁə kə la mjεnə sə buzijə
    mε mwa, ʒə sε tʁε bjɛ̃ kə la vi εt- œ̃ dyʁ maʁatɔ̃

    lε swaʁ dete u lεz- etwalə bʁije, ʒε apʁiz- a ʁεve
    pɑ̃dɑ̃ kə twa, ty tamyzεz- a fεʁə dε stypidite
    mwa, ty vwa, ʒε osi apʁiz- a εtʁə œʁøzə avεk pø
    alɔʁ kə twa, ty tə mɔʁfɔ̃ mɛ̃tənɑ̃ avεk tε stypidə ʒø…
  • Syllabes Phonétique : J’ai Appris…

    lε=swaʁ=de=te=u=lε=ze=twalə=bʁi=je=ʒε=a=pʁi=za=ʁε=ve 16
    ty=sε=tu=na=ʒa=mε=ze=te=si=fa=si=lə=puʁ=mwa 14
    ʒə=nə=sɥi=pa=ʒa=luzə=tu=sə=si=nu=de=pa=sə=də=nɔ=tʁə=vɔ=lɔ̃=te 19
    kə=fεʁə=kɑ̃=dø=pεʁ=sɔ=nə=kɔ̃=nε=mə=nə=sə=vwa=plys=pɑ̃=dɑ̃=dε=mwa 18

    o=ljødə=vu=pi=ke=la=mu=ʃə=puʁ=dε=ʃo=zə=sɑ̃=zɛ̃=pɔʁ=tɑ̃sə 16
    vu=zεtə=vu=dɔ=ne=la=pε=nə=də=vwaʁ=lə=mal=kə=vu=fə=zje=zo=tuʁ=də=vu 20
    mɛ̃tə=nɑ̃=il=nə=ʁεs=tə=ky=nə=fa=mi=jə=ka=se=ɑ̃=tɔ̃=nab=sɑ̃sə 17
    ʒε=sy=a=nə=plys=kɔ̃=te=syʁ=kεl=kœ̃=ɡʁa=sə=a=vu 14

    lε=swaʁ=de=te=u=lε=ze=twalə=bʁi=je=ʒε=a=pʁi=za=ʁε=ve 16
    ʒo=ʁε=vu=ly=ynə=fa=mi=jə=ʁe=y=ni=puʁ=lə=mε=jœʁ=e=lə=piʁə 18
    ʁjɛ̃də=plys=ɑ̃=ʁɑ̃=tʁɑ̃=də=sɔ̃=tʁa=vaj=ʁə=tʁu=ve=kεl=kœ̃=ki=sa=ʃə=vu=su=ʁiʁə 20
    nɔ̃=mwa=ʒə=nε=y=dʁwa=ko=dis=pytə=də=ma=sœʁ=e=ma=mε=ʁə=ɑ̃=ʁa=ʒe=ə 20

    a=lɔʁ=ty=vwa=ʒə=nə=sɥi=pa=ʒa=luzə=də=twa=e=də=ta=fa=mi=jə 18
    o=ke=la=mj=ε=nə=ε=det=ʁɥi=tə=e=la=tj=ε=nə=nɔ̃ 16
    sε=syʁ=kə=ty=pø=di=ʁə=kə=la=mj=ε=nə=sə=bu=zij=ə 16
    mε=mwa=ʒə=sε=tʁε=bj=ɛ̃=kə=la=vi=ε=tœ̃=dyʁ=ma=ʁa=tɔ̃ 16

    lε=swaʁ=de=te=u=lε=ze=twalə=bʁi=je=ʒε=a=pʁi=za=ʁε=ve 16
    pɑ̃=dɑ̃=kə=twa=ty=ta=my=zε=za=fε=ʁə=dε=sty=pi=di=te 16
    mwa=ty=vwa=ʒε=o=si=a=pʁi=za=εtʁə=œ=ʁø=zə=a=vεk=pø 16
    a=lɔʁkə=twa=ty=tə=mɔʁ=fɔ̃=mɛ̃=tə=nɑ̃=a=vεk=tε=sty=pi=də=ʒø 17

Récompense

0
0
0

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
24/04/2007 14:40Elisa10

Très beau poème, la vie n’ai pas souvent comme on la voudrais, mais on est obliger de faire avec et comme de toi de vivre avec le peut qu’on à et se battre, car la vie est un long combat..
Amitiés Elisa

Poème Bonheur
Publié le 23/04/2007 21:32

L'écrit contient 254 mots qui sont répartis dans 5 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Géraldine

Texte des commentateurs