Poeme-France : Lecture Écrit Éternel

Poeme : Chemin Vers L’Eternité

Poème Éternel
Publié le 07/03/2015 23:40

L'écrit contient 253 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Gramo

Chemin Vers L’Eternité

Regard triste, yeux embrumés de larmes
Le vieux garde est là, comme gendarme
Il ouvre le chemin vers le repos des âmes
Face à l’église de Notre Dame des Victoires
Tirant triste carrosse oriflammé noir
Orné de mille couronnes de roses propriatoires
Quatre demi-sang jais claquent leurs sabots noirs
Le postillon, manteau, haut de forme, corbeau
Règle son char au pas d’un homme pied bot
Des familiers tiennent les cordons du poële
Marchant comme ombres de sombres étoiles
Les roues d’acier aux rayons couleur charbon
Ecrasent la neige triste en profonds sillons
Au passage les cristaux célestes geignent
Ecrasés ensuite de pas lourds d’astreigne
Du haut du carrosse, six pâles lanternes
Eclairent le chemin des âmes de tavernes
Un enfant de chœur en aube plissée
Tient devant tous la hampe au Christ doré
Avec sa croix argentée en emblème
Le corbillard avance vers l’ultime requiem
Derrière, Vicaire et Curé drapés mortuaires
Devant des couronnes portées sont en première
C’est une Jeune Fille arrachée à la vie
Que le glas accompagne pour l’autre vie
La maman en grand deuil sous des tulles noirs
Se meut comme une ombre, le cœur en brûloir
Le papa soutient son épouse éplorée
En cortège, parents, amis corroborés
Accompagnent au pas du glas de la peine
Que leurs prières escortent vers les troènes
Les chevaux caparaçonnés anthracite
Sont maintenant immobiles sur site
Attendant avec les proches le départ
D’une l’Etoile vers l’éternité des pulsars

GRAMO
7 mars 2015
  • Pieds Hyphénique: Chemin Vers L’Eternité

    re=gard=tris=te=y=eux=em=bru=més=de=la=rmes 12
    le=vieux=gar=de=est=là=com=me=gen=da=rme 11
    il=ou=vre=le=che=min=vers=le=re=pos=des=âmes 12
    faceà=lé=gli=se=de=no=tre=da=me=des=vic=toires 12
    ti=rant=tris=te=car=ros=se=o=ri=flam=mé=noir 12
    or=né=de=mille=cou=ronnes=de=ro=ses=pro=pria=toires 12
    qua=tre=de=mi=sang=jais=cla=quent=leurs=sa=bots=noirs 12
    le=pos=til=lon=man=teau=haut=de=for=me=cor=beau 12
    rè=gle=son=char=au=pas=dun=hom=me=pied=bot 11
    des=fa=mi=li=ers=tien=nent=les=cor=dons=du=poële 12
    mar=chant=com=me=om=bres=de=som=bres=é=toi=les 12
    les=roues=da=ci=er=aux=ray=ons=cou=leur=char=bon 12
    ecra=sent=la=nei=ge=tris=te=en=pro=fonds=sil=lons 12
    au=pas=sa=ge=les=cris=taux=cé=les=tes=geignent 11
    ecra=sés=en=sui=te=de=pas=lourds=das=trei=gne 11
    du=haut=du=car=ros=se=six=pâ=les=lan=ter=nes 12
    eclai=rent=le=che=min=des=â=mes=de=ta=ver=nes 12
    un=en=fant=de=chœur=en=au=be=plis=sée 10
    tient=de=vant=tous=la=ham=pe=au=christ=do=ré 11
    a=vec=sa=croix=ar=gen=tée=en=em=blè=me 11
    le=cor=bil=lard=a=vance=vers=lul=ti=me=re=quiem 12
    der=rière=vi=cai=re=et=cu=ré=dra=pés=mor=tuaires 12
    de=vant=des=cou=ron=nes=por=tées=sont=en=pre=mière 12
    cest=u=ne=jeu=ne=fille=ar=ra=chée=à=la=vie 12
    que=le=glas=ac=com=pa=gne=pour=lau=tre=vie 11
    la=ma=man=en=grand=deuil=sous=des=tul=les=noirs 11
    se=meut=com=me=u=ne=ombre=le=cœur=en=brû=loir 12
    le=pa=pa=sou=tient=son=é=pou=se=é=plo=rée 12
    en=cor=tè=ge=pa=rents=a=mis=cor=ro=bo=rés 12
    ac=com=pa=gnent=au=pas=du=glas=de=la=pei=ne 12
    que=leurs=priè=res=es=cor=tent=vers=les=tro=è=nes 12
    les=che=vaux=ca=pa=ra=çon=nés=an=thra=ci=te 12
    sont=main=te=nant=im=mo=bi=les=sur=si=te 11
    at=ten=dant=a=vec=les=pro=ches=le=dé=part 11
    dune=le=toi=le=vers=lé=ter=ni=té=des=pul=sars 12

    gra=mo 2
    sept=mars=deux=mil=le=quin=ze 7
  • Phonétique : Chemin Vers L’Eternité

    ʁəɡaʁ tʁistə, iøz- ɑ̃bʁyme də laʁmə
    lə vjø ɡaʁdə ε la, kɔmə ʒɑ̃daʁmə
    il uvʁə lə ʃəmɛ̃ vεʁ lə ʁəpo dεz- amə
    fasə a leɡlizə də nɔtʁə damə dε viktwaʁə
    tiʁɑ̃ tʁistə kaʁɔsə ɔʁiflame nwaʁ
    ɔʁne də milə kuʁɔnə də ʁozə pʁɔpʁjatwaʁə
    katʁə dəmi sɑ̃ ʒε klake lœʁ sabo nwaʁ
    lə pɔstijɔ̃, mɑ̃to, o də fɔʁmə, kɔʁbo
    ʁεɡlə sɔ̃ ʃaʁ o pa dœ̃n- ɔmə pje bo
    dε familje tjεne lε kɔʁdɔ̃ dy pɔεlə
    maʁʃɑ̃ kɔmə ɔ̃bʁə- də sɔ̃bʁəz- etwalə
    lε ʁu dasje o ʁεjɔ̃ kulœʁ ʃaʁbɔ̃
    εkʁaze la nεʒə tʁistə ɑ̃ pʁɔfɔ̃ sijɔ̃
    o pasaʒə lε kʁisto selεstə ʒεɲe
    εkʁazez- ɑ̃sɥitə də pa luʁd dastʁεɲə
    dy-o dy kaʁɔsə, si- palə lɑ̃tεʁnə
    εklεʁe lə ʃəmɛ̃ dεz- amə də tavεʁnə
    œ̃n- ɑ̃fɑ̃ də ʃœʁ ɑ̃n- obə plise
    tjɛ̃ dəvɑ̃ tus la-ɑ̃pə o kʁist dɔʁe
    avεk sa kʁwa aʁʒɑ̃te ɑ̃n- ɑ̃blεmə
    lə kɔʁbijaʁ avɑ̃sə vεʁ lyltimə ʁəkjεm
    dəʁjεʁə, vikεʁə e kyʁe dʁape mɔʁtɥεʁə
    dəvɑ̃ dε kuʁɔnə pɔʁte sɔ̃t- ɑ̃ pʁəmjεʁə
    sεt- ynə ʒənə fijə aʁaʃe a la vi
    kə lə ɡlaz- akɔ̃paɲə puʁ lotʁə vi
    la mamɑ̃ ɑ̃ ɡʁɑ̃ dəj su dε tylə nwaʁ
    sə mø kɔmə ynə ɔ̃bʁə, lə kœʁ ɑ̃ bʁylwaʁ
    lə papa sutjɛ̃ sɔ̃n- epuzə eplɔʁe
    ɑ̃ kɔʁtεʒə, paʁɑ̃, ami kɔʁɔbɔʁe
    akɔ̃paɲe o pa dy ɡla də la pεnə
    kə lœʁ pʁjεʁəz- εskɔʁte vεʁ lε tʁɔεnə
    lε ʃəvo kapaʁasɔnez- ɑ̃tʁasitə
    sɔ̃ mɛ̃tənɑ̃ imɔbilə syʁ sitə
    atɑ̃dɑ̃ avεk lε pʁoʃə lə depaʁ
    dynə lətwalə vεʁ letεʁnite dε pylsaʁ

    ɡʁamo
    sεt maʁs dø milə kɛ̃zə
  • Pieds Phonétique : Chemin Vers L’Eternité

    ʁə=ɡaʁ=tʁis=tə=i=ø=zɑ̃=bʁy=me=də=laʁ=mə 12
    lə=vj=ø=ɡaʁ=də=ε=la=kɔ=mə=ʒɑ̃=da=ʁmə 12
    il=u=vʁə=lə=ʃə=mɛ̃=vεʁ=lə=ʁə=po=dε=zamə 12
    fasəa=le=ɡli=zə=də=nɔ=tʁə=da=mə=dε=vik=twaʁə 12
    ti=ʁɑ̃=tʁis=tə=ka=ʁɔ=sə=ɔ=ʁi=fla=me=nwaʁ 12
    ɔʁ=ne=də=milə=ku=ʁɔ=nə=də=ʁo=zə=pʁɔ=pʁja=twaʁə 13
    ka=tʁə=də=mi=sɑ̃=ʒε=kla=ke=lœʁ=sa=bo=nwaʁ 12
    lə=pɔs=ti=jɔ̃=mɑ̃=to=o=də=fɔʁ=mə=kɔʁ=bo 12
    ʁε=ɡlə=sɔ̃=ʃaʁ=o=pa=dœ̃=nɔ=mə=pj=e=bo 12
    dε=fa=mi=lje=tjε=ne=lε=kɔʁ=dɔ̃=dy=pɔ=εlə 12
    maʁ=ʃɑ̃=kɔ=mə=ɔ̃=bʁə=də=sɔ̃=bʁə=ze=twa=lə 12
    lε=ʁu=da=sj=e=o=ʁε=jɔ̃=ku=lœʁ=ʃaʁ=bɔ̃ 12
    ε=kʁa=ze=la=nεʒə=tʁis=tə=ɑ̃=pʁɔ=fɔ̃=si=jɔ̃ 12
    o=pa=sa=ʒə=lε=kʁis=to=se=lεs=tə=ʒε=ɲe 12
    ε=kʁa=ze=zɑ̃s=ɥi=tə=də=pa=luʁd=das=tʁε=ɲə 12
    dy-o=dy=ka=ʁɔ=sə=si=pa=lə=lɑ̃=tεʁ=nə 12
    ε=klε=ʁe=lə=ʃə=mɛ̃=dε=za=mə=də=ta=vεʁnə 12
    œ̃=nɑ̃=fɑ̃=də=ʃœ=ʁə=ɑ̃=no=bə=pli=se 11
    tj=ɛ̃=də=vɑ̃=tus=la-ɑ̃=pə=o=kʁist=dɔ=ʁe 12
    a=vεk=sa=kʁwa=aʁ=ʒɑ̃=te=ɑ̃=nɑ̃=blε=mə 11
    lə=kɔʁ=bi=jaʁ=a=vɑ̃sə=vεʁ=lyl=ti=mə=ʁə=kjεm 12
    də=ʁjεʁə=vi=kε=ʁə=e=ky=ʁe=dʁa=pe=mɔʁ=tɥεʁə 12
    də=vɑ̃=dε=ku=ʁɔ=nə=pɔʁ=te=sɔ̃=tɑ̃=pʁə=mjεʁə 12
    sε=ty=nə=ʒə=nə=fijə=a=ʁa=ʃe=a=la=vi 12
    kə=lə=ɡla=za=kɔ̃=pa=ɲə=puʁ=lo=tʁə=vi 11
    la=ma=mɑ̃=ɑ̃=ɡʁɑ̃=dəj=su=dε=ty=lə=nwaʁ 11
    sə=mø=kɔ=mə=y=nə=ɔ̃bʁə=lə=kœʁ=ɑ̃=bʁy=lwaʁ 12
    lə=pa=pa=su=tjɛ̃=sɔ̃=ne=pu=zə=e=plɔ=ʁe 12
    ɑ̃=kɔʁ=tε=ʒə=pa=ʁɑ̃=a=mi=kɔ=ʁɔ=bɔ=ʁe 12
    a=kɔ̃=pa=ɲe=o=pa=dy=ɡla=də=la=pε=nə 12
    kə=lœʁ=pʁi=jεʁ=zεs=kɔʁ=te=vεʁ=lε=tʁɔ=ε=nə 12
    lε=ʃə=vo=ka=pa=ʁa=sɔ=ne=zɑ̃=tʁa=si=tə 12
    sɔ̃=mɛ̃=tə=nɑ̃=i=mɔ=bi=lə=syʁ=si=tə 11
    a=tɑ̃=dɑ̃=a=vεk=lε=pʁo=ʃə=lə=de=paʁ 11
    dynə=lə=twa=lə=vεʁ=le=tεʁ=ni=te=dε=pyl=saʁ 12

    ɡʁa=mo 2
    sεt=maʁs=dø=mi=lə=kɛ̃=zə 7

PostScriptum

Bonjour vous toutes et tous

Je viens de subir un deuil…
Mon esprit s’est chargé de sombres sentiments.
Une poésie mortuaire s’est imposée à moi.
J’ai connu le temps ou le deuil représentait beaucoup dans la vie des personnes. Cela était vécu avec intensité et beaucoup de respect envers le défunt et sa famille.
Je vous parle dans cette poésie d’un deuil où le défunt est transporté par corbillard hippomobile (donc dans un temps que beaucoup n’ont pas connu) . Ce mode accentuait le cérémonial, les chevaux noirs et le corbillard étaient autre chose qu’une grosse voiture grise que l’on voit de nos jours. Mais c’était la coutume d’alors.
La présente poésie relate le départ après les absoutes lorsque le cortège va prendre le chemin de l’éternité.
Merci d’avoir bien voulu me lire.

GRAMO

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
08/03/2015 10:48Eugène

J’aime ce poème bien écrit.
Surpris de cette description d’un autre temps, plus XIX ème que XX ème, J’ai connu ce temps où les endeuillés et le porche de l’église s’habillaient de noir même en ville. Sans l’expliciter vous notez que notre société a abandonné beaucoup de rites des obsèques qui, en célébrant la mort, célébraient la vie.
Merci de poursuivre cette thérapie par la poésie pour notre joie.
Amicalement

Auteur de Poésie
08/03/2015 17:31Mikie95

toujours aussi jolie plume malgré ces tristes circonstances

Auteur de Poésie
08/03/2015 19:44Nouga

+1 avec les commentaires

Auteur de Poésie
09/03/2015 09:18Coburitc

Triste et beau poème sur ce moment difficile, peut être que dans les étoiles nos proches si lointains viennent parfois jeter un coup d’œil sur nous, amicalement.
Jean-Pierre

Auteur de Poésie
09/03/2015 10:08Gramo

Bonjour mes amis potes et poétesses que c’est doux de se savoir compris.
Merci à vous tous Coburict, Speed,Nouga, Mikie, Eugène d’être là au bout de vos plumes.

Amitiés

Emile

Auteur de Poésie
09/03/2015 17:20Lyse-Claire

Bonsoir à Toi,
Bravo pour ce Texte fort bien écrit, à Détails.. il est Beau dans le Sens de cette Période d’Autrefois, où Tout était Différent de nos Jours, hélas.. ( comme tu l’expliques si bien en aparté )
Condoléances avec Retard pour le Deuil qui t’a frappé, mais tu connais la Raison de mon Silence et Absence du Site..

Bonheur de te Relire, Ami,
Lyse.

Auteur de Poésie
09/03/2015 17:51Gramo

Bonjour Lyse

C’est toujours un plaisir de te relire, c’est comme si je te revoyais au travers les mots.
Merci pour ton commentaire et tes condoléances.

Amitiés

Emile

Auteur de Poésie
12/03/2015 16:53Loic Rousselot

Bonjour Emile.
Désolés de ne pas avoir pu visiter tes derniers écris ces derniers temps...
Pris un peu, beaucoup par un travail qui aussi me passionne énormément...
excuse moi, alors !
Bon, a part cela que dois je donc dire à la lecture de cette petite perle de poème que tu nous à là pondu ?
D’abord je cris. Et quand je cris je le fais vraiment.....
OUAAAAHHHH ! BORDEL DE MERDE QUE C’EST FOUTREMENT BEAU......
J’EN CHIE (Désolés) D’EMOTION.... Bref...
Plus sérieusement, là mon ami, tu as su avec un brio inégalé écrire un poème d’une telle finesse, aux mots, aux vers
et aux images fortes que je reste estomaqué par la prouesse. Je pense avoir lu, là, une de tes plus belle réalisation.
Grands.... Voir TRES TRES TRES GRANDS BRAVO.
Je m’incline avec respect.... Oh ! MAZETTE que j’aime ce genre de poèmes...
Tu fais du bien aux autres mon ami et je ne sais comment exprimer ma reconnaissance.
Evidemment UN TRES TROP GROS COUP DE COEUR....
Amicalement
Loïc ROUSSELOT

Auteur de Poésie
12/03/2015 20:54Tulipe Noire

Super écrit d’une belle plume,j’ai vécu ces moments le jour funéraire de ma chère mère,c’est triste oui,mais ...Bravo pour ton super écrit..Mes amitiés.

Auteur de Poésie
15/03/2015 20:27La Petite Etoile

C’est un bel hommage et un très bel écrit qui nous transporte dans ce paysage que tu nous dépeint. Merci pour ce beau partage et ce voyage mêlé de sombre et de lumière.
Même si l’écriture ne peut changer le passé, elle peut soulager des peines...
Amitiés de la Petite Etoile

Auteur de Poésie
16/03/2015 07:21Missréré

Bonjour poète dans le coeur et dans l’âme et qui sais très bien exprimer ses ressentis ses souffrances et ce qu’il vit
J’ai adoré ton écrit et je compatis pour le deuil qui te suis avec ton mon respect missrererejane

Auteur de Poésie
16/03/2015 10:17Lemmiath

Vivre c’est se laisser habiter de la présence Divine.
Mourir, c’est sortir de soi pour entrer dans la Divinité.

Auteur de Poésie
19/03/2015 07:55Lemmiath

Bien que le sujet est triste, mais j’aime cette association entre un deuil récent et une mise en image d’un deuil plus lointain. Tout ça pour dire que ce n’est pas sans fierté que j’apprend à l’instant que tu es au sommet des poèmes préféré.

Auteur de Poésie
19/03/2015 18:47Gramo

Bonjour Lemmiath
C’est gentil de me le signaler, je l’ignorais.
Merci
Emile