Poeme-France : Lecture Écrit Regard

Prose : Auto-Portrait

Prose Regard
Publié le 12/11/2013 16:01

L'écrit contient 316 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Halbran

Auto-Portrait

Un jour l’on me demanda de faire mon auto-portrait. Je trouvais la démarche étrange.
Parler de soi, pour dire que l’on est un autre.
Notre pensée intime est le dernier, peut-être le seul véritable espace de liberté.
Qui suis-je ? Moi, je ne le sais pas, je le pressens, je le devine, sans être sûr de rien.
Je vis mon moi comme, quelqu’un qui marche à mes côtés.
Mes miroirs sont intérieurs. Ils s’amusent à observer et à refléter le monde.
Dans ces observations, il y a le regard des gens.
Ceux que j’aime, ou qui me sont familiers, ou que je croise au hasard de mes envies, ou de mes voyages, véritables ou imaginaires.
Ces regards disent ce qu’ils voient dans l’instant, en des circonstances très précises, très situables dans le temps et dans l’espace.
Et, précisément, il me convient de m’évader du temps, de l’espace, laissant à chacun le soin de faire mon portrait, s’il le souhaite.
Je ne peux que suggérer que, peut-être, derrière l’apparence il y a quelqu’un d’autre.
Je le sais, je suis multiple, ce qui ne signifie pas dispersé.
Je suis curieux de tout, au delà des limites habituelles, du raisonnable, la raison : pour quoi faire ?
Un proverbe africain dit : « La curiosité tue le petit négre ».
Je suis déja mort, cent fois, et toujours en vie, toujours curieux, toujours étonné, parfois spectateur, parfois acteur.
Je sais que je ne sais rien et que cela me convient parce qu’alors, il y a toutes ces friches à faire revivre.
Je sais que parler de moi ne m’intéresse pas plus aujourd’hui, qu’hier.
Et puis, c’est peut-être aux autres de dire si cela présente le moindre intérêt de me monter - éventuellement - différent de ce qu’ils présument que je pourrais être…
  • Phonétique : Auto-Portrait

    œ̃ ʒuʁ lɔ̃ mə dəmɑ̃da də fεʁə mɔ̃n- oto pɔʁtʁε. ʒə tʁuvε la demaʁʃə etʁɑ̃ʒə.
    paʁle də swa, puʁ diʁə kə lɔ̃n- εt- œ̃n- otʁə.
    nɔtʁə pɑ̃se ɛ̃timə ε lə dεʁnje, pø tεtʁə lə səl veʁitablə εspasə də libεʁte.
    ki sɥi ʒə ? mwa, ʒə nə lə sε pa, ʒə lə pʁəsɛ̃, ʒə lə dəvinə, sɑ̃z- εtʁə syʁ də ʁjɛ̃.
    ʒə vis mɔ̃ mwa kɔmə, kεlkœ̃ ki maʁʃə a mε kote.
    mε miʁwaʁ sɔ̃t- ɛ̃teʁjœʁ. il samyze a ɔpsεʁve e a ʁəflete lə mɔ̃də.
    dɑ̃ sεz- ɔpsεʁvasjɔ̃, il i a lə ʁəɡaʁ dε ʒɑ̃.
    sø kə ʒεmə, u ki mə sɔ̃ familje, u kə ʒə kʁwazə o-azaʁ də mεz- ɑ̃vi, u də mε vwajaʒə, veʁitabləz- u imaʒinεʁə.
    sε ʁəɡaʁd dize sə kil vwae dɑ̃ lɛ̃stɑ̃, ɑ̃ dε siʁkɔ̃stɑ̃sə tʁε pʁesizə, tʁε sitɥablə dɑ̃ lə tɑ̃z- e dɑ̃ lεspasə.
    e, pʁesizemɑ̃, il mə kɔ̃vjɛ̃ də mevade dy tɑ̃, də lεspasə, lεsɑ̃ a ʃakœ̃ lə swɛ̃ də fεʁə mɔ̃ pɔʁtʁε, sil lə suεtə.
    ʒə nə pø kə syɡʒeʁe kə, pø tεtʁə, dəʁjεʁə lapaʁɑ̃sə il i a kεlkœ̃ dotʁə.
    ʒə lə sε, ʒə sɥi myltiplə, sə ki nə siɲifi pa dispεʁse.
    ʒə sɥi kyʁjø də tu, o dəla dε limitə-abitɥεllə, dy ʁεzɔnablə, la ʁεzɔ̃ : puʁ kwa fεʁə ?
    œ̃ pʁɔvεʁbə afʁikɛ̃ di : « la kyʁjozite tɥ lə pəti neɡʁə ».
    ʒə sɥi deʒa mɔʁ, sɑ̃ fwa, e tuʒuʁz- ɑ̃ vi, tuʒuʁ kyʁjø, tuʒuʁz- etɔne, paʁfwa spεktatœʁ, paʁfwaz- aktœʁ.
    ʒə sε kə ʒə nə sε ʁjɛ̃ e kə səla mə kɔ̃vjɛ̃ paʁsə kalɔʁ, il i a tutə sε fʁiʃəz- a fεʁə ʁəvivʁə.
    ʒə sε kə paʁle də mwa nə mɛ̃teʁεsə pa plysz- oʒuʁdɥi, kjεʁ.
    e pɥi, sε pø tεtʁə oz- otʁə- də diʁə si səla pʁezɑ̃tə lə mwɛ̃dʁə ɛ̃teʁε də mə mɔ̃te evɑ̃tɥεllmɑ̃ difeʁɑ̃ də sə kil pʁezyme kə ʒə puʁʁεz- εtʁə…

PostScriptum

Bonjour à ceux qui passeront
Juste un mot pour dire que : ne sachant pas où classer ce texte, je l’ai mis en prose poétique.
Pour le thème, il s’agit bien de regard
Bonne lecture
Guy

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
12/11/2013 16:15Eden Bis

Souvent, presque toujours , nous marchons à coté de nous mêmes, les regards des autres nous apportent peut être plus de réponses que notre propre miroir...
Mais être curieux de tout reste un des buts de la vie, me semble t-il et nous garde en vie aussi ...
merci pour cette prose Guy !
Merci
Amitiés
véronique

Auteur de Poésie
12/11/2013 16:20Orpailleur

Un auto-portrait bien réaliste.
L’important, n’est-ce pas d’être bien avec soi-même?
Mais, s’agit-il de bien se connaître?
Voilà la question la plus importante.
Merci Halbran pour ce partage d’intimité.
Amitié...jacques

Auteur de Poésie
12/11/2013 17:46Halbran

Bonsoir Véronique
Merci à mon inlassable lectrice,
Nous nous rejoignons dans ton commentaire. Je parlais des miroirs intérieurs, celui de la salle de bain ne m’intéresse pas, en plus ce con me dit que je suis en train de vieillir (comment dit-on déjà : "lol"?
Bien amicalement
Guy

Auteur de Poésie
12/11/2013 17:53Halbran

Bonjour Jacques
Ce texte n’est pas une vraie introspection.
Ce fut d’abord un jeu. J’avais dit alors : je n’ai rien à dire sur moi-même.
Tous mes amis écrivaient leur texte, alors, j’ai écrit ce que tu viens de lire.
Merci de l’avoir partagé et commenté.
Amitiés
Guy

Auteur de Poésie
12/11/2013 18:57Loic Stenk

un texte très profond...J’aime beaucoup l’image que tu as employée: ces ’miroirs intérieurs s’amusant à observer et à refleter le monde’. Quelle belle plume Guy, vraiment.

Auteur de Poésie
12/11/2013 19:45Eden Bis

lol

Auteur de Poésie
12/11/2013 21:00Halbran

Bonsoir Loic
Merci pour ce très aimable commentaire.
A bientôt
Guy

Auteur de Poésie
22/11/2013 13:04Catherine.Lebloas

bien avec toi même c’est déjà bien même si tu as l’impression de marcher à côté de toi parfois... c’est vrai qu’il n’est pas facile de parler de soi mais belle description personnelle et que tes miroirs intérieurs continuent d’être curieux de ce qui t’entoure et a les décrire comme tu le perçois chacun peu poser son regard sur autrui mais a chacun son ressenti ... réel ... irréel ... Cath merci pour ce partage

Auteur de Poésie
22/11/2013 13:06Catherine.Lebloas

bien avec toi même c’est déjà bien même si tu as l’impression de marcher à côté de toi parfois... c’est vrai qu’il n’est pas facile de parler de soi mais belle description personnelle et que tes miroirs intérieurs continuent d’être curieux de ce qui t’entoure et a les décrire comme tu le perçois chacun peut poser son regard sur autrui mais a chacun son ressenti ... réel ... irréel ... Cath merci pour ce partage

Auteur de Poésie
22/11/2013 14:44Halbran

Bonjour Catherine
Et grand merci pour la note de compréhension de l’autre que tu as si bien résumée.
Ceci dit, lorsque j’écris "je marche à côté de moi", cela ne signifie nullement que je suis "à côté de mes pompes". Bien au contraire, si je suis, ou si l’on me considère comme un doux rêveur, un poète en quelque sorte, je n’en suis pas moins un individu ayant terriblement les pieds sur terres. Plusieurs de mes textes sur l’actualité ou la place de l’être humain en témoignent.
Guy