Poeme-France : Lecture Écrit Liberté

Poeme : Esclavage (Acrostiche)

Poème Liberté
Publié le 12/05/2013 19:56

L'écrit contient 40 mots qui sont répartis dans 9 strophes.

Forme poétique utilisée

Acrostiche

Poete : Hortensia

Esclavage (Acrostiche)

Entassés comme du bétail,

Soumis comme des moutons,

Cognés comme des objets,

Larmes perdues dans l’océan,

Amères illusions du pacifique,

Vente d’humains apeurés,

Attise des rancœurs secrètes,

Générations profondément blessées,
Enfin est arrivé le 10 mai 1848.

Hortensia
  • Pieds Hyphénique: Esclavage (Acrostiche)

    en=tas=sés=com=me=du=bé=tail 8

    sou=mis=com=me=des=mou=tons 7

    co=gnés=com=me=des=ob=jets 7

    lar=mes=per=dues=dans=lo=cé=an 8

    amères=illu=sions=du=pa=ci=fi=que 8

    ven=te=d=hu=mains=a=peu=rés 8

    at=ti=se=des=ran=cœurs=se=crètes 8

    gé=né=ra=tions=pro=fon=dément=bles=sées 9
    en=fin=est=ar=ri=vé=le=dix=mai=mille=hu=it=cent=qua=rante=hu=it 17

    hor=ten=si=a 4
  • Phonétique : Esclavage (Acrostiche)

    ɑ̃tase kɔmə dy betaj,

    sumi kɔmə dε mutɔ̃,

    kɔɲe kɔmə dεz- ɔbʒε,

    laʁmə- pεʁdɥ dɑ̃ lɔseɑ̃,

    amεʁəz- ilyzjɔ̃ dy pasifikə,

    vɑ̃tə dymɛ̃z- apəʁe,

    atizə dε ʁɑ̃kœʁ sεkʁεtə,

    ʒeneʁasjɔ̃ pʁɔfɔ̃demɑ̃ blese,
    ɑ̃fɛ̃ εt- aʁive lə di- mε milə ɥi sɑ̃ kaʁɑ̃tə ɥit.

    ɔʁtɑ̃sja
  • Pieds Phonétique : Esclavage (Acrostiche)

    ɑ̃=ta=se=kɔ=mə=dy=be=taj 8

    su=mi=kɔ=mə=dε=mu=tɔ̃ 7

    kɔ=ɲe=kɔ=mə=dε=zɔb=ʒε 7

    laʁ=mə=pεʁdɥ=dɑ̃=lɔ=se=ɑ̃ 7

    a=mε=ʁə=zi=ly=zjɔ̃=dy=pa=si=fikə 10

    vɑ̃=tə=dy=mɛ̃=za=pə=ʁe 7

    a=ti=zə=dε=ʁɑ̃=kœʁ=sε=kʁεtə 8

    ʒe=ne=ʁa=sjɔ̃=pʁɔ=fɔ̃=de=mɑ̃=ble=se 10
    ɑ̃=fɛ̃=ε=ta=ʁi=ve=lə=di=mε=milə=ɥi=sɑ̃=ka=ʁɑ̃=tə=ɥ=it 17

    ɔʁ=tɑ̃=sj=a 4

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
24/05/2013 22:16Melly-Mellow

Bonsoir,
Malheureusement, ce n’est pas terminé... Les odieux tortionnaires se font simplement plus discrets.. J’ai aimé cette métaphore filée doublée de l’acrostiche.. J’ai apprécié les comparaisons à des animaux, car c’est ni plus ni moins ceci : considérer les Hommes sous forme de "races" (je déteste ce terme au plus haut point..). Vous décrivez cette abomination avec un regard profondément humain et compatissant, et j’ai vraiment apprécié. Je vous donne mon coup de coeur sans hésitation.. Et un grand coup de gueule pour ces actes qui continuent aujourd’hui..
Cordialement.
Melly-Mellow

Auteur de Poésie
25/05/2013 00:05Mick-Jhon

Pas de commentaires.
Juste une larme de bonheur pour ce jour, en espérant en versé d’autres pour les autres forme d’esclavage.
Mick.

Auteur de Poésie
24/01/2014 22:07Hortensia

Merci pour vos commentaires.
Hortensia