Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : Je Suis Tout De Larmes

Poème - Sans Thème -
Publié le 27/10/2004 00:01

L'écrit contient 242 mots qui sont répartis dans 6 strophes.

Poete : Ikare

Je Suis Tout De Larmes

Mon âme est faite de larmes
Cette lame sera leur arme
Eux sans pitié, ils l’assècheront
Eux mes bourreaux, ils me tueront
Profitant de mes faiblesses
Alors qu’en mon cœur l’espoir se dresse
Ils le tueront avant sa naissance
Ce foetus sacré, mon espérance
Créatures immondes, aux cœurs de fer
Ne me laisserez vous pas le temps de vous défaire ?

Je pleure, vous en riez
Je meurs, vous l’attendiez

Tortionnaires sans merci, sans peurs
Je me noies dans mes pleurs
Qu’attendez vous de moi ?
Que je vous supplie, vous proclame rois ?
J’en aurait honte, ce serait vous donner raison,
Je ramperais alors, mais je veux porter haut mon front
Si ma vie vous appartient
Mon honneur est entre mes mains
Vous ne pouvez me forcer a m’agenouiller
Mais peut être me pousserez-vous à me suicider

Je pleure, vous en riez
Je meurs, vous l’attendiez

Etres mesquins, petits
Votre lâcheté n’a d’égale que votre perfidie
S’il est vrai que je ne suis pas un ange
Vous êtes sûrement des démons, étrange
De penser que vous avez besoin d’être trois
Pour me vaincre, venir à bout d’un être tel que moi
Hypocrites, sournois, pervers,
S’il en est un vous irez brûler en enfer
S’il n’en est pas, que votre conscience y aille
Etres insinifiants, monstres de paille

Je pleure, vous en riez
Je meurs, vous l’attendiez
  • Pieds Hyphénique: Je Suis Tout De Larmes

    mon=â=meest=faite=de=larmes 6
    cette=la=me=se=ra=leur=arme 7
    eux=sans=pi=tié=ils=las=sèche=ront 8
    eux=mes=bour=reaux=ils=me=tue=ront 8
    pro=fi=tant=de=mes=fai=blesses 7
    a=lors=quen=mon=cœur=les=poir=se=dresse 9
    ils=le=tue=ront=a=vant=sa=nais=sance 9
    ce=foe=tus=sa=cré=mon=es=pé=rance 9
    cré=a=tures=im=mondes=aux=cœurs=de=fer 9
    ne=me=laisse=rez=vous=pas=le=temps=de=vous=dé=faire 12

    je=pleu=re=vous=en=riez 6
    je=meurs=vous=lat=ten=diez 6

    tor=tion=naires=sans=mer=ci=sans=peurs 8
    je=me=noies=dans=mes=pleurs 6
    quat=ten=dez=vous=de=moi 6
    que=je=vous=sup=plie=vous=pro=clame=rois 9
    jen=au=rait=honte=ce=se=rait=vous=don=ner=rai=son 12
    je=rampe=rais=a=lors=mais=je=veux=por=ter=haut=mon=front 13
    si=ma=vie=vous=ap=par=tient 7
    mon=hon=neur=est=entre=mes=mains 7
    vous=ne=pou=vez=me=for=cer=a=mage=nouiller 10
    mais=peut=être=me=pous=se=rez=vous=à=me=sui=ci=der 13

    je=pleu=re=vous=en=riez 6
    je=meurs=vous=lat=ten=diez 6

    et=res=mes=quins=pe=tits 6
    votre=lâ=che=té=na=dé=ga=le=que=vo=tre=per=fi=die 14
    sil=est=vrai=que=je=ne=suis=pas=un=ange 10
    vous=êtes=sû=re=ment=des=dé=mons=é=trange 10
    de=pen=ser=que=vous=a=vez=be=soin=dêtre=trois 11
    pour=me=vaincre=ve=nir=à=bout=dun=ê=tre=tel=que=moi 13
    hy=po=crites=sour=nois=per=vers 7
    sil=en=est=un=vous=i=rez=brû=ler=en=en=fer 12
    sil=nen=est=pas=que=votre=cons=cience=y=aille 10
    etres=in=si=ni=fiants=mons=tres=de=paille 9

    je=pleu=re=vous=en=riez 6
    je=meurs=vous=lat=ten=diez 6
  • Phonétique : Je Suis Tout De Larmes

    mɔ̃n- amə ε fεtə də laʁmə
    sεtə lamə səʁa lœʁ aʁmə
    ø sɑ̃ pitje, il lasεʃəʁɔ̃
    ø mε buʁʁo, il mə tɥəʁɔ̃
    pʁɔfitɑ̃ də mε fεblesə
    alɔʁ kɑ̃ mɔ̃ kœʁ lεspwaʁ sə dʁεsə
    il lə tɥəʁɔ̃ avɑ̃ sa nεsɑ̃sə
    sə foətys sakʁe, mɔ̃n- εspeʁɑ̃sə
    kʁeatyʁəz- imɔ̃də, o kœʁ də fεʁ
    nə mə lεsəʁe vu pa lə tɑ̃ də vu defεʁə ?

    ʒə plœʁə, vuz- ɑ̃ ʁje
    ʒə mœʁ, vu latɑ̃dje

    tɔʁsjɔnεʁə sɑ̃ mεʁsi, sɑ̃ pœʁ
    ʒə mə nwa dɑ̃ mε plœʁ
    katɑ̃de vu də mwa ?
    kə ʒə vu sypli, vu pʁɔklamə ʁwa ?
    ʒɑ̃n- oʁε ɔ̃tə, sə səʁε vu dɔne ʁεzɔ̃,
    ʒə ʁɑ̃pəʁεz- alɔʁ, mε ʒə vø pɔʁte-o mɔ̃ fʁɔ̃
    si ma vi vuz- apaʁtjɛ̃
    mɔ̃n- ɔnœʁ εt- ɑ̃tʁə mε mɛ̃
    vu nə puve mə fɔʁse a maʒənuje
    mε pø εtʁə mə pusəʁe vuz- a mə sɥiside

    ʒə plœʁə, vuz- ɑ̃ ʁje
    ʒə mœʁ, vu latɑ̃dje

    εtʁə- mεskɛ̃, pəti
    vɔtʁə laʃəte na deɡalə kə vɔtʁə pεʁfidi
    sil ε vʁε kə ʒə nə sɥi pa œ̃n- ɑ̃ʒə
    vuz- εtə syʁəmɑ̃ dε demɔ̃, etʁɑ̃ʒə
    də pɑ̃se kə vuz- ave bəzwɛ̃ dεtʁə tʁwa
    puʁ mə vɛ̃kʁə, vəniʁ a bu dœ̃n- εtʁə tεl kə mwa
    ipɔkʁitə, suʁnwa, pεʁve,
    sil ɑ̃n- εt- œ̃ vuz- iʁe bʁyle ɑ̃n- ɑ̃fe
    sil nɑ̃n- ε pa, kə vɔtʁə kɔ̃sjɑ̃sə i ajə
    εtʁəz- ɛ̃sinifjɑ̃, mɔ̃stʁə- də pajə

    ʒə plœʁə, vuz- ɑ̃ ʁje
    ʒə mœʁ, vu latɑ̃dje
  • Pieds Phonétique : Je Suis Tout De Larmes

    mɔ̃=naməε=fε=tə=də=laʁmə 6
    sεtə=la=mə=sə=ʁa=lœʁ=aʁmə 7
    ø=sɑ̃=pi=tje=il=la=sεʃə=ʁɔ̃ 8
    ø=mε=buʁ=ʁo=il=mə=tɥə=ʁɔ̃ 8
    pʁɔ=fi=tɑ̃də=mε=fε=ble=sə 7
    a=lɔʁ=kɑ̃=mɔ̃=kœʁ=lεs=pwaʁsə=dʁεsə 8
    il=lə=tɥə=ʁɔ̃=a=vɑ̃=sa=nε=sɑ̃sə 9
    sə=foə=tys=sa=kʁe=mɔ̃=nεs=pe=ʁɑ̃sə 9
    kʁe=a=tyʁə=zi=mɔ̃də=o=kœʁ=də=fεʁ 9
    nə=mə=lεsə=ʁe=vu=pa=lə=tɑ̃=də=vu=de=fεʁə 12

    ʒə=plœ=ʁə=vu=zɑ̃=ʁje 6
    ʒə=mœʁ=vu=la=tɑ̃=dje 6

    tɔʁ=sjɔ=nεʁə=sɑ̃=mεʁ=si=sɑ̃=pœʁ 8
    ʒə=mə=nwa=dɑ̃=mε=plœʁ 6
    ka=tɑ̃=de=vu=də=mwa 6
    kə=ʒə=vu=sy=pli=vu=pʁɔ=klamə=ʁwa 9
    ʒɑ̃=no=ʁε=ɔ̃tə=sə=sə=ʁε=vu=dɔ=ne=ʁε=zɔ̃ 12
    ʒə=ʁɑ̃pə=ʁε=za=lɔʁ=mε=ʒə=vø=pɔʁ=te-o=mɔ̃=fʁɔ̃ 13
    si=ma=vi=vu=za=paʁ=tjɛ̃ 7
    mɔ̃=nɔ=nœʁ=ε=tɑ̃tʁə=mε=mɛ̃ 7
    vunə=pu=ve=mə=fɔʁ=se=a=ma=ʒə=nu=je 11
    mε=pø=εtʁə=mə=pu=sə=ʁe=vu=za=mə=sɥi=si=de 13

    ʒə=plœ=ʁə=vu=zɑ̃=ʁje 6
    ʒə=mœʁ=vu=la=tɑ̃=dje 6

    ε=tʁə=mεs=kɛ̃=pə=ti 6
    vɔtʁə=la=ʃə=te=na=de=ɡa=lə=kə=vɔ=tʁə=pεʁ=fi=di 14
    sil=ε=vʁεkə=ʒə=nə=sɥi=pa=œ̃=nɑ̃ʒə 9
    vu=zεtə=sy=ʁə=mɑ̃=dε=de=mɔ̃=e=tʁɑ̃ʒə 10
    də=pɑ̃se=kə=vu=za=ve=bə=zwɛ̃=dε=tʁə=tʁwa 11
    puʁmə=vɛ̃=kʁə=və=niʁ=a=bu=dœ̃=nε=tʁə=tεl=kə=mwa 13
    i=pɔ=kʁitə=suʁ=nwa=pεʁ=ve 7
    sil=ɑ̃=nε=tœ̃=vu=zi=ʁe=bʁy=le=ɑ̃=nɑ̃=fe 12
    sil=nɑ̃=nε=pa=kə=vɔtʁə=kɔ̃=sjɑ̃=sə=i=ajə 11
    εtʁə=zɛ̃=si=ni=fjɑ̃=mɔ̃s=tʁə=də=pajə 9

    ʒə=plœ=ʁə=vu=zɑ̃=ʁje 6
    ʒə=mœʁ=vu=la=tɑ̃=dje 6

PostScriptum

inspiré par le fait ke si lon rajoute un « r »,
lame devient larme, et âme devient arme. . . . .
g improvisé la suite a partir dévenement intervenu récemment dans ma vie

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Tite Moia

C’est vraiment très beau. . .

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Tite Moia

C’est vraiment très beau. . .

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Ikare

manifik sa fé plésir davoir d com com sa merci encor et encor

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Aquhydro

On peux voir dans la transformation orthographique un sens plus méthaphisique:
Une âme qui ne pourais rien voir, s’asfixirait sur son sort et mourait lentement, lorsque l’on donne à l’ame de l’air (ou de l’r?), elle en devient une arme acérée qui peux tuer tout, car elle commence à croire qu’elle peux atteindre ce qu’elle à, ce qui lui donne des ailes (ou des "l"?) et la fait devenir larme, car la désillusion n’en fini pas de l’attrister. . . ensuite, il suffi à ces larmes de se renre compte de la désullusion pour qu’elle s’atrophient et perdent leur air (leur ’r’?) et devienne des lames tranchantes de haines et de reproches. . .
Enfin, c’est ce que je vois de profond dans cette transformation, surment, à la base, involontaire.
En tout cas, tu écris sublimement bien!
bravo.
Bravo.
BRAVO!!

Auteur de Poésie
28/10/2004 00:00Undomielfe

Ce poème mérite d’être lu au moins deux fois car il y a énormément de bonnes choses dedans. De plus il me rapelle 1 de mes poèmes : "Pleurer par amour au point d’en mourir" car tu as la même vision des choses que moi. Tu penses également que les autre prennent un malin plaisir à te faire du mal ce qui est fort probable pour certains êtres. . . Sache que je te cômprend. Amitiés.

Auteur de Poésie
01/12/2004 00:00Penthesilia

Ce poeme est parfait. . . suis contente de découvrir des petites perles comme cela, preuve de ton talent mon cher. . . encore une fois, continue d ecrire com cela!
Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz,