Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : Pour Un Matin Comme Les Autres !

Poème Amour
Publié le 10/10/2005 14:47

L'écrit contient 99 mots qui sont répartis dans 3 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Illusion

Pour Un Matin Comme Les Autres !

Cette nuit alors que le froid est de rigueur,
Il s’éleva par delà les cieux pour y chercher,
La délicatesse légendaire de la voie lactée,
Et un croissant de lune pour son âme sœur.

Il cueilli dans le jardin surnommer paradis,
Un rose rouge ayant un parfum de passion,
Pour décorer le plateau d’un peu de magie,
Et laisser place à de somptueuses émotions.

Il couvrit le tout d’un linceul de tendresse,
Et vain lui apporter avec toute la délicatesse,
Ce misérable et petit cadeau d’un cœur,
À qui, elle a donné beaucoup de chaleur.
  • Pieds Hyphénique: Pour Un Matin Comme Les Autres !

    cet=te=nuit=a=lors=que=le=froid=est=de=ri=gueur 12
    il=séle=va=par=de=là=les=cieux=pour=y=cher=cher 12
    la=dé=li=cates=se=lé=gen=dai=re=de=la=voie=lac=tée 14
    et=un=crois=sant=de=lu=ne=pour=son=â=me=sœur 12

    il=cueilli=dans=le=jar=din=sur=nom=mer=pa=ra=dis 12
    un=rose=rou=ge=ay=ant=un=par=fum=de=pas=sion 12
    pour=dé=co=rer=le=pla=teau=dun=peu=de=ma=gie 12
    et=lais=ser=place=à=de=somp=tueu=ses=é=mo=tions 12

    il=cou=vrit=le=tout=dun=lin=ceul=de=ten=dres=se 12
    et=vain=lui=ap=por=ter=a=vec=toute=la=dé=li=ca=tes=se 15
    ce=mi=sé=ra=ble=et=pe=tit=ca=deau=dun=cœur 12
    à=qui=el=le=a=don=né=beau=coup=de=cha=leur 12
  • Phonétique : Pour Un Matin Comme Les Autres !

    sεtə nɥi alɔʁ kə lə fʁwa ε də ʁiɡœʁ,
    il seləva paʁ dəla lε sjø puʁ i ʃεʁʃe,
    la delikatεsə leʒɑ̃dεʁə də la vwa lakte,
    e œ̃ kʁwasɑ̃ də lynə puʁ sɔ̃n- amə sœʁ.

    il kœji dɑ̃ lə ʒaʁdɛ̃ syʁnɔme paʁadi,
    œ̃ ʁozə ʁuʒə εjɑ̃ œ̃ paʁfœ̃ də pasjɔ̃,
    puʁ dekɔʁe lə plato dœ̃ pø də maʒi,
    e lεse plasə a də sɔ̃ptɥøzəz- emɔsjɔ̃.

    il kuvʁi lə tu dœ̃ lɛ̃səl də tɑ̃dʁεsə,
    e vɛ̃ lɥi apɔʁte avεk tutə la delikatεsə,
    sə mizeʁablə e pəti kado dœ̃ kœʁ,
    a ki, εllə a dɔne boku də ʃalœʁ.
  • Pieds Phonétique : Pour Un Matin Comme Les Autres !

    sε=tə=nɥi=a=lɔʁ=kə=lə=fʁwa=ε=də=ʁi=ɡœʁ 12
    il=se=lə=va=paʁdə=la=lε=sjø=puʁ=i=ʃεʁ=ʃe 12
    la=de=li=ka=tεsə=le=ʒɑ̃=dε=ʁə=də=la=vwa=lak=te 14
    e=œ̃=kʁwa=sɑ̃=də=ly=nə=puʁ=sɔ̃=na=mə=sœʁ 12

    il=kœji=dɑ̃=lə=ʒaʁ=dɛ̃=syʁ=nɔ=me=pa=ʁa=di 12
    œ̃=ʁozə=ʁu=ʒəε=jɑ̃=œ̃=paʁ=fœ̃=də=pa=s=jɔ̃ 12
    puʁ=de=kɔ=ʁe=lə=pla=to=dœ̃=pø=də=ma=ʒi 12
    e=lε=se=pla=sə=adə=sɔ̃p=tɥø=zə=ze=mɔ=sjɔ̃ 12

    il=ku=vʁi=lə=tu=dœ̃=lɛ̃=səl=də=tɑ̃=dʁε=sə 12
    e=vɛ̃=lɥi=a=pɔʁ=te=a=vεk=tutə=la=de=li=ka=tεsə 14
    sə=mi=ze=ʁa=blə=e=pə=ti=ka=do=dœ̃=kœʁ 12
    a=ki=εl=lə=a=dɔ=ne=bo=ku=də=ʃa=lœʁ 12

PostScriptum

Une inspiration que j’ai eut ce midi en pensant a mon ange que j’aime de tout mon coeur.

Récompense

0
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
10/10/2005 20:01Leicia

Le paradis n’est pas si loin...et vous semblez vous en rapprocher un peu plus chaque jour...

Un ange pleure; l’oeuvre qu’il vient d’achever est bien trop belle pour qu’il y pose son regard, les dieux le jalousent et le ciel hurle... La lune trop fière, admire du coin de l’oeil et le soleil pointant un rayon, timide approche doucement...
Il était né...
Un amour des plus pur... si pur que même la terre, n’en a jamais enfanté de tels. Alors la terre pleura à son tour...
L’ange, voyant les émotions que son oeuvre déchaînait décida alors d’y mettre un terme. Il évinça cet amour de l’olympe et, en secret, le dissimula dans le coeur de deux êtres humains.
Croyant bien faire, il s’enfui, sans jamais se retourner, sans jamais se soucier de ce que sa création pouvait engendrer…
Le diable riait bien fort au milieu de ses enfers et s’appropria l’ouvrage de l’ange afin de le répandre à sa guise. Puis voyant les deux êtres que l’ange avait choisis décida de leur laisser cet amour… Il patienta.
Il exposa leurs sentiments à maintes et maintes épreuves, chercha tous les vices, toutes les colères et toutes les misères, mais en vain, ils continuaient à s’aimer… Il appela les foudres, fit surgir les marrées et les cyclones ; ils continuaient quand même à s’aimer.
Alors le diable s’inclina. Il tomba les deux genoux à terre et se mit à pleurer.
La femme s’approcha doucement et lui offrit une caresse.
-" pourquoi pleures tu ? "
Le diable répondit :
-" je suis éblouis par tant de beauté, le démon que je suis ne peut que s’incliner devant cette tendresse, vous m’avez bouleversé. "
La femme se pencha, lui offrit un baiser sur le front puis s’en alla.

L’amour invincible, cadeau d’un ange est éternel. Rien ne l’épuise rien ne l’ébrèche, il vit à jamais, dans le cœur de ceux qui l’hébergent.