Poeme-France : Lecture Écrit Homosexualité

Poeme : La Honte.

Poème Homosexualité
Publié le 30/09/2003 00:00

L'écrit contient 149 mots qui sont répartis dans 3 strophes.

Poete : Jtm Malydie

La Honte.

Elle est entrée dans mon esprit,
A cause de ce que les gens racontent.
Ne t’inquiètes pas ma chérie,
Ce n’ai pas de toi que j’ai honte,
Mais de ce que je suis.
Je me suis imaginée cette histoire comme un conte,
Et tout cela me nuie.

Pour moi, tu es ce que j’ai de plus chère au monde,
Tu fais partie de ma vie.
Je suis comme une vagabonde,
Qui suit le chemin de mes écrits.

Tu es entrée dans mon cœur,
Et depuis, tu y vis.
Depuis que je te connais c’est que du bonheur,
Même si la distance m’ennuie.
Ce que j’ai trouvé en toi, c’est de la chaleur ;
Quand j’entends ta voix, si jolie,
J’apperçois au loin une lueur.
Quand de toi, je n’ai plus signe de vie,
S’installe en moi la peur.
  • Pieds Hyphénique: La Honte.

    el=le=est=en=trée=dans=mon=es=prit 9
    a=cau=se=de=ce=que=les=gens=ra=content 10
    ne=tin=qui=è=tes=pas=ma=ché=rie 9
    ce=nai=pas=de=toi=que=jai=honte 8
    mais=de=ce=que=je=suis 6
    je=me=suis=i=ma=gi=née=cette=his=toi=re=com=meun=conte 14
    et=tout=ce=la=me=nuie 6

    pour=moi=tu=es=ce=que=jai=de=plus=chèreau=monde 11
    tu=fais=par=tie=de=ma=vie 7
    je=suis=com=me=une=va=ga=bonde 8
    qui=suit=le=che=min=de=mes=é=crits 9

    tu=es=en=trée=dans=mon=cœur 7
    et=de=puis=tu=y=vis 6
    de=puis=que=je=te=con=nais=cest=que=du=bon=heur 12
    même=si=la=dis=tan=ce=men=nuie 8
    ce=que=jai=trou=vé=en=toi=cest=de=la=cha=leur 12
    quand=jen=tends=ta=voix=si=jo=lie 8
    jap=per=çois=au=loin=u=ne=lueur 8
    quand=de=toi=je=nai=plus=signe=de=vie 9
    sins=tal=le=en=moi=la=peur 7
  • Phonétique : La Honte.

    εllə εt- ɑ̃tʁe dɑ̃ mɔ̃n- εspʁi,
    a kozə də sə kə lε ʒɑ̃ ʁakɔ̃te.
    nə tɛ̃kjεtə pa ma ʃeʁi,
    sə nε pa də twa kə ʒε ɔ̃tə,
    mε də sə kə ʒə sɥi.
    ʒə mə sɥiz- imaʒine sεtə istwaʁə kɔmə œ̃ kɔ̃tə,
    e tu səla mə nɥi.

    puʁ mwa, ty ε sə kə ʒε də plys ʃεʁə o mɔ̃də,
    ty fε paʁti də ma vi.
    ʒə sɥi kɔmə ynə vaɡabɔ̃də,
    ki sɥi lə ʃəmɛ̃ də mεz- ekʁi.

    ty ε ɑ̃tʁe dɑ̃ mɔ̃ kœʁ,
    e dəpɥi, ty i vis.
    dəpɥi kə ʒə tə kɔnε sε kə dy bɔnœʁ,
    mεmə si la distɑ̃sə mɑ̃nɥi.
    sə kə ʒε tʁuve ɑ̃ twa, sε də la ʃalœʁ,
    kɑ̃ ʒɑ̃tɑ̃ ta vwa, si ʒɔli,
    ʒapεʁswaz- o lwɛ̃ ynə lɥœʁ.
    kɑ̃ də twa, ʒə nε plys siɲə də vi,
    sɛ̃stalə ɑ̃ mwa la pœʁ.
  • Pieds Phonétique : La Honte.

    εllə=ε=tɑ̃=tʁe=dɑ̃=mɔ̃=nεs=pʁi 8
    a=kozə=də=sə=kə=lε=ʒɑ̃=ʁa=kɔ̃=te 10
    nə=tɛ̃=kjε=tə=pa=ma=ʃe=ʁi 8
    sə=nε=pa=də=twa=kə=ʒε=ɔ̃tə 8
    mε=də=sə=kə=ʒə=sɥi 6
    ʒə=mə=sɥi=zi=ma=ʒi=ne=sεtə=is=twa=ʁə=kɔ=məœ̃=kɔ̃tə 14
    e=tu=sə=la=mə=nɥi 6

    puʁ=mwa=ty=εsə=kə=ʒε=də=plys=ʃε=ʁəo=mɔ̃də 11
    ty=fε=paʁ=ti=də=ma=vi 7
    ʒə=sɥi=kɔmə=y=nə=va=ɡa=bɔ̃də 8
    ki=sɥilə=ʃə=mɛ̃=də=mε=ze=kʁi 8

    ty=ε=ɑ̃=tʁe=dɑ̃=mɔ̃=kœ=ʁə 8
    e=dəp=ɥi=ty=i=vis 6
    dəp=ɥikə=ʒə=tə=kɔ=nε=sε=kə=dy=bɔ=nœʁ 11
    mεmə=si=la=dis=tɑ̃=sə=mɑ̃n=ɥi 8
    sə=kə=ʒε=tʁu=ve=ɑ̃=twa=sεdə=la=ʃa=lœʁ 11
    kɑ̃=ʒɑ̃=tɑ̃=ta=vwa=si=ʒɔ=li 8
    ʒa=pεʁ=swa=zo=lwɛ̃=y=nə=lɥœʁ 8
    kɑ̃də=twa=ʒə=nε=plys=si=ɲə=də=vi 9
    sɛ̃s=ta=lə=ɑ̃=mwa=la=pœ=ʁə 8

PostScriptum

Difficile d’assumer son homosexualité : surtout quand on est pas sûre de soit et quand la personne qu’on aime est trop loin ! J’aimerai proclamer mon amour pour celle que j’aime sans aucune gêne mais dans cette société ce n’est pa possible.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
31/10/2004 00:00Titefille

bravo belle preuve damour jte comprend jaissai dassumer la mienne =S

Auteur de Poésie
18/11/2004 00:00Titefille

jveu dire jcroi tk c compliker passe voir mon poeme pas un péché detre gay ou belle nuit
fin malheureuse si tu veu. . . . .

amitié

bbay gurl(K)(K)(K)(K)

Auteur de Poésie
17/04/2006 12:29Cindy Limpens

J’espère qu’un jour, tu seras enfin fière de ce que tu es. . . . Ca fait longtemps que je te lis, et longtemps que je te vois te cacher de ce que tu es. . . .
Mais je suis certaine que tu es une battante, et que tu parviendras à t’assumer, et à te faire "accepter", même si ta vie ne regarde que toi.
C’est un très beau poème, et n’ai pas honte de toi, jamais. Tu es comme tout le monde : un être humain.

. . . (F). . .