Poeme-France : Lecture Écrit Religion

Texte : L’Argent Et L’Adoration

Texte Religion
Publié le 16/09/2020 10:57

L'écrit contient 519 mots qui sont répartis dans 3 strophes.

Poete : La_Plume_Libre

A Propos du Texte

cet texte est dans la rubrique religion et donc flirte un peut avec la religion… ceux qui sont allergiques à la religion sont priés de bien vouloir arrêter de lire ce texte.

L’Argent Et L’Adoration

Moussa ! Écoute-moi ! Regarde autour de toi,
Autour de certains lieux de culte,
Dans des carrefours, aux feux tricolores…
Tu les verras…
Les vois-tu ?
Qui ? Je parle des pauvres et des mendiants !
Tu sais ? Certains sont ainsi à cause du destin
Acceptons-le ; le destin est beaucoup trop subtil,
Multidimensionnel, difficile à cerner
Et il a au moins une dimension qui n’est pas à notre portée
Qui semble venir de Dieu et ou du libre arbitre de ses créatures.
Parmi eux, une toute petite poignée, sont des professionnels
Une autre un peu plus grande ignore tout de l’acquisition de l’argent
Et les autres, comme beaucoup d’autres qui ne font pas la manche,
Savent et ont foi à la formule de la richesse
Qui n’est rien d’autre que le produit du temps
Et de la différence entre ce que l’on gagne
Et ce que l’on dépense. Pour l’optimiser,
Il suffit d’augmenter les gains, de diminuer
Les dépenses et de demeurer ainsi constant dans le temps.
En d’autres termes, c’est acquérir des actifs qui s’apprécient,
Nuits et jours, qu’il vente ou qu’il pleuve,
Et s’éloigner des passifs qui se déprécient
Bon gré mal gré, tôt ou tard.
Mais ces pauvres seront bien loin de la splendide richesse
Juste parce que leur croyance la trouve répugnante.
Et pourtant les choses sont comme le médicament
Qui n’est ni bon et ni mauvais :
Le médicament qui soigne le père selon la prescription du toubib
Est le même qui tue son enfant qui en fait une overdose.
Le couteau qu’utilise la mère dans la cuisine
Est le même que l’enfant dit être en conflit avec la loi utilise.
L’électricité qui sert à écrire ou à lire ceci est mortelle sur la chaise électrique
L’eau qui est la source de vie peut devenir la cause de la mort, et ce,
Juste en la buvant ou en faisant une hyperhydratation.

L’adoration, quant à elle, est tout ce qui permet de se souvenir de Dieu
Afin de l’avoir à l’esprit pour être bienfaisant envers ses créatures.

L’argent, puisque c’est de lui que nous parlons, peut devenir une source ou un moyen d’adoration… l’argent, bien investi, peut même continuer à adorer Dieu pour notre compte même quand nous serons morts… ainsi l’argent ne peut donc être sale.
L’argent ne peut être sale quand il soutient deux piliers de l’islam (la zakat et le pèlerinage) ou la dîme dans le christianisme et dans le judaïsme.
L’argent ne peut être mauvais quand il fait du bien autour de celui qui le possède…
Quand il prend soin de ses pères et mères… frères et sœur… Nourrit la veuve et l’orphelin… et puis… et puis achète les médicaments pour les pauvres dans les hôpitaux… soutien la foi du prisonnier… apporte le savoir… ou fait tout autre acte de bienfaisance.
Ainsi, avec la miséricorde de DIEU, des riches feront partie de ceux qui entreront au paradis, et ce, sans jugement.
  • Phonétique : L’Argent Et L’Adoration

    musa ! ekutə mwa ! ʁəɡaʁdə otuʁ də twa,
    otuʁ də sεʁtɛ̃ ljø də kyltə,
    dɑ̃ dε kaʁəfuʁ, o fø tʁikɔlɔʁə…
    ty lε veʁa…
    lε vwa ty ?
    ki ? ʒə paʁlə dε povʁəz- e dε mɑ̃djɑ̃ !
    ty sε ? sεʁtɛ̃ sɔ̃t- ɛ̃si a kozə dy dεstɛ̃
    aksεptɔ̃ lə, lə dεstɛ̃ ε boku tʁo sybtil,
    myltidimɑ̃sjɔnεl, difisilə a sεʁne
    e il a o mwɛ̃z- ynə dimɑ̃sjɔ̃ ki nε pa a nɔtʁə pɔʁte
    ki sɑ̃blə vəniʁ də djø e u dy libʁə aʁbitʁə də sε kʁeatyʁə.
    paʁmi ø, ynə tutə pətitə pwaɲe, sɔ̃ dε pʁɔfesjɔnεl
    ynə otʁə œ̃ pø plys ɡʁɑ̃də iɲɔʁə tu də lakizisjɔ̃ də laʁʒe
    e lεz- otʁə, kɔmə boku dotʁə- ki nə fɔ̃ pa la mɑ̃ʃə,
    save e ɔ̃ fwa a la fɔʁmylə də la ʁiʃεsə
    ki nε ʁjɛ̃ dotʁə kə lə pʁɔdɥi dy tɑ̃
    e də la difeʁɑ̃sə ɑ̃tʁə sə kə lɔ̃ ɡaɲə
    e sə kə lɔ̃ depɑ̃sə. puʁ lɔptimize,
    il syfi doɡmɑ̃te lε ɡɛ̃, də diminɥe
    lε depɑ̃səz- e də dəməʁe ɛ̃si kɔ̃stɑ̃ dɑ̃ lə tɑ̃.
    ɑ̃ dotʁə- tεʁmə, sεt- akeʁiʁ dεz- aktif ki sapʁesje,
    nɥiz- e ʒuʁ, kil vɑ̃tə u kil pləvə,
    e selwaɲe dε pasif ki sə depʁesje
    bɔ̃ ɡʁe mal ɡʁe, to u taʁ.
    mε sε povʁə- səʁɔ̃ bjɛ̃ lwɛ̃ də la splɑ̃didə ʁiʃεsə
    ʒystə paʁsə kə lœʁ kʁwajɑ̃sə la tʁuvə ʁepyɲɑ̃tə.
    e puʁtɑ̃ lε ʃozə sɔ̃ kɔmə lə medikame
    ki nε ni bɔ̃ e ni movε :
    lə medikame ki swaɲə lə pεʁə səlɔ̃ la pʁεskʁipsjɔ̃ dy tubib
    ε lə mεmə ki tɥ sɔ̃n- ɑ̃fɑ̃ ki ɑ̃ fε ynə ɔvεʁdozə.
    lə kuto kytilizə la mεʁə dɑ̃ la kɥizinə
    ε lə mεmə kə lɑ̃fɑ̃ di εtʁə ɑ̃ kɔ̃fli avεk la lwa ytilizə.
    lelεktʁisite ki sεʁ a ekʁiʁə u a liʁə səsi ε mɔʁtεllə syʁ la ʃεzə elεktʁikə
    lo ki ε la suʁsə də vi pø dəvəniʁ la kozə də la mɔʁ, e sə,
    ʒystə ɑ̃ la byvɑ̃ u ɑ̃ fəzɑ̃ ynə ipεʁidʁatasjɔ̃.

    ladɔʁasjɔ̃, kɑ̃ a εllə, ε tu sə ki pεʁmε də sə suvəniʁ də djø
    afɛ̃ də lavwaʁ a lεspʁi puʁ εtʁə bjɛ̃fəzɑ̃ ɑ̃vεʁ sε kʁeatyʁə.

    laʁʒe, pɥiskə sε də lɥi kə nu paʁlɔ̃, pø dəvəniʁ ynə suʁsə u œ̃ mwajɛ̃ dadɔʁasjɔ̃… laʁʒe, bjɛ̃ ɛ̃vεsti, pø mεmə kɔ̃tinɥe a adɔʁe djø puʁ nɔtʁə kɔ̃tə mεmə kɑ̃ nu səʁɔ̃ mɔʁ… ɛ̃si laʁʒe nə pø dɔ̃k εtʁə salə.
    laʁʒe nə pø εtʁə salə kɑ̃t- il sutjɛ̃ dø pilje də lislam (la zaka e lə pεləʁinaʒə) u la dimə dɑ̃ lə kʁistjanismə e dɑ̃ lə ʒydajsmə.
    laʁʒe nə pø εtʁə movε kɑ̃t- il fε dy bjɛ̃ otuʁ də səlɥi ki lə pɔsεdə…
    kɑ̃t- il pʁɑ̃ swɛ̃ də sε pεʁəz- e mεʁə… fʁεʁəz- e sœʁ… nuʁʁi la vəvə e lɔʁfəlɛ̃… e pɥi… e pɥiz- aʃεtə lε medikamɑ̃ puʁ lε povʁə- dɑ̃ lεz- opito… sutjɛ̃ la fwa dy pʁizɔnje… apɔʁtə lə savwaʁ… u fε tut- otʁə aktə də bjɛ̃fəzɑ̃sə.
    ɛ̃si, avεk la mizeʁikɔʁdə də djø, dε ʁiʃə fəʁɔ̃ paʁti də sø ki ɑ̃tʁəʁɔ̃ o paʁadi, e sə, sɑ̃ ʒyʒəmɑ̃.

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
27/09/2020Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.