Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : Tout Devien Passionné…

Poème Amour
Publié le 18/07/2002 00:00

L'écrit contient 66 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Laura Ellyson

Tout Devien Passionné…

Je me croyais sage,
Mais avec toi mon amour devien sauvage,
J’ai envie que d’une chose m’éclater
À tes coté !
Ta bouche je n’y gouterai jamais assez,
Je t’aime je ne pourrai jamais assez te le répeter,
J’aimerais te faire réaliser que tu est mon univers tout entier,
Et que tout ce que tu penses et rêve pourrai se réaliser…
  • Pieds Hyphénique: Tout Devien Passionné…

    je=me=cro=yais=sa=ge 6
    mais=a=vec=toi=mon=a=mour=de=vien=sau=va=ge 12
    jai=en=vie=que=du=ne=cho=se=mé=cla=ter 11
    à=tes=co=té 4
    ta=bou=che=je=ny=gou=te=rai=ja=mais=as=sez 12
    je=taime=je=ne=pour=rai=ja=mais=as=sez=te=le=ré=pe=ter 15
    jaime=rais=te=fai=re=ré=a=li=ser=que=tu=est=mon=u=ni=vers=tout=en=tier 19
    et=que=tout=ce=que=tu=penses=et=rê=ve=pour=rai=se=ré=a=li=ser 17
  • Phonétique : Tout Devien Passionné…

    ʒə mə kʁwajε saʒə,
    mεz- avεk twa mɔ̃n- amuʁ dəvjɛ̃ sovaʒə,
    ʒε ɑ̃vi kə dynə ʃozə meklate
    a tε kɔte !
    ta buʃə ʒə ni ɡutəʁε ʒamεz- ase,
    ʒə tεmə ʒə nə puʁʁε ʒamεz- ase tə lə ʁepəte,
    ʒεməʁε tə fεʁə ʁealize kə ty ε mɔ̃n- ynive tut- ɑ̃tje,
    e kə tu sə kə ty pɑ̃səz- e ʁεvə puʁʁε sə ʁealize…
  • Pieds Phonétique : Tout Devien Passionné…

    ʒə=mə=kʁwa=j=ε=sa=ʒə 7
    mε=za=vεk=twa=mɔ̃=na=muʁ=də=vjɛ̃=so=va=ʒə 12
    ʒε=ɑ̃=vi=kə=dy=nə=ʃo=zə=me=kla=te 11
    a=tε=kɔ=te 4
    ta=bu=ʃə=ʒə=ni=ɡu=tə=ʁε=ʒa=mε=za=se 12
    ʒə=tεmə=ʒə=nə=puʁ=ʁε=ʒa=mε=za=se=tə=lə=ʁe=pə=te 15
    ʒεmə=ʁε=tə=fε=ʁə=ʁe=a=li=ze=kə=ty=ε=mɔ̃=ny=ni=ve=tu=tɑ̃=tje 19
    e=kə=tusə=kə=ty=pɑ̃=sə=ze=ʁε=və=puʁ=ʁε=sə=ʁe=a=li=ze 17

PostScriptum

Ce poème est plutot a prendre dans le sens croche…

Récompense

0
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
26/08/2004 00:00Trenoyas

whaoua, les mots sont si justes quant ils viennent du coeur, que je nage de bonheur un moment, dans mon ocean de douleur. . .