Poeme : Le Delire Ou Quand Ecouter L’insense Est Plus Sensé !

Le Delire Ou Quand Ecouter L’insense Est Plus Sensé !

O voyageur sensé !
Sensé t’en aller sans retour pour mystère.
Mystère que nul n’a percé,
Percé y voir Enfer et paradis, s’il n’est insensé.
O voyageur sensé !
Irais-tu sans retour pour mystère,
Mystère que nul sensé n’a percé,
Sans écouter l’insensé ?

__
Le FOU
« Quand la FOLIE prend le masque de la raison, il faut bien s’attaquer à la raison pour découvrir la FOLIE. » [Robert Sabatier]

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Le Delire Ou Quand Ecouter L’insense Est Plus Sensé !

    o=voy=a=geur=sen=sé 6
    sen=sé=ten=al=ler=sans=re=tour=pour=mys=tère 11
    mys=tère=que=nul=na=per=cé 7
    per=cé=y=voir=en=fer=et=pa=ra=dis=sil=nest=insen=sé 14
    o=voy=a=geur=sen=sé 6
    irais=tu=sans=re=tour=pour=mys=tère 8
    mys=tère=que=nul=sen=sé=na=per=cé 9
    sans=é=cou=ter=linsen=sé 6

    sou=li=gné=sou=li=gné=sou=li=gné=sou=li=gné 12
    le=fou 2
    quand=la=fo=lie=prend=le=mas=que=de=la=rai=son=il=faut=bien=sat=ta=quer=à=la=rai=son=pour=dé=cou=vrir=la=fo=lie=ouvre=cro=chet=ro=bert=sa=ba=tier=fer=me=crochet 41
  • Phonétique : Le Delire Ou Quand Ecouter L’insense Est Plus Sensé !

    o vwajaʒœʁ sɑ̃se !
    sɑ̃se tɑ̃n- ale sɑ̃ ʁətuʁ puʁ mistεʁə.
    mistεʁə kə nyl na pεʁse,
    pεʁse i vwaʁ ɑ̃fe e paʁadi, sil nεt- ɛ̃sɑ̃se.
    o vwajaʒœʁ sɑ̃se !
    iʁε ty sɑ̃ ʁətuʁ puʁ mistεʁə,
    mistεʁə kə nyl sɑ̃se na pεʁse,
    sɑ̃z- ekute lɛ̃sɑ̃se ?

    suliɲe suliɲe suliɲe suliɲe
    lə fu
    « kɑ̃ la fɔli pʁɑ̃ lə maskə də la ʁεzɔ̃, il fo bjɛ̃ satake a la ʁεzɔ̃ puʁ dekuvʁiʁ la fɔli. » uvʁə kʁoʃε ʁɔbεʁ sabatje fεʁmə kʁoʃε
  • Syllabes Phonétique : Le Delire Ou Quand Ecouter L’insense Est Plus Sensé !

    o=vwa=ja=ʒœʁ=sɑ̃=se 6
    sɑ̃se=tɑ̃=na=le=sɑ̃=ʁə=tuʁ=puʁ=mis=tεʁə 10
    mis=tε=ʁə=kə=nyl=na=pεʁ=se 8
    pεʁse=i=vwaʁ=ɑ̃=fe=e=pa=ʁa=di=sil=nε=tɛ̃=sɑ̃se 13
    o=vwa=ja=ʒœ=ʁə=sɑ̃=se 7
    i=ʁε=ty=sɑ̃ʁə=tuʁ=puʁ=mis=tεʁə 8
    mis=tεʁə=kə=nyl=sɑ̃=se=na=pεʁse 8
    sɑ̃=ze=ku=te=lɛ̃=sɑ̃=se 7

    su=li=ɲe=su=li=ɲe=su=li=ɲe=su=li=ɲe 12
    lə=fu 2
    kɑ̃=la=fɔ=li=pʁɑ̃lə=mas=kə=də=la=ʁε=zɔ̃=il=fo=bjɛ̃=sa=ta=ke=a=la=ʁε=zɔ̃=puʁ=de=ku=vʁiʁ=la=fɔ=li=u=vʁə=kʁo=ʃε=ʁɔ=bεʁ=sa=ba=tje=fεʁ=mə=kʁo=ʃε 42

PostScriptum

Convaincu qu’il est athée…
… il a fini par comprendre qu’un simple hasard dépourvu de science, de raison et de volonté ne saurait être à même de créer son cerveau doté de raison dont il ignore le fonctionnement et et de créer le petit moustique que notre science ne sait créer…
il a conclu que DIEU est la certitude puisque ce hasard doté de science, de raison et de volonté est juste un homonyme de DIEU.
Nous entamons la prochaine étape…
La réponse aux questions relatives à DIEU (Comment, Pourquoi, ou… quand ? ) qui parfois dépassent la raison et la science (la raison et science ne nous dirons pas pourquoi ce hasard ou Dieu nous a créé) .
Alors il faut que Dieu se révèle à l’humanité… autrement nous naitrons, vivrons et mourons sans même savoir le but de notre propre création, quel gâchis ! ! ! !

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
07/02/2023Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.