Poeme-France : Lecture Écrit Mort

Poeme : Vagabond

Poème Mort
Publié le 31/12/2010 11:52

L'écrit contient 137 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Licéniandre

Vagabond

Errant au bord du chemin, il vogue sans pensées.
Son âme le devance, d’un lourd pas hésitant.
Elle devra s’arrêter, s’assoir sur un banc,
Le regarder partir, le laisser continuer.

Ses yeux abandonnés devront trouver un guide.
Quelqu’un pour les aider, quelqu’un pour en sortir,
De cette obscurité dont il veut revenir,
De cette longue agonie qui le conduit au vide.

Aucun bruit ne lui arrive, plus un seul son de cloche.
Ses mains ne sentent plus le bâton qu’il tient.
Seul ce vent acerbe qui lui tranche les reins,
Lui apporte le message que le moment approche.

Il sent un froid glacial lui parcourant le corps,
Il recherche en vain une chaleur humaine,
Et ce sang si froid lui parcourant les veines,
Semble lui murmurer le refrain de la mort.
  • Pieds Hyphénique: Vagabond

    er=rant=au=bord=du=che=min=il=vo=gue=sans=pen=sées 13
    son=â=me=le=de=vance=dun=lourd=pas=hé=si=tant 12
    el=le=de=vra=sar=rê=ter=sas=soir=sur=un=banc 12
    le=re=gar=der=par=tir=le=lais=ser=con=ti=nuer 12

    ses=yeux=a=ban=don=nés=de=vront=trou=ver=un=guide 12
    quel=quun=pour=les=ai=der=quel=quun=pour=en=sor=tir 12
    de=cette=obs=cu=ri=té=dont=il=veut=re=ve=nir 12
    de=cette=lon=guea=go=nie=qui=le=con=duit=au=vide 12

    au=cun=bruit=ne=lui=ar=rive=plus=un=seul=son=de=cloche 13
    ses=mains=ne=sen=tent=plus=le=bâ=ton=quil=tient 11
    seul=ce=vent=a=cer=be=qui=lui=tran=che=les=reins 12
    lui=ap=porte=le=mes=sa=ge=que=le=mo=ment=ap=proche 13

    il=sent=un=froid=gla=cial=lui=par=cou=rant=le=corps 12
    il=re=cher=che=en=vain=u=ne=cha=leur=hu=maine 12
    et=ce=sang=si=froid=lui=par=cou=rant=les=vei=nes 12
    sem=ble=lui=mur=mu=rer=le=re=frain=de=la=mort 12
  • Phonétique : Vagabond

    eʁɑ̃ o bɔʁ dy ʃəmɛ̃, il vɔɡ sɑ̃ pɑ̃se.
    sɔ̃n- amə lə dəvɑ̃sə, dœ̃ luʁ pa ezitɑ̃.
    εllə dəvʁa saʁεte, saswaʁ syʁ œ̃ bɑ̃,
    lə ʁəɡaʁde paʁtiʁ, lə lεse kɔ̃tinɥe.

    sεz- iøz- abɑ̃dɔne dəvʁɔ̃ tʁuve œ̃ ɡidə.
    kεlkœ̃ puʁ lεz- εde, kεlkœ̃ puʁ ɑ̃ sɔʁtiʁ,
    də sεtə ɔpskyʁite dɔ̃ il vø ʁəvəniʁ,
    də sεtə lɔ̃ɡ aɡɔni ki lə kɔ̃dɥi o vidə.

    okœ̃ bʁɥi nə lɥi aʁivə, plysz- œ̃ səl sɔ̃ də kloʃə.
    sε mɛ̃ nə sɑ̃te plys lə batɔ̃ kil tjɛ̃.
    səl sə vɑ̃ asεʁbə ki lɥi tʁɑ̃ʃə lε ʁɛ̃,
    lɥi apɔʁtə lə mesaʒə kə lə mɔmɑ̃ apʁoʃə.

    il sɑ̃ œ̃ fʁwa ɡlasjal lɥi paʁkuʁɑ̃ lə kɔʁ,
    il ʁəʃεʁʃə ɑ̃ vɛ̃ ynə ʃalœʁ ymεnə,
    e sə sɑ̃ si fʁwa lɥi paʁkuʁɑ̃ lε vεnə,
    sɑ̃blə lɥi myʁmyʁe lə ʁəfʁɛ̃ də la mɔʁ.
  • Pieds Phonétique : Vagabond

    e=ʁɑ̃=o=bɔʁ=dy=ʃə=mɛ̃=il=vɔɡ=sɑ̃=pɑ̃=se 12
    sɔ̃=na=mə=lə=də=vɑ̃sə=dœ̃=luʁ=pa=e=zi=tɑ̃ 12
    εl=lə=də=vʁa=sa=ʁε=te=sa=swaʁ=syʁ=œ̃=bɑ̃ 12
    lə=ʁə=ɡaʁ=de=paʁ=tiʁ=lə=lε=se=kɔ̃=tin=ɥe 12

    sε=ziø=za=bɑ̃=dɔ=ne=də=vʁɔ̃=tʁu=ve=œ̃=ɡidə 12
    kεl=kœ̃=puʁ=lε=zε=de=kεl=kœ̃=puʁ=ɑ̃=sɔʁ=tiʁ 12
    də=sεtə=ɔp=sky=ʁi=te=dɔ̃=il=vø=ʁə=və=niʁ 12
    də=sεtə=lɔ̃ɡ=a=ɡɔ=ni=ki=lə=kɔ̃d=ɥi=o=vidə 12

    o=kœ̃=bʁɥinə=lɥi=a=ʁi=və=plys=zœ̃=səl=sɔ̃=də=kloʃə 13
    sε=mɛ̃=nə=sɑ̃=te=plys=lə=ba=tɔ̃=kil=tj=ɛ̃ 12
    səl=sə=vɑ̃=a=sεʁ=bə=ki=lɥi=tʁɑ̃=ʃə=lε=ʁɛ̃ 12
    lɥi=a=pɔʁtə=lə=me=sa=ʒə=kə=lə=mɔ=mɑ̃=apʁoʃə 12

    il=sɑ̃=œ̃=fʁwa=ɡla=sjal=lɥi=paʁ=ku=ʁɑ̃=lə=kɔʁ 12
    il=ʁə=ʃεʁ=ʃə=ɑ̃=vɛ̃=y=nə=ʃa=lœʁ=y=mεnə 12
    e=sə=sɑ̃=si=fʁwa=lɥi=paʁ=ku=ʁɑ̃=lε=vε=nə 12
    sɑ̃=blə=lɥi=myʁ=my=ʁe=lə=ʁə=fʁɛ̃=də=la=mɔʁ 12

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
02/01/2011 17:06Licéniandre

Merci, je suis content que cela te plaises et puis cela me permet de voir ce que tu fais et c’est cool 🙂

Auteur de Poésie
05/01/2011 13:41Undomielfe

C’est un point de vue mais je trouve que c’est plutôt l’homme en lui-même (et son enveloppe corporelle) qui doit laisser partir son âme que l’âme qui doit laisser partir l’homme. L’âme s’envole, elle se détache du matériel, de l’homme sans pour autant le renier, et l’homme la laisse s’en aller... L’âme c’est l’homme en plus libre, enfin c’est ce que je pense. Sinon ton poème reste bien écrit, il est agréable à lire même si je trouve que le "son de cloche" est un peu tout trouvé, c’est dommage pour la strophe, je l’ai lu et relu sur pas mal de texte et moi aussi j’en usais un peu parfois par facilité ^^ Mais bon c’est un coup de coeur qui mérite la lecture, merci de nous l’avoir fait partager.
Undomielfe

Auteur de Poésie
21/05/2011 14:52Licéniandre

salut ! sa fait longtemps ! et bien je l’aie écris ainsi parce que vois tu je pense que l’âme s’en va intacte, se sépare du corps, et le regarde partir dans le déclin qui découle de cette séparation.