Poème-France.com

Poeme : Seul Tout Ce Temps



Seul Tout Ce Temps

C’est ce soir que ça s’est produit
Ouais, ce soir un crime a été commit
Il ne me l’avait jamais promit
Mais une main s’est refermée sur ma vie
Pourquoi je l’ai laissé aller
J’aurais dû au moins essayer de l’empêcher
Mais non j’ai rien faite
Même pas tricher ou trouver d’défaites
J’ai vraiment agit comme un crétin
Pi là j’perd le souffle
À cause d’une niaiserie d’couple
Dont j’ai jamais réussi à mettre ma main

Aujourd’hui j’su coucher pi j’pleure
J’repense à tous les efforts mis
Et j’vois le château d’cartes qui s’affaiblit
L’amour vient d’être mise à prix
Même qu’un peu plus et mon cœur aussi
S’est-elle arrêter la vie
Tk, c sure qu’on est loin du paradis

Le pire de tout ça toutefois
Un gars qui sait pas où il va
Qui se fait ramasser sul bord du chemin
Aidé par la première voiture qui passe par là
Moi ça m’frappe et j’trouve que ça craint
Ça me frappe si fort
Que j’me retrouve à terre dans le fond du bois
Si loin de la route qu’il est impossible
D’y retrouver son chemin
Et puis on devient la cible
De toutes les mauvaises pensées
On essaye de foncer
Mais on est arrêté
Tout nous porte à croire qu’on est fauché
Et puis on est oublié
On s’met à désespérer
La vie s’arrête alors ainsi
Comme elle a commencé

La seule chose qui m’a permis de survivre
C’est l’image de ton visage dans ma mémoire
Mais c’était quand même toujours noir
Autour de moi le courage restait mort

Mais j’toujours vivant
Cependant j’ai peur
Être seul tout ce temps
Affaiblit mon cœur
J’ai besoin d’un être cher auprès d’moi
Car pour l’instant tout c’que j’voit
C’est du noir en face de moi
Alors je t’en pris dépêche toi
Car j’srai toujours là
Perdu dans le fond du bois
Mais j’sais pas
Si j’srai toujours en vie ou bien froid
Maxianos

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

sε sə swaʁ kə sa sε pʁɔdɥi
uε, sə swaʁ œ̃ kʁimə a ete kɔmi
il nə mə lavε ʒamε pʁɔmi
mεz- ynə mɛ̃ sε ʁəfεʁme syʁ ma vi
puʁkwa ʒə lε lεse ale
ʒoʁε dy o mwɛ̃z- esεje də lɑ̃pεʃe
mε nɔ̃ ʒε ʁjɛ̃ fεtə
mεmə pa tʁiʃe u tʁuve ddefεtə
ʒε vʁεmɑ̃ aʒi kɔmə œ̃ kʁetɛ̃
pi la ʒpεʁ lə suflə
a kozə dynə njεzəʁi dkuplə
dɔ̃ ʒε ʒamε ʁeysi a mεtʁə ma mɛ̃

oʒuʁdɥi ʒsy kuʃe pi ʒpləʁə
ʒʁəpɑ̃sə a tus lεz- efɔʁ mi
e ʒvwa lə ʃato dkaʁtə- ki safεbli
lamuʁ vjɛ̃ dεtʁə mizə a pʁi
mεmə kœ̃ pø plysz- e mɔ̃ kœʁ osi
sεt- εllə aʁεte la vi
te ka, se syʁə kɔ̃n- ε lwɛ̃ dy paʁadi

lə piʁə də tu sa tutəfwa
œ̃ ɡaʁ ki sε pa u il va
ki sə fε ʁamase syl bɔʁ dy ʃəmɛ̃
εde paʁ la pʁəmjεʁə vwatyʁə ki pasə paʁ la
mwa sa mfʁapə e ʒtʁuvə kə sa kʁɛ̃
sa mə fʁapə si fɔʁ
kə ʒmə ʁətʁuvə a teʁə dɑ̃ lə fɔ̃ dy bwa
si lwɛ̃ də la ʁutə kil εt- ɛ̃pɔsiblə
di ʁətʁuve sɔ̃ ʃəmɛ̃
e pɥiz- ɔ̃ dəvjɛ̃ la siblə
də tutə lε movεzə pɑ̃se
ɔ̃n- esεj də fɔ̃se
mεz- ɔ̃n- εt- aʁεte
tu nu pɔʁtə a kʁwaʁə kɔ̃n- ε foʃe
e pɥiz- ɔ̃n- εt- ublje
ɔ̃ smεt a dezεspeʁe
la vi saʁεtə alɔʁz- ɛ̃si
kɔmə εllə a kɔmɑ̃se

la sələ ʃozə ki ma pεʁmi də syʁvivʁə
sε limaʒə də tɔ̃ vizaʒə dɑ̃ ma memwaʁə
mε setε kɑ̃ mεmə tuʒuʁ nwaʁ
otuʁ də mwa lə kuʁaʒə ʁεstε mɔʁ

mε ʒtuʒuʁ vivɑ̃
səpɑ̃dɑ̃ ʒε pœʁ
εtʁə səl tu sə tɑ̃
afεbli mɔ̃ kœʁ
ʒε bəzwɛ̃ dœ̃n- εtʁə ʃεʁ opʁε dmwa
kaʁ puʁ lɛ̃stɑ̃ tu skə ʒvwa
sε dy nwaʁ ɑ̃ fasə də mwa
alɔʁ ʒə tɑ̃ pʁi depεʃə twa
kaʁ ʒsʁε tuʒuʁ la
pεʁdy dɑ̃ lə fɔ̃ dy bwa
mε ʒsε pa
si ʒsʁε tuʒuʁz- ɑ̃ vi u bjɛ̃ fʁwa