Poeme : La Tour

La Tour

On nous à reloger,
Dans un lieu,
Sans âme,
Demain, aux premières lueurs,
Du matin calme,
On ira dire un dernier adieu,
À la vieille dame.
Pendant des années,
Nos destins se sont scellés,
Pas impossible de voir perler,
Au fond de nos yeux,
Une larme,
Quand en quelques secondes,
Elle va s’écrouler, à nos pieds.
Dans un fracas de poussière,
S’en va tout un monde,
Tous mes souvenirs d’hier,
Une partie de moi,
Disparaît avec ces pierres.
Je revois les jeux d’enfants,
Dans la cour,
En bas de la tour.
De nouveau j’entends,
Ce drôle de chant,
Que font les cris des mères,
Apparaissant aux fenêtres,
Pour appeler la marmaille,
Pour l’heure du dîner.
Et nous, petites canailles,
On faisait semblant,
De ne pas entendre,
Pour prolonger nos batailles.
C’était Babel à tous les étages,
Pour le voyage,
Changement de palier,
On avait fait sans attendre,
Le métissage,
Couleurs et traditions mélangés.

Dans un nuage,
De tonnerre assourdissant,
Mes souvenirs s’envolent aux vents,
J’ai réouvert les yeux,
Pour faire un dernier adieu,
Au dernier jour de la tour.

PAEPEGAEY Michel

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: La Tour

    on=nous=à=re=lo=ger 6
    dans=un=lieu 3
    sans=â=me 3
    de=main=aux=pre=mi=è=res=lueurs 8
    du=ma=tin=cal=me 5
    on=i=ra=direun=der=nier=a=dieu 8
    à=la=viei=lle=da=me 6
    pen=dant=des=an=nées 5
    nos=des=tins=se=sont=s=cel=lés 8
    pas=im=pos=sible=de=voir=per=ler 8
    au=fond=de=nos=y=eux 6
    u=ne=lar=me 4
    quand=en=quel=ques=se=con=des 7
    elle=va=sé=crou=ler=à=nos=pieds 8
    dans=un=fra=cas=de=pous=siè=re 8
    sen=va=tout=un=mon=de 6
    tous=mes=sou=ve=nirs=d=hi=er 8
    u=ne=par=tie=de=moi 6
    dis=pa=raît=a=vec=ces=pier=res 8
    je=re=vois=les=jeux=den=fants 7
    dans=la=cour 3
    en=bas=de=la=tour 5
    de=nou=veau=jen=tends 5
    ce=drô=le=de=chant 5
    que=font=les=cris=des=mè=res 7
    ap=pa=rais=sant=aux=fe=nê=tres 8
    pour=ap=pe=ler=la=mar=mail=le 8
    pour=l=heu=re=du=dî=ner 7
    et=nous=pe=ti=tes=ca=nail=les 8
    on=fai=sait=sem=blant 5
    de=ne=pas=en=ten=dre 6
    pour=pro=lon=ger=nos=ba=tail=les 8
    cé=tait=ba=bel=à=tous=les=é=tages 9
    pour=le=voy=a=ge 5
    chan=ge=ment=de=pa=li=er 7
    on=a=vait=fait=sans=at=ten=dre 8
    le=mé=tis=sa=ge 5
    cou=leurs=et=tra=di=tions=mé=lan=gés 9

    dans=un=nu=a=ge 5
    de=ton=ner=re=as=sour=dis=sant 8
    mes=souve=nirs=sen=vo=lent=aux=vents 8
    jai=réou=vert=les=y=eux 6
    pour=fai=re=un=der=nier=a=dieu 8
    au=der=ni=er=jour=de=la=tour 8

    pae=pe=gaey=mi=chel 5
  • Phonétique : La Tour

    ɔ̃ nuz- a ʁəlɔʒe,
    dɑ̃z- œ̃ ljø,
    sɑ̃z- amə,
    dəmɛ̃, o pʁəmjεʁə lɥœʁ,
    dy matɛ̃ kalmə,
    ɔ̃n- iʁa diʁə œ̃ dεʁnje adjø,
    a la vjεjə damə.
    pɑ̃dɑ̃ dεz- ane,
    no dεstɛ̃ sə sɔ̃ sεlle,
    pa ɛ̃pɔsiblə də vwaʁ pεʁle,
    o fɔ̃ də noz- iø,
    ynə laʁmə,
    kɑ̃t- ɑ̃ kεlk səɡɔ̃də,
    εllə va sekʁule, a no pje.
    dɑ̃z- œ̃ fʁaka də pusjεʁə,
    sɑ̃ va tut- œ̃ mɔ̃də,
    tus mε suvəniʁ djεʁ,
    ynə paʁti də mwa,
    dispaʁε avεk sε pjeʁə.
    ʒə ʁəvwa lε ʒø dɑ̃fɑ̃,
    dɑ̃ la kuʁ,
    ɑ̃ ba də la tuʁ.
    də nuvo ʒɑ̃tɑ̃,
    sə dʁolə də ʃɑ̃,
    kə fɔ̃ lε kʁi dε mεʁə,
    apaʁεsɑ̃ o fənεtʁə,
    puʁ apəle la maʁmajə,
    puʁ lœʁ dy dine.
    e nu, pətitə kanajə,
    ɔ̃ fəzε sɑ̃blɑ̃,
    də nə pa ɑ̃tɑ̃dʁə,
    puʁ pʁɔlɔ̃ʒe no batajə.
    setε babεl a tus lεz- etaʒə,
    puʁ lə vwajaʒə,
    ʃɑ̃ʒəmɑ̃ də palje,
    ɔ̃n- avε fε sɑ̃z- atɑ̃dʁə,
    lə metisaʒə,
    kulœʁz- e tʁadisjɔ̃ melɑ̃ʒe.

    dɑ̃z- œ̃ nɥaʒə,
    də tɔneʁə asuʁdisɑ̃,
    mε suvəniʁ sɑ̃vɔle o vɑ̃,
    ʒε ʁeuvεʁ lεz- iø,
    puʁ fεʁə œ̃ dεʁnje adjø,
    o dεʁnje ʒuʁ də la tuʁ.

    paepəɡaei miʃεl
  • Syllabes Phonétique : La Tour

    ɔ̃=nu=za=ʁə=lɔ=ʒe 6
    dɑ̃=zœ̃=lj=ø 4
    sɑ̃=za=mə 3
    də=mɛ̃=o=pʁə=mj=ε=ʁə=lɥœʁ 8
    dy=ma=tɛ̃=kal=mə 5
    ɔ̃=ni=ʁa=diʁəœ̃=dεʁ=nje=a=djø 8
    a=la=vj=ε=jə=da=mə 7
    pɑ̃=dɑ̃=dε=za=ne 5
    no=dεs=tɛ̃=sə=sɔ̃=sεl=le 7
    pa=ɛ̃=pɔ=siblə=də=vwaʁ=pεʁ=le 8
    o=fɔ̃=də=no=zi=ø 6
    y=nə=laʁ=mə 4
    kɑ̃=tɑ̃=kεl=kə=sə=ɡɔ̃=də 7
    εl=lə=vase=kʁu=le=a=no=pje 8
    dɑ̃=zœ̃=fʁa=ka=də=pu=sjε=ʁə 8
    sɑ̃=va=tu=tœ̃=mɔ̃=də 6
    tus=mε=su=və=niʁ=djεʁ 6
    y=nə=paʁ=ti=də=mwa 6
    dis=pa=ʁε=a=vεk=sε=pje=ʁə 8
    ʒə=ʁə=vwa=lε=ʒø=dɑ̃=fɑ̃ 7
    dɑ̃=la=kuʁ 3
    ɑ̃=ba=də=la=tuʁ 5
    də=nu=vo=ʒɑ̃=tɑ̃ 5
    sə=dʁo=lə=də=ʃɑ̃ 5
    kə=fɔ̃=lε=kʁi=dε=mε=ʁə 7
    a=pa=ʁε=sɑ̃=o=fə=nε=tʁə 8
    puʁ=a=pə=le=la=maʁ=ma=jə 8
    puʁ=lœ=ʁə=dy=di=ne 6
    e=nu=pə=ti=tə=ka=na=jə 8
    ɔ̃=fə=zε=sɑ̃=blɑ̃ 5
    də=nə=pa=ɑ̃=tɑ̃=dʁə 6
    puʁ=pʁɔ=lɔ̃=ʒe=no=ba=ta=jə 8
    se=tε=ba=bεl=a=tus=lε=ze=taʒə 9
    puʁ=lə=vwa=ja=ʒə 5
    ʃɑ̃=ʒə=mɑ̃=də=pa=lj=e 7
    ɔ̃=na=vε=fε=sɑ̃=za=tɑ̃=dʁə 8
    lə=me=ti=sa=ʒə 5
    ku=lœʁ=ze=tʁa=di=sjɔ̃=me=lɑ̃=ʒe 9

    dɑ̃=zœ̃=nɥ=a=ʒə 5
    də=tɔ=ne=ʁə=a=suʁ=di=sɑ̃ 8
    mε=suvə=niʁ=sɑ̃=vɔ=le=o=vɑ̃ 8
    ʒε=ʁe=u=vεʁ=lε=zi=ø 7
    puʁ=fε=ʁə=œ̃=dεʁ=nje=a=djø 8
    o=dεʁ=nj=e=ʒuʁ=də=la=tuʁ 8

    pa=e=pə=ɡa=e=i=mi=ʃεl 8

Récompense

2
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
18/08/2012 12:31Daniel

Très beau texte qui soulève de tendres souvenirs.....
Amitié....Daniel......

Moi,j’habitais au 5ème étage

Auteur de Poésie
18/08/2012 15:40Loup Gris

C’est vrai que nous mettons parfois beaucoup de sentiment dans les vieux murs ou sont enfermés nos souvenirs passés. Très beau poème! Coeur

Auteur de Poésie
18/08/2012 21:33Jade

tres joli souvenir bien decrit
amitié
jade

Auteur de Poésie
29/08/2012 18:20Eden33

Comme je peux comprendre, j’ai assisté à l’implosion d’une tour, j’en ai vu pleurer des gens !
Il y a tant de vies qui gravitent dans ces tours
Merci pour ce partage, très bon ressenti pour ma part

Auteur de Poésie
29/08/2012 21:31Melly-Mellow

Wha... Coup de coeur immédiat. C’est un sentiment tellement unique et dévastateur quand on voit un souvenir d’enfance s’anéantir comme celui que tu nous décris là.. Et puis j’ai bien aimé les rappels, le passé.. Le présent.. Les émotions.. Vraiment rien à redire.. Parfait ! Merci du partage 🙂 Bises & amitié.

Auteur de Poésie
30/08/2012 13:21Oliver

On s’est elevé avec les pierres de nos bâtisses.

Auteur de Poésie
30/08/2012 14:55Jandot Poésie

voila un souvenir bien présenté. j’aime beaucoup

Auteur de Poésie
17/02/2014 16:57Antoine38

Nos racines poussent où l’innocence a grandi,
toujours douloureux de perdre un repaire.

Amicalement