Poeme-France : Lecture Écrit Souvenir

Poeme : Les Terrils.

Poème Souvenir
Publié le 17/08/2012 15:18

L'écrit contient 225 mots qui sont répartis dans 7 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Loup Gris

Les Terrils.

Entassements immenses de noirs stériles,
Tas de cailloux, roches et poussières de charbon !
Dans le Nord, ils entourent nos villes et corons,
Leurs coniques silhouettes s’appellent terrils.

Ce sont des monuments de notre Histoire,
Celle des gueules noires, les mineurs de fond.
Ils ne cherchaient pas d’honneurs, mais du charbon !
Témoins fidèles d’une dure époque de gloire.

Dans une cage de fer, ils descendaient
Dans les lointaines entrailles de la terre.
A des centaines de mètres plus bas, non loin de l’enfer,
À coup d’explosifs et de pics, ils travaillaient.

Ils remontaient la houille, alimentaient les terrils.
Dans un souterrain labeur, sans peur, audacieux,
Guettés parles éboulis, le grisou, l’eau et le feu.
Combien de ces braves, de leur vie en perdirent le fil ?

Ils Ignoraient le danger des heures durant, creusant,
Assurant la vie de famille, pour quelques francs.
Ils remontaient du puits, le sourire éclatant
Sur leurs visages charbonneux d’un blanc tranchant.

La faucheuse, à tous, exigea la souffrance à tort,
Ultime sacrifice, La silicose leur donna la mort.
Châssis à molettes enlevés, bâtiments rasés,
Puits d’extractions et cavités furent comblés.

Les terrils, dernières preuves de l’époque du charbon,
Période ou des braves gens perdirent la vie ou la santé.
Ironie de la chose, pour nos régions,
Les terrils sont devenus de verts poumons !
  • Pieds Hyphénique: Les Terrils.

    en=tas=se=ments=im=men=ses=de=noirs=sté=ri=les 12
    tas=de=cailloux=ro=ches=et=pous=siè=res=de=char=bon 12
    dans=le=nord=ils=en=tourent=nos=vil=les=et=co=rons 12
    leurs=co=ni=ques=sil=houet=tes=sap=pel=lent=ter=rils 12

    ce=sont=des=mo=nu=ments=de=no=tre=his=toi=re 12
    cel=le=des=gueu=les=noi=res=les=mi=neurs=de=fond 12
    ils=ne=cher=chaient=pas=d=hon=neurs=mais=du=char=bon 12
    té=moins=fi=dèles=du=ne=du=reé=po=que=de=gloire 12

    dans=u=ne=ca=ge=de=fer=ils=des=cen=daient 11
    dans=les=loin=tai=nes=en=trail=les=de=la=ter=re 12
    a=des=cen=taines=de=mè=tres=plus=bas=non=loin=de=len=fer 14
    à=coup=dex=plo=sifs=et=de=pics=ils=tra=vaillaient 11

    ils=re=mon=taient=la=houille=a=limen=taient=les=ter=rils 12
    dans=un=sou=ter=rain=la=beur=sans=peur=au=da=cieux 12
    guet=tés=par=les=é=bou=lis=le=gri=sou=leau=et=le=feu 14
    com=bien=de=ces=braves=de=leur=vieen=per=di=rent=le=fil 13

    ils=i=gno=raient=le=dan=ger=des=heures=du=rant=creu=sant 13
    as=su=rant=la=vie=de=fa=mille=pour=quel=ques=francs 12
    ils=re=mon=taient=du=puits=le=sou=rire=é=cla=tant 12
    sur=leurs=vi=sa=ges=char=bon=neux=dun=blanc=tran=chant 12

    la=fau=cheuse=à=tous=exi=gea=la=souf=fran=ceà=tort 12
    ul=time=sa=cri=fi=ce=la=si=li=co=se=leur=don=na=la=mort 16
    châs=sis=à=molet=tes=en=le=vés=bâ=ti=ments=ra=sés 13
    puits=dex=trac=tions=et=ca=vi=tés=fu=rent=com=blés 12

    les=ter=rils=der=nières=preu=ves=de=lé=po=que=du=char=bon 14
    pé=riodeou=des=bra=ves=gens=per=di=rent=la=vie=ou=la=san=té 15
    iro=nie=de=la=cho=se=pour=nos=ré=gi=ons 11
    les=ter=rils=sont=de=ve=nus=de=verts=pou=mons 11
  • Phonétique : Les Terrils.

    ɑ̃tasəmɑ̃z- imɑ̃sə də nwaʁ steʁilə,
    tas də kaju, ʁoʃəz- e pusjεʁə də ʃaʁbɔ̃ !
    dɑ̃ lə nɔʁ, ilz- ɑ̃tuʁe no viləz- e kɔʁɔ̃,
    lœʁ kɔnik siluεtə sapεlle teʁil.

    sə sɔ̃ dε mɔnymɑ̃ də nɔtʁə istwaʁə,
    sεllə dε ɡələ nwaʁə, lε minœʁ də fɔ̃.
    il nə ʃεʁʃε pa dɔnœʁ, mε dy ʃaʁbɔ̃ !
    temwɛ̃ fidεlə dynə dyʁə epɔkə də ɡlwaʁə.

    dɑ̃z- ynə kaʒə də fεʁ, il desɑ̃dε
    dɑ̃ lε lwɛ̃tεnəz- ɑ̃tʁajə də la teʁə.
    a dε sɑ̃tεnə də mεtʁə- plys ba, nɔ̃ lwɛ̃ də lɑ̃fe,
    a ku dεksplozifz- e də pik, il tʁavajε.

    il ʁəmɔ̃tε la ujə, alimɑ̃tε lε teʁil.
    dɑ̃z- œ̃ suteʁɛ̃ labœʁ, sɑ̃ pœʁ, odasjø,
    ɡεte paʁləz- ebuli, lə ɡʁizu, lo e lə fø.
    kɔ̃bjɛ̃ də sε bʁavə, də lœʁ vi ɑ̃ pεʁdiʁe lə fil ?

    ilz- iɲɔʁε lə dɑ̃ʒe dεz- œʁ dyʁɑ̃, kʁøzɑ̃,
    asyʁɑ̃ la vi də famijə, puʁ kεlk fʁɑ̃k.
    il ʁəmɔ̃tε dy pɥi, lə suʁiʁə eklatɑ̃
    syʁ lœʁ vizaʒə ʃaʁbɔnø dœ̃ blɑ̃ tʁɑ̃ʃɑ̃.

    la foʃøzə, a tus, εɡziʒa la sufʁɑ̃sə a tɔʁ,
    yltimə sakʁifisə, la silikozə lœʁ dɔna la mɔʁ.
    ʃasiz- a mɔlεtəz- ɑ̃ləve, ba=ti=mɑ̃ ʁaze,
    pɥi dεkstʁaksjɔ̃z- e kavite fyʁe kɔ̃ble.

    lε teʁil, dεʁnjεʁə pʁəvə də lepɔkə dy ʃaʁbɔ̃,
    peʁjɔdə u dε bʁavə ʒɑ̃ pεʁdiʁe la vi u la sɑ̃te.
    iʁɔni də la ʃozə, puʁ no ʁeʒjɔ̃,
    lε teʁil sɔ̃ dəvənys də vεʁ pumɔ̃ !
  • Pieds Phonétique : Les Terrils.

    ɑ̃=ta=sə=mɑ̃=zi=mɑ̃=sə=də=nwaʁ=ste=ʁi=lə 12
    tas=də=ka=ju=ʁoʃə=ze=pu=sjε=ʁə=də=ʃaʁ=bɔ̃ 12
    dɑ̃lə=nɔʁ=il=zɑ̃=tu=ʁe=no=vi=lə=ze=kɔ=ʁɔ̃ 12
    lœʁ=kɔ=nik=si=lu=ε=tə=sa=pεl=le=te=ʁil 12

    sə=sɔ̃=dε=mɔ=ny=mɑ̃=də=nɔ=tʁə=is=twa=ʁə 12
    sεl=lə=dε=ɡə=lə=nwa=ʁə=lε=mi=nœʁ=də=fɔ̃ 12
    il=nə=ʃεʁ=ʃε=pa=dɔ=nœ=ʁə=mε=dy=ʃaʁ=bɔ̃ 12
    te=mwɛ̃=fi=dεlə=dy=nə=dy=ʁəe=pɔ=kə=də=ɡlwaʁə 12

    dɑ̃=zy=nə=ka=ʒə=də=fεʁ=il=de=sɑ̃=dε 11
    dɑ̃=lε=lwɛ̃=tε=nə=zɑ̃=tʁa=jə=də=la=te=ʁə 12
    a=dε=sɑ̃=tεnə=də=mεtʁə=plys=ba=nɔ̃=lwɛ̃=də=lɑ̃=fe 13
    a=ku=dεk=splo=zif=ze=də=pik=il=tʁa=va=jε 12

    il=ʁə=mɔ̃=tε=la=u=jə=a=li=mɑ̃=tε=lε=te=ʁil 14
    dɑ̃=zœ̃=su=te=ʁɛ̃=la=bœʁ=sɑ̃=pœʁ=o=da=sjø 12
    ɡε=te=paʁlə=ze=bu=li=lə=ɡʁi=zu=lo=e=lə=fø 13
    kɔ̃=bjɛ̃də=sε=bʁa=və=də=lœʁ=vi=ɑ̃=pεʁ=di=ʁe=lə=fil 14

    il=zi=ɲɔ=ʁεlə=dɑ̃=ʒe=dε=zœʁ=dy=ʁɑ̃=kʁø=zɑ̃ 12
    a=sy=ʁɑ̃=la=vidə=fa=mi=jə=puʁ=kεl=kə=fʁɑ̃k 12
    il=ʁə=mɔ̃=tε=dy=pɥilə=su=ʁi=ʁə=e=kla=tɑ̃ 12
    syʁ=lœʁ=vi=za=ʒə=ʃaʁ=bɔ=nø=dœ̃=blɑ̃=tʁɑ̃=ʃɑ̃ 12

    la=fo=ʃøzə=a=tus=εɡ=zi=ʒa=la=su=fʁɑ̃=səa=tɔʁ 13
    yl=timə=sa=kʁi=fi=sə=la=si=li=ko=zə=lœʁ=dɔ=na=la=mɔʁ 16
    ʃa=si=za=mɔ=lεtə=zɑ̃=lə=ve=ba=ti=mɑ̃=ʁa=ze 13
    pɥi=dεk=stʁak=sjɔ̃=ze=ka=vi=te=fy=ʁe=kɔ̃=ble 12

    lε=te=ʁil=dεʁ=njεʁə=pʁə=və=də=le=pɔ=kə=dy=ʃaʁ=bɔ̃ 14
    pe=ʁjɔdəu=dε=bʁa=və=ʒɑ̃=pεʁ=di=ʁe=la=vi=u=la=sɑ̃=te 15
    i=ʁɔ=ni=də=la=ʃo=zə=puʁ=no=ʁe=ʒj=ɔ̃ 12
    lε=te=ʁil=sɔ̃=də=və=nys=də=vεʁ=pu=mɔ̃ 11

PostScriptum

Souvenirs d’un autre temps.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
17/08/2012 17:07Eden33

😢 assurément j’ai trop ressenti, je le savais tout ça, mais le lire par ta plume, cet hommage offert à ces anges de suie, j’en suis toute émue.
Merci pour eux et pour ce partage.
Amitiés

Auteur de Poésie
17/08/2012 19:51Loup Gris

Merci à toi Gmlavie, j’ai beaucoup aimé ton expression "ange de suie", très beau ! Et merci pour ton coeur. Amitiés, Loup

Auteur de Poésie
17/08/2012 19:52Loup Gris

Luky, merci pour ton commentaire et ton coeur, amitiés, Loup.

Auteur de Poésie
17/08/2012 19:54Loup Gris

Lauriane, merci de ton intéret pour ce texte, Amitiés, Loup.

Auteur de Poésie
17/08/2012 20:01Nouga

bel homage rendu a cette profession, la silicose les a bien accompagné aussi

Auteur de Poésie
17/08/2012 22:37Ludothum

Dur métier et beau texte. La souffrance de ces enfants, hommes et femmes simplement pour survivre à un devenir tracé depuis la naissance... esclavagisme?
Bravo et bonne soirée...

Auteur de Poésie
18/08/2012 01:55Daniel

"Suie" pas du Nord mais quel beau texte.J’ai été transporté entre Germinal et "Au Nord,il y avait les Corons..."de Pierre Bachelet.....
Amitié......Daniel......

Juste une pensée à ceux qui ont donné de la chaleur pendant que certains grelotaient....

Auteur de Poésie
18/08/2012 15:02Loup Gris

Nouga, merci pour ces mineurs, il ne faut pas qu’on les oublie!
Ludothim, on n’était pas loin de l’esclavage dans un tel boulot ....Qui laissait peu de chances de vie au retraités, .
Kerry Choupi, merci pour le coeur que tu donnes à ces mineurs.
Haro Base, même commentaire que pour Kerry, et merci pour le cadeau, je ne le connaissais pas celui là! je le prends ...Chui du nord itou !
LaGantoise, merci d’avoir aimé, ces gens ont tout donné jusqu’à laur santé ! Merci pour le coeur.

Auteur de Poésie
18/08/2012 16:55Silverfang Wolfchant

J’étais encore à la moitiéde ton poème lorsque j’ai décider de l’ajouter à mes Coups De Coeur, il est tellement bien construit qu’il le rend complétement génial, et les paroles sont magnifiquement trouvé, bref, une bel oeuvre d’art à mon goût. Et, je dois avouer qu’avant de lire to ntexte, je ne savais pas ce que signifiait "Les Terrils" lol ^^’... Encore bravo e ntout cas pour ce texte magnifique 🙂.

Auteur de Poésie
18/08/2012 21:28Jade

joli hommage
amitié
jade

Auteur de Poésie
19/08/2012 11:40Loup Gris

Silverfang, merci à toi d’avoir aimé ce texe en forme d’hommage à nos mineurs de fond, et pour le coup de coeur. Amitiés, Loup

Auteur de Poésie
19/08/2012 11:41Loup Gris

Jade, merci de m’avoir lu et apprécié! Amitiés du Loup.