Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Prose : J’Attends Que Le Temps Me Vive

Prose - Sans Thème -
Publié le 22/05/2011 05:21

L'écrit contient 248 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Papillon11

J’Attends Que Le Temps Me Vive

Je suis comme cette algue perdue sur une plage un onze novembre, je me sens comme l’œil fatigué de Caïn, comme ce noyau de prune planté sur la dune et qui jamais ne germera, je suis comme une voile flasque allongée sur le flanc d’un rocher, comme cette étoile que l’homme regarde alors qu’elle n’existe déjà plus, comme cette fraise des bois sur laquelle le renard enragé posera quelques gouttes de sa bave empoisonnée en guise de rosée, je suis cet ivrogne penché sur un zinc bien trop cradingue pour être honnête, je suis ce scorpion qui regarde sa queue avant de la planter au milieu de ses yeux, je suis ce sorbet qui fond devant une crème glacée, je suis cet aimant qui n’aime plus magnétiser, je suis ce violon sans corde mais que l’on continue d’accorder, je suis ce brouillard crépusculaire qui recouvre la mer, je suis ce spectre imaginaire, je suis la joue gauche qui ne tient pas sa droite, je suis cette croix qui me suis partout en semant ses clous, je suis le numéro trois de tes duos, je suis le talon de cette femme qui marche dans la rue juste avant d’écraser une crotte de chien, je suis ce bagage sans voyageur qui tourne inlassablement dans cet aéroport anthropophage, je suis celui que tu as oublié d’aimer, tu es si loin de moi et las, j’attends que le temps me vive
  • Phonétique : J’Attends Que Le Temps Me Vive

    ʒə sɥi kɔmə sεtə alɡ pεʁdɥ syʁ ynə plaʒə œ̃n- ɔ̃zə nɔvɑ̃bʁə, ʒə mə sɑ̃s kɔmə lœj fatiɡe də kaɛ̃, kɔmə sə nwajo də pʁynə plɑ̃te syʁ la dynə e ki ʒamε nə ʒεʁməʁa, ʒə sɥi kɔmə ynə vwalə flaskə alɔ̃ʒe syʁ lə flɑ̃k dœ̃ ʁoʃe, kɔmə sεtə etwalə kə lɔmə ʁəɡaʁdə alɔʁ kεllə nεɡzistə deʒa plys, kɔmə sεtə fʁεzə dε bwa syʁ lakεllə lə ʁənaʁ ɑ̃ʁaʒe pozəʁa kεlk ɡutə də sa bavə ɑ̃pwazɔne ɑ̃ ɡizə də ʁoze, ʒə sɥi sεt ivʁɔɲə pɑ̃ʃe syʁ œ̃ zɛ̃k bjɛ̃ tʁo kʁadɛ̃ɡ puʁ εtʁə ɔnεtə, ʒə sɥi sə skɔʁpjɔ̃ ki ʁəɡaʁdə sa kø avɑ̃ də la plɑ̃te o miljø də sεz- iø, ʒə sɥi sə sɔʁbε ki fɔ̃ dəvɑ̃ ynə kʁεmə ɡlase, ʒə sɥi sεt εmɑ̃ ki nεmə plys maɲetize, ʒə sɥi sə vjɔlɔ̃ sɑ̃ kɔʁdə mε kə lɔ̃ kɔ̃tinɥ dakɔʁde, ʒə sɥi sə bʁujaʁ kʁepyskylεʁə ki ʁəkuvʁə la mεʁ, ʒə sɥi sə spεktʁə imaʒinεʁə, ʒə sɥi la ʒu ɡoʃə ki nə tjɛ̃ pa sa dʁwatə, ʒə sɥi sεtə kʁwa ki mə sɥi paʁtu ɑ̃ səmɑ̃ sε klus, ʒə sɥi lə nymeʁo tʁwa də tε dyo, ʒə sɥi lə talɔ̃ də sεtə famə ki maʁʃə dɑ̃ la ʁy ʒystə avɑ̃ dekʁaze ynə kʁɔtə də ʃjɛ̃, ʒə sɥi sə baɡaʒə sɑ̃ vwajaʒœʁ ki tuʁnə ɛ̃lasabləmɑ̃ dɑ̃ sεt aeʁɔpɔʁ ɑ̃tʁɔpɔfaʒə, ʒə sɥi səlɥi kə ty a ublje dεme, ty ε si lwɛ̃ də mwa e las, ʒatɑ̃ kə lə tɑ̃ mə vivə

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
14/12/2017Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.