Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Prose : Le Lièvre Et Le Singe

Prose - Sans Thème -
Publié le 10/01/2016 01:29

L'écrit contient 283 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Paul Ochon

Le Lièvre Et Le Singe

Au fond d’un bois épais,
Maître Lièvre songeait
A ce qui pourrait bien
Se présenter demain.
Maître Singe vint à passer
Près de la forêt ou rêvait
Maître Lièvre le solitaire :
« Que faites-vous ici, Compère ?
Demanda le bon primate.
-Je réfléchis à la date
De mon prochain grand succès
Et comment il va tomber.
Et vous, l’Ami, où se dirigent donc vos pas ?
-A vous dire vrai, Compère, ils vont ça et là,
Là où le Ciel les guide, sans penser à mal,
Et comme je passais tout près, j’ai fais escale.
Ne voulez-vous donc point vous joindre à moi ?
-Compère, c’aurait été avec joie
Mais je préfère, ne vous en déplaise,
Rester ici et penser à mon aise.
-Fort bien, Messire Lièvre, alors je vous salue
Mais si vous m’en croyez, cela est superflu.
Sur ce, très cher Ami, je vous laisse en repos
Et m’en vais adresser mes respects au Château. »
Maître Singe partit, l’Autre reste tout seul
Lorsque soudain la pluie lui tomba sur la gueule.
il fut contraint, sans tarder, de chercher refuge
Et d’attendre dans le froid la fin du déluge.
Pendant qu’il subissait les maux du Ciel,
Maître Singe, lui, voyait les merveilles
Qu’offrait le Château de Messire Lion
Et puis le Roi donna sa protection
A cet humble visiteur
Qui ne manqua pas d’honneur
Et en fut récompensé :
Il devint son Conseiller.

La morale est, en somme,
Évidente : les Hommes
Ne devraient plus attendre
Les miracles mais se rendre
Utile ou patienter
Sans penser aux bienfaits
Et si Dieu le veut bien
Il couvrira de biens
Ces êtres vertueux
Et les rendra heureux.
  • Phonétique : Le Lièvre Et Le Singe

    o fɔ̃ dœ̃ bwaz- epε,
    mεtʁə ljεvʁə sɔ̃ʒε
    a sə ki puʁʁε bjɛ̃
    sə pʁezɑ̃te dəmɛ̃.
    mεtʁə sɛ̃ʒə vɛ̃ a pase
    pʁε də la fɔʁε u ʁεvε
    mεtʁə ljεvʁə lə sɔlitεʁə :
    « kə fεtə vuz- isi, kɔ̃pεʁə ?
    dəmɑ̃da lə bɔ̃ pʁimatə.
    ʒə ʁefleʃiz- a la datə
    də mɔ̃ pʁoʃɛ̃ ɡʁɑ̃ syksε
    e kɔmɑ̃ il va tɔ̃be.
    e vu, lami, u sə diʁiʒe dɔ̃k vo pa ?
    a vu diʁə vʁε, kɔ̃pεʁə, il vɔ̃ sa e la,
    la u lə sjεl lε ɡidə, sɑ̃ pɑ̃se a mal,
    e kɔmə ʒə pasε tu pʁε, ʒε fεz- εskalə.
    nə vule vu dɔ̃k pwɛ̃ vu ʒwɛ̃dʁə a mwa ?
    kɔ̃pεʁə, soʁε ete avεk ʒwa
    mε ʒə pʁefεʁə, nə vuz- ɑ̃ deplεzə,
    ʁεste isi e pɑ̃se a mɔ̃n- εzə.
    fɔʁ bjɛ̃, mesiʁə ljεvʁə, alɔʁ ʒə vu salɥ
    mε si vu mɑ̃ kʁwaje, səla ε sypεʁfly.
    syʁ sə, tʁε ʃεʁ ami, ʒə vu lεsə ɑ̃ ʁəpo
    e mɑ̃ vεz- adʁese mε ʁεspεz- o ʃato. »
    mεtʁə sɛ̃ʒə paʁti, lotʁə ʁεstə tu səl
    lɔʁskə sudɛ̃ la plɥi lɥi tɔ̃ba syʁ la ɡələ.
    il fy kɔ̃tʁɛ̃, sɑ̃ taʁde, də ʃεʁʃe ʁəfyʒə
    e datɑ̃dʁə dɑ̃ lə fʁwa la fɛ̃ dy delyʒə.
    pɑ̃dɑ̃ kil sybisε lε mo dy sjεl,
    mεtʁə sɛ̃ʒə, lɥi, vwajε lε mεʁvεjə
    kɔfʁε lə ʃato də mesiʁə ljɔ̃
    e pɥi lə ʁwa dɔna sa pʁɔtεksjɔ̃
    a sεt œ̃blə vizitœʁ
    ki nə mɑ̃ka pa dɔnœʁ
    e ɑ̃ fy ʁekɔ̃pɑ̃se :
    il dəvɛ̃ sɔ̃ kɔ̃sεje.

    la mɔʁalə ε, ɑ̃ sɔmə,
    evidɑ̃tə : lεz- ɔmə
    nə dəvʁε plysz- atɑ̃dʁə
    lε miʁaklə mε sə ʁɑ̃dʁə
    ytilə u pasjɑ̃te
    sɑ̃ pɑ̃se o bjɛ̃fε
    e si djø lə vø bjɛ̃
    il kuvʁiʁa də bjɛ̃
    sεz- εtʁə- vεʁtɥø
    e lε ʁɑ̃dʁa œʁø.

Récompense

0
1
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
19/12/2018Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.