Prose : Citation.

Citation.

« Si vous souhaitais me voir dépérir, crucifié moi. Car à chaque fois que je caresse sa peau, dans le creux de mes mains ne cesse de battre sont cœur »

Syllabation De L'Écrit

PostScriptum

Je n’ai rientrouvé d’autres à rajouté, ce n’est qu’une phrase.

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
07/02/2023Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.