Poeme : C’était Quoi Le Dernier Être Vivant A Qui Vous Avez Ôté La V

C’était Quoi Le Dernier Être Vivant A Qui Vous Avez Ôté La V



C’était un vagabond, qui puait de la gueule,
Il avait un regard qui ne me disait rien,
Pour moi il était con, aussi con qu’une meule,
Et là ç’en était trop, ce n’était qu’un vaurien.

Tandis qu’il me tendait sa sébile crasseuse,
Je te lui ai flanqué un grand coup de gourdin,
Je n’aimais pas du tout sa mine paresseuse,
Car c’est là un détail qui n’est pas anodin.

Il est mort sur le coup, il est tombé tout raide,
Sans un mot, sans un cri, sans même avoir eu peur,
C’est dire s’il avait une attitude laide.

Puis je l’ai enterré, et j’ai jeté ses billes,
Ses hardes, ses haillons, et un esprit frappeur,
Au plus profond du trou : nous étions en bisbille ! …



St Just (Joël Gauthier) 26. 2. 2010

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: C’était Quoi Le Dernier Être Vivant A Qui Vous Avez Ôté La V

    1

    cé=tait=un=va=ga=bond=qui=puait=de=la=gueu=le 12
    il=a=vait=un=re=gard=qui=ne=me=di=sait=rien 12
    pour=moi=il=é=tait=con=aus=si=con=quu=ne=meule 12
    et=là=çen=é=tait=trop=ce=né=tait=quun=vau=rien 12

    tan=dis=quil=me=ten=dait=sa=sé=bi=le=cras=seuse 12
    je=te=lui=ai=flan=qué=un=grand=coup=de=gour=din 12
    je=nai=mais=pas=du=tout=sa=mi=ne=pa=res=seuse 12
    car=cest=là=un=dé=tail=qui=nest=pas=a=no=din 12

    il=est=mort=sur=le=coup=il=est=tom=bé=tout=raide 12
    sans=un=mot=sans=un=cri=sans=même=a=voir=eu=peur 12
    cest=di=re=sil=a=vait=une=at=ti=tu=de=laide 12

    puis=je=lai=en=ter=ré=et=jai=je=té=ses=billes 12
    ses=har=des=ses=hail=lons=et=un=es=prit=frap=peur 12
    au=plus=pro=fond=du=trou=nous=é=tions=en=bis=bille 12

    1

    s=t=just=joël=gau=thier=vingt=six=point=deux=point=deux=mille=dix 14
  • Phonétique : C’était Quoi Le Dernier Être Vivant A Qui Vous Avez Ôté La V



    setε œ̃ vaɡabɔ̃, ki pɥε də la ɡələ,
    il avε œ̃ ʁəɡaʁ ki nə mə dizε ʁjɛ̃,
    puʁ mwa il etε kɔ̃, osi kɔ̃ kynə mələ,
    e la sɑ̃n- etε tʁo, sə netε kœ̃ voʁjɛ̃.

    tɑ̃di kil mə tɑ̃dε sa sebilə kʁasøzə,
    ʒə tə lɥi ε flɑ̃ke œ̃ ɡʁɑ̃ ku də ɡuʁdɛ̃,
    ʒə nεmε pa dy tu sa minə paʁesøzə,
    kaʁ sε la œ̃ detaj ki nε pa anɔdɛ̃.

    il ε mɔʁ syʁ lə ku, il ε tɔ̃be tu ʁεdə,
    sɑ̃z- œ̃ mo, sɑ̃z- œ̃ kʁi, sɑ̃ mεmə avwaʁ y pœʁ,
    sε diʁə sil avε ynə atitydə lεdə.

    pɥi ʒə lε ɑ̃teʁe, e ʒε ʒəte sε bijə,
    sεz- aʁdə, sεz- ajɔ̃, e œ̃n- εspʁi fʁapœʁ,
    o plys pʁɔfɔ̃ dy tʁu : nuz- esjɔ̃z- ɑ̃ bizbijə ! …



    εs te ʒyst (ʒɔεl ɡotjəʁ) vɛ̃t- si- pwɛ̃ dø pwɛ̃ dø milə dis
  • Syllabes Phonétique : C’était Quoi Le Dernier Être Vivant A Qui Vous Avez Ôté La V

    1

    se=tε=œ̃=va=ɡa=bɔ̃=ki=pɥε=də=la=ɡə=lə 12
    il=a=vε=œ̃=ʁə=ɡaʁ=ki=nə=mə=di=zε=ʁjɛ̃ 12
    puʁ=mwa=il=e=tε=kɔ̃=o=si=kɔ̃=kynə=mə=lə 12
    e=la=sɑ̃=ne=tε=tʁo=sə=ne=tε=kœ̃=vo=ʁjɛ̃ 12

    tɑ̃=di=kil=mə=tɑ̃=dε=sa=se=bi=lə=kʁa=søzə 12
    ʒə=tə=lɥi=ε=flɑ̃=ke=œ̃=ɡʁɑ̃=ku=də=ɡuʁ=dɛ̃ 12
    ʒə=nε=mε=pa=dy=tu=sa=mi=nə=pa=ʁe=søzə 12
    kaʁ=sε=la=œ̃=de=taj=ki=nε=pa=a=nɔ=dɛ̃ 12

    il=ε=mɔʁ=syʁ=lə=ku=il=ε=tɔ̃=be=tu=ʁεdə 12
    sɑ̃=zœ̃=mo=sɑ̃=zœ̃=kʁi=sɑ̃=mεmə=a=vwaʁ=y=pœʁ 12
    sε=diʁə=sil=a=vε=y=nə=a=ti=ty=də=lεdə 12

    pɥi=ʒə=lε=ɑ̃=te=ʁe=e=ʒε=ʒə=te=sε=bijə 12
    sε=zaʁ=də=sε=za=jɔ̃=e=œ̃=nεs=pʁi=fʁa=pœʁ 12
    o=plys=pʁɔ=fɔ̃=dy=tʁu=nu=ze=sjɔ̃=zɑ̃=biz=bi=jə 13

    1

    εsə=te=ʒyst=ʒɔ=εl=ɡo=tjəʁ=vɛ̃t=si=pwɛ̃=dø=pwɛ̃=dø=mi=lə=dis 16

PostScriptum

C’était quoi le dernier être vivant à qui vous avez ôté la vie ?
Question posée sur yahoo Q/R le 26. 2. 10

A question farfelue, réponse identique ! …

Récompense

0
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
18/08/2011 18:08Rimailleur

Ce genre de question ne se pose pas car il n’y a pas à en retirer la moindre gloriole

Auteur de Poésie
18/08/2011 19:00St Just

Tu sais sur yahoo Question/réponse, il y a toutes sortes de sujets qui sont abordés, des plus sérieux aux plus loufoques. Ceux qui sont pincés, tordent le nez, ceux qui ont de l’humour, trouvent le moyen de rire et de faire rire. Il était évident qu’il ne fallait pas prendre la question au premier degré, donc obligé de la prendre à la rigolade. Pour ma part je suis toujours prêt à répondre sur n’importe quel sujet et d’en tirer un poème avec un peu d’humour, maintenant chacun réagit à sa manière, tout le monde ne rit pas au même endroit, certains ne rient jamais !
Amicalement St Just

Auteur de Poésie
19/08/2011 20:14Missy Titania

Sans le vouloir j’ai enlevé la vie a un raton-laveur qui ses jeté devant ma voiture.. j’ai déversé les larmes de mon corps sur cet petit être mort. J’ai tant pleuré je n’arrivais plus a respiré puis devant nos yeux ébahi, ses petits bébés, d’une facon dont nous ignirons toujours, ils sont sorti eux bien en vie. J’ai encore plus pleuré, car j’avais tuer leur mère.

Auteur de Poésie
27/08/2011 10:39St Just

Les seules créatures à qui j’ai ôté la vie en voiture ce sont des oiseaux qui sont venus se jeter sur elle alors que je roulais assez vite. Je dois dire que chaque fois cela me chagrine. Il y a aussi les insectes et les papillons collés sur le pare brise, mais cela nous émeut moins.