Poeme-France : Lecture Écrit Destin

Poeme : Synthèse

Poème Destin
Publié le 04/06/2004 00:00

L'écrit contient 237 mots qui sont répartis dans 5 strophes.

Poete : Sydtama

Synthèse

En définitive, keski ne va pas chez moi ?
Bonne question, jvais tenter d’y répondre.

Vin de saison, vodka, champagne, toasts, propos lourds
Regards imbéciles, sourires empathiques, foutaises ces discours
L’inintéressant règne en maître ce soir
J’aurai mieux fait de boire et reboire
Au moins, j’aurais été au niveau de ces hôtes
Qui profitent pour se faire voir
De relations éphémères, de rapports sans notes
Une monotonie qui s’enchaîne pour ne rien signifier
Oui mes amis, le monde entier se fait piéger !

Je propose de demeurer chez nous
Avec un discours simple, sans prise de tête
Des élocutions banales mais honnêtes
Qu’on s’aime vraiment et qu’on s’enlace le cou.

Avec toute l’affection et la tendresse et la tendresse nécessaire
Une amitié presque aussi forte qu’un amour
Des amis présents comme la lumière du jour
J’ai tout quitté depuis 3 ans
J’ai un peu changé mais pas trop
J’crois que j’suis toujours le même qu’avant
Même si je fais constamment le beau
Mais c’est normal, j’plais aux filles
Alors, j’en profite, je parade dans leur lit
Mais pas trop quand même car dans la vie
L’important, c’est les amis
Ces chers instants partagés en votre compagnie
Quand vais je rentrer, j’sais pas trop
Mais en tout cas, ici, il fait pas beau !

Alors, J’espère à bientôt
  • Pieds Hyphénique: Synthèse

    en=dé=fi=ni=tive=kes=ki=ne=va=pas=chez=moi 12
    bon=ne=ques=tion=j=vais=ten=ter=dy=ré=pon=dre 12

    vin=de=sai=son=vod=ka=cham=pagne=toasts=pro=pos=lourds 12
    re=gards=im=bé=ciles=sou=ri=res=em=pa=thi=ques=fou=tai=ses=ces=dis=cours 18
    li=nin=té=res=sant=rè=gne=en=maî=tre=ce=soir 12
    jau=rai=mieux=fait=de=boi=re=et=re=boi=re 11
    au=moins=jau=rais=é=té=au=ni=veau=de=ces=hôtes 12
    qui=pro=fi=tent=pour=se=fai=re=voir 9
    de=re=la=tions=é=phé=mères=de=rap=ports=sans=notes 12
    une=mo=no=to=nie=qui=sen=chaî=ne=pour=ne=rien=si=gni=fier 15
    oui=mes=a=mis=le=monde=en=tier=se=fait=pié=ger 12

    je=pro=po=se=de=de=meu=rer=chez=nous 10
    a=vec=un=dis=cours=sim=ple=sans=pri=se=de=tête 12
    des=é=lo=cu=tions=ba=na=les=mais=hon=nê=tes 12
    quon=sai=me=vrai=ment=et=quon=sen=la=ce=le=cou 12

    a=vec=toute=laf=fec=tion=et=la=ten=dres=seet=la=ten=dres=se=né=ces=saire 18
    unea=mi=tié=pres=que=aus=si=for=te=quun=a=mour 12
    des=a=mis=pré=sents=comme=la=lu=miè=re=du=jour 12
    jai=tout=quit=té=de=puis=trois=ans 8
    jai=un=peu=chan=gé=mais=pas=trop 8
    jcrois=que=j=suis=tou=jours=le=mê=me=qua=vant 11
    mê=me=si=je=fais=cons=tam=ment=le=beau 10
    mais=cest=nor=mal=j=plais=aux=fi=lles 9
    a=lors=jen=pro=fite=je=pa=ra=de=dans=leur=lit 12
    mais=pas=trop=quand=mê=me=car=dans=la=vie 10
    lim=por=tant=cest=les=a=mis 7
    ces=chers=ins=tants=par=ta=gés=en=votre=com=pa=gnie 12
    quand=vais=je=ren=trer=j=sais=pas=trop 9
    mais=en=tout=cas=i=ci=il=fait=pas=beau 10

    a=lors=jes=pè=re=à=bien=tôt 8
  • Phonétique : Synthèse

    ɑ̃ definitivə, kεski nə va pa ʃe mwa ?
    bɔnə kεstjɔ̃, ʒvε tɑ̃te di ʁepɔ̃dʁə.

    vɛ̃ də sεzɔ̃, vɔdka, ʃɑ̃paɲə, tɔast, pʁɔpo luʁd
    ʁəɡaʁdz- ɛ̃besilə, suʁiʁəz- ɑ̃patik, futεzə sε diskuʁ
    linɛ̃teʁesɑ̃ ʁεɲə ɑ̃ mεtʁə sə swaʁ
    ʒoʁε mjø fε də bwaʁə e ʁəbwaʁə
    o mwɛ̃, ʒoʁεz- ete o nivo də sεz- otə
    ki pʁɔfite puʁ sə fεʁə vwaʁ
    də ʁəlasjɔ̃z- efemεʁə, də ʁapɔʁ sɑ̃ nɔtə
    ynə monotɔni ki sɑ̃ʃεnə puʁ nə ʁjɛ̃ siɲifje
    ui mεz- ami, lə mɔ̃də ɑ̃tje sə fε pjeʒe !

    ʒə pʁɔpozə də dəməʁe ʃe nu
    avεk œ̃ diskuʁ sɛ̃plə, sɑ̃ pʁizə də tεtə
    dεz- elɔkysjɔ̃ banalə mεz- ɔnεtə
    kɔ̃ sεmə vʁεmɑ̃ e kɔ̃ sɑ̃lasə lə ku.

    avεk tutə lafεksjɔ̃ e la tɑ̃dʁεsə e la tɑ̃dʁεsə nesesεʁə
    ynə amitje pʁεskə osi fɔʁtə kœ̃n- amuʁ
    dεz- ami pʁezɑ̃ kɔmə la lymjεʁə dy ʒuʁ
    ʒε tu kite dəpɥi tʁwaz- ɑ̃
    ʒε œ̃ pø ʃɑ̃ʒe mε pa tʁo
    ʒkʁwa kə ʒsɥi tuʒuʁ lə mεmə kavɑ̃
    mεmə si ʒə fε kɔ̃stamɑ̃ lə bo
    mε sε nɔʁmal, ʒplεz- o fijə
    alɔʁ, ʒɑ̃ pʁɔfitə, ʒə paʁadə dɑ̃ lœʁ li
    mε pa tʁo kɑ̃ mεmə kaʁ dɑ̃ la vi
    lɛ̃pɔʁtɑ̃, sε lεz- ami
    sε ʃεʁz- ɛ̃stɑ̃ paʁtaʒez- ɑ̃ vɔtʁə kɔ̃paɲi
    kɑ̃ vε ʒə ʁɑ̃tʁe, ʒsε pa tʁo
    mεz- ɑ̃ tu ka, isi, il fε pa bo !

    alɔʁ, ʒεspεʁə a bjɛ̃to
  • Pieds Phonétique : Synthèse

    ɑ̃=de=fi=ni=tivə=kεs=ki=nə=va=pa=ʃe=mwa 12
    bɔ=nə=kεs=tjɔ̃=ʒvε=tɑ̃=te=di=ʁe=pɔ̃dʁə 10

    vɛ̃də=sε=zɔ̃=vɔd=ka=ʃɑ̃=pa=ɲə=tɔ=ast=pʁɔ=po=luʁd 13
    ʁə=ɡaʁ=dzɛ̃=be=silə=su=ʁi=ʁə=zɑ̃=pa=tik=fu=tε=zə=sε=dis=kuʁ 17
    li=nɛ̃=te=ʁe=sɑ̃=ʁεɲəɑ̃=mε=tʁə=sə=swaʁ 10
    ʒo=ʁε=mjø=fε=də=bwa=ʁə=e=ʁə=bwaʁə 10
    o=mwɛ̃=ʒo=ʁε=ze=te=o=ni=vodə=sεzotə 10
    ki=pʁɔ=fi=te=puʁ=sə=fε=ʁə=vwaʁ 9
    də=ʁə=la=sjɔ̃=ze=fe=mεʁə=də=ʁa=pɔʁ=sɑ̃=nɔtə 12
    ynə=mo=no=tɔ=ni=ki=sɑ̃=ʃε=nə=puʁ=nə=ʁjɛ̃=si=ɲi=fje 15
    ui=mε=za=mi=lə=mɔ̃dəɑ̃=tje=sə=fε=pje=ʒe 11

    ʒə=pʁɔ=po=zə=də=də=mə=ʁe=ʃe=nu 10
    a=vεk=œ̃=dis=kuʁ=sɛ̃plə=sɑ̃=pʁi=zə=də=tεtə 11
    dε=ze=lɔ=ky=sjɔ̃=ba=nalə=mε=zɔ=nεtə 10
    kɔ̃=sεmə=vʁε=mɑ̃=e=kɔ̃=sɑ̃=la=sə=lə=ku 11

    a=vεk=tutə=la=fεk=sjɔ̃=e=la=tɑ̃=dʁε=səe=la=tɑ̃=dʁε=sə=ne=se=sεʁə 18
    ynəa=mi=tje=pʁεs=kə=o=si=fɔʁ=tə=kœ̃=na=muʁ 12
    dε=za=mi=pʁe=zɑ̃kɔmə=la=ly=mjε=ʁə=dy=ʒuʁ 11
    ʒε=tu=ki=te=dəp=ɥi=tʁwa=zɑ̃ 8
    ʒε=œ̃=pø=ʃɑ̃=ʒe=mε=pa=tʁo 8
    ʒkʁwa=kə=ʒsɥi=tu=ʒuʁ=lə=mε=mə=ka=vɑ̃ 10
    mε=mə=si=ʒə=fε=kɔ̃s=ta=mɑ̃=lə=bo 10
    mε=sε=nɔʁ=mal=ʒplε=zo=fi=jə 8
    a=lɔʁ=ʒɑ̃=pʁɔ=fitə=ʒə=pa=ʁa=də=dɑ̃=lœʁ=li 12
    mε=pa=tʁo=kɑ̃=mε=mə=kaʁ=dɑ̃=la=vi 10
    lɛ̃=pɔʁ=tɑ̃=sε=lε=za=mi 7
    sε=ʃεʁ=zɛ̃s=tɑ̃=paʁ=ta=ʒe=zɑ̃=vɔtʁə=kɔ̃=pa=ɲi 12
    kɑ̃=vε=ʒə=ʁɑ̃=tʁe=ʒsε=pa=tʁo 8
    mε=zɑ̃=tu=ka=i=si=il=fε=pa=bo 10

    a=lɔʁ=ʒεs=pε=ʁə=a=bj=ɛ̃=to 9

PostScriptum

dernière étape
fin de ce registre, si vous avez lu acte 1, 2 et 3. . .

Récompense

0
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
05/06/2004 00:00Sheron

Hello petit commentaire (ne t’inquiète pas ce n’est point un jugement pour toi ) juste une envie soudaine un cri a tout ces hommes qui sont trop beaux …. ne m’en veux pas bisous amitié
Espérance bien grande du a bientôt
Toi qui profite de te couchée a nos cotés
Et quand tu rentres c’est seul puis tôt
Tu oses même le crier à nos faces comme un olé
Et ceci son honte aucune au grand jour
Et là au milieu ou as-tu mis l’amour
Sur l’autre rive tu le développes
Décortiqué sans pudeur hors normes sans enveloppe
Tu plais au fille tu es un adorable petit goujat
Mais l’horloge tourne et ce bientôt
Alors employer si dessus te tourneras le dos
Comme cette beauté avec qui tu joues cèlera
Alors tu pourra dire ici il ne fais plus jamais beau
Et profité de tes amis profusion de a nouveau