Poeme-France : Lecture Écrit Vie

Poeme : Une Vie

Poème Vie
Publié le 07/09/2004 00:00

L'écrit contient 159 mots qui sont répartis dans 9 strophes.

Poete : William

Une Vie

J’ai pris le vent dans mes voiles
Au près*, si ce n’est à rebrousse-poils,
Frappant la vague de mon flanc décharné
Je cris de douleurs sous les cieux déchaînés.

De plein fouet, la pluie me gifle
Tels un monstre avec ses griffes
Volant et mélangeant à mes yeux
Mes larmes d’un amour pieux

La mer s’agîte soudain
Tel un titan des monstres marins
Elle se tord de douleur
Sous un l’éclair et sa lueur

Ma Cyprine soudain frappé
Rupture sauvage de ses encrages
Emporté au loin pour un voyage
Menant aux abîme d’une âme brisé

J’entend les sirène de l’amour
Qui au loin se perd d’un autre jour
Au loin, au loin dans la tempête
Qui elle fait rage dans ma tête

Seule, la Vague se dresse avide
D’engloutir mon être livide
Liquide mortel avec force grondement
Annonce le début de mon enterrement.


(À suivre p-t)

William
  • Pieds Hyphénique: Une Vie

    jai=pris=le=vent=dans=mes=voi=les 8
    au=près=as=té=ris=que=si=ce=nest=à=re=brous=se=poils 14
    frap=pant=la=va=gue=de=mon=flanc=dé=char=né 11
    je=cris=de=dou=leurs=sous=les=cieux=dé=chaî=nés 11

    de=plein=fouet=la=pluie=me=gi=fle 8
    tels=un=mons=tre=a=vec=ses=griffes 8
    vo=lant=et=mé=lan=geant=à=mes=yeux 9
    mes=lar=mes=dun=a=mour=pieux 7

    la=mer=sa=gî=te=sou=dain 7
    tel=un=ti=tan=des=mons=tres=ma=rins 9
    el=le=se=tord=de=dou=leur 7
    sous=un=lé=clair=et=sa=lueur 7

    ma=cy=pri=ne=sou=dain=frap=pé 8
    rup=ture=sau=va=ge=de=ses=en=crages 9
    em=por=té=au=loin=pour=un=voyage 8
    me=nant=aux=a=bîme=du=ne=â=me=bri=sé 11

    jen=tend=les=si=rène=de=la=mour 8
    qui=au=loin=se=perd=dun=autre=jour 8
    au=loin=au=loin=dans=la=tem=pête 8
    qui=el=le=fait=rage=dans=ma=tête 8

    seule=la=va=gue=se=dres=sea=vide 8
    den=glou=tir=mon=ê=tre=li=vide 8
    li=quide=mor=tel=a=vec=for=ce=gron=de=ment 11
    an=nonce=le=dé=but=de=mon=en=ter=re=ment 11

    1
    à=sui=vre=p=t 6

    wil=li=am 3
  • Phonétique : Une Vie

    ʒε pʁi lə vɑ̃ dɑ̃ mε vwalə
    o pʁεz- asteʁiskə, si sə nεt- a ʁəbʁusə pwal,
    fʁapɑ̃ la vaɡ də mɔ̃ flɑ̃k deʃaʁne
    ʒə kʁi də dulœʁ su lε sjø deʃεne.

    də plɛ̃ fuε, la plɥi mə ʒiflə
    tεlz- œ̃ mɔ̃stʁə avεk sε ɡʁifə
    vɔlɑ̃ e melɑ̃ʒɑ̃ a mεz- iø
    mε laʁmə- dœ̃n- amuʁ pjø

    la mεʁ saʒitə sudɛ̃
    tεl œ̃ titɑ̃ dε mɔ̃stʁə- maʁɛ̃
    εllə sə tɔʁ də dulœʁ
    suz- œ̃ leklεʁ e sa lɥœʁ

    ma sipʁinə sudɛ̃ fʁape
    ʁyptyʁə sovaʒə də sεz- ɑ̃kʁaʒə
    ɑ̃pɔʁte o lwɛ̃ puʁ œ̃ vwajaʒə
    mənɑ̃ oz- abimə dynə amə bʁize

    ʒɑ̃tɑ̃ lε siʁεnə də lamuʁ
    ki o lwɛ̃ sə pεʁ dœ̃n- otʁə ʒuʁ
    o lwɛ̃, o lwɛ̃ dɑ̃ la tɑ̃pεtə
    ki εllə fε ʁaʒə dɑ̃ ma tεtə

    sələ, la vaɡ sə dʁεsə avidə
    dɑ̃ɡlutiʁ mɔ̃n- εtʁə lividə
    likidə mɔʁtεl avεk fɔʁsə ɡʁɔ̃dəmɑ̃
    anɔ̃sə lə deby də mɔ̃n- ɑ̃tεʁəmɑ̃.


    (a sɥivʁə pe t)

    wijjam
  • Pieds Phonétique : Une Vie

    ʒε=pʁi=lə=vɑ̃=dɑ̃=mε=vwa=lə 8
    o=pʁε=zas=te=ʁiskə=si=sə=nε=ta=ʁə=bʁu=sə=pwal 13
    fʁa=pɑ̃=la=vaɡə=də=mɔ̃=flɑ̃k=de=ʃaʁ=ne 10
    ʒə=kʁidə=du=lœʁ=su=lε=sjø=de=ʃε=ne 10

    də=plɛ̃=fu=ε=la=plɥi=mə=ʒi=flə 9
    tεl=zœ̃=mɔ̃s=tʁə=a=vεk=sε=ɡʁi=fə 9
    vɔ=lɑ̃=e=me=lɑ̃=ʒɑ̃=a=mε=zi=ø 10
    mε=laʁ=mə=dœ̃=na=muʁ=pj=ø 8

    la=mεʁ=sa=ʒi=tə=su=dɛ̃ 7
    tεl=œ̃=ti=tɑ̃=dε=mɔ̃s=tʁə=ma=ʁɛ̃ 9
    εl=lə=sə=tɔʁ=də=du=lœ=ʁə 8
    su=zœ̃=le=klεʁ=e=sa=lɥœ=ʁə 8

    ma=si=pʁi=nə=su=dɛ̃=fʁa=pe 8
    ʁyp=ty=ʁə=so=va=ʒə=də=sε=zɑ̃=kʁaʒə 10
    ɑ̃=pɔʁ=te=o=lwɛ̃=puʁ=œ̃=vwa=ja=ʒə 10
    mə=nɑ̃=o=za=bimə=dy=nəa=mə=bʁi=ze 10

    ʒɑ̃=tɑ̃=lε=si=ʁε=nə=də=la=muʁ 9
    ki=o=lwɛ̃=sə=pεʁ=dœ̃=no=tʁə=ʒuʁ 9
    o=lwɛ̃=o=lwɛ̃=dɑ̃=la=tɑ̃=pε=tə 9
    ki=εl=lə=fε=ʁa=ʒə=dɑ̃=ma=tε=tə 10

    sə=lə=la=va=ɡə=sə=dʁε=sə=a=vidə 10
    dɑ̃=ɡlu=tiʁ=mɔ̃=nε=tʁə=li=vi=də 9
    li=kidə=mɔʁ=tεl=a=vεk=fɔʁ=sə=ɡʁɔ̃=də=mɑ̃ 11
    a=nɔ̃sə=lə=de=by=də=mɔ̃=nɑ̃=tε=ʁə=mɑ̃ 11

    1
    a=sɥi=vʁə=pe=t 6

    wi=jjam 2

PostScriptum

  • Le « près » est une technique de navigation utilisé sur un voilier. IL constitu en gros à aller contre le vent et pourtant à avancer grâce à lui. Merci de laisser vos commentaires, je tente de le continuer depuis un certain temps, mais l’inspiration m

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
07/09/2004 00:00Fab, Kristell

Moi ossi j’aime bien, juste bien le relire pour quelques petits détails et peut-être le poursuivre, il sera très bien même en l’état. . . merci

Auteur de Poésie
07/09/2004 00:00Aquhydro

t’écris trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop bien, é j’ai oublier plein de trop! bravo!
Vien voir mes poemes, kLk1 de si grand talent m’intéress, avec t com, je ne pe kavencer, pr le voc ke ta rajouter, c domaj, on é pas tts bete, on compran 😉

Auteur de Poésie
08/09/2004 00:00Aerin

bah mieu ke lotre, la c la classe. . mé la fin. . bah sa a lair de te perturber c kelke frase eten doné ke c t le meme style ds lotre poeme. . . en tt k fo pa lire lé deu daffilé

Auteur de Poésie
10/09/2004 00:00Leptit.Poete.D.Il(H)

ta du talent en effet, mais ca reste perfectible 😉

Auteur de Poésie
10/09/2004 00:00Pimkie45

Je reste bouche bée ! Je sais pas quoi dire, en fait y a pas grand chose à dire a part bravo !

Auteur de Poésie
11/09/2004 00:00Thierry

Juste et bien écrit. . .

Auteur de Poésie
12/09/2004 00:00Edeltayon

Une tres belle allegorie, des petites fautes d’orthographes(Cyprine, cieux déchainés. . . )mais rien qui n’entache un poeme veritable bravade contre une vie tumultueuse. . . bravo de nous faire partager ton talent;)

Auteur de Poésie
10/10/2004 00:00Silent_Innocence

heu. . . bcp de fautes* (@ mess d’avant ~~), je sais pas si le texte a deja été corrigé. .
mais en tous cas il reste 7 fautes 🙂, lol on a juste l’impression que tu sors l’écrit
d’un rêve / cauchemar en te réveillant sans trop savoir ce que c’est ;p, ce qui fait de ce poeme
kkchz de tres intéressant. .
hum. . . ce que ton poème m’inspire. . . (je v juste écrire ce que j’imagine qui pourrait suive. . . paske c ce que la fin
de ton poeme m’a inspiré ^^) :
Voici la fin qui s’achève
La fin du temps
et du vivant
Voici venu la mort de la sève
qui nourrissait les etres élus

Quelques secondes pour une mort blême
Quelques instants de vie féconde
Puis c’est le chaos qui se fonde
Pour vider le sang de ces vies pleines
Mon âme est en tout et tout est mon âme
Tout est en la vie et la vie est en moi

Tout ce que je détruis me détruit moi même
Tout ce qui me détruit détruit ce qui m’entoure
Et de mon monde ne reste que ce cadavre indemne
Un cadavre détruit par injustice, pas de recours

Auteur de Poésie
02/12/2004 00:00Meuh

wé ba william tu ma léC 1 komentére sur 1 de mé poéme ba ékoute kes tu ve ke jte dize moi jécri kom je ve é. . . . . sa ba tu voi dsl mé sa me regarde dsl si sa te géne mé c kom sa c tt. . . . . . tm pa ske je fé, ba tampi moi jpe pa te forC a émé

Auteur de Poésie
07/12/2004 00:00Dark_15145

bien écrit et surtt agréable à lire

Auteur de Poésie
21/08/2005 12:46Cindy Limpens

J’ai lu tous tes poèmes.... Et j’aime beaucoup, vraiment tu as une belle plume, tu écris peu mais ce qu’on lit de toi en vaux la peine, c’est sur ! J’espère qu’il y aura une suite à ce poème en tout cas... Il est très beau comme les autres. Je n’ai pas laissé de com partout car je ne voulais pas me repeter ^^. Enfin, en résumé, j’aime beaucoup te lire:) Au plaisir.
(F){}{}{}