Poeme-France : Lecture Écrit Souffrance

Poeme : Le Drame De Ma Vie (À Toi Mon Pote)

Poème Souffrance
Publié le 04/06/2004 00:00

L'écrit contient 215 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Aky Monty

Le Drame De Ma Vie (À Toi Mon Pote)

Un jour j’ai vu un drame,
Qui marquera à jamais mon âme,
J’ai vu un jeune homme assassiné,
Et une femme qui pleurait à ses côtés ;
Cette femme qui était sa mère venait de perdre son mari,
Et deux mois plus tard la voici qui perd son fils ;
Mais si je vous parle de cette histoire si triste,
C’est qu’elle est semblable à la mienne aussi ;
Moi en l’espace de deux ans j’ai perdu père et sœur,
Et ce n’est la faute de personne,
Elle en deux mois a perdu mari et fils,
Et n’a plus personne ;
Alors est ce vraiment celà la vie ?
Une histoire où chacun ajoute un vers,
Pour la modeler à sa manière,
Une histoire où on modifie ce qui est écrit,
Pour nr laisser que des sentiments amers ;
Certains me parleront de destin,
Mais se doit il d’etre mesquin,
Se doit -il d’enlever à une mère les seuls êtres qui lui sont chèrs ;
Peut -être n’ai je pas les mots pour changer les moeurs,
Mais je crois que j’ai les mots pour apaiser vos cœurs ;
Alors veuves, veufs et orphelins qui vous croyez seuls,
Sâchez que moi aussi je partage votre deuil.

Des mots pour toi
AKY MONTY
  • Pieds Hyphénique: Le Drame De Ma Vie (À Toi Mon Pote)

    un=jour=jai=vu=un=dra=me 7
    qui=mar=que=ra=à=ja=mais=mon=â=me 10
    jai=vu=un=jeu=ne=homme=as=sas=si=né 10
    et=une=fem=me=qui=pleu=rait=à=ses=cô=tés 11
    cette=fem=me=qui=é=tait=sa=mè=re=ve=nait=de=per=dre=son=ma=ri 17
    et=deux=mois=plus=tard=la=voi=ci=qui=perd=son=fils 12
    mais=si=je=vous=par=le=de=cette=his=toi=re=si=triste 13
    cest=quel=leest=sem=blable=à=la=mien=ne=aus=si 11
    moi=en=les=pace=de=deux=ans=jai=per=du=pè=reet=sœur 13
    et=ce=nest=la=fau=te=de=per=son=ne 10
    elleen=deux=mois=a=per=du=ma=ri=et=fils 10
    et=na=plus=per=son=ne 6
    a=lors=est=ce=vrai=ment=ce=là=la=vie 10
    une=his=toi=reoù=cha=cun=a=jou=te=un=vers 11
    pour=la=mo=de=ler=à=sa=ma=niè=re 10
    une=his=toi=reoù=on=mo=di=fie=ce=qui=est=é=crit 13
    pour=n=r=lais=ser=que=des=sen=timents=a=mers 11
    cer=tains=me=par=le=ront=de=des=tin 9
    mais=se=doit=il=de=tre=mes=quin 8
    se=doit=il=denle=ver=à=u=ne=mè=re=les=seuls=ê=tres=qui=lui=sont=chèrs 18
    peut=être=nai=je=pas=les=mots=pour=chan=ger=les=moeurs 12
    mais=je=crois=que=jai=les=mots=pour=a=pai=ser=vos=cœurs 13
    a=lors=veuves=veufs=et=or=phe=lins=qui=vous=croyez=seuls 12
    sâ=chez=que=moi=aus=si=je=par=tage=vo=tre=deuil 12

    des=mots=pour=toi 4
    aky=mon=ty 3
  • Phonétique : Le Drame De Ma Vie (À Toi Mon Pote)

    œ̃ ʒuʁ ʒε vy œ̃ dʁamə,
    ki maʁkəʁa a ʒamε mɔ̃n- amə,
    ʒε vy œ̃ ʒənə ɔmə asasine,
    e ynə famə ki pləʁε a sε kote,
    sεtə famə ki etε sa mεʁə vənε də pεʁdʁə sɔ̃ maʁi,
    e dø mwa plys taʁ la vwasi ki pεʁ sɔ̃ fis,
    mε si ʒə vu paʁlə də sεtə istwaʁə si tʁistə,
    sε kεllə ε sɑ̃blablə a la mjεnə osi,
    mwa ɑ̃ lεspasə də døz- ɑ̃ ʒε pεʁdy pεʁə e sœʁ,
    e sə nε la fotə də pεʁsɔnə,
    εllə ɑ̃ dø mwaz- a pεʁdy maʁi e fis,
    e na plys pεʁsɔnə,
    alɔʁz- ε sə vʁεmɑ̃ səla la vi ?
    ynə istwaʁə u ʃakœ̃ aʒutə œ̃ vεʁ,
    puʁ la mɔdəle a sa manjεʁə,
    ynə istwaʁə u ɔ̃ mɔdifi sə ki εt- ekʁi,
    puʁ εn εʁ lεse kə dε sɑ̃timɑ̃z- ame,
    sεʁtɛ̃ mə paʁləʁɔ̃ də dεstɛ̃,
    mε sə dwa il dεtʁə mεskɛ̃,
    sə dwa il dɑ̃ləve a ynə mεʁə lε səlz- εtʁə- ki lɥi sɔ̃ ʃεʁ,
    pø εtʁə nε ʒə pa lε mo puʁ ʃɑ̃ʒe lε mœʁ,
    mε ʒə kʁwa kə ʒε lε mo puʁ apεze vo kœʁ,
    alɔʁ vəvə, vəfz- e ɔʁfəlɛ̃ ki vu kʁwaje səl,
    saʃe kə mwa osi ʒə paʁtaʒə vɔtʁə dəj.

    dε mo puʁ twa
    aki mɔ̃ti
  • Pieds Phonétique : Le Drame De Ma Vie (À Toi Mon Pote)

    œ̃=ʒuʁ=ʒε=vy=œ̃=dʁa=mə 7
    ki=maʁ=kə=ʁa=a=ʒa=mε=mɔ̃=na=mə 10
    ʒε=vy=œ̃=ʒə=nə=ɔmə=a=sa=si=ne 10
    e=ynə=fa=mə=ki=plə=ʁε=a=sε=ko=te 11
    sεtə=fa=mə=ki=e=tε=sa=mε=ʁə=və=nε=də=pεʁ=dʁə=sɔ̃=ma=ʁi 17
    e=dø=mwa=plys=taʁ=la=vwa=si=ki=pεʁ=sɔ̃=fis 12
    mε=siʒə=vu=paʁ=lə=də=sε=tə=is=twa=ʁə=sitʁistə 12
    sε=kεllə=ε=sɑ̃blablə=a=la=mjε=nə=o=si 10
    mwa=ɑ̃=lεs=pasə=də=dø=zɑ̃=ʒε=pεʁ=dy=pε=ʁəe=sœʁ 13
    e=sə=nε=la=fo=tə=də=pεʁ=sɔ=nə 10
    εlləɑ̃=dø=mwa=za=pεʁ=dy=ma=ʁi=e=fis 10
    e=na=plys=pεʁ=sɔ=nə 6
    a=lɔʁ=zε=sə=vʁε=mɑ̃=sə=la=la=vi 10
    ynə=is=twa=ʁəu=ʃa=kœ̃=a=ʒu=tə=œ̃=vεʁ 11
    puʁ=la=mɔ=də=le=a=sa=ma=njε=ʁə 10
    ynə=is=twa=ʁəu=ɔ̃=mɔ=di=fi=sə=ki=ε=te=kʁi 13
    puʁ=εn=εʁ=lεse=kə=dε=sɑ̃=ti=mɑ̃=za=me 11
    sεʁ=tɛ̃=mə=pa=ʁlə=ʁɔ̃=də=dεs=tɛ̃ 9
    mε=sə=dwa=il=dε=tʁə=mεs=kɛ̃ 8
    sə=dwa=il=dɑ̃lə=ve=a=y=nə=mε=ʁə=lε=səl=zε=tʁə=ki=lɥi=sɔ̃=ʃεʁ 18
    pø=εtʁə=nε=ʒə=pa=lε=mo=puʁ=ʃɑ̃=ʒe=lε=mœʁ 12
    mεʒə=kʁwa=kə=ʒε=lε=mo=puʁ=a=pε=ze=vo=kœʁ 12
    a=lɔʁvə=və=vəf=ze=ɔʁ=fə=lɛ̃=ki=vu=kʁwa=je=səl 13
    sa=ʃe=kə=mwa=osiʒə=paʁ=ta=ʒə=vɔ=tʁə=dəj 11

    dε=mo=puʁ=twa 4
    a=ki=mɔ̃=ti 4

PostScriptum

C’est un poeme dédié à mon ami Arnol delors qui est mort assassiné hier le 362004. De deux balles dans le corps.
Paix à ton âme Skippy.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
04/06/2004 00:00Doodoo

Paix à son âme je rejoints ta douleur amicalement Doodoo

Auteur de Poésie
04/06/2004 00:00Bodi_Love

un poéme ki ma fé pleuré ce ki narive jms. . .
jsui vek toi
bisous

Auteur de Poésie
04/06/2004 00:00Xander

tu sais moi qui ets vécu les mêmes choses j’ai senti les larmes coulées et je dois t’en remercier même si ça fait mal ce poème me permet encore de tenir de liasser dans cet écrin de vie un coeur qui se meurt je ne trouve pas les mots pour te dire comment je comprend cette peine et comment je trouve ce poème superbe

Auteur de Poésie
10/06/2004 00:00Aky Monty

merci xander tes mots me vont droit au coeur et me réconfortent beaucoup car je suis encore sous le choc pour la première fois que je vois un meutre et c’est celui de mon meilleur ami, je croyais que ce genre de choses ne se passaient qu States mais faut que je me rende à l’évidence mon pays aussi en souffre.

Auteur de Poésie
19/05/2005 17:47La Rose Bleu

j’espere k1 an a prés ca va mieu...?amitié blumen

Auteur de Poésie
21/07/2011 04:44Aky Monty

J’ai trouvé la force mais ce n’est pas évident car je vois sa maman constament, je ne ferais jamais son deuil