Poeme : Si Seulement…

Si Seulement…

Si seulement ils auraient su que leur vie allait basculer…
Qu’en quelques heures, le cauchemar tant redouté arriverait…
Les uns auraient sans doute passé plus de temps avec leur famille
Les autres se seraient dépêchés de quitter leur ville.

Les enfants ne seraient pas partis à l’école comme d’habitude,
Pourtant cet endroit détesté les a sauvé quand la vague est arrivée.
Les plus vieux seraient sans doute sortis casser leur lassitude,
Revoir une dernière fois la ville qui les plonge aujourd’hui dans la solitude.

Seulement, il n’ont pas pu prévoir ce qui allait se passer.
Ils n’ont pas su qu’un séisme allait réveiller une vague déchaînée.
Depuis, ils ont tout perdus, n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.
Car ils savent que plus jamais ils ne retrouveront leur passé.

Alors…

Allons-nous continuer à pleurer nos malheurs insignifiants,
Pendant que d’autres ont perdus leur maison, leur famille en un instant ?
Allons-nous penser à cette nature si clémente en un temps,
Mais qui peut du jour au lendemain réduire nos vies à néant ?

Si seulement nous savions QUAND nos vies basculeront…

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Si Seulement…

    si=seu=le=ment=ils=au=raient=su=que=leur=vie=al=lait=bas=cu=ler 16
    quen=quel=ques=heures=le=cau=che=mar=tant=re=dou=té=ar=ri=ve=rait 16
    les=uns=au=raient=sans=doute=pas=sé=plus=de=temps=a=vec=leur=fa=mille 16
    les=au=tres=se=se=raient=dé=pê=chés=de=quit=ter=leur=vi=lle 15

    les=en=fants=ne=se=raient=pas=par=tis=à=lé=cole=com=me=dha=bi=tude 17
    pour=tant=cet=en=droit=détes=té=les=a=sau=vé=quand=la=va=gueest=ar=ri=vée 18
    les=plus=vieux=se=raient=sans=dou=te=sor=tis=cas=ser=leur=las=si=tude 16
    re=voir=une=der=niè=re=fois=la=ville=qui=les=plon=geau=jourdhui=dans=la=so=li=tude 19

    seu=le=ment=il=nont=pas=pu=pré=voir=ce=qui=al=lait=se=pas=ser 16
    ils=nont=pas=su=quun=séismeal=lait=ré=vei=ller=u=ne=va=gue=dé=chaî=née 17
    de=puis=ils=ont=tout=per=dus=nont=plus=que=leurs=y=eux=pour=pleu=rer 16
    car=ils=savent=que=plus=ja=mais=ils=ne=re=trou=ve=ront=leur=pas=sé 16

    a=lors 2

    al=lons=nous=con=ti=nuer=à=pleu=rer=nos=mal=heurs=in=si=gni=fiants 16
    pen=dant=que=dautres=ont=per=dus=leur=mai=son=leur=fa=milleen=un=ins=tant 16
    al=lons=nous=pen=ser=à=cette=na=tu=re=si=clé=men=teen=un=temps 16
    mais=qui=peut=du=jour=au=lende=main=ré=dui=re=nos=vies=à=né=ant 16

    si=seu=le=ment=nous=sa=vi=ons=quand=nos=vies=bas=cu=le=ront 15
  • Phonétique : Si Seulement…

    si sələmɑ̃ ilz- oʁε sy kə lœʁ vi alε baskyle…
    kɑ̃ kεlkz- œʁ, lə koʃəmaʁ tɑ̃ ʁədute aʁivəʁε…
    lεz- œ̃ oʁε sɑ̃ dutə pase plys də tɑ̃z- avεk lœʁ famijə
    lεz- otʁə- sə səʁε depεʃe də kite lœʁ vilə.

    lεz- ɑ̃fɑ̃ nə səʁε pa paʁtiz- a lekɔlə kɔmə dabitydə,
    puʁtɑ̃ sεt ɑ̃dʁwa detεste lεz- a sove kɑ̃ la vaɡ εt- aʁive.
    lε plys vjø səʁε sɑ̃ dutə sɔʁti kase lœʁ lasitydə,
    ʁəvwaʁ ynə dεʁnjεʁə fwa la vilə ki lε plɔ̃ʒə oʒuʁdɥi dɑ̃ la sɔlitydə.

    sələmɑ̃, il nɔ̃ pa py pʁevwaʁ sə ki alε sə pase.
    il nɔ̃ pa sy kœ̃ seismə alε ʁevεje ynə vaɡ deʃεne.
    dəpɥi, ilz- ɔ̃ tu pεʁdys, nɔ̃ plys kə lœʁz- iø puʁ pləʁe.
    kaʁ il save kə plys ʒamεz- il nə ʁətʁuvəʁɔ̃ lœʁ pase.

    alɔʁ…

    alɔ̃ nu kɔ̃tinɥe a pləʁe no malœʁz- ɛ̃siɲifjɑ̃,
    pɑ̃dɑ̃ kə dotʁəz- ɔ̃ pεʁdys lœʁ mεzɔ̃, lœʁ famijə ɑ̃n- œ̃n- ɛ̃stɑ̃ ?
    alɔ̃ nu pɑ̃se a sεtə natyʁə si klemɑ̃tə ɑ̃n- œ̃ tɑ̃,
    mε ki pø dy ʒuʁ o lɑ̃dəmɛ̃ ʁedɥiʁə no viz- a neɑ̃ ?

    si sələmɑ̃ nu savjɔ̃ kɑ̃ no vi baskyləʁɔ̃…
  • Syllabes Phonétique : Si Seulement…

    si=sə=lə=mɑ̃=il=zo=ʁε=sy=kə=lœʁ=vi=a=lε=bas=ky=le 16
    kɑ̃=kεl=kzœ=ʁə=lə=ko=ʃə=maʁ=tɑ̃=ʁə=du=te=a=ʁi=və=ʁε 16
    lε=zœ̃=o=ʁε=sɑ̃=dutə=pa=se=plys=də=tɑ̃=za=vεk=lœʁ=fa=mi=jə 17
    lε=zo=tʁə=sə=sə=ʁε=de=pε=ʃe=də=ki=te=lœ=ʁə=vi=lə 16

    lε=zɑ̃=fɑ̃nə=sə=ʁε=pa=paʁ=ti=za=le=kɔ=lə=kɔ=mə=da=bi=tydə 17
    puʁ=tɑ̃=sεt=ɑ̃=dʁwa=de=tεs=te=lε=za=so=ve=kɑ̃=la=vaɡəε=ta=ʁi=ve 18
    lε=plys=vjø=sə=ʁε=sɑ̃=du=tə=sɔʁ=ti=ka=se=lœʁ=la=si=tydə 16
    ʁə=vwaʁ=ynə=dεʁ=njε=ʁə=fwa=la=vi=lə=ki=lε=plɔ̃=ʒəo=ʒuʁ=dɥi=dɑ̃=la=sɔ=li=tydə 21

    sə=lə=mɑ̃=il=nɔ̃=pa=py=pʁe=vwaʁ=sə=ki=a=lε=sə=pa=se 16
    il=nɔ̃=pa=sy=kœ̃=se=isməa=lε=ʁe=vε=je=y=nə=va=ɡə=de=ʃε=ne 18
    dəp=ɥi=il=zɔ̃=tu=pεʁ=dys=nɔ̃=plys=kə=lœʁ=zi=ø=puʁ=plə=ʁe 16
    kaʁ=il=sa=ve=kə=plys=ʒa=mε=zil=nə=ʁə=tʁu=və=ʁɔ̃=lœʁ=pase 16

    a=lɔʁ 2

    a=lɔ̃=nu=kɔ̃=tin=ɥe=a=plə=ʁe=no=ma=lœʁ=zɛ̃=si=ɲi=fjɑ̃ 16
    pɑ̃=dɑ̃kə=do=tʁə=zɔ̃=pεʁ=dys=lœʁ=mε=zɔ̃=lœʁ=fa=mi=jəɑ̃=nœ̃=nɛ̃s=tɑ̃ 17
    a=lɔ̃=nu=pɑ̃se=a=sε=tə=na=ty=ʁə=si=kle=mɑ̃=təɑ̃=nœ̃=tɑ̃ 16
    mε=ki=pø=dy=ʒuʁ=o=lɑ̃də=mɛ̃=ʁed=ɥi=ʁə=no=vi=za=ne=ɑ̃ 16

    si=sə=lə=mɑ̃=nu=sa=vj=ɔ̃=kɑ̃=no=vi=bas=ky=lə=ʁɔ̃ 15

PostScriptum

Je ne voulais pas faire un poème en hommage à la catastrophe nippone, mais je voulais faire une dédicace à toutes les victimes de cette Terre si souvent fâchée : Haïti, Chili, Indonésie, Japon, Nouvelle-Zélande… ainsi que ceux à venir, malheureusement…

Récompense

0
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
12/03/2011 21:36Kinau

Magnifique poème sur cet horrible séisme qui a malheureusement causé des milliers de morts.

Auteur de Poésie
12/03/2011 23:29Tiffange782

Tu leur as rendu hommage de la plus magnifique des manières! Tu peux être fier de ton travail, bravo!

Auteur de Poésie
13/03/2011 12:45Mikie95

MERE NATURE EST PARFOIS TRES CRUELLE BEL HOMMAGE A TOUS CEUX QUI SONT FRAPPES DANS LEURS COEURS ET DANS LEURS CHAIRS PAR CES CATASTROPHES

Auteur de Poésie
13/03/2011 17:22Indienne

Magnifique hommage que tu rends pour cette terrible catastrophe a laissé derrière elle, beaucoup de victimes. bravo Merci pour ce partage.

Auteur de Poésie
13/03/2011 17:40Arnlyon

Merci à tous pour votre lecture, même si j’aurais aimé ne jamais avoir à écrire ces lignes. 🙂
Encore une fois, n’oublions pas les autres victimes des catastrophes -ayons une courte pensée pour ceux qui essayent de reconstruire une vie après le tsunami de 2004 ou le séisme en Haïti de 2010...

Auteur de Poésie
15/03/2011 21:57Caynd

très beau hommage et qui fait effectivement réfléchir sur nos vies

Auteur de Poésie
20/03/2011 00:49Gramo

J’ai trouvé que pour ton âge tu avais une belle maturité car le texte est très exact..
C’est vrai que beaucoup de personnes, (sans doute moi aussi, à l’occasion) se plaignent de leurs petits bobos.
Ils trouvent que leurs problèmes sont primordiaux et ceux des autres le seront toujours moins. C’est presque toujours ainsi néanmoins quelques personnes plus réalistes parviennent à relativiser.

Ces catastrophes doivent nous rappeler que nous sommes insignifiants devant les forces de la nature. Mais aussi qu’il y a lieu de réfléchir un peu plus quant à l’implantation de cité humaines face aux failles sysmiques, sans protection conséquentes.

GRAMO

Auteur de Poésie
20/03/2011 13:53Arnlyon

Merci Caynd et à toi aussi Gramo, pour ton compliment, d’autant plus que j’aime bien ta réflexion... Dommage qu’il faille (sans jeux de mots mal venu) une catastrophe pour commencer à réflechir là-dessus. L’homme est parfois déroutant.