Poeme-France : Lecture Écrit Sentiment

Poeme : Oulà…

Poème Sentiment
Publié le 22/10/2014 18:30

L'écrit contient 256 mots qui sont répartis dans 7 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Delideal

Oulà…

Ulla danse pour moi. La vie transparaît dans ses mouvements.
Des rayons d’étoiles jaillissent de ses yeux
Et me parcourent jusqu’au fond des os.
Je suis transformé, purifié, je me retrouve enfant.

Ulla me sourit, et je redeviens vivant.
Des petites fossettes se forment et creusent ses joues.
Un abîme, un gouffre, un vertige enivrant.
J’y plonge et dévore avec délice ses sublimes 20 ans.

Ulla m’embrasse d’un goût salé et métallique.
Sa langue est un aimant de velours. Comme de la coke
Ses lèvres enflamment mes sens et je ressens le tic-
Tac de son cœur qui aussi résonne entre mes côtes.

Ulla m’enserre, et je me sens comme une éponge
Trop gonflé d’ennui et d’hypocrisie. Le fiel
S’écoule. Une libération : quelques larmes purificatrices et je songe
Que j’ai touché la vie cette nuit et accédé au ciel.

Revenu de cette aventure, je comprends avec effroi le sens de « paradis ».
Habitudes, fidélité, artificielle moralité pour nous tenir :
Une contention des impulsions, un habit à revêtir
Pour oublier la vraie nature, animale et sensible, de la vie.

Mourir à soi-même pour devenir un être social,
Compter et apprendre méthodiquement pour éviter au monde son explosion.
Contention de toute pulsion, de toute folie banale,
J’en suis là. Un mort-vivant sans envie et sans passion.

Ulla, c’est une promesse, un détonateur.
En moi, il y a bombe qui me fait peur.
Ce n’est pas une maladie,
Mais le vrai sens de la vie.
  • Pieds Hyphénique: Oulà…

    ul=la=dan=se=pour=moi=la=vie=trans=pa=raît=dans=ses=mou=ve=ments 16
    des=ray=ons=dé=toi=les=jail=lis=sent=de=ses=y=eux 13
    et=me=par=cou=rent=jus=quau=fond=des=os 10
    je=suis=trans=for=mé=pu=ri=fi=é=je=me=re=trou=ve=en=fant 16

    ul=la=me=sou=rit=et=je=re=de=viens=vi=vant 12
    des=pe=ti=tes=fos=set=tes=se=for=ment=et=creu=sent=ses=joues 15
    un=a=bî=me=un=gouf=fre=un=ver=ti=ge=en=ivrant 13
    jy=plongeet=dé=vo=re=a=vec=dé=li=ce=ses=su=bli=mes=vingt=ans 16

    ul=la=mem=bras=se=dun=goût=sa=lé=et=mé=tal=lique 13
    sa=lan=gue=est=un=ai=mant=de=ve=lours=com=me=de=la=co=ke 16
    ses=lè=vres=en=flam=ment=mes=sens=et=je=res=sens=le=tic 14
    tac=de=son=cœur=qui=aus=si=ré=son=ne=en=tre=mes=cô=tes 15

    ul=la=men=ser=re=et=je=me=sens=com=me=u=ne=é=pon=ge 16
    trop=gon=flé=den=nui=et=d=hy=po=cri=sie=le=fiel 13
    sé=coule=une=li=bé=ra=tion=quel=ques=lar=mes=pu=ri=fi=ca=tri=ces=et=je=songe 20
    que=jai=tou=ché=la=vie=cet=te=nuit=et=ac=cé=dé=au=ciel 15

    re=ve=nu=de=cettea=ven=tu=re=je=com=prends=a=vec=ef=froi=le=sens=de=pa=ra=dis 21
    ha=bi=tudes=fi=dé=li=té=ar=ti=fi=ciel=le=mo=ra=li=té=pour=nous=te=nir 20
    une=con=ten=ti=on=des=im=pul=sions=un=ha=bit=à=re=vê=tir 16
    pour=ou=blier=la=vraie=na=ture=a=ni=ma=leet=sen=si=ble=de=la=vie 17

    mou=rir=à=soi=mê=me=pour=de=ve=nir=un=ê=tre=so=cial 15
    comp=ter=et=ap=prendre=mé=tho=di=que=ment=pour=é=vi=ter=au=mon=de=son=ex=plo=sion 21
    conten=ti=on=de=tou=te=pul=sion=de=tou=te=fo=lie=ba=na=le 16
    jen=suis=là=un=mort=vi=vant=sans=en=vie=et=sans=pas=si=on 15

    ul=la=cest=u=ne=pro=mes=se=un=dé=to=na=teur 13
    en=moi=il=y=a=bom=be=qui=me=fait=peur 11
    ce=nest=pas=u=ne=ma=la=die 8
    mais=le=vrai=sens=de=la=vie 7
  • Phonétique : Oulà…

    yla dɑ̃sə puʁ mwa. la vi tʁɑ̃spaʁε dɑ̃ sε muvəmɑ̃.
    dε ʁεjɔ̃ detwalə ʒajise də sεz- iø
    e mə paʁkuʁe ʒysko fɔ̃ dεz- os.
    ʒə sɥi tʁɑ̃sfɔʁme, pyʁifje, ʒə mə ʁətʁuvə ɑ̃fɑ̃.

    yla mə suʁi, e ʒə ʁədəvjɛ̃ vivɑ̃.
    dε pətitə fɔsεtə sə fɔʁme e kʁøze sε ʒu.
    œ̃n- abimə, œ̃ ɡufʁə, œ̃ vεʁtiʒə ɑ̃nivʁɑ̃.
    ʒi plɔ̃ʒə e devɔʁə avεk delisə sε syblimə vɛ̃t- ɑ̃.

    yla mɑ̃bʁasə dœ̃ ɡu sale e metalikə.
    sa lɑ̃ɡ εt- œ̃n- εmɑ̃ də vəluʁ. kɔmə də la kɔkə
    sε lεvʁəz- ɑ̃flamɑ̃ mε sɑ̃sz- e ʒə ʁəsɛ̃ lə tik
    tak də sɔ̃ kœʁ ki osi ʁezɔnə ɑ̃tʁə mε kotə.

    yla mɑ̃seʁə, e ʒə mə sɑ̃s kɔmə ynə epɔ̃ʒə
    tʁo ɡɔ̃fle dɑ̃nɥi e dipɔkʁizi. lə fjεl
    sekulə. ynə libeʁasjɔ̃ : kεlk laʁmə- pyʁifikatʁisəz- e ʒə sɔ̃ʒə
    kə ʒε tuʃe la vi sεtə nɥi e aksede o sjεl.

    ʁəvəny də sεtə avɑ̃tyʁə, ʒə kɔ̃pʁɑ̃z- avεk efʁwa lə sɑ̃s də « paʁadis ».
    abitydə, fidelite, aʁtifisjεllə mɔʁalite puʁ nu təniʁ :
    ynə kɔ̃tɑ̃sjɔ̃ dεz- ɛ̃pylsjɔ̃, œ̃-abi a ʁəvεtiʁ
    puʁ ublje la vʁε natyʁə, animalə e sɑ̃siblə, də la vi.

    muʁiʁ a swa mεmə puʁ dəvəniʁ œ̃n- εtʁə sɔsjal,
    kɔ̃te e apʁɑ̃dʁə metɔdikəmɑ̃ puʁ evite o mɔ̃də sɔ̃n- εksplozjɔ̃.
    kɔ̃tɑ̃sjɔ̃ də tutə pylsjɔ̃, də tutə fɔli banalə,
    ʒɑ̃ sɥi la. œ̃ mɔʁ vivɑ̃ sɑ̃z- ɑ̃vi e sɑ̃ pasjɔ̃.

    yla, sεt- ynə pʁɔmεsə, œ̃ detɔnatœʁ.
    ɑ̃ mwa, il i a bɔ̃bə ki mə fε pœʁ.
    sə nε pa ynə maladi,
    mε lə vʁε sɑ̃s də la vi.
  • Pieds Phonétique : Oulà…

    y=la=dɑ̃=sə=puʁ=mwa=la=vi=tʁɑ̃s=pa=ʁε=dɑ̃=sε=mu=və=mɑ̃ 16
    dε=ʁε=j=ɔ̃=de=twa=lə=ʒa=ji=se=də=sε=zi=ø 14
    e=mə=paʁ=ku=ʁe=ʒys=ko=fɔ̃=dε=zos 10
    ʒə=sɥi=tʁɑ̃s=fɔʁ=me=py=ʁi=fje=ʒə=mə=ʁə=tʁuvə=ɑ̃=fɑ̃ 14

    y=la=mə=su=ʁi=e=ʒə=ʁə=də=vj=ɛ̃=vi=vɑ̃ 13
    dεpə=ti=tə=fɔ=sε=tə=sə=fɔʁ=me=e=kʁø=ze=sε=ʒu 14
    œ̃=na=bi=mə=œ̃=ɡu=fʁə=œ̃=vεʁ=ti=ʒə=ɑ̃=ni=vʁɑ̃ 14
    ʒi=plɔ̃ʒəe=de=vɔ=ʁə=a=vεk=de=li=sə=sε=sy=bli=mə=vɛ̃=tɑ̃ 16

    y=la=mɑ̃=bʁa=sə=dœ̃=ɡu=sa=le=e=me=ta=li=kə 14
    sa=lɑ̃ɡ=ε=tœ̃=nε=mɑ̃=də=və=luʁ=kɔ=mə=də=la=kɔkə 14
    sε=lε=vʁə=zɑ̃=fla=mɑ̃=mε=sɑ̃s=ze=ʒə=ʁə=sɛ̃=lə=tik 14
    tak=də=sɔ̃=kœʁ=ki=o=si=ʁe=zɔ=nə=ɑ̃=tʁə=mε=kotə 14

    y=la=mɑ̃se=ʁə=e=ʒə=mə=sɑ̃s=kɔ=mə=y=nə=e=pɔ̃ʒə 14
    tʁo=ɡɔ̃=fle=dɑ̃n=ɥi=e=di=pɔ=kʁi=zi=lə=fjεl 12
    se=kulə=y=nə=li=be=ʁa=sjɔ̃=kεlk=laʁ=mə=py=ʁi=fi=ka=tʁi=sə=ze=ʒə=sɔ̃ʒə 20
    kə=ʒε=tu=ʃe=la=vi=sεtə=nɥi=e=ak=se=de=o=sjεl 14

    ʁə=və=nydə=sε=təa=vɑ̃=ty=ʁə=ʒə=kɔ̃=pʁɑ̃=za=vεk=e=fʁwa=lə=sɑ̃s=də=pa=ʁa=dis 21
    a=bi=tydə=fi=de=li=te=aʁ=ti=fi=sjεllə=mɔ=ʁa=li=te=puʁ=nu=tə=niʁ 19
    ynə=kɔ̃=tɑ̃=sjɔ̃=dε=zɛ̃=pyl=sjɔ̃=œ̃-a=bi=a=ʁə=vε=tiʁ 15
    puʁ=u=blje=la=vʁε=na=tyʁə=a=ni=ma=ləe=sɑ̃=si=blə=də=la=vi 17

    mu=ʁiʁ=a=swa=mε=mə=puʁdə=və=niʁ=œ̃=nε=tʁə=sɔ=sjal 14
    kɔ̃=te=e=a=pʁɑ̃dʁə=me=tɔ=di=kə=mɑ̃=puʁ=e=vi=te=o=mɔ̃=də=sɔ̃=nεk=splo=zjɔ̃ 21
    kɔ̃=tɑ̃=sjɔ̃də=tu=tə=pyl=sjɔ̃=də=tu=tə=fɔ=li=ba=nalə 14
    ʒɑ̃=sɥi=la=œ̃=mɔʁ=vi=vɑ̃=sɑ̃=zɑ̃=vi=e=sɑ̃=pa=sjɔ̃ 14

    y=la=sε=ty=nə=pʁɔ=mε=sə=œ̃=de=tɔ=na=tœ=ʁə 14
    ɑ̃=mwa=il=i=a=bɔ̃=bə=ki=mə=fε=pœ=ʁə 12
    sə=nε=pa=y=nə=ma=la=di 8
    mε=lə=vʁε=sɑ̃s=də=la=vi 7

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
23/10/2014 11:56Pick-Quick

j’aime la forme mais moins le fond... ulla est un détonateur qui peut détruire beaucoup

Auteur de Poésie
27/10/2014 10:26Lemmiath

Je ne sais si j’ai bien compris ; mais en lisant tes deux poèmes, je sens comme une grande souffrance.

Auteur de Poésie
27/10/2014 19:47Delideal

Souffrance non. Je jouis de ma situation. Je n’ai juste plus peur du mal ni de l’enfer. J’y trouve même des joies (car il faut bien). Et je ne crois plus non plus ni au mal ni à l’enfer d’ailleurs, avec pour livre de chevet "le mariage du ciel et de l’enfer de William Blake". Je crois qu’il faut vivre, quelle que soit sa condition, ses malheurs, ses hontes... Parce qu’on a qu’une vie, qu’on ne peut faire autrement. Et si vivre, avec les cartes que l’on a dans les mains, cela veut dire être "animal, asocial, antireligieux, antimoraliste" (sans être non plus un ennemi de la société humaine de laquelle on fait parti, ce qui est stupide et évidemment condamnable), alors, je me dis (bien qu’en action je sois plus faible et moins rebelle que je ne le prétends), pourquoi pas?

Auteur de Poésie
28/10/2014 23:09Melly-Mellow

Contrairement à mes deux camarades, dont je comprends & respecte toutefois l’avis, je trouve votre écrit sublime en fond & en forme ! Il y a déjà beaucoup de recherches dans les images, les métaphores, les comparaisons.. Le début sonne pour moi comme une horlogerie parfaite où chaque mot est un rouage unique & utile à la mécanique.. Et puis ensuite, il y a ce sens, cette morale, cette vision du monde, largement complété par votre commentaire en réponse à Lemmiath qui donne plus de sens & d’accord. Je trouve qu’il aurait mérité d’ailleurs que vous le mettiez en post-scriptum.
Je ne dirai pas que c’est parfait mais je trouve ça vraiment très bon & adéquat à ce qu’est la poésie d’aujourd’hui. Pour moi, c’est un coup de cœur. Je vais allé lire vos autres écrits et j’espère être aussi séduite. En tous les cas, je suis impressionnée par votre brio dans l’explication ci-dessus.
Amicalement, j’espère que le choix de mes mots fut bon & compréhensible.. Merci encore du partage !

Auteur de Poésie
30/10/2014 11:07Christian.Pequeux.5

lorsque l’on découvre en soi un bombe de ce genre là il faut allumer la mèche sans
hésitation, car celui qui n’a pas vécu au moins une passion n’a pas vécu, alors allons
jusqu’au bout des "Ulla" que la vie met sur notre chemin et soyons enfin libre d’aimer sans retenues.

Auteur de Poésie
15/05/2015 23:23La Petite Etoile

Poème osé ^^ Qui m’a plu je tiens à la dire ! Mais... je suis mitigée sur le fond.
La passion vaut-elle la peine d’être vécue...? Ne détruit-elle pas plus que ce qu’elle peut apporter ?
Pour moi la passion c’est aussi intense qu’éphémère et destucteur.

La question est quel prix es-tu prêt à mettre ?

En tout cas agréable lecture au-delà du débat 😉
AMitié de la Petite Etoile