Prose : Mes 7 Merveilles :

Mes 7 Merveilles :

Ma première merveille, est sans nul doute la plus belle. Elle s’impose dans mon cœur, comme un phare sur une côte, me guidant à travers la brume pour retrouver la terre ferme quand je me suis égarée tel un futile voyageur. Elle n’est qu’une lumière floue, qui brille par son absence, et pour rallumer son souvenir, je m’égarerai encore et encore dans les eaux troubles de l’existence.
Ma seconde merveille, est la plus précieuse. Elle m’accompagne sur les chemins tortueux de l’avenir pour que je puisse écrire mon histoire pas à pas tel on construit une pyramide, pierre par pierre. Elle m’apporte la solidité, ainsi que l’équilibre dont on a besoin pour batir, un tel édifice.
Ma troisième merveille, est la plus partagée. Elle est constituée de plusieurs merveilles, toutes les plus existentielles les unes que les autres, chacune étant unique, mais chacune étant pourvue, de compréhension et de bonté. Chacune d’elles apportent un support, un soutien, comme des colonnes soutiendraient un temple, et l’empêcheraient de s’écrouler.
Ma quatrième merveille, est la plus évidente. Elle n’a beau ne pas être mienne, je me l’approprie, et j’en fait pour moi, ce que le foudre est pour Zeus, une évidence. Elle rythme ma vie, l’ordonne et l’enjolive à chaque mot écris.
Ma cinquième merveille, est la plus différente. Elle m’apporte la lumière, en l’absence de mon phare, et éclaire mes réflexions quand je m’y suis perdue. Elle illumine mon présent, comme sile Dieu du soleil soufflait dessus, clarifie mon avenir, et illustre mon vécu.
Les deux dernières merveilles, que je vais vous exposer, ne m’appartiennent pas. Je les partage avec tous les Hommes, mais peu sauront les apprécier à leur juste valeur.
Ma sixième merveille, est la plus mirifique, la plus fabuleuse, la plus inouïe. Peu la chérisse et encore moins la désire, mais certains fous l’adorent et je me plais à penser que je fais partis de ce groupe de personne. Elle enrôle nos sens, et apporte de la couleur à la dur réalité, comme elle ponctue nos jardins de roses et de tulipes.
Ma septième merveille, est la plus cruelle. Elle nous insuffle la vie, et nous donne la mort. Elle nous sort du cocon maternel, et nous enterre dans nos tombeaux. Les Hommes la haïssent, et essayent toujours de l’attraper, ainsi ils la réduisent au lieu de l’allonger. Elle est inestimable pour le monde entier, et elle nous manque parfois, et passe bien trop vite. Ainsi j’ai pris ma dernière merveille pour écrire ce texte, et elle sera sûrement celle que tout le monde reconnaîtra.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Mes 7 Merveilles :


  • Phonétique : Mes 7 Merveilles :

    ma pʁəmjεʁə mεʁvεjə, ε sɑ̃ nyl dutə la plys bεllə. εllə sɛ̃pozə dɑ̃ mɔ̃ kœʁ, kɔmə œ̃ faʁə syʁ ynə kotə, mə ɡidɑ̃ a tʁavεʁ la bʁymə puʁ ʁətʁuve la teʁə fεʁmə kɑ̃ ʒə mə sɥiz- eɡaʁe tεl œ̃ fytilə vwajaʒœʁ. εllə nε kynə lymjεʁə flu, ki bʁijə paʁ sɔ̃n- absɑ̃sə, e puʁ ʁalyme sɔ̃ suvəniʁ, ʒə meɡaʁəʁε ɑ̃kɔʁə e ɑ̃kɔʁə dɑ̃ lεz- o tʁublə də lεɡzistɑ̃sə.
    ma səɡɔ̃də mεʁvεjə, ε la plys pʁesjøzə. εllə makɔ̃paɲə syʁ lε ʃəmɛ̃ tɔʁtɥø də lavəniʁ puʁ kə ʒə pɥisə ekʁiʁə mɔ̃n- istwaʁə pa a pa tεl ɔ̃ kɔ̃stʁɥi ynə piʁamidə, pjeʁə paʁ pjeʁə. εllə mapɔʁtə la sɔlidite, ɛ̃si kə lekilibʁə dɔ̃ ɔ̃n- a bəzwɛ̃ puʁ batiʁ, œ̃ tεl edifisə.
    ma tʁwazjεmə mεʁvεjə, ε la plys paʁtaʒe. εllə ε kɔ̃stitye də plyzjœʁ mεʁvεjə, tutə lε plysz- εɡzistɑ̃sjεllə lεz- ynə kə lεz- otʁə, ʃakynə etɑ̃ ynikə, mε ʃakynə etɑ̃ puʁvɥ, də kɔ̃pʁeɑ̃sjɔ̃ e də bɔ̃te. ʃakynə dεlləz- apɔʁte œ̃ sypɔʁ, œ̃ sutjɛ̃, kɔmə dε kɔlɔnə sutjɛ̃dʁε œ̃ tɑ̃plə, e lɑ̃pεʃəʁε də sekʁule.
    ma katʁjεmə mεʁvεjə, ε la plysz- evidɑ̃tə. εllə na bo nə pa εtʁə mjεnə, ʒə mə lapʁɔpʁi, e ʒɑ̃ fε puʁ mwa, sə kə lə fudʁə ε puʁ zøs, ynə evidɑ̃sə. εllə ʁitmə ma vi, lɔʁdɔnə e lɑ̃ʒɔlivə a ʃakə mo ekʁi.
    ma sɛ̃kjεmə mεʁvεjə, ε la plys difeʁɑ̃tə. εllə mapɔʁtə la lymjεʁə, ɑ̃ labsɑ̃sə də mɔ̃ faʁə, e eklεʁə mε ʁeflεksjɔ̃ kɑ̃ ʒə mi sɥi pεʁdɥ. εllə ilyminə mɔ̃ pʁezɑ̃, kɔmə silə djø dy sɔlεj suflε dəsy, klaʁifi mɔ̃n- avəniʁ, e ilystʁə mɔ̃ veky.
    lε dø dεʁnjεʁə mεʁvεjə, kə ʒə vε vuz- εkspoze, nə mapaʁtjεne pa. ʒə lε paʁtaʒə avεk tus lεz- ɔmə, mε pø soʁɔ̃ lεz- apʁesje a lœʁ ʒystə valœʁ.
    ma sizjεmə mεʁvεjə, ε la plys miʁifikə, la plys fabyløzə, la plysz- inui. pø la ʃeʁisə e ɑ̃kɔʁə mwɛ̃ la deziʁə, mε sεʁtɛ̃ fus ladɔʁe e ʒə mə plεz- a pɑ̃se kə ʒə fε paʁti də sə ɡʁupə də pεʁsɔnə. εllə ɑ̃ʁolə no sɑ̃s, e apɔʁtə də la kulœʁ a la dyʁ ʁealite, kɔmə εllə pɔ̃ktɥ no ʒaʁdɛ̃ də ʁozəz- e də tylipə.
    ma sεtjεmə mεʁvεjə, ε la plys kʁyεllə. εllə nuz- ɛ̃syflə la vi, e nu dɔnə la mɔʁ. εllə nu sɔʁ dy kɔkɔ̃ matεʁnεl, e nuz- ɑ̃teʁə dɑ̃ no tɔ̃bo. lεz- ɔmə la-ajse, e esεje tuʒuʁ də latʁape, ɛ̃si il la ʁedɥize o ljø də lalɔ̃ʒe. εllə εt- inεstimablə puʁ lə mɔ̃də ɑ̃tje, e εllə nu mɑ̃kə paʁfwa, e pasə bjɛ̃ tʁo vitə. ɛ̃si ʒε pʁi ma dεʁnjεʁə mεʁvεjə puʁ ekʁiʁə sə tεkstə, e εllə səʁa syʁəmɑ̃ sεllə kə tu lə mɔ̃də ʁəkɔnεtʁa.
  • Syllabes Phonétique : Mes 7 Merveilles :


PostScriptum

J’ai d’abord voulu poster cet écrit pour le concour des sept merveilles, mais je n’ai pas eu le temps de le poster. Bref, j’ai essayer d’écrise une prose, et si j’ai bien compris ce que c’était, ça donne quelque chose dans le genre non ?
Pour le texte : A chacune de mes propres merveilles, j’ai essayé de faire une allusion aux septs merveilles d’origine. J’ai eu beaucoup de mal pour certaines, donc ce n’est souvent qu’un mot qui s’enclenche dans la phrase ou une courte allusion. J’espère que vous saurez les retrouver. Mes propres merveilles sont cachées et sont personnifiées pour celle qui n’ont pas de vie en réalité.

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
23/05/2022Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.

Prose - Sans Thème -
Publié le 21/08/2011 11:17

L'écrit contient 451 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Dreamer

Récompense

0
0
0