Poeme-France : Lecture Écrit Scandale

Prose : Lettre Ouverte À Notre « Ami » Daniel

Prose Scandale
Publié le 03/01/2016 15:01

L'écrit contient 884 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Patrice.truffot

Lettre Ouverte À Notre « Ami » Daniel

Les dés qui roulaient depuis quelques temps se sont arrêtés cette nuit quand Sébastien a publié ce dont plusieurs se doutaient assez fortement, à savoir que l’adresse IP de « feue Natacha » et la tienne sont la même, ce qui confirme que celle-ci n’était qu’une créature de papier sortie de ton imagination.
Il faut dire qu’au départ, comme à peu près tout le monde, j’avais marché. Même si je fréquentais alors irrégulièrement Poème France, j’avais fini par sympathiser avec cette nièce si talentueuse et au vécu si dramatique. Bien sûr, il y avait une évidente parenté de style avec le tien, mais avec les liens familiaux et la formation dispensée par tonton, la farce était habilement montée. De plus, elle pouvait paraître moralement défendable, la trouver de bon ou de mauvais goût pouvant à ce stade être une affaire de sensibilité.
Mais là, vois-tu, cher « ami » (pardon, ex-ami) tu as franchi une étape irrémédiable en scénarisant un suicide pour mettre fin à l’existence de ta créature. Conséquence, « Natacha » ayant naturellement lié des liens d’amitié avec un certain nombre de poètes et de poétesses sur ce site, ceux-ci (dont moi) en ont tout aussi naturellement éprouvé une tristesse proportionnelle à la profondeur de la relation imaginaire qu’ils avaient noué avec elle.
Dans le meilleur des cas, en guise de cadeau de noël, tu leur as donc procuré un lourd sentiment de tristesse. Dans le pire, je n’ose imaginer jusqu’où aurait pu aller la farce, certains poètes manifestant d’évidents symptômes dépressifs, tu aurais pu leur donner le coup de pouce qui aurait fait se succéder un suicide réel au faux ; farce si sinistre qu’elle aurait alors pu t’amener à rendre des comptes à la justice…
Ensuite, non seulement tu n’a pas fait de mea culpa, mais tu as persisté dans les manipulations, ce qui démontre qu’il ne s’agissait pas seulement d’inconséquence, mais de manipulation perverse. Autre exemple, notre amie Edwina, outre le fait qu’elle avait été troublée par les similitudes de style entre Natacha et Daniel, a vu passer un commentaire de Daniel signé… Natacha (oups boulette) très vite retiré, et qui lui a dévoilé le pot aux roses. Hé oui, Dan, le mensonge ne supporte pas l’imprécision, il faut être d’une méticulosité sans faille… mais en attendant le dénouement, ta perversité t’a amené à apitoyer et à te faire défendre par ceux-là même a qui tu venais de porter préjudice.
Evidemment, Edwina en a conçu une certaine animosité à ton encontre. Confirmant alors tes tendances, tu as, dans tes nombreux poèmes et commentaires, cherché à lui faire endosser le mauvais rôle et à t’attirer encore la compassion des naïfs… le fait que tu ais cherché avec insistance à la dénigrer confirme ce que j’énonçais précédemment ; inutile d’argumenter plus sur le caractère malsain de ta démarche, maintenant il est question de psychiatrie non de poésie. Quant à Edwina, elle n’a guère plus à se reprocher que d’avoir péché par précipitation ou maladresse, ce que sa légitime indignation rend bien compréhensible.
A ce stade, il est bon de préciser à l’attention de celles et ceux qui ont marché dans ta fable, que l’attitude instinctive d’éprouver de la gêne, voire de la honte, ou de se sentir humilié lorsqu’on a été victime de ce genre de manipulation est injustifiée : une personne normale, équilibrée, n’a aucune raison de soupçonner chez son alter ego une dimension perverse qui est étrangère à son fonctionnement. Pour détecter aisément ce genre de tendance, il faut soit être soi-même pervers, soit en avoir connu un longtemps, soit être un professionnel formé. La honte doit retomber sur toi et toi seul.
Cela étant, je dois te préciser que réaliser ce genre de manipulation, ayant pour but l’obtention de la jubilation (jouissance perverse) chargée de flatter ton ego (narcissisme) est à la portée du premier imbécile venu : pas besoin de sortir de polytechnique pour échafauder un scénario tortueux, il suffit d’y consacrer suffisamment de temps et d’énergie. Ceci dit juste pour remettre tes capacités à leur médiocre hauteur.
Tu n’es donc, mon « cher » Daniel, qu’un pervers narcissique de bas niveau, un vieux con qui, n’ayant pour seuls talents que la maîtrise de l’écriture poétique et de l’art d’emmerder le monde, n’a rien de mieux à faire que de jouer avec les nerfs de ses contemporains, ceci juste pour flatter son minuscule ego… pitoyable et méprisable. Honte à toi, même si je doute que tu sois très sensible à ce genre de sentiment, les pervers narcissique ne décompensant jamais.
En pratique, la seul chose que l’on puisse faire est de s’en débarrasser. Ce qui me mène à la conclusion : comme tu le sais, je ne suis qu’un participant parmi d’autres ici et je ne peux que faire entendre ma voix. Ce que je me contenterai d’exprimer ici, c’est qu’en conséquence de ton comportement, je suggère par la présente lettre ouverte aux administrateurs du site que tu en sois exclu du site et que tes poèmes et commentaires y soient tous intégralement supprimés.
Patrice
  • Phonétique : Lettre Ouverte À Notre « Ami » Daniel

    lε des ki ʁulε dəpɥi kεlk tɑ̃ sə sɔ̃t- aʁεte sεtə nɥi kɑ̃ sebastjɛ̃ a pyblje sə dɔ̃ plyzjœʁ sə dutε ase fɔʁtəmɑ̃, a savwaʁ kə ladʁεsə ip də « fø nataʃa » εt la tjεnə sɔ̃ la mεmə, sə ki kɔ̃fiʁmə kə sεllə si netε kynə kʁeatyʁə də papje sɔʁti də tɔ̃n- imaʒinasjɔ̃.
    il fo diʁə ko depaʁ, kɔmə a pø pʁε tu lə mɔ̃də, ʒavε maʁʃe. mεmə si ʒə fʁekɑ̃tεz- alɔʁz- iʁeɡyljεʁəmɑ̃ pɔεmə fʁɑ̃sə, ʒavε fini paʁ sɛ̃patize avεk sεtə njεsə si talɑ̃tɥøzə e o veky si dʁamatikə. bjɛ̃ syʁ, il i avε ynə evidɑ̃tə paʁɑ̃te də stilə avεk lə tjɛ̃, mεz- avεk lε ljɛ̃ familjoz- e la fɔʁmasjɔ̃ dispɑ̃se paʁ tɔ̃tɔ̃, la faʁsə etε-abiləmɑ̃ mɔ̃te. də plys, εllə puvε paʁεtʁə mɔʁaləmɑ̃ defɑ̃dablə, la tʁuve də bɔ̃ u də movε ɡu puvɑ̃ a sə stadə εtʁə ynə afεʁə də sɑ̃sibilite.
    mε la, vwa ty, ʃəʁ « ami » (paʁdɔ̃, εks ami) ty a fʁɑ̃ʃi ynə etapə iʁemedjablə ɑ̃ senaʁizɑ̃ œ̃ sɥisidə puʁ mεtʁə fɛ̃ a lεɡzistɑ̃sə də ta kʁeatyʁə. kɔ̃sekɑ̃sə, « nataʃa » εjɑ̃ natyʁεllmɑ̃ lje dε ljɛ̃ damitje avεk œ̃ sεʁtɛ̃ nɔ̃bʁə də pɔεtəz- e də pɔetesə syʁ sə sitə, sø si (dɔ̃ mwa) εn ɔ̃ tut- osi natyʁεllmɑ̃ epʁuve ynə tʁistεsə pʁɔpɔʁsjɔnεllə a la pʁɔfɔ̃dœʁ də la ʁəlasjɔ̃ imaʒinεʁə kilz- avε nue avεk εllə.
    dɑ̃ lə mεjœʁ dε ka, ɑ̃ ɡizə də kado də nɔεl, ty lœʁ a dɔ̃k pʁɔkyʁe œ̃ luʁ sɑ̃timɑ̃ də tʁistεsə. dɑ̃ lə piʁə, ʒə nozə imaʒine ʒysku oʁε py ale la faʁsə, sεʁtɛ̃ pɔεtə manifεstɑ̃ devidɑ̃ sɛ̃ptomə depʁesif, ty oʁε py lœʁ dɔne lə ku də pusə ki oʁε fε sə syksede œ̃ sɥisidə ʁeεl o fo, faʁsə si sinistʁə kεllə oʁε alɔʁ py taməne a ʁɑ̃dʁə dε kɔ̃təz- a la ʒystisə…
    ɑ̃sɥitə, nɔ̃ sələmɑ̃ ty na pa fε də məa kylpa, mε ty a pεʁsiste dɑ̃ lε manipylasjɔ̃, sə ki demɔ̃tʁə kil nə saʒisε pa sələmɑ̃ dɛ̃kɔ̃sekɑ̃sə, mε də manipylasjɔ̃ pεʁvεʁsə. otʁə εɡzɑ̃plə, nɔtʁə ami εdwina, utʁə lə fε kεllə avε ete tʁuble paʁ lε similitydə də stilə ɑ̃tʁə nataʃa e danjεl, a vy pase œ̃ kɔmɑ̃tεʁə də danjεl siɲe… nataʃa (up bulεtə) tʁε vitə ʁətiʁe, e ki lɥi a devwale lə po o ʁozə. e ui, dɑ̃, lə mɑ̃sɔ̃ʒə nə sypɔʁtə pa lɛ̃pʁesizjɔ̃, il fo εtʁə dynə metikylozite sɑ̃ fajə… mεz- ɑ̃n- atɑ̃dɑ̃ lə denuəmɑ̃, ta pεʁvεʁsite ta aməne a apitwaje e a tə fεʁə defɑ̃dʁə paʁ sø la mεmə a ki ty vənε də pɔʁte pʁeʒydisə.
    əvidamɑ̃, εdwina ɑ̃n- a kɔ̃sy ynə sεʁtεnə animozite a tɔ̃n- ɑ̃kɔ̃tʁə. kɔ̃fiʁmɑ̃ alɔʁ tε tɑ̃dɑ̃sə, ty a, dɑ̃ tε nɔ̃bʁø pɔεməz- e kɔmɑ̃tεʁə, ʃεʁʃe a lɥi fεʁə ɑ̃dɔse lə movε ʁolə e a tatiʁe ɑ̃kɔʁə la kɔ̃pasjɔ̃ dε najf… lə fε kə ty εs ʃεʁʃe avεk ɛ̃sistɑ̃sə a la deniɡʁe kɔ̃fiʁmə sə kə ʒenɔ̃sε pʁesedamɑ̃, inytilə daʁɡymɑ̃te plys syʁ lə kaʁaktεʁə malsɛ̃ də ta demaʁʃə, mɛ̃tənɑ̃ il ε kεstjɔ̃ də psiʃjatʁi nɔ̃ də pɔezi. kɑ̃ a εdwina, εllə na ɡεʁə plysz- a sə ʁəpʁoʃe kə davwaʁ peʃe paʁ pʁesipitasjɔ̃ u maladʁεsə, sə kə sa leʒitimə ɛ̃diɲasjɔ̃ ʁɑ̃ bjɛ̃ kɔ̃pʁeɑ̃siblə.
    a sə stadə, il ε bɔ̃ də pʁesize a latɑ̃sjɔ̃ də sεlləz- e sø ki ɔ̃ maʁʃe dɑ̃ ta fablə, kə latitydə ɛ̃stɛ̃ktivə depʁuve də la ʒεnə, vwaʁə də la ɔ̃tə, u də sə sɑ̃tiʁ ymilje lɔʁskɔ̃n- a ete viktimə də sə ʒɑ̃ʁə də manipylasjɔ̃ εt- ɛ̃ʒystifje : ynə pεʁsɔnə nɔʁmalə, ekilibʁe, na okynə ʁεzɔ̃ də supsɔne ʃe sɔ̃n- alte əɡo ynə dimɑ̃sjɔ̃ pεʁvεʁsə ki εt- etʁɑ̃ʒεʁə a sɔ̃ fɔ̃ksjɔnəmɑ̃. puʁ detεkte εzemɑ̃ sə ʒɑ̃ʁə də tɑ̃dɑ̃sə, il fo swa εtʁə swa mεmə pεʁve, swa ɑ̃n- avwaʁ kɔny œ̃ lɔ̃tɑ̃, swa εtʁə œ̃ pʁɔfesjɔnεl fɔʁme. la ɔ̃tə dwa ʁətɔ̃be syʁ twa e twa səl.
    səla etɑ̃, ʒə dwa tə pʁesize kə ʁealize sə ʒɑ̃ʁə də manipylasjɔ̃, εjɑ̃ puʁ byt lɔptɑ̃sjɔ̃ də la ʒybilasjɔn (ʒuisɑ̃sə pεʁvεʁsə) ʃaʁʒe də flate tɔ̃n- əɡɔ (naʁsisismə) εst a la pɔʁte dy pʁəmje ɛ̃besilə vəny : pa bəzwɛ̃ də sɔʁtiʁ də pɔlitεknikə puʁ eʃafode œ̃ senaʁjo tɔʁtɥø, il syfi di kɔ̃sakʁe syfizamɑ̃ də tɑ̃z- e denεʁʒi. səsi di ʒystə puʁ ʁəmεtʁə tε kapasitez- a lœʁ medjɔkʁə-otœʁ.
    ty nε dɔ̃k, mɔn « ʃəʁ » danjεl, kœ̃ pεʁve naʁsisikə də ba nivo, œ̃ vjø kɔ̃ ki, nεjɑ̃ puʁ səl talɑ̃ kə la mεtʁizə də lekʁityʁə pɔetikə e də laʁ damεʁde lə mɔ̃də, na ʁjɛ̃ də mjøz- a fεʁə kə də ʒue avεk lε nεʁf də sε kɔ̃tɑ̃pɔʁɛ̃, səsi ʒystə puʁ flate sɔ̃ minyskylə əɡo… pitwajablə e mepʁizablə. ɔ̃tə a twa, mεmə si ʒə dutə kə ty swa tʁε sɑ̃siblə a sə ʒɑ̃ʁə də sɑ̃timɑ̃, lε pεʁve naʁsisikə nə dekɔ̃pɑ̃sɑ̃ ʒamε.
    ɑ̃ pʁatikə, la səl ʃozə kə lɔ̃ pɥisə fεʁə ε də sɑ̃ debaʁase. sə ki mə mεnə a la kɔ̃klyzjɔ̃ : kɔmə ty lə sε, ʒə nə sɥi kœ̃ paʁtisipɑ̃ paʁmi dotʁəz- isi e ʒə nə pø kə fεʁə ɑ̃tɑ̃dʁə ma vwa. sə kə ʒə mə kɔ̃tɑ̃təʁε dεkspʁime isi, sε kɑ̃ kɔ̃sekɑ̃sə də tɔ̃ kɔ̃pɔʁtəmɑ̃, ʒə syɡʒεʁə paʁ la pʁezɑ̃tə lεtʁə uvεʁtə oz- administʁatœʁ dy sitə kə ty ɑ̃ swaz- εkskly dy sitə e kə tε pɔεməz- e kɔmɑ̃tεʁəz- i swae tusz- ɛ̃teɡʁaləmɑ̃ sypʁime.
    patʁisə

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
03/01/2016 15:17Patrice.Truffot

Merci Cocochanel de ta compréhension; oui c’est bien mon idée : plutôt que de procéder par petites piques, crever l’abcès une fois pour toutes.
Amicalement - Patrice

Auteur de Poésie
03/01/2016 15:20Daniel

LOL et la rue meurt.....Soyez des poètes comme des techniciens...n’importe quoi...

Auteur de Poésie
03/01/2016 15:29Patrice.Truffot

Bien sûr, s’enferrer dans le mensonge et se poser en victime, je n’en attendais pas moins de toi.
Mais c’est un peu court, mon garçon, restent les preuves factuelles : le fait avéré que l’adresse IP de "Natacha" soit la même que la tienne, tu vas nous l’expliquer comment ? Qu’elle faisait tous les jours le trajet de Lyon à Nice pour sauter sur tes genoux cagneux en écrivant des poèmes ? Tonton libidineux ^^ ? Et le fait que 2 auteurs t’aient vu signer un com sous ton nom du pseudo de Natacha, tu nous l’explique comment ?
Et accessoirement, tu peux nous préciser l’état civil précis de Natacha, ainsi que les détails de son actes de décès ? Ce serait facile, s’il ne s’agissait pas d’une personne imaginaire!

Auteur de Poésie
03/01/2016 15:46Daniel

En informatique, un réseau privé virtuel, quelques fois abrégé RPV au Québec1 et VPN ailleurs, de l’anglais Virtual Private Network, est un système permettant de créer un lien direct entre des ordinateurs distants. On utilise notamment ce terme dans le milieu de la dématérialisation fiscale et dans le travail à distance, ainsi que pour l’accès à des structures de type cloud computing.

Auteur de Poésie
03/01/2016 16:05Patrice.Truffot

Whouah explication technique lumineuse, sans doute copiée collée sur le web et destinée à embrouiller les crédules...
Resterait cependant à expliquer pourquoi Natacha et tonton Daniel auraient eu besoin de recourir à un réseau privé plutôt que de se contenter d’un accès internet normal, tout à fait suffisant pour des besoins courants. Vous envisagiez donc de monter une start-up tous les deux ? Comme c’est touchant...
Accessoirement, reste toujours à expliquer la boulette (com de Daniel signé Natacha, oups) et à nous donner les précisions sur son état civil et son acte de décès...
Tu compte nier l’évidence encore longtemps ? ça devient laborieux ton histoire...

Auteur de Poésie
03/01/2016 18:03Illusion

lol Daniel... voilà comment tu t’enfonce de plus en plus... c’es tu au moins comment mettre en place les VPN 😉 et es tu au courant que les 3/4 des VPN on de grosse faille qui permettent de connaitre quand même la véritable adresse IP ^^ de plus dans ta définition je suis sure que si tu ne regarde pas les thermes de tous les mots tu ne sais même pas se qu’il veulent dire lol
tu as déjà du mal a mettre le titre du poème sur la case titre le corps du poème dans la case le poème donc j’imagine même pas le reste mdr
et puis t’inquiète pas je ne me suis pas que basé sur l’adresse IP pour savoir que tu es elle ^^

Auteur de Poésie
03/01/2016 18:16Patrice.Truffot

Cocochanel, je ne suis pas d’accord pour dire stop : dans ce genre d’affaire, il faut aller jusqu’au bout des explications des personnes concernées, jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus aucun doute pour personne. C’est à ce prix, et à ce prix seulement, que l’on peut tourner la page et repartir sur des bases saines.
Merci à Sébastien d’avoir développé l’explication technique de ce que je n’avais perçu qu’intuitivement.
Amicalement - Patrice
PS : Daniel, on point où on en est, l’aveu serait le plus simple; d’abord une farce, et puis une idée idiote - le suicide - et ensuite devant les conséquences, difficile de faire marche arrière... en psychologie on appelle ça la théorie de l’engagement.

Auteur de Poésie
03/01/2016 20:49Willy25

Je suis effondré par ce que je lis. Je suis écœuré dans de perfidie là ou il ne devrait y avoir que beauté.
Daniel je ne te pardonne pas ce que tu m’as fait revivre et ou j’ai faillie aller avec cette fausse mort de Natacha. Et Claude tu l’as trahi et humilié sans aucune vergogne.
Tu n’es pas un poète et encore moins un homme, tu n’es rien je te retire toute humanité.

Auteur de Poésie
03/01/2016 22:46Tulipe Noire

Bravo grand poète pour cette mise en scène, je me demande quel es ton but et pourquoi !!! si tu as un peu de sang en tes veines prouve le contraire comme l’a dit Patrice, montre nous son acte de décès, sinon je te conseille d’aller voir un psy et ne plus écrire car çà fait honte à tout poète et à ta place je me casse du site, je termine par ce qu’a dit le grand poète de tous les temps Victor Hugo( être aussi grand que ton malheur, tu porteras une urne funéraire)
merci mon ami Patrice pour ce partage............Amicalement........TLPN.

Auteur de Poésie
04/01/2016 00:56Tulipe Noire

C’est bien dit ma belle rose Stella, le monde est ainsi fait de bons et de brutes, on continuer à vivre poésie entre de bons et vrais ami"es, ce qui compte c’est ce fil d’or d’amitié qui nous unis et les beaux écrits de chacun de nous qu’on partage avec autant de plaisir.

Auteur de Poésie
04/01/2016 08:22Mistou

Je pense très fort a Willy qui a revécu l’inacceptable et pour qui j’avais lancé un appel sur le site. Dieu merci il n’a pas fait de connerie.....cela aurait pu aller très loin 😞

Auteur de Poésie
05/01/2016 10:14Lily-Sarah

Bravo Patrice tout est dit dans cette lettre ouverte à un manipulateur, nous sommes un cercle de poètes et ami(es), les coudes soudés je n’aurai pas su faire mieux que Patrice !!!! merci pour nous, merci illusion de nous donner raison, je suis encore choquée par cet évènement macabre , honte à toi le clown....et repars d’où tu viens si possible !