Poeme-France : Lecture Écrit Coeur

Prose : Tu E Io Ho Niente Per Sempre

Prose Coeur
Publié le 26/12/2007 03:06

L'écrit contient 1182 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Gioacchino

Tu E Io Ho Niente Per Sempre

Tout a commencé ici bas, là où je ne m’y attendais pas… Ces premiers mots tapés sur un clavier, des sentiments laché en pleine nature dans un monde virtuel où toi tu me répondis par de simple mots qui ont terminés leurs course devant mes yeux… Puis, les premières images de toi me vinrent droit devant les émerveillés mais cette fois ci dans un monde de réalité… Mais ans le savoir je rentrais dans un rêve, mon rêve, celui de ma femme parfaite ! ! ! Tu etais la, comme un diamant brut qui n’as pas encor été poli et qui ne demandait que ça ! ! !
Autour d’une table et d’un verre, nous fîmes connaissances… Enfin, si je puis dire connaissance car déjà au fond de moi j’avais une certitudes bizarre qui me donnais un sentiment de logique pur et parfaite que cela ne pouvait être que toi ! ! !
Au bout de quelques heures de bavardages, a force de blague, de jeux, je finis par poser mes levres sur tes levres brullantes… Et à partir de ce moment-là, je sû que j’etais monter dans le train destination PARADIS…
Après quelques moi de pur bonheur je finis par te demander en fiancaille… Et comble tu accepta, déjà j’étais fou de toi, mais là, mon amour est parti en flèche jusqu’où je ne sais pas ! ! ! ! Mais loin. La je te presenta a mes grand parents qui sont comme mes parents et je te presente surtout a mon arriere grand pere devant sa tombe a qui je ne voulais absolument presenter qu’une seule fois dans ma vie car je le mariage est sacré pour moi… Une année passe et que du bonheur, que de projet, je donne corps et âme dans cette histoire, je ne penses même plus a moi, mais seulement a toi, a nous, je travaille a gauche, a droite, tentant de décrocher un boulot mais pas facile de trouver cette place indéterminée que tout le monde parles… Toi toujours aux etudes, nous esperons nous mettre en ménage a la fin de tes études… Nous vivions une histoire comme jamais je n’en aie vue ! ! ! Deplus nous etions les acteur principal ! ! ! ! c’étais trop beau ! ! ! J’allais même jusqu’à t’aider dans tes etudes ou j’ai fait beaucoup pour toi et j’en etais heureux ! ! ! Puis vinrent les premières vacances, a la mer, en Belgique, dans un hotel qui n’etais pas a la hauteur de notre esperance, mais selon nos moyens ce n’etais pas possible d’avoir mieux… Mais nous on s’en foutais, l’important s’etais toi et moi le reste devenais beau autour de nous rien qu’en nous aimant simplement… Premières photos, premiers album, nous avions décidés de faire comme un livre qui raconte notre histoire pour plus tard pouvoir le regarder ! ! ! On aurait dit un comte de fée avec le prince et la princesse ! !
Je me souviens sur la plage, tu etais en rogne, jalouse, car mon ex copine avait envoyé un sms ou m’avait sonner je ne sais plus mais soit, ceque je sais c’est que je t’ai regarder dans les yeux d’un amour profond et C’est la que je t’ai dit pour la premiere fois notre phrase a nous, « TU E IO HO NIENTE PER SEMPRE » ce qui veux dire Toi et moi pour toujours ou rien…
Ensuite l’italie, Marina di ravenna, ah c’est encore une histoire belle, des moments ford tes premieres vacances a l’etranger, hotel 5 etoiles, playa, soleil, tout quoi ! ! ! Nous etions heureux…
Puis vint ta dernière années scolaire, la tu as commencé a mettre des distances avec ton travail scolaire, compréhensif je ne disais rien, je t’aidais même dans tout comme d’habitude… Mais tu etais différentes et de plus en plus chaque jours… disputes… Puis mariages de ma sœur un excellent moment au milieu d’une période mauvaise… De grande emotions…
C’est là que je dû partir en france travailler… Après que tu aie eux ton diplome, je suis venue te voir a l’expo dans l gallerie opera… Et dans cette galerie je t’ai senti changé, mais moi aussi j’avais changé, a cause de cette maudite année, mais bon je me disais que tout allait s’arranger… Quand je t’ai vu parler avec ce styliste rasés, ton regard envers lui, j’ai compris que tu t’en allait lentement mais ne voulant pas y croire je fermais les yeux et me persuadais du contraire…
Je repartis travailler en france, cette semaine la ca allait faire 3ans entre nous ! ! ! Puis le jeudi, je faisais la nuit donc je me suis lever plutard… Toi tu t’es lever tot pour le cadeau, réservé le resto pour samedi, … Tu etais partie en ville, tu y a d’ailleurs croiser Jamilla la sœur mon amis Abdel, a qui tu disais je cherch un appart pour moi et JAck, … des paroles qu j’aimais… Moi j’tais parti en voiture A 30 km d’ou j’étais pour aller dans un centre commercial pour ton cadeau… Quand je revint l’hotel, je te sonne pour savoir ou etais tu… Tu me dis toujours en ville, et jaloux comme un con j’ai créer une dispute pas habitué a ce que tu parte comme ca longtemps car tu avais travaillée pendant Deux non stop a la maison ! ! !
Soit plutard je te sonne, et la monde s’écroule, le jeux de carte est parti, tu le dis que tu t’en vas, c’est fini ! ! ! Principe, projet, rêves, tous s’écroule… Tes belles paroles, pendant trois ans, dates de mariage, prenom d’enfant, … Tout s’en va ! ne reste que moi… l’album de nous qui fini dans les mains d’un eboueurs qui rigole m’a tu dis tout s’en va…
Aujourd’huy, on est le 25 décembre 2007, cela plusieurs moi que tu es partie, c’est noel, j’ai regarder ciel hier en te souhaitant joyeux noel, en esperant que tu l’entendrais… Tu es avec quelquun depuis et moi aussi… Mais je ne sais si un jour j’arriverai a aimer comme je t’aime… Tu es d’une importance a mes yeux tel que pour la fille que je suis avec j’esperes pouvoir passé au dessus mais je ne sais pas si j’y arriverai… Toi on dit que tu etais heureuse… Tant mieux car c’est ce que je veux pour toi… Même si jamais je n’arrive pas a passé au travers, jm’en fou toi au moins tu es heureuse… Moi, je vivrai au jour le jour, combattant mon mal, esperant chaque jour guérir de la malladie d’amour… Enfin, pour terminer, sache que je t’aimerai toujours au fond de moi quelques part et que je ne t’oublierai jamais… et si tu lis ca, alors au fond de toi tu sauras ce que je suis devenu et surtout bonne chance a toi pour toi… TU E IO HO NIENTE PER SEMPRE… TUO
  • Phonétique : Tu E Io Ho Niente Per Sempre

    tut- a kɔmɑ̃se isi ba, la u ʒə nə mi atɑ̃dε pa… sε pʁəmje mo tape syʁ œ̃ klavje, dε sɑ̃timɑ̃ laʃe ɑ̃ plεnə natyʁə dɑ̃z- œ̃ mɔ̃də viʁtɥεl u twa ty mə ʁepɔ̃di paʁ də sɛ̃plə mo ki ɔ̃ tεʁmine lœʁ kuʁsə dəvɑ̃ mεz- iø… pɥi, lε pʁəmjεʁəz- imaʒə də twa mə vɛ̃ʁe dʁwa dəvɑ̃ lεz- emεʁvεje mε sεtə fwa si dɑ̃z- œ̃ mɔ̃də də ʁealite… mεz- ɑ̃ lə savwaʁ ʒə ʁɑ̃tʁε dɑ̃z- œ̃ ʁεvə, mɔ̃ ʁεvə, səlɥi də ma famə paʁfεtə ! ! ! ty ətε la, kɔmə œ̃ djamɑ̃ bʁyt ki na pa ɑ̃kɔʁ ete pɔli e ki nə dəmɑ̃dε kə sa ! ! !
    otuʁ dynə tablə e dœ̃ veʁə, nu fimə kɔnεsɑ̃sə… ɑ̃fɛ̃, si ʒə pɥi diʁə kɔnεsɑ̃sə kaʁ deʒa o fɔ̃ də mwa ʒavεz- ynə sεʁtitydə bizaʁə ki mə dɔnεz- œ̃ sɑ̃timɑ̃ də lɔʒikə pyʁ e paʁfεtə kə səla nə puvε εtʁə kə twa ! ! !
    o bu də kεlkz- œʁ də bavaʁdaʒə, a fɔʁsə də blaɡ, də ʒø, ʒə fini paʁ poze mε ləvʁə- syʁ tε ləvʁə- bʁylɑ̃tə… e a paʁtiʁ də sə mɔmɑ̃ la, ʒə sy kə ʒətε mɔ̃te dɑ̃ lə tʁɛ̃ dεstinasjɔ̃ paʁadi…
    apʁε kεlk mwa də pyʁ bɔnœʁ ʒə fini paʁ tə dəmɑ̃de ɑ̃ fjɑ̃kajə… e kɔ̃blə ty aksεpta, deʒa ʒetε fu də twa, mε la, mɔ̃n- amuʁ ε paʁti ɑ̃ flεʃə ʒysku ʒə nə sε pa ! ! ! mε lwɛ̃. la ʒə tə pʁəzɑ̃ta a mε ɡʁɑ̃ paʁɑ̃ ki sɔ̃ kɔmə mε paʁɑ̃z- e ʒə tə pʁəzɑ̃tə syʁtu a mɔ̃n- aʁjəʁə ɡʁɑ̃ pəʁə dəvɑ̃ sa tɔ̃bə a ki ʒə nə vulεz- absɔlymɑ̃ pʁəzɑ̃te kynə sələ fwa dɑ̃ ma vi kaʁ ʒə lə maʁjaʒə ε sakʁe puʁ mwa… ynə ane pasə e kə dy bɔnœʁ, kə də pʁɔʒε, ʒə dɔnə kɔʁz- e amə dɑ̃ sεtə istwaʁə, ʒə nə pɑ̃sə mεmə plysz- a mwa, mε sələmɑ̃ a twa, a nu, ʒə tʁavajə a ɡoʃə, a dʁwatə, tɑ̃tɑ̃ də dekʁoʃe œ̃ bulo mε pa fasilə də tʁuve sεtə plasə ɛ̃detεʁmine kə tu lə mɔ̃də paʁlə… twa tuʒuʁz- oz- ətydə, nuz- εspəʁɔ̃ nu mεtʁə ɑ̃ menaʒə a la fɛ̃ də tεz- etydə… nu vivjɔ̃z- ynə istwaʁə kɔmə ʒamε ʒə nɑ̃n- ε vɥ ! ! ! dəplys nuz- əsjɔ̃ lεz- aktœʁ pʁɛ̃sipal ! ! ! setε tʁo bo ! ! ! ʒalε mεmə ʒyska tεde dɑ̃ tεz- ətydəz- u ʒε fε boku puʁ twa e ʒɑ̃n- ətεz- œʁø ! ! ! pɥi vɛ̃ʁe lε pʁəmjεʁə vakɑ̃sə, a la mεʁ, ɑ̃ bεlʒikə, dɑ̃z- œ̃n- ɔtεl ki nətε pa a la-otœʁ də nɔtʁə εspəʁɑ̃sə, mε səlɔ̃ no mwajɛ̃ sə nətε pa pɔsiblə davwaʁ mjø… mε nuz- ɔ̃ sɑ̃ futε, lɛ̃pɔʁtɑ̃ sətε twa e mwa lə ʁεstə dəvənε bo otuʁ də nu ʁjɛ̃ kɑ̃ nuz- εmɑ̃ sɛ̃pləmɑ̃… pʁəmjεʁə fɔto, pʁəmjez- albɔm, nuz- avjɔ̃ deside də fεʁə kɔmə œ̃ livʁə ki ʁakɔ̃tə nɔtʁə istwaʁə puʁ plys taʁ puvwaʁ lə ʁəɡaʁde ! ! ! ɔ̃n- oʁε di œ̃ kɔmtə də fe avεk lə pʁɛ̃sə e la pʁɛ̃sεsə ! !
    ʒə mə suvjɛ̃ syʁ la plaʒə, ty ətεz- ɑ̃ ʁɔɲə, ʒaluzə, kaʁ mɔ̃n- εks kɔpinə avε ɑ̃vwaje œ̃ εs εm εs u mavε sɔne ʒə nə sε plys mε swa, səkə ʒə sε sε kə ʒə tε ʁəɡaʁde dɑ̃ lεz- iø dœ̃n- amuʁ pʁɔfɔ̃t- e sε la kə ʒə tε di puʁ la pʁəmjəʁə fwa nɔtʁə fʁazə a nu, « ty ə jo o njɛ̃tə pεʁ sɑ̃pʁə » sə ki vø diʁə twa e mwa puʁ tuʒuʁz- u ʁjɛ̃…
    ɑ̃sɥitə litali, maʁina di ʁavεna, a sεt- ɑ̃kɔʁə ynə istwaʁə bεllə, dε mɔmɑ̃ fɔʁ tε pʁəmjəʁə vakɑ̃səz- a lεtʁɑ̃ʒe, ɔtεl sɛ̃k ətwalə, plεja, sɔlεj, tu kwa ! ! ! nuz- əsjɔ̃z- œʁø…
    pɥi vɛ̃ ta dεʁnjεʁə ane skɔlεʁə, la ty a kɔmɑ̃se a mεtʁə dε distɑ̃səz- avεk tɔ̃ tʁavaj skɔlεʁə, kɔ̃pʁeɑ̃sif ʒə nə dizε ʁjɛ̃, ʒə tεdε mεmə dɑ̃ tu kɔmə dabitydə… mε ty ətε difeʁɑ̃təz- e də plysz- ɑ̃ plys ʃakə ʒuʁ… dispytə… pɥi maʁjaʒə də ma sœʁ œ̃n- εksεllɑ̃ mɔmɑ̃ o miljø dynə peʁjɔdə movεzə… də ɡʁɑ̃də əmɔsjɔ̃…
    sε la kə ʒə dy paʁtiʁ ɑ̃ fʁɑ̃sə tʁavaje… apʁε kə ty ε ø tɔ̃ diplɔmə, ʒə sɥi vənɥ tə vwaʁ a lεkspo dɑ̃ εl ɡalʁi ɔpəʁa… e dɑ̃ sεtə ɡaləʁi ʒə tε sɑ̃ti ʃɑ̃ʒe, mε mwa osi ʒavε ʃɑ̃ʒe, a kozə də sεtə moditə ane, mε bɔ̃ ʒə mə dizε kə tut- alε saʁɑ̃ʒe… kɑ̃ ʒə tε vy paʁle avεk sə stilistə ʁaze, tɔ̃ ʁəɡaʁ ɑ̃vεʁ lɥi, ʒε kɔ̃pʁi kə ty tɑ̃n- alε lɑ̃təmɑ̃ mε nə vulɑ̃ pa i kʁwaʁə ʒə fεʁmε lεz- iøz- e mə pεʁsɥadε dy kɔ̃tʁεʁə…
    ʒə ʁəpaʁti tʁavaje ɑ̃ fʁɑ̃sə, sεtə səmεnə la ka alε fεʁə tʁwaz- ɑ̃ ɑ̃tʁə nu ! ! ! pɥi lə ʒødi, ʒə fəzε la nɥi dɔ̃k ʒə mə sɥi ləve plytaʁ… twa ty tε ləve to puʁ lə kado, ʁezεʁve lə ʁεsto puʁ samədi, … ty ətε paʁti ɑ̃ vilə, ty i a dajœʁ kʁwaze ʒamija la sœʁ mɔ̃n- amiz- abdεl, a ki ty dizε ʒə ʃεʁʃ œ̃n- apaʁ puʁ mwa e ʒak, … dε paʁɔlə k ʒεmε… mwa ʒtε paʁti ɑ̃ vwatyʁə a tʁɑ̃tə ka εm du ʒetε puʁ ale dɑ̃z- œ̃ sɑ̃tʁə kɔmεʁsjal puʁ tɔ̃ kado… kɑ̃ ʒə ʁəvɛ̃ lɔtεl, ʒə tə sɔnə puʁ savwaʁ u ətε ty… ty mə di tuʒuʁz- ɑ̃ vilə, e ʒalu kɔmə œ̃ kɔ̃ ʒε kʁee ynə dispytə pa-abitye a sə kə ty paʁtə kɔmə ka lɔ̃tɑ̃ kaʁ ty avε tʁavaje pɑ̃dɑ̃ dø nɔ̃ stɔp a la mεzɔ̃ ! ! !
    swa plytaʁ ʒə tə sɔnə, e la mɔ̃də sekʁulə, lə ʒø də kaʁtə ε paʁti, ty lə di kə ty tɑ̃ va, sε fini ! ! ! pʁɛ̃sipə, pʁɔʒε, ʁεvə, tus sekʁulə… tε bεllə paʁɔlə, pɑ̃dɑ̃ tʁwaz- ɑ̃, datə də maʁjaʒə, pʁənɔ̃ dɑ̃fɑ̃, … tu sɑ̃ va ! nə ʁεstə kə mwa… lalbɔm də nu ki fini dɑ̃ lε mɛ̃ dœ̃n- əbuœʁ ki ʁiɡɔlə ma ty di tu sɑ̃ va…
    oʒuʁdyi, ɔ̃n- ε lə vɛ̃t- sɛ̃k desɑ̃bʁə dø milə sεt, səla plyzjœʁ mwa kə ty ε paʁti, sε noεl, ʒε ʁəɡaʁde sjεl jεʁ ɑ̃ tə suεtɑ̃ ʒwajø noεl, ɑ̃n- εspəʁɑ̃ kə ty lɑ̃tɑ̃dʁε… ty ε avεk kεlkœ̃ dəpɥiz- e mwa osi… mε ʒə nə sε si œ̃ ʒuʁ ʒaʁivəʁε a εme kɔmə ʒə tεmə… ty ε dynə ɛ̃pɔʁtɑ̃sə a mεz- iø tεl kə puʁ la fijə kə ʒə sɥiz- avεk ʒεspəʁə puvwaʁ pase o dəsy mε ʒə nə sε pa si ʒi aʁivəʁε… twa ɔ̃ di kə ty ətεz- œʁøzə… tɑ̃ mjø kaʁ sε sə kə ʒə vø puʁ twa… mεmə si ʒamε ʒə naʁivə pa a pase o tʁavεʁ, ʒmɑ̃ fu twa o mwɛ̃ ty ε œʁøzə… mwa, ʒə vivʁε o ʒuʁ lə ʒuʁ, kɔ̃batɑ̃ mɔ̃ mal, εspəʁɑ̃ ʃakə ʒuʁ ɡeʁiʁ də la maladi damuʁ… ɑ̃fɛ̃, puʁ tεʁmine, saʃə kə ʒə tεməʁε tuʒuʁz- o fɔ̃ də mwa kεlk paʁ e kə ʒə nə tubljəʁε ʒamε… e si ty li ka, alɔʁz- o fɔ̃ də twa ty soʁa sə kə ʒə sɥi dəvəny e syʁtu bɔnə ʃɑ̃sə a twa puʁ twa… ty ə jo o njɛ̃tə pεʁ sɑ̃pʁə… tyo

PostScriptum

NO COMMENT

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
28/12/2007 02:02Tsukii

C’est très joli!!
Et triste!!
on voit que tu l’aimes encore, mais sans t’offensez quel age as-tu??
Je me suis toujours dit qu’un jour les hsitoires d’amour finissent mal, j’espère que cela va pa m’arriver!!
Après le bonheur le malheur, je suis désolé pour toi, si t’as besoin, je suis là!!
kizzou, amicalement Tsukii leu petit chaton
ps: On dit pas: Tu e Io, per sempre o niente...??

Auteur de Poésie
28/12/2007 20:49Gioacchino

Merci tsuki pour ton com ca me fais vraiment plaisir et pour repondre a ta question oui les sentiments ont été énormes a un point tel que pour partir ils ont du mal!!! Mais soit tranquille cela n’arrive pas a tout le monde... Je vais te donner un truc, si tu rencontre un mec fais le attendre pour tout... Et si il reste c’est que vraiment il t’aime, mais maintenant dans la vie le destin personne ne le connait c’est pourquoi je vais dire que même si tu sais que ca peut arriver, c’est pas pour ca qu’il ne faut pas aimer l’autre car tu passerai peut etre a coté de quelques choses de grand... Bcp de personne disent même après 40 ans tu ne connais pas a fond l’autre , je vais te repondre que c’est vrai malheureusement on n’est pas a l’abri même après bcp de temps... D’autres diront aussi que le mariage ou l’amour ne vaut rien, c’est juste un bout de papier ou un sentiments de merde qui fais mal... Et je vais te repondre que l’amour est un sentiments qui fais mal mais qui fais du bien aussi et pour moi le mariage est la consécration des sentiments d’une personne envers une autres... Donc le mariage est une chose importante a ne pas prendre a la légère, d’ailleurs c’est pour cela que bcp de personnes dans le monde parles de cela comme une torture... Soit je vais conclure en te disant un proverbe : On est tous sur une ile avec d’autre ile a explorer tout autour si tu as peur de te jetter a l’eau jamais tu ne connaitras les sensations que les autres iles peuvent t’apporter mais si au contraire tu te jettes a l’eau tu connaitra alors les sensations, et tu te forgera une opignon toi même, et surtout tu acquérira de la maturité et te forgeras un caractère car dans ce monde il en faut bcp....
Autrement, oui tu peux le dire comme ca mais cela revient au même!!! ca veux dire la même chose!!!
Gros bizou a toi, merci encore, et bonne année surtout!!