Poeme-France : Lecture Écrit Mort

Prose : Nascens Populus

Prose Mort
Publié le 25/05/2017 09:41

L'écrit contient 242 mots qui sont répartis dans 4 strophes.

Poete : Guillaume Racidet

Nascens Populus

Le soleil était à l’horizon des mers, et formé au loin un demi-cercle jaune et rouge flamboyant sur la surface bleue de l’océan, faisant enlacer ces couleurs qui laissaient paraître la beauté de l’éternité entremêler. Quand un grand cri retentit dans les escaliers du palais devant la mer et son demi-cercle divin. Le sang coulait et descendait vers le sol encore brûlant par la journée d’été. La foule se précipita pour admirer ce spectacle de toutes les couleurs. Quand ils virent que les grands cris venaient de l’empereur qui gisait par terre, plein de sang sur sa tunique.
Un homme s’avança vers le corps blessé et l’examina. Il ne put empêcher un léger sourire s’échapper quand il vit le visage blanc, malade, que dis-je le visage pâle comme la neige avec quelques taches rouges, la bouche bleue, ouverte, la langue rose pendante, le front froid sous sa main qui transpirait encore à cause de la chaleur insoutenable de la journée, l’empereur avait le visage à moitié endormi à tout jamais.
L’homme fit quelques pas en arrière et hurla à la foule :

- Princeps mortuus est ! Princeps mortuus est !

Des cris de joies retentirent dans toute la ville. Et ils fêtèrent ce jour comme le plus beau du monde.

Princeps mortuus est, vivat novum princeps
Vox humana vox populi
Dies victoriae
Sanguinat sol
Ultor eris patriae
Populus libertatis
Nascitur infans benedictus.
  • Phonétique : Nascens Populus

    lə sɔlεj etε a lɔʁizɔ̃ dε mεʁ, e fɔʁme o lwɛ̃ œ̃ dəmi sεʁklə ʒonə e ʁuʒə flɑ̃bwajɑ̃ syʁ la syʁfasə blø də lɔseɑ̃, fəzɑ̃ ɑ̃lase sε kulœʁ ki lεsε paʁεtʁə la bote də letεʁnite ɑ̃tʁəmεle. kɑ̃t- œ̃ ɡʁɑ̃ kʁi ʁətɑ̃ti dɑ̃ lεz- εskalje dy palε dəvɑ̃ la mεʁ e sɔ̃ dəmi sεʁklə divɛ̃. lə sɑ̃ kulε e desɑ̃dε vεʁ lə sɔl ɑ̃kɔʁə bʁylɑ̃ paʁ la ʒuʁne dete. la fulə sə pʁesipita puʁ admiʁe sə spεktaklə də tutə lε kulœʁ. kɑ̃t- il viʁe kə lε ɡʁɑ̃ kʁi vənε də lɑ̃pəʁœʁ ki ʒizε paʁ teʁə, plɛ̃ də sɑ̃ syʁ sa tynikə.
    œ̃n- ɔmə savɑ̃sa vεʁ lə kɔʁ blese e lεɡzamina. il nə pyt ɑ̃pεʃe œ̃ leʒe suʁiʁə seʃape kɑ̃t- il vit lə vizaʒə blɑ̃, maladə, kə di ʒə lə vizaʒə palə kɔmə la nεʒə avεk kεlk taʃə ʁuʒə, la buʃə blø, uvεʁtə, la lɑ̃ɡ ʁozə pɑ̃dɑ̃tə, lə fʁɔ̃ fʁwa su sa mɛ̃ ki tʁɑ̃spiʁε ɑ̃kɔʁə a kozə də la ʃalœʁ ɛ̃sutənablə də la ʒuʁne, lɑ̃pəʁœʁ avε lə vizaʒə a mwatje ɑ̃dɔʁmi a tu ʒamε.
    lɔmə fi kεlk pa ɑ̃n- aʁjεʁə e yʁla a la fulə :

    pʁɛ̃sεp mɔʁtyysz- ε ! pʁɛ̃sεp mɔʁtyysz- ε !

    dε kʁi də ʒwa ʁətɑ̃tiʁe dɑ̃ tutə la vilə. e il fεtεʁe sə ʒuʁ kɔmə lə plys bo dy mɔ̃də.

    pʁɛ̃sεp mɔʁtyysz- ε, viva nɔvɔm pʁɛ̃sεp
    vɔks ymana vɔks pɔpyli
    di viktɔʁje
    sɑ̃ɡina sɔl
    yltɔʁ əʁi patʁje
    pɔpylys libεʁtati
    nasityʁ ɛ̃fɑ̃ bənədiktys.

Historique des Modifications

29/05/2017 18:37
25/05/2017 10:53
25/05/2017 10:51
25/05/2017 10:44
25/05/2017 10:13
25/05/2017 09:49

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
14/06/2021Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.