Poeme : Jeter Des Pierres

Jeter Des Pierres

Et nous étions là à jeter des pierres en pleine nuit et à en rire comme des enfants. Le son des pierres dans l’eau, la lune qui transperçait de toutes parts derrière les lourds nuages, ton rire, tes yeux éclairés par le jeu. Pour sûr que la vie semblait douce. Il fallait du moins qu’elle le soit et qu’on la remplisse du mieux que l’on pouvait.

Jeter des pierres c’était comme crier notre misère, c’était exulter pour de bon.
Nous nous sommes surpris à nous regarder. Nous étions l’illusion qu’on nomme souvenir, nous étions la fraîcheur des nuits d’été, nous étions le bonheur à l’état brut.
Il fallut rentrer. Traverser le remblai. Se perdre. Courir à perdre haleine.
Nous avions tant jeté de pierres que nos mains étaient en sang. Même notre visage s’empourprait de ce même sang.

L’instant était magique. Le lac avait avalé nos offrandes. L’air sentait le pin et la nuit.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Jeter Des Pierres

    et=nous=é=tions=là=à=je=ter=des=pier=res=en=plei=ne=nuit=et=à=en=ri=re=com=me=des=en=fants=le=son=des=pier=res=dans=leau=la=lu=ne=qui=trans=per=çait=de=tou=tes=parts=der=riè=re=les=lourds=nu=a=ges=ton=ri=re=tes=y=eux=é=clai=rés=par=le=jeu=pour=sûr=que=la=vie=sem=blait=douce=il=fal=lait=du=moins=quel=le=le=soit=et=quon=la=rem=plis=se=du=mieux=que=lon=pou=vait 92

    je=ter=des=pi=er=res=cé=tait=com=me=cri=er=no=tre=mi=sè=re=cé=tait=exul=ter=pour=de=bon 24
    nous=nous=sommes=sur=pris=à=nous=re=gar=der=nous=é=tions=lillu=sion=quon=nom=me=sou=ve=nir=nous=é=tions=la=fraî=cheur=des=nuits=dé=té=nous=é=tions=le=bon=heur=à=lé=tat=brut 41
    il=fal=lut=ren=trer=tra=ver=ser=le=rem=blai=se=per=dre=cou=rir=à=per=dre=ha=lei=ne 22
    nous=a=vions=tant=je=té=de=pierres=que=nos=mains=é=taient=en=sang=mê=me=no=tre=vi=sa=ge=sem=pour=prait=de=ce=mê=me=sang 30

    lins=tant=é=tait=ma=gique=le=lac=a=vait=a=va=lé=nos=of=frandes=lair=sen=tait=le=pin=et=la=nuit 24
  • Phonétique : Jeter Des Pierres

    e nuz- esjɔ̃ la a ʒəte dε pjeʁəz- ɑ̃ plεnə nɥi e a ɑ̃ ʁiʁə kɔmə dεz- ɑ̃fɑ̃. lə sɔ̃ dε pjeʁə- dɑ̃ lo, la lynə ki tʁɑ̃spεʁsε də tutə paʁ dəʁjεʁə lε luʁd nɥaʒə, tɔ̃ ʁiʁə, tεz- iøz- eklεʁe paʁ lə ʒø. puʁ syʁ kə la vi sɑ̃blε dusə. il falε dy mwɛ̃ kεllə lə swa e kɔ̃ la ʁɑ̃plisə dy mjø kə lɔ̃ puvε.

    ʒəte dε pjeʁə- setε kɔmə kʁje nɔtʁə mizεʁə, setε εɡzylte puʁ də bɔ̃.
    nu nu sɔmə syʁpʁiz- a nu ʁəɡaʁde. nuz- esjɔ̃ lilyzjɔ̃ kɔ̃ nɔmə suvəniʁ, nuz- esjɔ̃ la fʁεʃœʁ dε nɥi dete, nuz- esjɔ̃ lə bɔnœʁ a leta bʁyt.
    il faly ʁɑ̃tʁe. tʁavεʁse lə ʁɑ̃blε. sə pεʁdʁə. kuʁiʁ a pεʁdʁə-alεnə.
    nuz- avjɔ̃ tɑ̃ ʒəte də pjeʁə- kə no mɛ̃z- etε ɑ̃ sɑ̃. mεmə nɔtʁə vizaʒə sɑ̃puʁpʁε də sə mεmə sɑ̃.

    lɛ̃stɑ̃ etε maʒikə. lə lak avε avale noz- ɔfʁɑ̃də. lεʁ sɑ̃tε lə pɛ̃ e la nɥi.
  • Syllabes Phonétique : Jeter Des Pierres

    e=nu=ze=sjɔ̃=la=aʒə=te=dε=pje=ʁə=zɑ̃=plε=nə=nɥi=e=a=ɑ̃=ʁi=ʁə=kɔ=mə=dε=zɑ̃=fɑ̃=lə=sɔ̃=dε=pje=ʁə=dɑ̃=lo=la=ly=nə=ki=tʁɑ̃s=pεʁ=sε=də=tu=tə=paʁ=də=ʁjε=ʁə=lε=luʁd=nɥ=a=ʒə=tɔ̃=ʁi=ʁə=tε=zi=ø=ze=klε=ʁe=paʁ=lə=ʒø=puʁ=syʁ=kə=la=vi=sɑ̃=blε=du=sə=il=fa=lε=dy=mwɛ̃=kεl=lə=lə=swa=e=kɔ̃=la=ʁɑ̃=pli=sə=dy=mjø=kə=lɔ̃=pu=vε 92

    ʒə=te=dε=pj=e=ʁə=se=tε=kɔ=mə=kʁj=e=nɔ=tʁə=mi=zε=ʁə=se=tε=εɡ=zyl=te=puʁ=də=bɔ̃ 25
    nu=nu=sɔ=mə=syʁ=pʁi=za=nu=ʁə=ɡaʁ=de=nu=ze=sj=ɔ̃=li=ly=zj=ɔ̃=kɔ̃=nɔ=mə=su=və=niʁ=nu=ze=sjɔ̃=la=fʁε=ʃœ=ʁə=dε=nɥi=de=te=nu=ze=sjɔ̃=lə=bɔ=nœʁ=a=le=ta=bʁyt 46
    il=fa=ly=ʁɑ̃=tʁe=tʁa=vεʁ=se=lə=ʁɑ̃=blε=sə=pεʁ=dʁə=ku=ʁiʁ=a=pεʁ=dʁə-a=lε=nə 22
    nu=za=vj=ɔ̃=tɑ̃=ʒə=te=də=pj=e=ʁə=kə=no=mɛ̃=ze=tε=ɑ̃=sɑ̃=mε=mə=nɔ=tʁə=vi=za=ʒə=sɑ̃=puʁ=pʁε=də=sə=mε=mə=sɑ̃ 33

    lɛ̃s=tɑ̃=e=tε=ma=ʒi=kə=lə=lak=a=vε=a=va=le=no=zɔ=fʁɑ̃=də=lεʁ=sɑ̃=tε=lə=pɛ̃=e=la=nɥi 26

Récompense

1
1
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
14/07/2015 18:24Loic Rousselot

Un jeu simple, dans un décor magnifiquement posé.
Qu’elle magnifique écriture !
Une douceur de lecture !
Amicalement
Loïc ROUSSELOT

Auteur de Poésie
15/07/2015 03:20Tulipe Noire

Mon amie ton super écrit m’a rappelé le bon vieux temps de mon enfance avec les mômes de mon age et puis avec une fille que j’ai aimé à l’age de dix sept ans en jetant les petits pierres soit à la mer où près d’un lac, si simple dis et écrit, mais dans le sens profond de l’âme touchant, merci pour ce plaisir de lecture, merci, mes amitiés.