Prose : Déchéance

A Propos de cette Prose

Lorsque vous cherchez raison, écoutez la voix...

Déchéance

Temps de chose à dire,
Personne n’a envie de l’élire
Pourtant témoin des Sisyphe.
Bêtes les aiment
Sept Vils ou n’a qu’indécence
Enfin l’art où quintessence
En garde tant
Les gens d’amanti
secrets Ceux si bien gardés.
Âme damnée,
Observant d’œil anéanti
Misère du monde assoiffé
De vices désabusés
Un homme est là et las.
Homme,
Je n’en crains hélas
Son désarroi s’écrit en dix tomes
De cette flamme :
Un reste, une carcasse

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Déchéance

    temps=de=choseà=dire 4
    per=sonne=na=en=vie=de=lé=lire 8
    pour=tant=té=moin=des=si=syphe 7
    bê=tes=les=aiment 4
    sept=vils=ou=na=quin=dé=cence 7
    en=fin=lart=où=quintes=sence 6
    en=gar=de=tant 4
    les=gens=da=man=ti 5
    se=crets=ceux=si=bien=gar=dés 7
    â=me=dam=née 4
    ob=ser=vant=dœil=a=né=an=ti 8
    mi=sère=du=mon=deas=soif=fé 7
    de=vices=dé=sa=bu=sés 6
    un=hommeest=là=et=las 5
    hom=me 2
    je=nen=crains=hé=las 5
    son=dé=sar=roi=sé=crit=en=dix=tomes 9
    de=cet=te=flamme 4
    un=res=te=une=car=casse 6
  • Phonétique : Déchéance

    tɑ̃ də ʃozə a diʁə,
    pεʁsɔnə na ɑ̃vi də leliʁə
    puʁtɑ̃ temwɛ̃ dε sizifə.
    bεtə lεz- εme
    sεt vilz- u na kɛ̃desɑ̃sə
    ɑ̃fɛ̃ laʁ u kɛ̃tesɑ̃sə
    ɑ̃ ɡaʁdə tɑ̃
    lε ʒɑ̃ damɑ̃ti
    sεkʁε sø si bjɛ̃ ɡaʁde.
    amə damne,
    ɔpsεʁvɑ̃ dœj aneɑ̃ti
    mizεʁə dy mɔ̃də aswafe
    də visə dezabyze
    œ̃n- ɔmə ε la e las.
    ɔmə,
    ʒə nɑ̃ kʁɛ̃z- ela
    sɔ̃ dezaʁwa sekʁi ɑ̃ di- tɔmə
    də sεtə flamə :
    œ̃ ʁεstə, ynə kaʁkasə
  • Syllabes Phonétique : Déchéance

    tɑ̃=də=ʃo=zə=a=di=ʁə 7
    pεʁ=sɔnə=na=ɑ̃=vi=də=le=liʁə 8
    puʁ=tɑ̃=te=mwɛ̃=dε=si=zi=fə 8
    bε=tə=lε=zε=me 5
    sεt=vil=zu=na=kɛ̃=de=sɑ̃=sə 8
    ɑ̃=fɛ̃=laʁ=u=kɛ̃=te=sɑ̃=sə 8
    ɑ̃=ɡaʁ=də=tɑ̃ 4
    lε=ʒɑ̃=da=mɑ̃=ti 5
    sε=kʁε=sø=si=bj=ɛ̃=ɡaʁ=de 8
    a=mə=dam=ne 4
    ɔp=sεʁ=vɑ̃=dœj=a=ne=ɑ̃=ti 8
    mi=zεʁə=dy=mɔ̃=də=a=swa=fe 8
    də=vi=sə=de=za=by=ze 7
    œ̃=nɔ=mə=ε=la=e=las 7
    ɔ=mə 2
    ʒə=nɑ̃=kʁɛ̃=ze=la 5
    sɔ̃=de=za=ʁwase=kʁi=ɑ̃=di=tɔmə 8
    də=sε=tə=fla=mə 5
    œ̃=ʁεs=tə=y=nə=kaʁ=ka=sə 8

PostScriptum

Cette misérable existence qu’est la mienne à telle plus de valeur qu’une autre ? Suis-je si différent de ce bétail que je dénigre ? Ni loup, ni berger pas même l’agneau… Qui sommes-nous au fond.

Historique des Modifications

07/08/2021 12:49
07/08/2021 12:43

Récompense

1
1
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
03/10/2022Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.