Poeme-France : Lecture Écrit Autre

Prose : Toi Mon Amoureuse Imprévisible

Prose Autre
Publié le 04/04/2014 23:18

L'écrit contient 69 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Louviana

Toi Mon Amoureuse Imprévisible

Mer en colère,
Cesse cette rage meurtrière.
Telle une femme en furie,
De tes griffes glacées et acérées tu me blesses et me meurtris,
Tu me repousses loin de tes bras.
Laisse-moi m’endormir en toi,
Laisse-moi me nourrir de toi.
J’ai besoin de tes caresses,
Oh toi ma déesse !
Telle une femme amoureuse,
Redeviens pour moi langoureuse
Et offre-moi les fruits de ton ventre !
  • Phonétique : Toi Mon Amoureuse Imprévisible

    mεʁ ɑ̃ kɔlεʁə,
    sεsə sεtə ʁaʒə məʁtʁjεʁə.
    tεllə ynə famə ɑ̃ fyʁi,
    də tε ɡʁifə ɡlasez- e aseʁe ty mə blesəz- e mə məʁtʁi,
    ty mə ʁəpusə lwɛ̃ də tε bʁa.
    lεsə mwa mɑ̃dɔʁmiʁ ɑ̃ twa,
    lεsə mwa mə nuʁʁiʁ də twa.
    ʒε bəzwɛ̃ də tε kaʁesə,
    ɔ twa ma deεsə !
    tεllə ynə famə amuʁøzə,
    ʁədəvjɛ̃ puʁ mwa lɑ̃ɡuʁøzə
    e ɔfʁə mwa lε fʁɥi də tɔ̃ vɑ̃tʁə !

Historique des Modifications

14/02/2018 12:48

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
05/04/2014 08:58Daniel

Après la tempête....le calme revient...pour un jour poser sa tête sur le corps de celle que l’on désire...
Une déclaration qui mérite patience....
Dan.....

Auteur de Poésie
05/04/2014 15:22La Mouche

Très passionnel et fusionnel cet amour que vous ressentez dans cette prose.
Le désir de l’être aimé, courage dans cette attente qui vous paraît si longue.
Amitiés

Auteur de Poésie
25/05/2014 00:17Louviana

Je vous remercie vos commentaire Daniel et La Mouche

D’une certaine façon , j’ai considéré que la mer était une femme. Par conséquent qui pouvait avoir les réactions d’une femme.
Que l’au était son corps, les draps dans lesquels elle accueille l’être aimé, et chaque extrémité ses mains, ses griffes qui peuvent être douces comme des caresses ou au contraire blessantes.

J’ai considéré que les marins avaient deux femmes dans leur vie, une femme terrestre et la mer. Et j’ai considéré autant que l’une que l’autre pouvait aimer, blesser, être imprévisible et indomptable. Etre une vraie furie quand elle est en colère.

D’une certaine j’ai fusionné les deux qu’à un marin en une seule épouse !