Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : Deux Âmes Perdues

Poème Amour
Publié le 28/06/2004 00:00

L'écrit contient 292 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Manon

Deux Âmes Perdues

Je le revois le jour de ses 17 ans un jour soi- disant inoubliable, il avait tout pour être heureux, sa mère, des amis fidèles, un passé d’études brillantes et l’amour. Et malgré tout ca la seule chose qu’il avait en tête c’était de boire. Boire pour oublier sa vie ennuyeuse comme il savait si bien dire. Il enchainait biére sur biére devant ses amis qui le regardaient désespères.
Au debut il buvait occasionnellement pour s’amuser, puis de plus en plus avec ses copains qui eux aussi étaient dans le même délire, et qui ne savait que l’entrainer dans cette chute. Il reconnaissait se gacher la vie, briser tout a cause d’un mal etre abominable. Il devenait de plus en plus desagreable et rejetait les gens qui ne voulaient que l’aider.
Elle, elle avait tout tenté pour l’en faire sortir. Elle avait dans le ventre une boule permanente de tristesse, le voir se détruire était d’une atrocité inexplicable. Cela faisait déjà un an qu’elle était avec lui. Il était tout pour elle, elle était tout pour lui, ils étaient amoureux. Ils parlaient beaucoup, ce disaient tout, ils se confiaient leurs petits secrets, leur peines et leur joies. Lui racontait beaucoup les histoires vécues dans son enfance, son pére alcoolique qui était parti délaissant deux enfants et leur mère. Il était devenu l’homme de la maison et le vivait trés mal.
Elle le voyait jour aprés jour s’éloigner, une distance était en train de crée. Elle se rendait compte que sa biére et ses amis devenaient plus important que leur amour. Jusqu’au jour ou…
Et voilà comment furent gachée deux ames qui avait su pourtant se combler de bonheur.
  • Pieds Hyphénique: Deux Âmes Perdues

    je=le=re=vois=le=jour=de=ses=dix=sept=ans=un=jour=soi=di=sant=i=nou=bliable=il=a=vait=tout=pour=ê=tre=heu=reux=sa=mè=re=des=a=mis=fi=dè=les=un=pas=sé=dé=tu=des=brillan=tes=et=la=mour=et=mal=gré=tout=ca=la=seu=le=cho=se=quil=a=vait=en=tê=te=cé=tait=de=boire=boi=re=pour=ou=blier=sa=vie=en=nuyeu=se=com=me=il=sa=vait=si=bien=dire=il=en=chai=nait=bi=é=re=sur=bi=é=re=de=vant=ses=a=mis=qui=le=re=gar=daient=dé=ses=pères 110
    au=de=but=il=bu=vait=oc=ca=si=on=nel=le=ment=pour=sa=mu=ser=puis=de=plus=en=plus=a=vec=ses=co=pains=qui=eux=aus=si=é=taient=dans=le=mê=me=dé=li=re=et=qui=ne=sa=vait=que=len=trai=ner=dans=cet=te=chu=te=il=re=con=nais=sait=se=ga=cher=la=vie=bri=ser=tout=a=cau=se=dun=mal=e=tre=a=bo=mi=nable=il=de=ve=nait=de=plus=en=plus=de=sa=grea=ble=et=re=je=tait=les=gens=qui=ne=vou=laient=que=lai=der 103
    elle=el=lea=vait=tout=ten=té=pour=len=faire=sor=tir=el=le=a=vait=dans=le=ven=tre=u=ne=bou=le=per=ma=nen=te=de=tris=tes=se=le=voir=se=dé=trui=re=é=tait=du=ne=a=tro=ci=té=i=nex=pli=cable=ce=la=fai=sait=dé=jà=un=an=quel=le=é=tait=a=vec=lui=il=é=tait=tout=pour=el=le=el=le=é=tait=tout=pour=lui=ils=é=taient=a=mou=reux=ils=par=laient=beau=coup=ce=di=saient=tout=ils=se=con=fiaient=leurs=pe=tits=se=crets=leur=pei=nes=et=leur=joies=lui=ra=con=tait=beau=coup=les=his=toi=res=vé=cues=dans=son=en=fan=ce=son=pé=re=al=coo=li=que=qui=é=tait=par=ti=dé=lais=sant=deux=en=fants=et=leur=mère=il=é=tait=de=ve=nu=lhom=me=de=la=mai=son=et=le=vi=vait=trés=mal 165
    el=le=le=vo=yait=jour=a=prés=jour=sé=loi=gner=u=ne=dis=tan=ce=é=tait=en=train=de=crée=el=le=se=ren=dait=comp=te=que=sa=bi=é=re=et=ses=a=mis=de=ve=naient=plus=im=por=tant=que=leur=a=mour=jus=quau=jour=ou 54
    et=voi=là=com=ment=fu=rent=ga=chée=deux=a=mes=qui=a=vait=su=pour=tant=se=com=bler=de=bon=heur 24
  • Phonétique : Deux Âmes Perdues

    ʒə lə ʁəvwa lə ʒuʁ də sε di- sεt ɑ̃ œ̃ ʒuʁ swa dizɑ̃ inubljablə, il avε tu puʁ εtʁə œʁø, sa mεʁə, dεz- ami fidεlə, œ̃ pase detydə bʁijɑ̃təz- e lamuʁ. e malɡʁe tu ka la sələ ʃozə kil avε ɑ̃ tεtə setε də bwaʁə. bwaʁə puʁ ublje sa vi ɑ̃nyiøzə kɔmə il savε si bjɛ̃ diʁə. il ɑ̃ʃεnε bjeʁə syʁ bjeʁə dəvɑ̃ sεz- ami ki lə ʁəɡaʁdε dezεspεʁə.
    o dəby il byvε ɔkazjɔnεllmɑ̃ puʁ samyze, pɥi də plysz- ɑ̃ plysz- avεk sε kɔpɛ̃ ki øz- osi etε dɑ̃ lə mεmə deliʁə, e ki nə savε kə lɑ̃tʁεne dɑ̃ sεtə ʃytə. il ʁəkɔnεsε sə ɡaʃe la vi, bʁize tut- a kozə dœ̃ mal εtʁə abɔminablə. il dəvənε də plysz- ɑ̃ plys dəzaɡʁəablə e ʁəʒətε lε ʒɑ̃ ki nə vulε kə lεde.
    εllə, εllə avε tu tɑ̃te puʁ lɑ̃ fεʁə sɔʁtiʁ. εllə avε dɑ̃ lə vɑ̃tʁə ynə bulə pεʁmanɑ̃tə də tʁistεsə, lə vwaʁ sə detʁɥiʁə etε dynə atʁɔsite inεksplikablə. səla fəzε deʒa œ̃n- ɑ̃ kεllə etε avεk lɥi. il etε tu puʁ εllə, εllə etε tu puʁ lɥi, ilz- etε amuʁø. il paʁlε boku, sə dizε tu, il sə kɔ̃fjε lœʁ pəti sεkʁε, lœʁ pεnəz- e lœʁ ʒwa. lɥi ʁakɔ̃tε boku lεz- istwaʁə vekɥ dɑ̃ sɔ̃n- ɑ̃fɑ̃sə, sɔ̃ peʁə alkɔlikə ki etε paʁti delεsɑ̃ døz- ɑ̃fɑ̃z- e lœʁ mεʁə. il etε dəvəny lɔmə də la mεzɔ̃ e lə vivε tʁe mal.
    εllə lə vwajε ʒuʁ apʁe ʒuʁ selwaɲe, ynə distɑ̃sə etε ɑ̃ tʁɛ̃ də kʁe. εllə sə ʁɑ̃dε kɔ̃tə kə sa bjeʁə e sεz- ami dəvənε plysz- ɛ̃pɔʁtɑ̃ kə lœʁ amuʁ. ʒysko ʒuʁ u…
    e vwala kɔmɑ̃ fyʁe ɡaʃe døz- amə ki avε sy puʁtɑ̃ sə kɔ̃ble də bɔnœʁ.
  • Pieds Phonétique : Deux Âmes Perdues

    ʒə=lə=ʁə=vwa=lə=ʒuʁ=də=sε=di=sεt=ɑ̃=œ̃=ʒuʁ=swa=di=zɑ̃=i=nu=blja=blə=il=a=vε=tu=puʁ=ε=tʁə=œ=ʁø=sa=mε=ʁə=dε=za=mi=fi=dε=lə=œ̃=pa=se=de=ty=də=bʁi=jɑ̃=tə=ze=la=muʁ=e=mal=ɡʁe=tu=ka=la=sə=lə=ʃo=zə=kil=a=vε=ɑ̃=tε=tə=se=tε=də=bwa=ʁə=bwa=ʁə=puʁ=u=blje=sa=vi=ɑ̃=ny=i=ø=zə=kɔ=mə=il=sa=vε=si=bjɛ̃=di=ʁə=il=ɑ̃=ʃε=nε=bje=ʁə=syʁ=bje=ʁə=də=vɑ̃=sε=za=mi=ki=lə=ʁə=ɡaʁ=dε=de=zεs=pεʁə 114
    o=də=by=il=by=vε=ɔ=ka=zj=ɔ=nεl=lmɑ̃=puʁ=sa=my=ze=pɥi=də=plys=zɑ̃=plys=za=vεk=sε=kɔ=pɛ̃=ki=ø=zo=si=e=tε=dɑ̃=lə=mε=mə=de=li=ʁə=e=ki=nə=sa=vε=kə=lɑ̃=tʁε=ne=dɑ̃=sε=tə=ʃy=tə=il=ʁə=kɔ=nε=sε=sə=ɡa=ʃe=la=vi=bʁi=ze=tu=ta=ko=zə=dœ̃=mal=ε=tʁə=a=bɔ=mi=na=blə=il=də=və=nε=də=plys=zɑ̃=plys=də=za=ɡʁə=a=blə=e=ʁə=ʒə=tε=lε=ʒɑ̃=ki=nə=vu=lε=kə=lε=de 104
    εllə=εl=ləa=vε=tu=tɑ̃=te=puʁ=lɑ̃=fεʁə=sɔʁ=tiʁ=εl=lə=a=vε=dɑ̃=lə=vɑ̃=tʁə=y=nə=bu=lə=pεʁ=ma=nɑ̃=tə=də=tʁis=tε=sə=lə=vwaʁ=sə=det=ʁɥi=ʁə=e=tε=dy=nə=a=tʁɔ=si=te=i=nεk=spli=ka=blə=sə=la=fə=zε=de=ʒa=œ̃=nɑ̃=kεl=lə=e=tε=a=vεk=lɥi=il=e=tε=tu=puʁ=εl=lə=εl=lə=e=tε=tu=puʁ=lɥi=il=ze=tε=a=mu=ʁø=il=paʁ=lε=bo=ku=sə=di=zε=tu=il=sə=kɔ̃=fjε=lœʁ=pə=ti=sε=kʁε=lœʁ=pε=nə=ze=lœʁ=ʒwa=lɥi=ʁa=kɔ̃=tε=bo=ku=lε=zis=twa=ʁə=vekɥ=dɑ̃=sɔ̃=nɑ̃=fɑ̃=sə=sɔ̃=pe=ʁə=al=kɔ=li=kə=ki=e=tε=paʁ=ti=de=lε=sɑ̃=dø=zɑ̃=fɑ̃=ze=lœʁ=mε=ʁə=il=e=tε=də=və=ny=lɔ=mə=də=la=mε=zɔ̃=e=lə=vi=vε=tʁe=mal 166
    εl=lə=lə=vwa=j=ε=ʒuʁ=a=pʁe=ʒuʁ=se=lwa=ɲe=y=nə=dis=tɑ̃=sə=e=tε=ɑ̃=tʁɛ̃=də=kʁe=εl=lə=sə=ʁɑ̃=dε=kɔ̃=tə=kə=sa=bj=e=ʁə=e=sε=za=mi=də=və=nε=plys=zɛ̃=pɔʁ=tɑ̃=kə=lœ=ʁə=a=muʁ=ʒys=ko=ʒuʁ=u 56
    e=vwa=la=kɔ=mɑ̃=fy=ʁe=ɡa=ʃe=dø=za=mə=ki=a=vε=sy=puʁ=tɑ̃=sə=kɔ̃=ble=də=bɔ=nœ=ʁə 25

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
29/06/2004 00:00Julién

salut. . je trouve que tu écris bien. . donc je pense que tu dois etre quelqu’un de bien. . alors je ne comprend vraiment pas ce "pu la merde" sur des poèmes d’un "ange" de ce site. . . je ne suis pas le seul je crois kil faudrait ke tu t’expliques. . . .
Ju.

Auteur de Poésie
02/07/2004 00:00Manon

je ne compren pas le sens de ta phrase. merci quan meme pour ton compliment. amitie. manon

Auteur de Poésie
06/07/2004 00:00Séréna

ton poème ma beaucoup touché, ma famille aussi est touché par l’alcolisme

Auteur de Poésie
19/08/2004 00:00Pascal

Triste histoire qui démontre les méfais de l’alcool, qui fais beaucoup réfléchir. . .

Auteur de Poésie
24/08/2004 00:00Angel

Là franchement je suis bluffé. . . C’est exactement mon histoire!!! J’ai l’impression que tu as raconté ma vie et quelques lignes ça surprend quand on s’y attend pas. . . En tous cas tu as bien fait comprendre à quel point l’alcool peut être dévastatrice et à quel point elle peut pourir la vie de celui qui la consomme et de ceux qui cherchent à l’en sortir par tous les moyens. . .
énormes bises. . .

Auteur de Poésie
04/09/2004 00:00Sirian

c trè bien di. . . c très bo c très vrai. . . bravo. . . mes respects. . .
amitiés, rémi

Auteur de Poésie
05/09/2004 00:00Manon

je vous remerci pour vos com c super sympa de me dire ce que vous en penser. bises a tous. manon

Auteur de Poésie
19/09/2004 00:00Evanescence

vraiment excellent ce poeme me touche particulierement pour avoir un pere aimant la boisson. si seulement plus de gens pouvaient ouvrir les yeux sur les effets de l’alcool ce serait bien.
bisous

Auteur de Poésie
28/10/2004 00:00Bloodypain

Ton poème est vraiment très touchant. . .
Bravo même si c’est dans des circonstances pareils. .
Courage!
Bizouxx

Auteur de Poésie
08/02/2005 00:00Master Of My Life

J’aime la prose.
Relou à lire mais fracassant.