Poeme : Eurêka !

Eurêka !

Archimède, physicien à la science infuse
Était considéré par ses pairs comme un cas
N’avait-il pas, prenant son bain à Syracuse
Surgi de l’eau s’écriant ; Eurêka !

En fait, la vérité m’apparaît différente
Le soleil sévissant vers midi moins le quart
Poussé de bas en haut par la soif dévorante
Archimède émergea s’écriant : un Ricard !

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Eurêka !

    ar=chi=mède=phy=si=cien=à=la=s=cien=cein=fuse 12
    était=con=si=dé=ré=par=ses=pairs=com=me=un=cas 12
    na=vait=til=pas=pre=nant=son=bain=à=sy=ra=cuse 12
    sur=gi=de=leau=sé=cri=ant=eu=rê=ka 10

    en=fait=la=vé=ri=té=map=pa=raît=dif=fé=rente 12
    le=so=leil=sé=vis=sant=vers=mi=di=moins=le=quart 12
    pous=sé=de=bas=en=haut=par=la=soif=dé=vo=rante 12
    ar=chi=mè=de=é=mer=gea=sé=criant=un=ri=card 12
  • Phonétique : Eurêka !

    aʁʃimεdə, fizisjɛ̃ a la sjɑ̃sə ɛ̃fyzə
    etε kɔ̃sideʁe paʁ sε pεʁ kɔmə œ̃ ka
    navε til pa, pʁənɑ̃ sɔ̃ bɛ̃ a siʁakyzə
    syʁʒi də lo sekʁjɑ̃, əʁεka !

    ɑ̃ fε, la veʁite mapaʁε difeʁɑ̃tə
    lə sɔlεj sevisɑ̃ vεʁ midi mwɛ̃ lə kaʁ
    puse də ba ɑ̃-o paʁ la swaf devɔʁɑ̃tə
    aʁʃimεdə emεʁʒa sekʁjɑ̃ : œ̃ ʁikaʁ !
  • Syllabes Phonétique : Eurêka !

    aʁ=ʃi=mεdə=fi=zi=sjɛ̃=a=la=sjɑ̃=sə=ɛ̃=fyzə 12
    e=tε=kɔ̃=si=de=ʁe=paʁ=sε=pεʁ=kɔmə=œ̃=ka 12
    na=vε=til=pa=pʁə=nɑ̃=sɔ̃=bɛ̃=a=si=ʁa=kyzə 12
    syʁ=ʒi=də=lo=se=kʁj=ɑ̃=ə=ʁε=ka 10

    ɑ̃=fε=la=ve=ʁi=te=ma=pa=ʁε=di=fe=ʁɑ̃tə 12
    lə=sɔ=lεj=se=vi=sɑ̃=vεʁ=mi=di=mwɛ̃=lə=kaʁ 12
    pu=se=də=ba=ɑ̃-o=paʁ=la=swaf=de=vɔ=ʁɑ̃tə 12
    aʁ=ʃi=mε=də=e=mεʁ=ʒa=se=kʁjɑ̃=œ̃=ʁi=kaʁ 12

Récompense

0
2
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
03/10/2020 16:04Anya

Bien ecrit Plein d humour Merci

Auteur de Poésie
03/10/2020 22:55Roserouge

L’étudiante en Histoire que je fus, à bien ris !

Poème Absurde
Publié le 03/10/2020 15:59

L'écrit contient 60 mots qui sont répartis dans 2 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Merdalor

Texte des commentateurs