Poeme-France : Lecture Écrit Autre

Texte : Harcèlement

Texte Autre
Publié le 02/03/2020 13:48

L'écrit contient 135 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Moh26

Harcèlement

La cruauté n’a pas de frontière
Elle se glisse dans les relations avec une langue de vipère
La malignité coule dans ses artères
Elle joue son despotisme infantile étouffant une lumière

Des enfants sont victimes de cette méchanceté gratuite
Leurs évolutions est synonyme de hantise
Claustré dans un silence plus que pénible
Car certains gosses délivrent des remarques inhabiles

Le chemin de l’école est d’une angoisse constante
Harcelée par les sottises de l’enfance
Ils s’épanouissent dans une bulle car la rivalité est effrayante
Ils cachent à leurs parents une peine violente

La maladie sait faire d’eux des proies faciles
Ils peuvent penser être coupable de la raison des moqueries
Leur cœur délicat désapprouve la vie
Il est difficile d’imaginer qu’à dix ans on puisse penser au suicide.
  • Phonétique : Harcèlement

    la kʁɥote na pa də fʁɔ̃tjεʁə
    εllə sə ɡlisə dɑ̃ lε ʁəlasjɔ̃z- avεk ynə lɑ̃ɡ də vipεʁə
    la maliɲite kulə dɑ̃ sεz- aʁtεʁə
    εllə ʒu sɔ̃ dεspɔtismə ɛ̃fɑ̃tilə etufɑ̃ ynə lymjεʁə

    dεz- ɑ̃fɑ̃ sɔ̃ viktimə də sεtə meʃɑ̃səte ɡʁatɥitə
    lœʁz- evɔlysjɔ̃z- ε sɛ̃ɔnimə də-ɑ̃tizə
    klostʁe dɑ̃z- œ̃ silɑ̃sə plys kə peniblə
    kaʁ sεʁtɛ̃ ɡɔsə delivʁe dε ʁəmaʁkz- inabilə

    lə ʃəmɛ̃ də lekɔlə ε dynə ɑ̃ɡwasə kɔ̃stɑ̃tə
    aʁsəle paʁ lε sɔtizə də lɑ̃fɑ̃sə
    il sepanuise dɑ̃z- ynə bylə kaʁ la ʁivalite εt- efʁεjɑ̃tə
    il kaʃe a lœʁ paʁɑ̃z- ynə pεnə vjɔlɑ̃tə

    la maladi sε fεʁə dø dε pʁwa fasilə
    il pəve pɑ̃se εtʁə kupablə də la ʁεzɔ̃ dε mɔkəʁi
    lœʁ kœʁ delika dezapʁuvə la vi
    il ε difisilə dimaʒine ka diz- ɑ̃ ɔ̃ pɥisə pɑ̃se o sɥisidə.

Historique des Modifications

02/03/2020 13:50

Récompense

1
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
02/03/2020 18:03Patjan

Une triste réalité, soyons vigilants envers nos enfants

👍