Poeme : L’omertà : Loi Du Silence

L’omertà : Loi Du Silence

(Acte 1)

Le Premier Commandement

L’OMERTÀ : Loi Du Silence

Au silence, pieusement
Je rends mon hommage
Et lui, curieusement
Me crie en plein visage.

Une bête déchaînée
Dans sa cage
Un chien enchaîné
Dans sa rage.

Je le porte sur la poitrine
Un extravaguant tatouage
Et un ostentatoire signe
De mon propre esclavage.

Je le traîne par la langue
Un encombrant héritage
Usufruit de ces longues
Années de mon dressage.

Je le chante en chorale
Un accablant témoignage
D’une complicité inavouable
De tout mon entourage.

Hamid Hafidi

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: L’omertà : Loi Du Silence

    ac=te=un 4

    le=pre=mier=com=mande=ment 6

    lo=mer=tà=loi=du=si=lence 7

    au=silen=ce=pieu=se=ment 6
    je=rends=mon=hom=ma=ge 6
    et=lui=cu=rieu=se=ment 6
    me=crie=en=plein=vi=sage 6

    une=bê=te=dé=chaî=née 6
    dans=sa=ca=ge 4
    un=chien=en=chaî=né 5
    dans=sa=ra=ge 4

    je=le=porte=sur=la=poi=trine 7
    un=ex=tra=va=guant=ta=tou=age 8
    et=un=os=ten=ta=toire=signe 7
    de=mon=propre=es=cla=vage 6

    je=le=traîne=par=la=langue 6
    un=en=com=brant=hé=ri=tage 7
    usu=fruit=de=ces=longues 5
    an=nées=de=mon=dres=sage 6

    je=le=chante=en=cho=rale 6
    un=ac=ca=blant=té=moi=gnage 7
    dune=com=pli=ci=té=i=na=vou=able 9
    de=tout=mon=en=tou=rage 6

    ha=mid=ha=fi=di 5
  • Phonétique : L’omertà : Loi Du Silence

    (aktə yn)

    lə pʁəmje kɔmɑ̃dəmɑ̃

    lɔmεʁta : lwa dy silɑ̃sə

    o silɑ̃sə, pjøzəmɑ̃
    ʒə ʁɑ̃ mɔ̃n- ɔmaʒə
    e lɥi, kyʁjøzəmɑ̃
    mə kʁi ɑ̃ plɛ̃ vizaʒə.

    ynə bεtə deʃεne
    dɑ̃ sa kaʒə
    œ̃ ʃjɛ̃ ɑ̃ʃεne
    dɑ̃ sa ʁaʒə.

    ʒə lə pɔʁtə syʁ la pwatʁinə
    œ̃n- εkstʁavaɡɑ̃ tatuaʒə
    e œ̃n- ɔstɑ̃tatwaʁə siɲə
    də mɔ̃ pʁɔpʁə εsklavaʒə.

    ʒə lə tʁεnə paʁ la lɑ̃ɡ
    œ̃n- ɑ̃kɔ̃bʁɑ̃ eʁitaʒə
    yzyfʁɥi də sε lɔ̃ɡ
    ane də mɔ̃ dʁesaʒə.

    ʒə lə ʃɑ̃tə ɑ̃ kɔʁalə
    œ̃n- akablɑ̃ temwaɲaʒə
    dynə kɔ̃plisite inavuablə
    də tu mɔ̃n- ɑ̃tuʁaʒə.

    amid-afidi
  • Syllabes Phonétique : L’omertà : Loi Du Silence

    ak=tə=yn 4

    lə=pʁə=mj=e=kɔ=mɑ̃=də=mɑ̃ 8

    lɔ=mεʁ=ta=lwa=dy=si=lɑ̃=sə 8

    o=si=lɑ̃=sə=pj=ø=zə=mɑ̃ 8
    ʒə=ʁɑ̃=mɔ̃=nɔ=ma=ʒə 6
    e=lɥi=ky=ʁj=ø=zə=mɑ̃ 7
    mə=kʁi=ɑ̃=plɛ̃=vi=za=ʒə 7

    y=nə=bε=tə=de=ʃε=ne 7
    dɑ̃=sa=ka=ʒə 4
    œ̃=ʃj=ɛ̃=ɑ̃=ʃε=ne 6
    dɑ̃=sa=ʁa=ʒə 4

    ʒə=lə=pɔʁ=tə=syʁ=la=pwa=tʁinə 8
    œ̃=nεk=stʁa=va=ɡɑ̃=ta=tu=aʒə 8
    e=œ̃=nɔs=tɑ̃=ta=twa=ʁə=siɲə 8
    də=mɔ̃=pʁɔ=pʁə=εs=kla=va=ʒə 8

    ʒə=lə=tʁε=nə=paʁ=la=lɑ̃ɡ 7
    œ̃=nɑ̃=kɔ̃=bʁɑ̃=e=ʁi=ta=ʒə 8
    y=zyf=ʁɥi=də=sε=lɔ̃ɡ 6
    a=ne=də=mɔ̃=dʁe=sa=ʒə 7

    ʒə=lə=ʃɑ̃=tə=ɑ̃=kɔ=ʁa=lə 8
    œ̃=na=ka=blɑ̃=te=mwa=ɲa=ʒə 8
    dynə=kɔ̃=pli=si=te=i=na=vuablə 8
    də=tu=mɔ̃=nɑ̃=tu=ʁa=ʒə 7

    a=mid-a=fi=di 5

PostScriptum

Les Dix Commandements Du Temple Du Nouvel Ordre. Ce poème est le premier acte d’une saga de dix, chacun se compose de 20 vers, et la saga finale comportera 200, en plus d’une introduction et d’une conclusion de 20 chacune, soit un total de 240 vers.

Récompense

0
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
19/07/2004 00:00Xander

quelque cerbères entre la danse
balet de balerine ou de romance
j’ai jugé utile de dire en pitence
que tes poèmes sont ma jouvence
où je me gorge depuis la naissance
jusqu’a ma mort en conavalaissance
bravo a toi nemesis prince de la poèsie

Auteur de Poésie
19/07/2004 00:00Cindy Limpens

J’m bcp. . . C’est un travail dur ke t’entreprend, mais tu le reussiras, j’en suis sur. . Et mieux ke n’importe ki. . Bisous. .

Auteur de Poésie
19/07/2004 00:00Nemesis

Merci Cindy, c’est vrais que le projet est un peu titanique, mais j’ai heureusement j’ai pratiquement fini d’écrire les 9 autres poèmes. On fait le problème qui se pose maintenant pour moi, est de trouver le bon titre pour chacun d’eux, c’est un peu ridicule, mais pour moi le titre est la phase la plus difficile pour moi, car il doit être très significatif et qu’il reflète l’essence et l’âme du poème.

Auteur de Poésie
23/07/2004 00:00Khyrios

Avant de mesurer tes poèmes je t’ai souvent vu evoluer dans les com. . . Et la maturité et la justesse de tes analyses m’ont logiquement poussés à lire tes oeuvre puisque en ton cas il ne s’agit pas de simples poemes. Un investissement personnel à pousser plus loin encore, une recherche fine et rythmee.
Entre exactitude dans le rythme et envolée d’idées "justes", je suis un fervent spectateur de ce que tu depeint devant mes yeux. . .
Félicitation. Respectueusement, khyrios

Auteur de Poésie
04/09/2004 00:00Djedje Khiter

Je tiens à ajouter que tu devrais faire un livre. . .

🙂

(-)(-)