Prose : Bien A Toi

Bien A Toi

Le besoin de me cacher ne fait plus l’ombre d’un doute, je suis damné par ma propre condamnation, dans l’ivresse d’un moment, je me suis déshabillé, par une douce nuit d’été, j’ai violé un désir en voulant ouvrir une porte dont je n’avais la clef… depuis, je soupir en regardant le paillasson… et pourtant, il me reste encore une question…
Je n’ai pas l’ambition d’être quelqu’un de bien, le regard des autres m’importe peux et l’opinion de chacun, j’en fait bien ce que j’en veux, mais sous ton regard, je ne suis qu’un homme qui souhaiterais être mille fois plus beau, mille fois plus intelligent, mille fois plus riche afin de mériter ton estime mais aussi modeste sois ma personne, je n’ai que la faculté d’être heureux, de vivre au présent et de savoir observer des trésors tel que ton âme…

Si le regard est le reflet de l’âme, dans les tiens mes désirs s’enflamment, si les mots peuvent blessés, tes lèvres m’ont touchés sans mêmes m’effleurés, si l’amour n’as pas d’odeur, j’aimerais respirer tes vapeurs, comme on s’enivre d’une jolie fleur…
Mais pour rendre justice à ton esprit qui est tout aussi séduisant, tu es tendre, poli et plein de diplomatie, t’intéresse à l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand, je pourrais discuter des heures à tes cotés sans jamais m’ennuyer…
Dans cette mélodie, pleins de mots, commençant par le tempo d’un effeuillage de mes sentiments en pleine nuit, la comédie, plein de maux, d’un prince non charmant et cabot pour qui cette page doit être concluante et subtile, heureux d’être l’admirateur et a défaut de ne pas avoir atteint ton cœur, une question me taraude, si ce n’est celle qui dit « que va t’il penser de mes fautes ? » je t’ai ouvert la porte de mes sentiments aussi pudique que je sois, sans même te demander ce que tu pensais de ça, au travers de ce courrier que je veux élégant, j’explique et conçois que ce n’est pas partagé, mais je peux le confirmer qu’avec toi, si ton cœur n’était pas pris ailleurs aurais-je pu oser imaginer caresser le bonheur de partager les heures et marcher à tes côtés, tel un papillon épris d’une flamme… N’ai pas peur, une fois ce message envoyé, je ne chercherais pas une réponse, je ne fais qu’écouter mes songes…
Bien à toi

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Bien A Toi


  • Phonétique : Bien A Toi

    lə bəzwɛ̃ də mə kaʃe nə fε plys lɔ̃bʁə dœ̃ dutə, ʒə sɥi damne paʁ ma pʁɔpʁə kɔ̃damnasjɔ̃, dɑ̃ livʁεsə dœ̃ mɔmɑ̃, ʒə mə sɥi dezabije, paʁ ynə dusə nɥi dete, ʒε vjɔle œ̃ deziʁ ɑ̃ vulɑ̃ uvʁiʁ ynə pɔʁtə dɔ̃ ʒə navε la kle… dəpɥi, ʒə supiʁ ɑ̃ ʁəɡaʁdɑ̃ lə pajasɔ̃… e puʁtɑ̃, il mə ʁεstə ɑ̃kɔʁə ynə kεstjɔ̃…
    ʒə nε pa lɑ̃bisjɔ̃ dεtʁə kεlkœ̃ də bjɛ̃, lə ʁəɡaʁ dεz- otʁə- mɛ̃pɔʁtə pøz- e lɔpinjɔ̃ də ʃakœ̃, ʒɑ̃ fε bjɛ̃ sə kə ʒɑ̃ vø, mε su tɔ̃ ʁəɡaʁ, ʒə nə sɥi kœ̃n- ɔmə ki suεtəʁεz- εtʁə milə fwa plys bo, milə fwa plysz- ɛ̃tεlliʒe, milə fwa plys ʁiʃə afɛ̃ də meʁite tɔ̃n- εstimə mεz- osi mɔdεstə swa ma pεʁsɔnə, ʒə nε kə la fakylte dεtʁə œʁø, də vivʁə o pʁezɑ̃ e də savwaʁ ɔpsεʁve dε tʁezɔʁ tεl kə tɔ̃n- amə…

    si lə ʁəɡaʁ ε lə ʁəflε də lamə, dɑ̃ lε tjɛ̃ mε deziʁ sɑ̃flamɑ̃, si lε mo pəve blese, tε lεvʁə- mɔ̃ tuʃe sɑ̃ mεmə mefləʁe, si lamuʁ na pa dɔdœʁ, ʒεməʁε ʁεspiʁe tε vapœʁ, kɔmə ɔ̃ sɑ̃nivʁə dynə ʒɔli flœʁ…
    mε puʁ ʁɑ̃dʁə ʒystisə a tɔ̃n- εspʁi ki ε tut- osi sedɥizɑ̃, ty ε tɑ̃dʁə, pɔli e plɛ̃ də diplɔmati, tɛ̃teʁεsə a lɛ̃finime pəti ʒyska lɛ̃finime ɡʁɑ̃, ʒə puʁʁε diskyte dεz- œʁz- a tε kɔte sɑ̃ ʒamε mɑ̃nyie…
    dɑ̃ sεtə melɔdi, plɛ̃ də mo, kɔmɑ̃sɑ̃ paʁ lə tɑ̃po dœ̃n- efœjaʒə də mε sɑ̃timɑ̃z- ɑ̃ plεnə nɥi, la kɔmedi, plɛ̃ də mo, dœ̃ pʁɛ̃sə nɔ̃ ʃaʁmɑ̃ e kabo puʁ ki sεtə paʒə dwa εtʁə kɔ̃klɥɑ̃tə e sybtilə, œʁø dεtʁə ladmiʁatœʁ e a defo də nə pa avwaʁ atɛ̃ tɔ̃ kœʁ, ynə kεstjɔ̃ mə taʁodə, si sə nε sεllə ki dit « kə va til pɑ̃se də mε fotə ? » ʒə tε uvεʁ la pɔʁtə də mε sɑ̃timɑ̃z- osi pydikə kə ʒə swa, sɑ̃ mεmə tə dəmɑ̃de sə kə ty pɑ̃sε də sa, o tʁavεʁ də sə kuʁʁje kə ʒə vøz- eleɡɑ̃, ʒεksplikə e kɔ̃swa kə sə nε pa paʁtaʒe, mε ʒə pø lə kɔ̃fiʁme kavεk twa, si tɔ̃ kœʁ netε pa pʁiz- ajœʁz- oʁε ʒə py oze imaʒine kaʁese lə bɔnœʁ də paʁtaʒe lεz- œʁz- e maʁʃe a tε kote, tεl œ̃ papijɔ̃ epʁi dynə flamə… nε pa pœʁ, ynə fwa sə mesaʒə ɑ̃vwaje, ʒə nə ʃεʁʃəʁε pa ynə ʁepɔ̃sə, ʒə nə fε kekute mε sɔ̃ʒə…
    bjɛ̃ a twa
  • Syllabes Phonétique : Bien A Toi


Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
30/01/2023Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.