Poeme : Avatars

Avatars

Une vie aussi fade
Qu’un décembre sans sapin
Et dénué de neige
Entre le gris et le beige
Seule en piste, sans camarade
Elle vit sa vie en virtuel
S’inventant des personnages
Comme Alice au pays de merveilles
Elle qui était si sage
Est devenue belle et rebelle
Draguant dans les rues
De beaux inconnus
Qui se jettent a ses pieds
Dans une ville animée
De fausses identités
Elle est maintenant aimée
Et s’il y avait une panne…

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Avatars

    u=ne=vie=aus=si=fa=de 7
    quun=dé=cem=bre=sans=sa=pin 7
    et=dé=nué=de=nei=ge 6
    en=tre=le=gris=et=le=bei=ge 8
    seu=le=en=piste=sans=ca=ma=rade 8
    el=le=vit=sa=vie=en=vir=tuel 8
    sin=ven=tant=des=per=son=na=ges 8
    commea=lice=au=pa=ys=de=mer=veilles 8
    el=le=qui=é=tait=si=sa=ge 8
    est=de=ve=nue=bel=leet=re=belle 8
    dra=guant=dans=les=rues 5
    de=beaux=in=con=nus 5
    qui=se=jet=tent=a=ses=pieds 7
    dans=u=ne=vil=le=a=ni=mée 8
    de=faus=ses=i=den=ti=tés 7
    el=le=est=main=te=nant=ai=mée 8
    et=sil=y=a=vait=u=ne=panne 8
  • Phonétique : Avatars

    ynə vi osi fadə
    kœ̃ desɑ̃bʁə sɑ̃ sapɛ̃
    e denye də nεʒə
    ɑ̃tʁə lə ɡʁiz- e lə bεʒə
    sələ ɑ̃ pistə, sɑ̃ kamaʁadə
    εllə vit sa vi ɑ̃ viʁtɥεl
    sɛ̃vɑ̃tɑ̃ dε pεʁsɔnaʒə
    kɔmə alisə o pεi də mεʁvεjə
    εllə ki etε si saʒə
    ε dəvənɥ bεllə e ʁəbεllə
    dʁaɡɑ̃ dɑ̃ lε ʁy
    də boz- ɛ̃kɔnys
    ki sə ʒεte a sε pje
    dɑ̃z- ynə vilə anime
    də fosəz- idɑ̃tite
    εllə ε mɛ̃tənɑ̃ εme
    e sil i avε ynə panə…
  • Syllabes Phonétique : Avatars

    y=nə=vi=o=si=fa=də 7
    kœ̃=de=sɑ̃=bʁə=sɑ̃=sa=pɛ̃ 7
    e=de=ny=e=də=nε=ʒə 7
    ɑ̃=tʁə=lə=ɡʁi=ze=lə=bε=ʒə 8
    sə=lə=ɑ̃=pistə=sɑ̃=ka=ma=ʁadə 8
    εl=lə=vit=sa=vi=ɑ̃=viʁ=tɥεl 8
    sɛ̃=vɑ̃=tɑ̃=dε=pεʁ=sɔ=na=ʒə 8
    kɔməa=lisə=o=pε=i=də=mεʁ=vεjə 8
    εl=lə=ki=e=tε=si=sa=ʒə 8
    εdə=vənɥ=bεl=lə=e=ʁə=bεl=lə 8
    dʁa=ɡɑ̃=dɑ̃=lε=ʁy 5
    də=bo=zɛ̃=kɔ=nys 5
    ki=sə=ʒε=te=a=sε=pj=e 8
    dɑ̃=zy=nə=vi=lə=a=ni=me 8
    də=fo=sə=zi=dɑ̃=ti=te 7
    εl=lə=ε=mɛ̃=tə=nɑ̃=ε=me 8
    e=sil=i=a=vε=y=nə=panə 8

Historique des Modifications

15/12/2018 19:31

Récompense

0
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
09/08/2012 15:44Melly-Mellow

Je pense que ton poème porte le défaut de vouloir traiter plusieurs thèmes d’internet en même temps & rapidement.. Si j’ai bien compris : Tu as voulu au départ parler d’une jeune fille morose, qui va petit à petit s’épanouir via Internet mais de manière trop brusque. Ensuite tu as voulu parler de l’univers des rencontres qui se développe, mais autour de fautes identités.. Et à la fin montrer que ça reste du virtuel, et qu’elle s’est coupée du vrai monde où elle n’a presque plus d’attache ni d’amour. Le soucis c’est que tu passes de l’un à l’autre sans vraiment établir de limites, sans vraiment donner des conséquences ou solutions.. Et on a du mal à toujours se savoir dans un monde virtuel.. Surtout dans " Qui se jettent à ses pieds " tu aurais pu faire une rime du style " Qui se jette sur leurs claviers "..
Alors bien sur, il nous appartient en grande partie de deviner, et presque chacun ici connaît les dangers d’un monde virtuel, mais je pense que tu aurais pu accentuer cette idée que Internet est vraiment un havre de mensonges, que ce qu’on croit trouver, ce qu’on croit acquis au final ce n’est rien de concret bien souvent.
Cependant je mettrai 8/10 à ta poèsie parce qu’elle apporte de bonnes idées, et surtout de belles images notamment la finale qui induit pas mal de problèmes d’isolement et de malheur pour ta jeune protagoniste. Bonne continuation. Amicalement.

Auteur de Poésie
09/08/2012 17:22Nicckki

Bonjour Melli Mellow et merci bcp pour ton commentaire et d avoir pris le temps de vouloir saisir ce MÉLI MÉLO (sourire)
En fait c est bcp plus simple il y a sur internet un site ou tu peux choisir ta vie telle que tu la veux il y a des villes des bars . des rues , tu choisis ton apparence , ton travail tu peux te marier draguer avoir de l argent des beaux habits en fait une vie virtuelle pour les gens blasés complexés ou insatisfaits de ce que la nature leur a donné OUFFFF Quelle pitié
Amitié
Nickki