Univers de poésie d'un auteur

Poème:City’s Light Philosophy

Le Poème

La ville s’étend au loin, sous mes fenêtres,
Et d’une longue file de voitures je vois naître
En un rêve éveillé les figures d’une vie
Noyer dans l’éternité leurs destins infinis.

Les phares clignotent et leur rythme saccadé
Dans mon esprit forme, mélodies perturbées,
Les appels sourds de citoyens en détresse
A présent lourds de colère, de tristesse.

Et le serpent mécanique resserre son étreinte.
Des bâtiments gris, s’élève une plainte,
Hurlement pathétique qui résonne dans la nuit.

D’une masse informe, qui encore, ne luit
Viendra la révolte, contre toutes ces choses
Qu’on voudrait détruire, mais que jamais on ose.
Partage du Poème avec vos contacts
Poeme de One Wing's Girl

Poète One Wing's Girl

One Wing's Girl a publié sur le site 9 écrits. One Wing's Girl est membre du site depuis l'année 2011.

Syllabation De L'Écrit

Syllabes Hyphénique: City’s Light Philosophyla=vil=le=sé=tend=au=loin=sous=mes=fe=nê=tres 12
et=dune=lon=gue=fi=le=de=voi=tu=res=je=vois=naître 13
en=un=rêve=é=veillé=les=fi=gu=res=du=ne=vie 12
noyer=dans=lé=ter=ni=té=leurs=des=tins=in=fi=nis 12

les=phares=cli=gno=tent=et=leur=ryth=me=sac=ca=dé 12
dans=mon=es=prit=for=me=mé=lo=dies=per=tur=bées 12
les=ap=pels=sourds=de=ci=toyens=en=dé=tresse 10
a=pré=sent=lourds=de=co=lè=re=de=tris=tesse 11

et=le=serpent=mé=ca=ni=que=res=ser=re=son=é=treinte 13
des=bâ=ti=ments=gris=sé=lè=ve=u=ne=plain=te 12
hur=le=ment=pa=thé=ti=que=qui=ré=sonne=dans=la=nuit 13

du=ne=mas=se=in=forme=qui=en=co=re=ne=luit 12
vien=dra=la=ré=vol=te=con=tre=tou=tes=ces=choses 12
quon=vou=drait=dé=trui=re=mais=que=ja=mais=on=ose 12
Phonétique : City’s Light Philosophyla vilə setɑ̃t- o lwɛ̃, su mε fənεtʁə,
e dynə lɔ̃ɡ filə də vwatyʁə ʒə vwa nεtʁə
ɑ̃n- œ̃ ʁεvə evεje lε fiɡyʁə dynə vi
nwaje dɑ̃ letεʁnite lœʁ dεstɛ̃z- ɛ̃fini.

lε faʁə kliɲɔte e lœʁ ʁitmə sakade
dɑ̃ mɔ̃n- εspʁi fɔʁmə, melɔdi pεʁtyʁbe,
lεz- apεl suʁd də sitwajɛ̃z- ɑ̃ detʁεsə
a pʁezɑ̃ luʁd də kɔlεʁə, də tʁistεsə.

e lə sεʁpe mekanikə ʁeseʁə sɔ̃n- etʁɛ̃tə.
dε ba=ti=mɑ̃ ɡʁi, selεvə ynə plɛ̃tə,
yʁləmɑ̃ patetikə ki ʁezɔnə dɑ̃ la nɥi.

dynə masə ɛ̃fɔʁmə, ki ɑ̃kɔʁə, nə lɥi
vjɛ̃dʁa la ʁevɔltə, kɔ̃tʁə tutə sε ʃozə
kɔ̃ vudʁε detʁɥiʁə, mε kə ʒamεz- ɔ̃n- ozə.
Syllabes Phonétique : City’s Light Philosophyla=vi=lə=se=tɑ̃=to=lwɛ̃=su=mε=fə=nε=tʁə 12
e=dynə=lɔ̃ɡ=fi=lə=də=vwa=ty=ʁə=ʒə=vwa=nεtʁə 12
ɑ̃=nœ̃=ʁεvəe=vε=je=lε=fi=ɡy=ʁə=dy=nə=vi 12
nwa=je=dɑ̃=le=tεʁ=ni=te=lœʁ=dεs=tɛ̃=zɛ̃=fi=ni 13

lε=faʁə=kli=ɲɔ=te=e=lœʁ=ʁit=mə=sa=ka=de 12
dɑ̃=mɔ̃=nεs=pʁi=fɔʁ=mə=me=lɔ=di=pεʁ=tyʁ=be 12
lε=za=pεl=suʁd=də=si=twa=jɛ̃=zɑ̃=de=tʁε=sə 12
a=pʁe=zɑ̃=luʁd=də=kɔ=lε=ʁə=də=tʁis=tε=sə 12

e=lə=sεʁ=pe=me=ka=nikə=ʁe=seʁə=sɔ̃=ne=tʁɛ̃tə 12
dε=ba=ti=mɑ̃=ɡʁi=se=lε=və=y=nə=plɛ̃=tə 12
yʁ=lə=mɑ̃=pa=te=tikə=ki=ʁe=zɔ=nə=dɑ̃=la=nɥi 13

dy=nə=ma=sə=ɛ̃=fɔʁmə=ki=ɑ̃=kɔ=ʁə=nə=lɥi 12
vjɛ̃=dʁa=la=ʁe=vɔl=tə=kɔ̃=tʁə=tu=tə=sε=ʃozə 12
kɔ̃=vu=dʁε=det=ʁɥi=ʁə=mε=kə=ʒa=mε=zɔ̃=nozə 12

Récompense

Coup de coeur: 0
J’aime: 1
J’aime pas: 0

Poesie sans commentaire

Commentaire poème
03/03/2024Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.

Poème Cité
Du 14/06/2011 21:46

Le poème en image: City’s Light Philosophy
L'écrit contient 107 mots qui sont répartis dans 4 strophes. La composition des vers de ce poème suivent la forme classique du Sonnet.

Forme poétique utilisée

Sonnet