Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : L’Oiseau Du Bord Du Monde

Poème - Sans Thème -
Publié le 24/08/2004 00:00

L'écrit contient 124 mots qui sont répartis dans 8 strophes.

Poete : Perséphone

L’Oiseau Du Bord Du Monde

L’oiseau chante
Sur le bord du monde
Il m’enchante
Avec sa pure ronde

Près de lui
Toutes mes peurs s’affrontent
Avec lui
Hélas je n’ai plus honte !

Il suffit
Que j’entende sa note
Et je suis
Banale, autre, sotte !

Très souvent
Les sots sont attrapés
Mais aussi
Les très-hauts sont trompés

Sirène !
Tu attires les âmes noires
Et même
Celles qui ont de l’espoir

Quetzal !
Les aventuriers cherchent
Ce Graal
Qui semble être une perche

Et là il m’épelle
Et sa vie
N’a qu’un but : m’interpelle
Mais je ris

Pauvre crécelle
Ta petite ritournelle
Point ne m’émerveille
Ou ne m’appelle plus :
Ton gosier j’ai rompu
Pour le bien des mortels
  • Pieds Hyphénique: L’Oiseau Du Bord Du Monde

    loi=seau=chan=te 4
    sur=le=bord=du=mon=de 6
    il=men=chan=te 4
    a=vec=sa=pu=re=ronde 6

    près=de=lui 3
    tou=tes=mes=peurs=saf=frontent 6
    a=vec=lui 3
    hé=las=je=nai=plus=honte 6

    il=suf=fit 3
    que=jen=ten=de=sa=note 6
    et=je=suis 3
    ba=nale=au=tre=sot=te 6

    très=souvent 2
    les=sots=sont=at=tra=pés 6
    mais=aus=si 3
    les=très=hauts=sont=trom=pés 6

    si=rè=ne 3
    tu=at=tires=les=â=mes=noires 7
    et=mê=me 3
    cel=les=qui=ont=de=les=poir 7

    quet=zal 2
    les=a=ven=tu=riers=cherchent 6
    ce=graal 2
    qui=sem=ble=êtreu=ne=perche 6

    et=là=il=mé=pelle 5
    et=sa=vie 3
    na=quun=but=min=ter=pelle 6
    mais=je=ris 3

    pau=vre=cré=celle 4
    ta=pe=tite=ri=tour=nelle 6
    point=ne=mé=mer=vei=lle 6
    ou=ne=map=pel=le=plus 6
    ton=go=sier=jai=rom=pu 6
    pour=le=bien=des=mor=tels 6
  • Phonétique : L’Oiseau Du Bord Du Monde

    lwazo ʃɑ̃tə
    syʁ lə bɔʁ dy mɔ̃də
    il mɑ̃ʃɑ̃tə
    avεk sa pyʁə ʁɔ̃də

    pʁε də lɥi
    tutə mε pœʁ safʁɔ̃te
    avεk lɥi
    ela ʒə nε plysz- ɔ̃tə !

    il syfi
    kə ʒɑ̃tɑ̃də sa nɔtə
    e ʒə sɥi
    banalə, otʁə, sɔtə !

    tʁε suvɑ̃
    lε so sɔ̃t- atʁape
    mεz- osi
    lε tʁε-o sɔ̃ tʁɔ̃pe

    siʁεnə !
    ty atiʁə lεz- amə nwaʁə
    e mεmə
    sεllə ki ɔ̃ də lεspwaʁ

    kεtsal !
    lεz- avɑ̃tyʁje ʃεʁʃe
    sə ɡʁaal
    ki sɑ̃blə εtʁə ynə pεʁʃə

    e la il mepεllə
    e sa vi
    na kœ̃ byt : mɛ̃tεʁpεllə
    mε ʒə ʁis

    povʁə kʁesεllə
    ta pətitə ʁituʁnεllə
    pwɛ̃ nə memεʁvεjə
    u nə mapεllə plys :
    tɔ̃ ɡozje ʒε ʁɔ̃py
    puʁ lə bjɛ̃ dε mɔʁtεl
  • Pieds Phonétique : L’Oiseau Du Bord Du Monde

    lwa=zo=ʃɑ̃=tə 4
    syʁ=lə=bɔʁ=dy=mɔ̃=də 6
    il=mɑ̃=ʃɑ̃=tə 4
    a=vεk=sa=py=ʁə=ʁɔ̃də 6

    pʁε=də=lɥi 3
    tutə=mε=pœʁ=sa=fʁɔ̃=te 6
    a=vεk=lɥi 3
    e=la=ʒə=nε=plys=zɔ̃tə 6

    il=sy=fi 3
    kə=ʒɑ̃=tɑ̃=də=sa=nɔtə 6
    e=ʒə=sɥi 3
    ba=na=lə=o=tʁə=sɔtə 6

    tʁε=su=vɑ̃ 3
    lε=so=sɔ̃=ta=tʁa=pe 6
    mε=zo=si 3
    lε=tʁε-o=sɔ̃=tʁɔ̃=pe 6

    si=ʁε=nə 3
    ty=a=tiʁə=lε=za=mə=nwaʁə 7
    e=mε=mə 3
    sεl=lə=ki=ɔ̃də=lεs=pwaʁ 6

    kεt=sal 2
    lε=za=vɑ̃=ty=ʁje=ʃεʁ=ʃe 7
    sə=ɡʁa=al 3
    ki=sɑ̃bləε=tʁə=y=nə=pεʁʃə 6

    e=la=il=me=pεl=lə 6
    e=sa=vi 3
    na=kœ̃=byt=mɛ̃=tεʁ=pεllə 6
    mε=ʒə=ʁis 3

    po=vʁə=kʁe=sεl=lə 5
    tapə=ti=tə=ʁi=tuʁ=nεllə 6
    pwɛ̃=nə=me=mεʁ=vε=jə 6
    u=nə=ma=pεl=lə=plys 6
    tɔ̃=ɡo=zje=ʒε=ʁɔ̃=py 6
    puʁ=lə=bjɛ̃=dε=mɔʁ=tεl 6

PostScriptum

et voilà comment j’ai tordu le cou à l’Oiseau de Paradis Artificiel ^^

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
24/08/2004 00:00Perséphone

euh. . . mais encore ?

Auteur de Poésie
25/08/2004 00:00Vige:p

c très bo malgrès ke je sois dèçu par la fin. . . snif :’(, povre petit oiso. . .

Auteur de Poésie
28/08/2004 00:00Edeltayon

un poeme encore une fois ennivrant, mais j’avoue etre charmé par ces vers
"Très souventLes sots sont attrapésMais aussiLes très-hauts sont trompés"d’une verité qu’elle en devient un paradigme. . . bravo encore

Auteur de Poésie
28/08/2004 00:00Perséphone

quels compliments ! merci

Auteur de Poésie
30/08/2004 00:00Aquhydro

sublime mon amour. . . moi ki conais le message de par ta bouche (que j’ai eu si peu le plaisir d’effleurer), je l’ai vu, et compri. je t’aime. Pr toujour. c superbe, comme poeme. tu dis kil é nul, tu ne c plus ske tu di!

Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00Perséphone

lol, merci mon âme ! je t’aime trop. . .

Auteur de Poésie
04/09/2004 00:00D.M.Dufort

beau poème, très réussi.

Auteur de Poésie
04/09/2004 00:00Ancien Membre

Très beau poême, très très réussi !
Magnifique. . . Je crois que je vais lire tous tes poêmes. J’en ai vu que trois, mais trois magnifiques. . .