Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : La Bouffe Qui Tue

Poème - Sans Thème -
Publié le 27/10/2004 12:54

L'écrit contient 150 mots qui sont répartis dans 8 strophes.

Poete : Sheron

La Bouffe Qui Tue

Sur la tranche croûte doré
De ce fromage odorant
Effluve baume si dominant
Issus des petit trous parsemés

L’appel des papilles
Ne peux résister terrible
Les babines frétillent
De ce morceau irrésistible

Si envoûtant affriolant phénoménal
Sous ses air de gruyère salé
La robe pale condensée
Imagination de sa meule ancestrale

Mignonne souris de son trou espionne
Envieuse de se festin qu’elle affectionne
Les yeux tombeau de ronds de chapeaux
Emprise de gourmandise en manteau

D’un bond sautillant ou ça fleur bon
Sans autre adage que son courage
Arrivant a terme de se voyage
Sortis son petit panier et fit ses provisions

Sous l’oeil aguerris du chat fin gourmet
Qui ce soir a une tendre a charmé
Le piége ainsi refermer sur mignon déjeuner
Cuisse de souris à l’orange fut dégusté a souhait

En morale simple

« Tu bouffes, tu bouffes, pas tu crève quand même »
  • Pieds Hyphénique: La Bouffe Qui Tue

    sur=la=tran=che=croû=te=do=ré 8
    de=ce=fro=ma=ge=o=do=rant 8
    ef=flu=ve=baume=si=do=mi=nant 8
    is=sus=des=pe=tit=trous=par=se=més 9

    lap=pel=des=pa=pi=lles 6
    ne=peux=ré=sis=ter=ter=ri=ble 8
    les=ba=bi=nes=fré=til=lent 7
    de=ce=mor=ceau=ir=ré=sis=tible 8

    si=en=voû=tant=af=frio=lant=phé=no=mé=nal 11
    sous=ses=air=de=gruyè=re=sa=lé 8
    la=ro=be=pa=le=con=den=sée 8
    ima=gi=na=tion=de=sa=meulean=ces=trale 9

    mi=gnonne=sou=ris=de=son=trou=es=pionne 9
    en=vieuse=de=se=fes=tin=quel=leaf=fec=tionne 10
    les=yeux=tom=beau=de=ronds=de=cha=peaux 9
    em=prise=de=gour=man=di=seen=man=teau 9

    dun=bond=sau=tillant=ou=ça=fleur=bon 8
    sans=autrea=da=ge=que=son=cou=rage 8
    ar=ri=vant=a=terme=de=se=voyage 8
    sor=tis=son=pe=tit=pa=nier=et=fit=ses=pro=vi=sions 13

    sous=loeil=a=guer=ris=du=chat=fin=gourmet 9
    qui=ce=soir=a=une=tendrea=char=mé 8
    le=pi=égeain=si=re=fer=mer=sur=mi=gnon=dé=jeu=ner 13
    cuisse=de=sou=ris=à=lo=ran=ge=fut=dé=gus=té=a=sou=hait 15

    en=mo=ra=le=sim=ple 6

    tu=bouf=fes=tu=bouf=fes=pas=tu=crève=quand=même 12
  • Phonétique : La Bouffe Qui Tue

    syʁ la tʁɑ̃ʃə kʁutə dɔʁe
    də sə fʁɔmaʒə ɔdɔʁɑ̃
    eflyvə bomə si dɔminɑ̃
    isys dε pəti tʁus paʁsəme

    lapεl dε papijə
    nə pø ʁeziste teʁiblə
    lε babinə fʁetije
    də sə mɔʁso iʁezistiblə

    si ɑ̃vutɑ̃ afʁjɔlɑ̃ fenɔmenal
    su sεz- εʁ də ɡʁyiεʁə sale
    la ʁɔbə palə kɔ̃dɑ̃se
    imaʒinasjɔ̃ də sa mələ ɑ̃sεstʁalə

    miɲɔnə suʁi də sɔ̃ tʁu εspjɔnə
    ɑ̃vjøzə də sə fεstɛ̃ kεllə afεksjɔnə
    lεz- iø tɔ̃bo də ʁɔ̃ də ʃapo
    ɑ̃pʁizə də ɡuʁmɑ̃dizə ɑ̃ mɑ̃to

    dœ̃ bɔ̃ sotijɑ̃ u sa flœʁ bɔ̃
    sɑ̃z- otʁə adaʒə kə sɔ̃ kuʁaʒə
    aʁivɑ̃ a tεʁmə də sə vwajaʒə
    sɔʁti sɔ̃ pəti panje e fi sε pʁɔvizjɔ̃

    su lɔεj aɡeʁi dy ʃa fɛ̃ ɡuʁmε
    ki sə swaʁ a ynə tɑ̃dʁə a ʃaʁme
    lə pjeʒə ɛ̃si ʁəfεʁme syʁ miɲɔ̃ deʒəne
    kɥisə də suʁiz- a lɔʁɑ̃ʒə fy deɡyste a suε

    ɑ̃ mɔʁalə sɛ̃plə

    « ty bufə, ty bufə, pa ty kʁεvə kɑ̃ mεmə »
  • Pieds Phonétique : La Bouffe Qui Tue

    syʁ=la=tʁɑ̃=ʃə=kʁu=tə=dɔ=ʁe 8
    də=sə=fʁɔ=ma=ʒə=ɔ=dɔ=ʁɑ̃ 8
    e=fly=və=bomə=si=dɔ=mi=nɑ̃ 8
    i=sys=dεpə=ti=tʁus=paʁ=sə=me 8

    la=pεl=dε=pa=pi=jə 6
    nə=pø=ʁe=zis=te=te=ʁi=blə 8
    lε=ba=bi=nə=fʁe=ti=j=e 8
    də=sə=mɔʁ=so=i=ʁe=zis=tiblə 8

    si=ɑ̃=vu=tɑ̃=a=fʁjɔ=lɑ̃=fe=nɔ=me=nal 11
    su=sε=zεʁdə=ɡʁy=i=ε=ʁə=sa=le 9
    la=ʁɔ=bə=pa=lə=kɔ̃=dɑ̃=se 8
    i=ma=ʒi=na=sjɔ̃də=sa=mə=ləɑ̃=sεstʁalə 9

    mi=ɲɔnə=su=ʁi=də=sɔ̃=tʁu=εs=pjɔnə 9
    ɑ̃=vjøzə=də=sə=fεs=tɛ̃=kεlləa=fεk=sjɔnə 9
    lε=ziø=tɔ̃=bodə=ʁɔ̃=də=ʃa=po 8
    ɑ̃=pʁizə=də=ɡuʁ=mɑ̃=di=zəɑ̃=mɑ̃=to 9

    dœ̃=bɔ̃=so=ti=jɑ̃=u=sa=flœʁ=bɔ̃ 9
    sɑ̃=zotʁə=a=da=ʒə=kə=sɔ̃=kuʁaʒə 8
    a=ʁi=vɑ̃=a=tεʁmə=də=sə=vwa=jaʒə 9
    sɔʁ=ti=sɔ̃pə=ti=pa=nje=e=fi=sε=pʁɔ=vi=zjɔ̃ 12

    su=lɔ=εj=a=ɡe=ʁi=dy=ʃa=fɛ̃=ɡuʁ=mε 11
    kisə=swaʁ=a=ynə=tɑ̃=dʁəa=ʃaʁ=me 8
    lə=pje=ʒəɛ̃=siʁə=fεʁ=me=syʁ=mi=ɲɔ̃=de=ʒə=ne 12
    kɥisə=də=su=ʁi=za=lɔ=ʁɑ̃=ʒə=fy=de=ɡys=te=a=su=ε 15

    ɑ̃=mɔ=ʁa=lə=sɛ̃=plə 6

    ty=bufə=ty=bufə=pa=ty=kʁε=və=kɑ̃mεmə 10

PostScriptum

Histoire de la petite souris et du fromage aurais du être le titre
Mais un peu trop simpliste d’où le changement

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Jmc

Le dernier repas du condamné
Qui de la queue au bout du nez
Ne sera point du tout digéré
Mais peut être que si tout compte fait
Si le chat ne fut à son tour tué.

Amitié

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Xander

c marrant et a la fois tres bien écrit bravo

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Vige:p

lol! c super! moi j’adoore! l’écriture est super belle (comme tjrs) et c un réel plaisir de te lire!
amitié vige

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00William B.

😉 J’aimes bien ton récit bien que dur
dans sa finalité. Mais ainsi est
la dure loi de la vie.
Voyons l’absurde et inversons les rôles
Pourquoi est-ce toujours le faible qui doit
être mangé?

😉 Tendresse petite soeur

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Sheron

Mais peut être es ce seulement parce qu’il a voulu séduire sa belle
Et que par amour uniquement il a du tuer
Si elle n’avait pas été, alors qui sais si la souris n’aurait pas eu la vie sauvée
Se festin étais l’écrin pour sa dulcinée
Le plus faible n’est ce donc a se moment la pas le chat !!!!

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Tifeufeu

apparament le chat a su piéger la petite souris pour offrir un bon diner à sa belle. . . . .
est-ce la solution pour séduire?
amitié sincère et profonde. . . . . TIFEUFEU. . . . .

Auteur de Poésie
27/10/2004 00:00Celestior

Miam, que dire de plus. . .
Amitiés Celestior StolenDreams

Auteur de Poésie
28/10/2004 00:00Emyraud

joli poeme, le sujet tranche un peu avec le style! plein d’humour, j’adore! 😉

Auteur de Poésie
28/10/2004 00:00Michemai

le sujet change c’est bo

Auteur de Poésie
29/10/2004 00:00+(C+r+o+w)+(S)(S)(S)

Hoho, Sheron, tjs le gout citrouillé de notre duo 😃
Enfin, bien mieux écrit 😉, bvo.
Amitiés CWDE (de retour d’un ordinateur défaillant mdr)

Auteur de Poésie
29/10/2004 00:00William B.

Ces saveurs il faut se les commémorer
Ne point les oublier
Quelles soient la lumière
Nous guidant hors du tunnel
Afin que plus jamais
Nos coeurs ne soient blessés

Merci pour ton com
Que j’attendais avec impatience

Tendresse petite soeur

Auteur de Poésie
29/10/2004 00:00Poete Du Dimanche

vous me remettrez bien une tranche de votre poésie !
Elle est si bonne.

Auteur de Poésie
29/10/2004 00:00Michemai

merci sheron pour ton com
il est long mais au début de chaque phrase en verticale on peut lire
quoi que tu fasses. . . . . . . . . . . . . .
c’est pour cela

Auteur de Poésie
29/10/2004 00:00Jmc

(Suite au com)

Oh ma dragonne, que tu arrive si tard
Moi que mes dernières forces m’abandonnent
Notre temps si grandiose dans ce retard
Ne sera jamais, oh toi, joli nonne,
Nos soufles brûlant ne se mêleront point
Mon coeur déjà s’éléve parmis les étoiles, si loin.

Amitiés