Poeme-France : Lecture Écrit Homosexualité

Poeme : Déesse Envoûtée

Poème Homosexualité
Publié le 06/07/2011 12:19

L'écrit contient 124 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : (Bf) Thea (Bf)

Déesse Envoûtée

Une nuit semble si courte ma douce
Et pourtant une nuit est éternité ce soir
Nos corps allongés dans la mousse
Aux parfums qui enivrent et font choir

Toi belle humaine que j’enlève au monde
Tel Paris kidnappant Helene de Sparte
Dans mes bras tu tisses désormais ta ronde
Au risque d’enfreindre des dieux la charte

Tambours de Troie, de Marathon ou de Thermopyles
S’estompent lorsque je me perd dans tes yeux
Tes baisers m’abreuvent plus que la crue du Nil
Pourpres tes joues qui s’enflamment de mil feux

A toi seule je veux cette nuit m’abandonner
Oublier ma nature et devenir simple mortelle
Explorer mes sens et leurs désirs inavoués
Tatouer ton nom sur ma peau inallienée
  • Pieds Hyphénique: Déesse Envoûtée

    u=ne=nuit=sem=ble=si=cour=te=ma=douce 10
    et=pour=tant=u=ne=nuit=est=é=ter=ni=té=ce=soir 13
    nos=corps=al=lon=gés=dans=la=mousse 8
    aux=par=fums=qui=en=ivrent=et=font=choir 9

    toi=bel=le=hu=mai=ne=que=jen=lè=veau=monde 11
    tel=pa=ris=kid=nap=pant=he=le=ne=de=s=parte 12
    dans=mes=bras=tu=tis=ses=dé=sor=mais=ta=ronde 11
    au=ris=que=den=frein=dre=des=dieux=la=charte 10

    tam=bours=de=troie=de=ma=ra=thon=ou=de=ther=mo=pyles 13
    ses=tom=pent=lors=que=je=me=perd=dans=tes=y=eux 12
    tes=bai=sers=ma=breu=vent=plus=que=la=crue=du=nil 12
    pour=pres=tes=joues=qui=sen=flam=ment=de=mil=feux 11

    a=toi=seu=le=je=veux=cet=te=nuit=ma=ban=don=ner 13
    ou=blier=ma=na=tu=reet=de=ve=nir=sim=ple=mor=telle 13
    ex=plo=rer=mes=sens=et=leurs=dé=sirs=i=na=voués 12
    ta=touer=ton=nom=sur=ma=peau=i=nal=lie=née 11
  • Phonétique : Déesse Envoûtée

    ynə nɥi sɑ̃blə si kuʁtə ma dusə
    e puʁtɑ̃ ynə nɥi εt- etεʁnite sə swaʁ
    no kɔʁz- alɔ̃ʒe dɑ̃ la musə
    o paʁfœ̃ ki ɑ̃nivʁe e fɔ̃ ʃwaʁ

    twa bεllə ymεnə kə ʒɑ̃lεvə o mɔ̃də
    tεl paʁi kidnapɑ̃ ələnə də spaʁtə
    dɑ̃ mε bʁa ty tisə dezɔʁmε ta ʁɔ̃də
    o ʁiskə dɑ̃fʁɛ̃dʁə dε djø la ʃaʁtə

    tɑ̃buʁ də tʁwa, də maʁatɔ̃ u də tεʁmɔpilə
    sεstɔ̃pe lɔʁskə ʒə mə pεʁ dɑ̃ tεz- iø
    tε bεze mabʁəve plys kə la kʁy dy nil
    puʁpʁə- tε ʒu ki sɑ̃flamɑ̃ də mil fø

    a twa sələ ʒə vø sεtə nɥi mabɑ̃dɔne
    ublje ma natyʁə e dəvəniʁ sɛ̃plə mɔʁtεllə
    εksplɔʁe mε sɑ̃sz- e lœʁ deziʁz- inavue
    tatue tɔ̃ nɔ̃ syʁ ma po inaljəne
  • Pieds Phonétique : Déesse Envoûtée

    y=nə=nɥi=sɑ̃=blə=si=kuʁ=tə=ma=dusə 10
    e=puʁ=tɑ̃=y=nə=nɥi=ε=te=tεʁ=ni=te=sə=swaʁ 13
    no=kɔʁ=za=lɔ̃=ʒe=dɑ̃=la=musə 8
    o=paʁ=fœ̃=ki=ɑ̃=ni=vʁe=e=fɔ̃=ʃwaʁ 10

    twa=bεl=ləy=mε=nə=kə=ʒɑ̃=lε=vəo=mɔ̃də 10
    tεl=pa=ʁi=kid=na=pɑ̃=ə=lə=nə=də=spaʁ=tə 12
    dɑ̃=mε=bʁa=ty=ti=sə=de=zɔʁ=mε=ta=ʁɔ̃də 11
    o=ʁis=kə=dɑ̃=fʁɛ̃=dʁə=dε=djø=la=ʃaʁ=tə 11

    tɑ̃=buʁ=də=tʁwa=də=ma=ʁa=tɔ̃=u=də=tεʁ=mɔ=pilə 13
    sεs=tɔ̃=pe=lɔʁ=skə=ʒə=mə=pεʁ=dɑ̃=tε=zi=ø 12
    tε=bε=ze=ma=bʁə=ve=plys=kə=la=kʁy=dy=nil 12
    puʁ=pʁə=tε=ʒu=ki=sɑ̃=fla=mɑ̃=də=mil=fø 11

    a=twa=sə=lə=ʒə=vø=sε=tə=nɥi=ma=bɑ̃=dɔ=ne 13
    u=blj=e=ma=na=ty=ʁəe=də=və=niʁ=sɛ̃=plə=mɔʁ=tεl=lə 15
    εk=splɔ=ʁe=mε=sɑ̃s=ze=lœʁ=de=ziʁ=zi=na=vu=e 13
    ta=tu=e=tɔ̃=nɔ̃=syʁ=ma=po=i=na=ljə=ne 12

PostScriptum

En hommage à Sappho

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
06/07/2011 12:35Papillon11

Bonjour,
le poème est en vous tant......sourire

Auteur de Poésie
06/07/2011 16:32Baptiste

Bonjour divine Polymnie (Car après tout, la Muse n’est-elle pas la "Théa" de la poésie lyrique ?)
En tout cas, ce poème est un pur nectar. J’espère toutefois n’avoir pas fait oeuvre sacrilège, en tant que représentant de la gent masculine, en portant jugement sur un poème dédié à la délicate Sappho... 🙂